La fronde des développeurs contre les pratiques d'Apple

Mickaël Bazoge |

Il y a quelque chose de pourri au royaume de l'App Store. Ce n'est ni la première fois — ni la dernière — que des développeurs pointent du doigt un système byzantin, opaque, toxique. Mais la fronde de ces derniers jours fragilise les fondations de la boutique, une brique essentielle du pouvoir d'attraction des produits d'Apple.

À quelques encablures de la WWDC 2020, ça la fout mal. Avant même de débuter, la fête des développeurs est entachée par l'annonce d'une enquête formelle de la Commission européenne, qui va s'intéresser de très près aux pratiques de l'App Store. Le même jour, Apple menace de supprimer HEY, une nouvelle application d'e-mail, car elle ne propose pas d'achats intégrés facturés avec le système de l'App Store.

Phil Schiller présentant les nouveautés de l'App Store à la WWDC 2017. Image Apple / MacGeneration

En tentant de forcer la main à un développeur, Apple a donné une cartouche supplémentaire au régulateur européen (et américain, où l'on s'intéresse également de près aux pratiques du constructeur). Dans la foulée, on a assisté à une libération de la parole chez plusieurs développeurs, dépeignant une arrière-cuisine assez peu ragoûtante.


avatar Furious Angel | 

Les deux camps ont de vrais arguments, mais Apple exagère.

Oui, Apple offre gratuitement une plateforme d’hébergement, de diffusion et même de promotion des apps. Oui, ils offrent une excellente solution de paiement sécurisé et fiable. Il est normal que ce ne soit pas un investissement à pertes et qu’ils aient un pourcentage.

Mais... ils imposent leur solution de paiement. Pour la sécurité c’est une très bonne idée, mais dans ce cas les 30% deviennent hallucinants. Quand c’est incontournable et qu’Apple empêche de renvoyer vers le site de l’éditeur, c’est anormal. Le business model d’une entreprise est totalement chamboulé avec une telle part. Les 30% sont monstrueux, même les 15%, et je doute que ce soit nécessaire pour couvrir les frais de l’App Store.

Si on ajoute les passe-droits pour certains, les taux différents pour d’autres et, cas plus grave, les situations où Apple a un service concurrent et donc juge et partie (comme Apple Music/Spotify), il y a vraiment un problème.

avatar andr3 | 

Je ne connais pas un magasin, une enseigne de la distribution qui met en vente des produits de producteurs dans ses enseignes sans prendre un pourcentage au passage et souvent ce pourcentage est laissé à discrétion.

Ici, c’est clair.

Aucun développeur n’est obligé de passer par l’App Store (Apple ou Android). Maintenant, dans un distributeur, il est difficile pour un producteur de vendre à grande échelle ses produits.

Il faut donc que la commission européenne attaque Carrefour, Auchan, Lidl et tous les autres.

PS : pour les excités, ceci est mon opinion et ma vision de la chose, merci de ne pas en faire une généralité.

avatar Bigdidou | 

@andr3

“Aucun développeur n’est obligé de passer par l’App Store”

Ben si, pour vendre un app iOS.
C’est le noeud du problème.

Pour Android, non, effectivement.

avatar fousfous | 

@Bigdidou

Oui mais comme iOS est une minorité dans le marché, il est donc largement possible pour les développeurs de se passer d'iOS complètement.
Et après il y aura Apple qui essayera de les attirer et là ils pourront demander des choses.

Mais balancer des mensonges à la presse pour ne pas avoir à prendre de risques et se faire bien voir c'est pas très digne comme comportement.

avatar frankm | 

@andr3

Une boîte qui marche bien se fait 30% de marge, c’est normal en fait.

avatar jean_claude_duss | 

@frankm

Lol

avatar fte | 

@frankm

"Une boîte qui marche bien se fait 30% de marge, c’est normal en fait."

Certes. Mais pas en liant les ventes et en tuant la concurrence, ces deux pratiques sont illégales dans de nombreux pays. Enfin, en principe.

avatar jean_claude_duss | 

@fte

Enfin tu dis certes Mais
- des boites qui font 30% c’est au contraire assez rare.
- si tu fais 30% et que Apple prends tout en fait... tu fais plus rien, il faudrait donc faire 60% ...

avatar fte | 

@andr3

"Aucun développeur n’est obligé de passer par l’App Store (Apple ou Android)."

Sur Android, non, en effet. On peut distribuer une app hors store et les clients l’installer si bon leur semble. Mieux, il y a plusieurs stores en dehors du store officiel. Enfin, en passer par le store officiel n’implique pas d’utiliser le système de paiement officiel.

Mais sur iOS, on ne peut pas distribuer une application hors store, ni les clients l’installer sur leur téléphone qui est pourtant leur propriété et non celle d’Apple. Il faut donc en passer par le store pour distribuer son application, sauf l’exception suivante : les web apps, mais qui voient les API à disposition très fortement bridées. En outre passer par le store est lié au système de paiement d’Apple et plus hallucinant encore, avec interdiction de faire mention d’autres possibilités de paiement et moins encore de mettre un lien vers le site de l’éditeur de l’application. Duh!

Donc si, sur l’une des plateformes, il y a obligations multiples et liées, ce qui semble énerver diverses commissions...

avatar fousfous | 

Mais pourquoi les développeurs pas content ne s'allient pas pour boycotter la boutique?
C'est que 20% des utilisateurs pour eux donc c'est pas très compliqué à faire mais pour Apple ça leur ferait plus de mal. Et ça montrerait aussi que contrairement aux mensonges de certains devs qu'Apple n'est pas en position dominante...

Bon et les devs oublient aussi de dire que si ils veulent passer outre le système de paiement d'Apple c'est tout simplement pour pouvoir vendre les données des utilisateurs aux différents publicitaires!
Mais en effet ça il faut éviter de la dire à voie haute...

avatar jean_claude_duss | 

@fousfous

C’est faux pour les ventes de données. Il n’y a rien à voir avec le fait que ce soir payent ou pas (voir Google / Facebook et autres...)

avatar fousfous | 

@jean_claude_duss

On en parle aussi des informations de paiements qui se retrouvent régulièrement dans la nature? Au moins avec Apple on sait que c'est sécurisé et il est aussi possible de payer via carte iTunes, sécurité maximum!

avatar jean_claude_duss | 

@fousfous

C’est sécurisé jusqu’à ce que ça fuite...

avatar fousfous | 

@jean_claude_duss

Disons qu'Apple tient plus à la sécurité que d'autres entreprises, je comprend bien qu'aucuns systèmes n'est inviolables mais j'ai plus confiance en Apple qui met les moyens pour la sécurité, qu'une entreprise qui ne va pas regarder plus que ça sa sécurité.

avatar fte | 

@fousfous

"sécurité maximum!"

Tu es sûr de ça ? Il y a beaucoup d’audits tiers confirmant cette hypothèse ?

avatar Mickaël Bazoge | 

@fousfous

Je comprends pas ton argument. Dans certains pays iOS représente 40 ou 50% du marché (US, Japon). C’est impossible de se passer d’iOS si ton activité de développeur c’est ton boulot.

avatar fousfous | 

@MickaëlBazoge

Oui mais en Europe on est autour de 20% et c'est bien la commission européenne qui a lancé son enquête, et celle-ci est centrée sur l'Europe il me semble.
De plus 50% ça n'est toujours pas une position dominante.

avatar Mickaël Bazoge | 

@fousfous

Les développeurs ne vont pas se passer d’un marché européen avec des millions de clients potentiels au pouvoir d’achat élevé (20% c’est des millions d’utilisateurs et ils paient plus facilement que ceux sur Android).
Par ailleurs, Apple est aussi sous le coup d’une enquête antitrust aux US. Et ce qui se décide en EU est souvent dupliqué ailleurs. Il y a un débat aux US pour reprendre le RGPD, par exemple. Et aussi je vois mal Apple faire les choses différemment en EU et dans le reste du monde.

Enfin, le problème n’est pas la position dominante, c,est l’abus de position dominante.

avatar Florent Morin | 

@fousfous

Ce ne sont pas 20 % des utilisateurs mais 45 % environ. Les parts de marché des appareils ne sont pas celles de l’utilisation d’apps.

Et si on compte en termes de revenus, les revenus générés sur l’App Store sont en général supérieurs à ceux de Google Play.

Si on considère l’investissement, la faible fragmentation du marché iOS rend le coup de mise en place inférieur à celui de Android.

Apple a d’excellents arguments pour les développeurs.

J’étais moi-même développeur Linux a l’origine. J’ai même développé sur Nokia (Symbian OS). L’environnement Apple est nettement plus plaisant. Et la solidité de l’écosystème met en confiance.

Si on veut regarder d’un point de vue technologique :
- SwiftUI a déjà un certain niveau de fiabilité, sans être aussi abouti que son aîné, ça fonctionne plutôt bien
- l’équivalent Android (Jetpack Compose) vient juste d’entrée en phase alpha.

C’est pour cela que les développeurs qui critiquent le font avec une réserve car ils connaissent la valeur de leur écosystème.

avatar Marcos Ickx | 

@FloMo

Comme tu as développé pour Symbian OS, c’était quoi le prélèvement chez eux ? Plus que 30% ?

avatar Florent Morin | 

@Marcos Ickx

J’ai développé des trucs pour moi. Il n’y avait pas vraiment d’App Store.

avatar webHAL1 | 

@fousfous

Non. Au niveau mondial, le parc installé des téléphones portables iOS représente environ 15% à 20% contre 80% à 85% d'Android. Mais en Europe, c'est près de 30%. Allez dire aux éditeurs de se passer d'un tiers de leurs clients s'ils ne sont pas contents. C'est complètement irréaliste.
Sans parler des États-Unis, où se trouvent les plupart des développeurs, et où iOS est majoritaire par rapport au système de Google.
L'argument "allez voir ailleurs si vous n'êtes pas satisfait" n'a aucun sens.

avatar fousfous | 

@webHAL1

Le allez voir ailleurs ça vaut aussi pour les utilisateurs, vu que c'est surtout ça qui a l'air de poser problème à l'UE.
Avec leur sacro-sainte concurrence...

avatar webHAL1 | 

@fousfous

On ne parle pas ici des utilisateurs, mais des développeurs.

avatar fousfous | 

@webHAL1

Pourtant les développeurs mettent aussi les utilisateurs dans leur argumentaire pour essayer de capter l'attention des différents juge à coup de "à cause d'Apple ça coûte plus chère pour les gens".
Et enfer ça marche plutôt bien.

avatar webHAL1 | 

@fousfous

Car cela est correct. Une boutique unique va entraîner des coûts plus importants dûs à une absence de concurrence.
Ce n'est à l'avantage ni du développeur ni de l'utilisateur. Seule Apple y gagne véritablement dans l'affaire.

avatar fousfous | 

@webHAL1

La concurrence est loin d'être toujours à l'avantage de l'utilisateur, c'est une idée qui est propagée par les libéraux mais même si c'est des fois le cas, souvent de la concurrence peut dégrader l'expérience pour l'utilisateur et augmenter les coups (dans le transport ou le streaming vidéo par exemple).
Et une boutique unique ça a l'avantage de faciliter énormément les choses pour l'utilisateur, bref une des raisons principales de pourquoi les gens achètent des iPhone.

avatar webHAL1 | 

@fousfous

Ah oui ? Quelles sont les sources qui démontrent que les gens achètent des iPhone principalement du fait de la boutique unique ? Je suis très curieux.

avatar fousfous | 

@webHAL1

J'en vois pleins ici et j'en fait parti.
Donc ça n'a pas l'air d'être impossible comme cas de figure.

avatar webHAL1 | 

@fousfous

D'accord. Tu te bases sur ce que tu vois sur MacG pour affirmer cela. C'est à mourir de rire.

avatar fte | 

@fousfous

Le communisme est meilleur que le capitalisme ? C’est ce que tu essaies de dire ?

avatar fousfous | 

@fte

A certains niveaux il est clair le capitalisme c'est pas vraiment le meilleur fonctionnement pour l'utilisateur.
Bon par contre pour les entreprises c'est sur y a rien de mieux que le capitalisme.

avatar fte | 

@fousfous

"A certains niveaux il est clair le capitalisme c'est pas vraiment le meilleur fonctionnement pour l'utilisateur."

Je n’ai pas dit que le capitalisme était bien. Il n’est pas pire que le communisme par contre, je crois que l’Histoire nous le montre bien.

Je ne vois rien de positif à moyen terme à La Boutique de La Multinationale. Zilch.

Je dois ajouter que dans le fond, je m’en fiche pas mal. J’ai quitté le développement iOS quand c’était encore mon travail, et j’ai retrouvé du plaisir à mon job. Je ne suis plus que client d’Apple, sans attaches fortes, plus maintenant. C’est du réchauffé, j’ai déjà acté mon désaccord avec les pratiques d’Apple autour du Store. Et j’ai changé de carrière. Il me faudrait pas une semaine pour larguer Apple et passer à autre chose. Le choix est vaste.

avatar Marcos Ickx | 

@fousfous

Vous oubliez qu’il y a des sociétés qui ne proposent que des applications pour iOS.
Ça leur ferait du coup 100% des clients de perdus.

avatar fousfous | 

@Marcos Ickx

Oui enfin si les sociétés se coincent toutes seules aussi... On en parle des exclusivités sur les consoles alors? Parce que là les développeurs n'ont contractuellement pas le droit d'aller voir ailleurs.
Mais bon ça intéresse moins les journalistes ni l'UE comme c'est pas Apple.

avatar Mickaël Bazoge | 
Les exclusivités consoles, c'est lié à des contrats d'exclusivité signé entre le constructeur et l'éditeur, c'est gagnant/gagnant pour les deux parties (si l'éditeur a bien négocié…). Rien à voir avec Apple qui ne laisse aucun choix dans la distribution des apps. Au moins, les constructeurs laissent le choix d'acheter un jeu sur leur boutique ou en physique. On verra ce que ça donnera quand les consoles n'auront plus de lecteur DVD, mais en attendant…
avatar fousfous | 

@MickaëlBazoge

Il me semble que même si c'est en DVD les éditeurs doivent payer une commission et faire approuver le titre pour que ça fonctionne sur la console. Donc ça revient au même.
Sinon il suffirait pour Apple de permettre d'acheter certaines apps en magasin physique via un code comme pour les cartes iTunes.

avatar Mickaël Bazoge | 
J'ai aucun problème avec l'idée d'une commission. Je vois pas non plus de problème à ce qu'il y ait une validation par le constructeur (= la notarisation sur macOS). Le souci il est pas là dedans, il est dans le fait qu'Apple n'autorise aucun autre canal de distribution que l'App Store.
avatar dodomu | 

@MickaëlBazoge

N’est ce pas la même chose sur les consoles ? Il y a effectivement plusieurs façons de distribuer un même jeu, mais toutes sont contrôlées par les fabricants des dites consoles, non ?

avatar Mickaël Bazoge | 

@dodomu

Je parle des distributeurs comme Micromania, la Fnac, Amazon etc. qui vendent les jeux physiques.

avatar dodomu | 

@MickaëlBazoge

Oups 🙊
J’avais oublié ce point, c’est vrai que de ce côté il y a bien plus d’acteurs...

avatar nemrix | 

Je dis une connerie ou les boites (développeurs) qui vendent sur l’ AppStore ne payent pas la TVA sur les montant « redistribués » par Apple (et donc il y a les 20% de TVA dans les 30% de com d’Apple)?

Bon au final Apple ne paye pas (non plus) la TVA en France ce qui est un autre problème, j’en conviens.

avatar jean_claude_duss | 

@nemrix

Non on touche 70% du prix ht.
Sur une vente à 1€ le dev touche 0.56€

avatar nemrix | 

@jean_claude_duss

Ah ben je dis une connerie alors 😅
Je retire mon commentaire

avatar David Finder | 

@nemrix

T’en as dit 2 en fait.  paye la TVA.

avatar frankm | 

« 30%. C'est le montant que prélève Apple sur chaque vente d'application, chaque achat intégré, chaque abonnement (mais pas sur la vente de biens matériels ou de services physiques comme les livraisons de repas ou les courses en VTC) »
En fait, Apple, a déjà créé la taxe sur les GAFA !

avatar frankm | 

En tout cas avec le système actuel, j’achète l’application, si elle est nulle, remboursement.
Aucun abonnement, pas d’achat intégré pour déverrouiller qui eux sont presque impossible à se faire rembourser

avatar jean_claude_duss | 

@frankm

Les dev sont pas contre la commission Apple... ils sont contre le fait qu’elle est trop élevée et ne correspond pas du tout à la valeur du service rendu.

avatar raoolito | 

@frankm

voilà du point de vue de l’utilisateur c’est quand meme agréable et ca met en confiance.
Apple veut vivre de ses services dorénavant, ca ca poser problème avec cette fronde.

avatar DrStrange | 

Tout le monde oublie apparemment qu’avant l’avènement de l’app store, les opérateurs ponctionnaient 50 voire 70% des revenus des développeurs.
C’est marqué dans l’article ! Ils ont dus être bien contents que Apple rabaisse ce pourcentage. Mais maintenant, ils se sont habitués à la température de l’eau du bain, et voudraient qu’elle soit un peu plus chaude.
C’est dans la nature humaine !!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR