StopCovid : Thierry Breton exhorte Tim Cook à coopérer avec les États

Stéphane Moussie |

Le commissaire européen au marché intérieur s'est entretenu hier soir, 22 avril, avec Tim Cook au sujet des applications de traçage des contacts. Thierry Breton, qui avait discuté auparavant avec Sundar Pichai, a cherché à obtenir plusieurs garanties de la part d'Apple, qui développe avec Google une technologie de traçage. Le commissaire européen veut s'assurer que les apps du genre soient anonymes, volontaires, transparentes, temporaires, sécurisées et intéropérables.

Thierry Breton a également exhorté Tim Cook à travailler de manière constructive avec les autorités nationales afin que les apps de traçage développées par les États fonctionnent sur iPhone. D'après un responsable européen cité par Reuters, les deux hommes n'ont pas évoqué de cas en particulier, mais cette demande du commissaire européen est un soutien on ne peut plus clair à la France.

Image Thierry Breton

Le gouvernement français cherche en effet à obtenir une exception de la part d'Apple pour que StopCovid, son application qui n'utilise pas le protocole développé par Apple et Google, fonctionne malgré tout sur iPhone.

« Il est de la responsabilité d'entreprises comme Apple de faire tout leur possible pour développer des solutions techniques appropriées afin que les applications nationales fonctionnent », a déclaré Thierry Breton au journal Les Échos à la suite de l'entretien.

« Tim Cook m'a dit qu'une première version de la technologie qu'Apple prépare en partenariat avec Google sera disponible pour les développeurs le 28 avril, c'est essentiel pour qu'ils puissent travailler », a-t-il ajouté.

Cette disponibilité dès le 28 avril est une surprise, Apple et Google ayant communiqué précédemment sur une mise à disposition mi-mai, une période qui aurait été trop tardive pour une application censée être finalisée pour le début du déconfinement, le 11 mai.


avatar deltiox | 

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Je n’apprécie pas ces initiatives de traçage à grande échelle Meme anonymisees (a vérifier mais admettons)
Même avec de très bonnes intentions face ici à un risque sanitaire

avatar corben | 

Incroyable, l’UE toujours prête à faire les poches aux GAFA quand y a besoin d’argent et maintenant on vient à la fois mendier auprès d’eux tout en ayant des exigences... franchement faut pas avoir de dignité

avatar Calorifix | 

La Chine a fait cela et Apple à baisser son froc pour ne pour perdre l'accès au marché chinois. Chez Apple, c'est le compte en banque qui compte avant tout (et non pas la vie privée).

avatar Sindanárië | 

@Calorifix

👍🏽

avatar fousfous | 

@Calorifix

T'as pas trop compris comment ça fonctionne... Quand la Chine demande ce n'est pas vraiment une demande mais une obligation, ça fait office de loi, donc forcément Apple est obligé d'obtempérer, tout comme Apple respect les lois européennes (et c'est plutôt rassurant qu'une boîte respecte les lois non?).
Donc si l'Europe veut forcer la main à Apple il faut une loi tout simplement.

avatar Calorifix | 

Oui, c'est ce que j'ai dit dans un commentaire un peu plus haut.

avatar Doctomac | 

Ah mon avis c’était pas une question de marché mais plutôt parce que la Chine contient les usines de production.

avatar byte_order | 

Les deux à la fois : les usines fabricant les iphones sont là bas, mais leur plus gros marché à l'étranger est également là bas.

avatar Doctomac | 

« Les deux à la fois : les usines fabricant les iphones sont là bas, mais leur plus gros marché à l'étranger est également là bas. »

Non ce n’est pas vrai, dernier résultat :
Europe......23 milliards.
Chine........13 milliards.

avatar byte_order | 

Au temps pour moi, effectivement depuis 2 ans ce n'est plus le cas, conséquences de la guerre économique menée par Trump contre le Chine.

Mais cela l'a été, et les renoncements d'Apple face à la Chine pour conserver son accès au marché chinois ne datent pas uniquement de ces 2 dernières années, loin de là.

Ce que je veux dire c'est que ce n'est pas qu'une histoire de localisation des usines fabricants des iPhones. D'ailleurs sur ce plan, Apple prépare une alternative depuis quelque temps, mais cela ne signifie pas pour autant qu'elle peut se permettre d'oublier un marché intérieur pesant plusieurs milliards.

C'est vrai aussi de celui de l'UE. Sauf que contrairement à la Chine, la position de l'UE n'est pas unie sur ce type de questions.

avatar Doctomac | 

Bien ça l’a été qu’en 2015 (il y a 5 ans...) et donc finalement, l’Europe a toujours été un marché plus conséquent en comparaison du marché chinois :

https://www.statista.com/statistics/382175/quarterly-revenue-of-apple-by...

Donc encore une fois, si reculade il y eu en Chine (ça dépend de quoi on parle), c’est avant tout parce que la Chine est un centre de production majeur pour Apple....ce que l’on peut déplorer en passant.

avatar fondoeil | 

@Calorifix

Si votre modèle, c’est la Chine : grand bien vous fasse... La Chine, c’est le pays d’où vient le Covid ; le pays qui a fait taire son lanceur d’alerte ; le pays qui n’a pas vraiment joué la transparence sur le nombre de morts ; un pays bien connu pour son respect des droits de l’homme... C’est sûr, on peut utiliser les mêmes méthodes...

avatar PierreBondurant | 

Il devrait demander conseil à XI Jinping sur comment obtenir tout ce que tu veux de Tim Cook sans attendre

avatar vince29 | 

Il fait des masterclass Xi Jinping ?

avatar PierreBondurant | 

@vince29
En direct de Beijing, via Zoom!

avatar pat3 | 

@PierreBondurant

"Il devrait demander conseil à XI Jinping sur comment obtenir tout ce que tu veux de Tim Cook sans attendre"

Euh… pour ça il faudrait qu’Apple fabrique les iPhones en France avec des ouvriers français. Sinon, y a pas grand moyen de pression, côté français.

avatar PierreBondurant | 

@pat3

Pas faux, d’un point de vue de la production mais du point de vue de le consommation, l’Europe (Breton parle au niveau européen) est un gros centre de consommation pour Apple.
Ça donne du leverage

avatar alan1bangkok | 

pas possible
seul le fric intéresse  et Google

avatar Sebl | 

Je me fais peut-être l'avocat du diable mais pourquoi chercher toujours le mal partout ? N'est-ce pas l'excès le pb ? Ça me gonfle le tout capitaliste, le tout bio, le tout apple est méchant, le tout apple est super, le tout ils collectent nos données pour les monétiser, le tout ils collectent nos données pour rien, etc. On est dans une situation particulière et n'est-ce pas normal et même bien que des géants comme Apple (iOS) et Google (Android) s'unissent pour proposer une application capable de savoir si on a été ou non en contact avec des porteurs du virus, etc. Ils ont une capacité d'action (qui plus est rapide) bien supérieure à la France, et les autres états européens qui ont du mal à se coordonner, étant donné qu'ils sont à l'origine de leur système d'exploitation et ont les ingénieurs et matériels pour. C'est normal de se méfier mais on peut aussi faire confiance... On n'est pas au pays des bisounours mais on n'est pas non plus en Chine ni au temps des soviets. Personnellement, je trouve que la France a perdu du temps a vouloir développer son système de son côté et demander à Apple ensuite de leur faire une faveur. Pourquoi ne pas avoir travaillé dès le début avec eux et Google ? Ensuite, bien sur, lorsque l'épidémie est finie, on enlève tous les risques de tracage et des informaticiens compétents vérifient que c'est bien le cas. Et si ce n'est pas le cas ? Et ben ce serait la cata pour le business d'Apple qui clame haut et fort qu'ils protègent leurs utilisateurs et Google serait montré du doigt. Pour finir, c'est aussi le temps de lire les poètes, regarder la nature pousser , baguenauder... avec ou sans smartphone, application et réseaux sociaux... ;-) :-)

avatar Sindanárië | 

@Sebl

"c'est aussi le temps de lire les poètes, regarder la nature pousser , baguenauder... avec ou sans smartphone, application et réseaux sociaux... ;-) :-)"

Et se faire des masques en feuilles de bananier 😄

avatar ckermo80Dqy | 

@Sindanárië

Oui, le ricanement perpétuel, c’est ça la bonne solution. Amuse-toi bien.

avatar Flob2009 | 

Je suis plutôt d'accord avec ce que tu viens de dire.
Ces entreprises auraient beaucoup à perdre en cas de problème (avec des procès, des dédommagements, une image de marque altérée, ...).

avatar vince29 | 

L'Europe veut s'assurer que les apps du genre soient anonymes, volontaires, transparentes, temporaires, sécurisées et intéropérables.
Qui peut être contre ?
Pour ce faire l'Europe propose un protocole ad hoc.
Je ne pense pas qu'il y ait une fixette sur qui va proposer une implémentation de ce protocole. Si les applications de google ou d'Apple le font, alors très bien.
Sinon, il faut qu'elles s'expliquent en quoi elles s'éloignent du protocole et pourquoi.

avatar kitetrip | 

En fait les mecs développent une appli.
Et ensuite demandent aux constructeurs de changer des trucs pour qu'elle puisse fonctionner.

Imaginez un instant un fabriquant de meuble qui demande à un architecte de modifier une maison pour que le meuble puisse entrer à l'intérieur... Impensable...

avatar Sindanárië | 

@kitetrip

Ça se fait

avatar SyMich | 

Quand la modification demandée consiste simplement à lever un verrou qui a été mis très récemment en place (ça ne date que d'iOS13) et qui est déjà levé pour certains process système (comme la localisation d'iPhones égarés) voire pour l'app prototype qu'a présenté Apple, on peut raisonnablement penser que dans la situation de cette pandémie Apple pourrait le faire!
Et l'une des solutions techniques (évitant toute mise à jour système ou risque d'extension à d'autres apps) consiste à autoriser CETTE app spécifique à utiliser les API privées existantes.

avatar fondoeil | 

@SyMich

Peu importe que ce soit techniquement possible ou non... Apple et Google n’ont pas à accéder aux demandes de tel ou tel état, ni à faire un job que tel ou tel état n’est pas capable de faire...
Ce n’est pas un hasard si Apple, Google ou même Samsung et autres grandes entreprises ne sont pas françaises, c’est la conséquence des choix politiques qui ont été faits jusque-là. La France et même l’Europe n’ont vraiment aucun exemple, aucune leçon à donner et ne font rêver que de malheureux migrants chez qui l’Europe est allée foutre le bordel en voulant donner des leçons, encore une fois...

avatar vince29 | 

Ah ben si un tout petit peu quand même. Si un produit/service n'est pas conforme à la réglementation d'un Etat alors il est simplement interdit d'entrée sur le territoire.

avatar WhiteRose | 

@fondoeil

Le dénigrement bien français. Au hasard, dans le domaine des technologies, Thales, Dassault System, Capgemini, Ivalua, Meero, Navya, Shadow, Aldebaran Robotics ( maintenant sous le giron de SoftBank), Kineis, Sigfox,Nao, et tellement d’autres que j’en oublie ( mais si tu insiste je t’envoie une liste longue comme le bras ), qui sont des entreprises bien française et dans le domaine tech. Elles font parties parmi les leader dans le secteur, car oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, la tech ce n’est pas uniquement des smartphones, ordi ou bidules connectés, et pour beaucoup de ses entreprises elles sont très discrètes. Mais ça on le sait quand on s’intéresse vraiment à la tech, et pas juste Apple.

avatar byte_order | 

@kitetrip
> Imaginez un instant un fabriquant de meuble qui demande à un architecte de
> modifier une maison pour que le meuble puisse entrer à l'intérieur... Impensable...

Euh... vous n'avez jamais bosser dans un cabinet d’architectes, vous, hein ?
Bien sûr que si. Si vous croyez que l'architecture c'est concevoir tout sans aucune gestion des contraintes tierces, vous révez !

Si le meuble en question est une exigence du maître d'ouvrage, bien sûr que l'architecture modifiera ses plans pour pouvoir intégrer cette exigence !

Les dimensions, poids et distances de sécurité du poile à bois de ma maison ont été prise en compte par l'architecte durant la conception de ma maison, par exemple. Impacts sur la dalle, passage dans la toiture, position des murs, etc.

Une maison, même d'architecte, mais sans meuble, c.a.d. sans usage, ne sert à rien.
C'est l'usage qui définie le projet, pas sa forme. Sinon, c'est juste de l'art, plus de l'architecture.

avatar Adodane | 

Avec le port du masque devenu pratiquement obligatoire en public, une application quel qu’elle soit est devenu presque inutile.

avatar iJoke | 

Un Ping Bluetooth permanent ça doit beaucoup affecter l’autonomie non?

avatar SyMich | 

Non absolument pas... sinon la nouvelle fonctionnalité introduite par Apple pour aider à localiser un iPhone perdu (et qui utilise justement le bluetooth pour noter l'identifiant et la position gps de tous les iPhones à proximité desquels un iPhone passe) drainerait la batterie, ce qui n'est pas le cas.
La consommation n'a rien à voir avec du streaming audio vers une enceinte Bluetooth par exemple.
Ce qui serait très consommateur ce serait de devoir maintenir une app active en premier plan avec un iPhone que l'on devrait empêcher de passer en veille.

avatar Sindanárië | 

.

avatar corben | 

Un état n’a strictement rien à exiger d’une entreprise qui développe une app de façon volontaire.

avatar SyMich | 

Il est tout à fait légitime à demander, voire exiger par la loi, de faire sauter des verrous injustifiés et qui empêchent toute alternative au joli Cheval de Troie offert...

avatar byte_order | 

@corben
Donc le procès contre Microsoft pour abus de position dominante avec Internet Explorer, c'était totalement illégal selon vous ?

Ou tout dépend du nom de l'entreprise ?

avatar DDivo | 

Je tiens à le dire, merci beaucoup pour vos différents commentaires. Nous ne sommes pas tous d’accord, mais chacun expose de manière constructive son point de vue, en restant centrés sur le sujet.
Ça fait beaucoup de bien de suivre un fil de discussion comme celui-ci.
Voilà c’est tout, c’est gratuit 🙂
Merci

avatar 0MiguelAnge0 | 

Je vous bien Cook prendre une photo pendant sa call avec Breton et la diffuser en masse pour se faire mousser.

En fait, non :)

avatar misc | 

@symich

On sait pour sur qu’Apple / Google compte exploiter les données? Je veut bien te croire mais une source pourrais confortant.

Edit: les données seraient détruites après 14 jours (?) Je veut bien être cynique et penser qu’il y aura simplement une autre archive, mais ça ne sera que divination.

https://www.cnet.com/news/contact-tracing-apps-have-a-trust-problem-even...

avatar SyMich | 

On ne sait rien de leurs intentions, sauf qu'ils sont catégoriques sur le fait que les données collectées seront leur entière propriété ... je doute qu'ils prévoient d'en faire des confitures!

Quant à ce qui est supprimé au bout de 14 jours ce sont uniquement les identifiants des téléphones des utilisateurs declarant le COVID (aucune donnée n'est récupérée si l'utilisateur du smartphone n'indique jamais qu'il a déclaré la maladie). Ces identifiants servent uniquement à prévenir les personnes ayant été en contact avec un contaminant. Après 14 jours, conserver ces identifiants n'a plus d'utilité. Par contre est conservé tout le reste (la date du contact, la durée, le nombre de contacts avec d'autres smartphones...) de façon à pouvoir retracer la façon dont le virus se répand, sa contagiosité... et pouvoir en faire de multiples analyses a posteriori. Détruire ces données serait une grave erreur sur le plan scientifique !

avatar lulubotine | 

En douce il veut relancer le Be Bop !
Je l’savais

avatar jeanclaude S | 

Intéressant les problèmes de confidentialité mais il y a un problème sur la finalité de l'application.
A moins d’une erreur de ma part je ne vois pas comment une application SEULE pourrait stopper voir guérir une maladie. Il ne s’agit ni d’un traitement ni d’un médicament.
A Singapour, ou seuls 20 % de la population à téléchargé leur appli, ils ont employé plusieurs centaines (certains disent 20000) personnes pour analyser les contacts et tester les suspectés de covid-19 ou approchant un suspecté. De plus ils sont reparti pour une deuxième vague avec plus de 1000 nouveaux cas par jour Et j’omets volontairement le problème des masques.
Chez nous en France peu de masques, encore moins de tests et trouver du personnel pour faire correctement le suivi des résultats d’une application non encore écrite, bon courage.

avatar WhiteRose | 

@jeanclaude S

C’était en Corée du Sud les 20 000 personnes. Il s’avère que la France dispose d’une réserve de volontaires médicaux ( étudiants médecines, internes, urgentes tes, pompiers volontaires ) de plusieurs dizaines de milliers d’individus pouvant être mise à disposition pour cette tâche. C’est un axe d’étude du gouvernement.
Pour les app de tracing, Israël fait marche arrière et Singapour également. La Belgique a annoncée ne pas avoir recours à ce type de méthode pour des raisons de vie privé. Chacun son avis sur la question, pour ma part je suis plutôt favorable à une app de tracing garantissant un respect de la vie privé dans une moindre mesure, situation sanitaire grave oblige. J’ai confiance au gouvernement et à la démocratie française. Il est évident que ce n’est pas un remède miracle mais un outils en plus. On ne peut se permettre le luxe de laisser de côté toute possibilité démocratique à notre disposition.

avatar Enneric2 | 

Le traçage de la population est en marche... Faut dire non bordel !

avatar Wallon_pas_con | 

Un Abruti peut-être, mais qui respecte bien la distanciation sociale avec Tim !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR