Hong Kong : Pékin vit mal le feu vert d'Apple pour l'application HKMap

Mickaël Bazoge |

Apple a beau se plier en quatre pour satisfaire les moindres désirs des autorités chinoises, y compris supprimer l'émoji du drapeau taïwanais et censurer les chansons liées aux événements de Tian'anmen, rien à faire il y aura toujours quelque chose qui coince. Le feu vert donné par l'App Store à l'application HKMap donne de l'urticaire au Quotidien du Peuple, l'organe de propagande du Parti communiste au pouvoir.

HKMap est aussi accessible depuis un navigateur web.

Le journal reproche à Apple d'avoir autorisé l'application, après un premier refus. HKMap est un service très populaire auprès des manifestants de Hong Kong, qui leur permet de repérer l'emplacement des forces de l'ordre et de les éviter. Selon la publication, cette application permet aux « émeutiers » de s'adonner à des actes de violence.

Les gens ont « des raisons de croire qu'Apple mélange le business à la politique, et même avec des actes illégaux », explique le Quotidien du Peuple qui tient Apple pour « complice » des manifestants. « Apple doit réfléchir aux conséquences de sa décision imprudente et impudente ». Le journal poursuit sur sa lancée : « fournir un accès à ces applications 'toxiques' est blessant pour le peuple chinois, [l'app] déforme les faits concernant Hong Kong, et elle va à l'encontre des principes du peuple chinois ».

La voix de Pékin conseille à Apple et aux entreprises de « discerner le bien du mal ». Il y a aussi la nécessaire menace à peine voilée : « [Ces entreprises] doivent aussi savoir que seule la prospérité de la Chine et de Hong Kong en Chine leur apporteront un marché plus vaste et durable ».

Une manifestation à Hong Kong, le 1er juillet. Image Cher V, CC BY-SA 2.0.

L'ironie de l'histoire, c'est que si Apple avait validé l'application sans chercher la petite bête, il n'y aurait pas eu la polémique sur son interdiction et donc aucune publicité autour de HKMap… ce qui n'aurait sans doute pas éveillé l'intérêt des autorités chinoises. Des autorités qui n'ont rien dit concernant la présence de Waze dans l'App Store, malgré sa fonction d'alerte de la présence de forces de l'ordre.

Source
Tags
avatar anton96 | 

Ce fut une semaine chargée entre les entreprises Américaines et Pékin

avatar dxosi | 

Sans compter des entreprises américaines à HK, qui, pour n'avoir pas pris position en faveur du mouvement, se sont vu attaquées et pillées par des émeutiers "pro-démocratie".

avatar raoolito | 

bon moi j’y comprend plus rien  : apple se couche devant pékin ou pas  ? Nan parce qu’on a des cassandres qui garantissent que oui, et d’autres qui disent que non ?
je suis perdu moi, apple c le bien ou le mal ?

avatar Malouin | 

@raoolito

Comme toujours dans la vie... Rien n’est simple ! Ni tout noir, ni tout blanc !

avatar raoolito | 

ha si, si  ! regardez en dessous ya un magnifique exemple...

avatar oomu | 

en gros, Apple se couche

mais se coucher devant une dictature ou un pouvoir qui se veut totalitaire (qui ne souffre aucun discours critique, aucune forme de contestation et doit être incontournable dans toute activité humaine) n'est jamais suffisant.

De plus une entreprise étrangère ne peut jamais satisfaire entièrement un pouvoir qui a un intérêt ET la volonté de favoriser ses entreprises nationales. Il faut mettre des entraves régulières jusqu'à ce que l'entreprise étrangère fasse un partenariat avec quelqu'un de bien et fiable ou vende ses actifs.

"je suis perdu moi, apple c le bien ou le mal ?"

Apple c'est le Mal. Le Parti Central et Unique Chinois c'est le Mal, la Dictature c'est le Mal, l'Immoralité d'un Commerce Sans Scrupule c'est le Mal, L'Ordre Absolu c'est le Mal, le Nihilisme c'est le Mal. L'impérialisme c'est le Mal, le nationalisme c'est le Mal !

Le Oomu c'est le Bien.

Vous avez là toutes les réponses pour votre vie. Merci qui ? Merci le Bien.

avatar raoolito | 

Apple c'est le Mal. Le Parti Central et Unique Chinois c'est le Mal, la Dictature c'est le Mal, l'Immoralité d'un Commerce Sans Scrupule c'est le Mal, L'Ordre Absolu c'est le Mal, le Nihilisme c'est le Mal. L'impérialisme c'est le Mal, le nationalisme c'est le Mal !
Le Oomu c'est le Bien.

Ca c’est clair, maintenant je vois la lumière  ! Merci Oomu  :D

avatar quasqua | 

“Va à l’encontre des principes du peuple Chinois”, plutôt “va à l’encontre de principes du dictateur Jinping”

avatar iPop | 

@quasqua
Va à l’encontre des principes du peuple Chinois”, plutôt “va à l’encontre de principes du dictateur Jinping”

Ce serait bien un jour que quelqu’un fasse un traducteur de langue de bois en ligne. 😄

avatar Septime | 

"Pékin conseille à Apple de discerner le bien du mal" La meilleure de la journée !
Bon, on sait que les positions d'Apple vis à vis de la Chine sont plutôt en faveur de cette dernière, mais pour une fois qu'ils laissent passer quelque chose, autant ne pas cracher dessus

avatar oomu | 

"La voix de Pékin conseille à Apple et aux entreprises de « discerner le bien du mal ». "

chose faite. Un pouvoir totalitaire est le mal.

« [Ces entreprises] doivent aussi savoir que seule la prospérité de la Chine et de Hong Kong en Chine leur apporteront un marché plus vaste et durable »."

haaa tout de suite si ça parle aux sentiments... :)

avatar iVador | 

Voilà, nous sommes tous des vassaux de la Chine désormais.

avatar dxosi | 

Après avec regardé ce qu'était cette application, je comprends mieux pourquoi cela ne plait pas aux autorités, et pourquoi d'autres apps comme Waze sont toujours disponibles :
- dans l'application, les policiers sont qualifiés par une insulte (littéralement "chiens"). Cette insulte est très fréquemment reprise dans les graffitis des émeutiers.
- de nombreux détails, qui seraient inutiles si le seul but de l'application était de protéger les passants qui souhaitent éviter les zones de conflit, sont présents.

Comment réagiraient les autorités de n'importe quel pays si une application donnait avec une grande précision l'emplacement des forces de l'ordre et un certain nombre de détails permettant de les cibler, tout en utilisant un vocabulaire injurieux pour les qualifier ?

avatar occam | 

South China Morning Post note très sèchement que dans la mise en garde à l’encontre d’Apple parue dans le Renmin Ribao, nulle mention n’est faite de la disponibilité de HKMap sur Android.

Or, il est probable que la version Android soit utilisée par un nombre de gens largement supérieur à la version iOS.

C’est donc Apple qui est visé.
Ce n’est donc pas une mise en demeure d’obtempérer en une situation donnée afin de résoudre un problème donné.
C’est un avis de mise au pas générale qui est distribué à Apple.

SCMP note par ailleurs que le brûlot du Renmin Ribao est signé « Bo Lanping », traduit par « calmer les vagues », nom de plume programmatique apparu ces dernières semaines, toujours en conjonction avec les réactions de Beijing face à la désobéissance civique à Hong Kong.

His Master’s Voice.

avatar Mécréant | 

Est-ce Apple qui est visé ou le fait que le Play Store de Google, comme Androïde, soit plus ouvert et moins rapide/efficace à la censure?

avatar occam | 

@Mécréant

Jugeant sur pièce :
http://en.people.cn/n3/2019/1009/c90000-9620878.html
Selon vous ?

avatar Mécréant | 

Cet article me fait penser à un autre paramètre :
Apple possède des usines et des magasins en Chine et à Hongkong. Google non.

>> Les usines sont un moyen de pression sur Apple; les magasins sont le visage d’Apple.

Cela aussi pourrait expliquer cette différence de traitement, non?

Note: mes questions sont de vraies questions.

avatar Gagolak | 

En même temps, face à une dictature, il y aura toujours un truc qui coincera.

CONNEXION UTILISATEUR