Apple confirme que les services de jeux vidéo en streaming n'ont pas leur place dans l'App Store 🙄

Mickaël Bazoge |

Si vous croisiez les doigts pour qu'Apple mette de l'eau dans son vin et accepte les services de streaming de jeux vidéo sur l'App Store, vous pouvez arrêter de vous faire mal. Le service xCloud n'est vraiment pas près de faire son apparition sur iOS, ni Stadia ou encore GeForce Now (lire : xCloud : Microsoft arrête les frais sur iOS). Un porte-parole d'Apple a confirmé à BusinessInsider que les portes de la boutique ne s'ouvriront pas à ces plateformes.

La boutique d'apps a été conçue comme un espace sécurisé et digne de confiance pour que les utilisateurs puissent y découvrir et télécharger des applications. « Avant que les apps soient proposées dans notre boutique, elles sont toutes examinées en fonction du même ensemble de règles mis au point pour protéger les clients et fournir des conditions équitables et justes pour les développeurs ».

Microsoft ne livre pas à l'examen de l'App Store tous les jeux disponibles sur son service de streaming (qui, de toute manière, ne sont pas disponibles sur l'App Store, contrairement à un service comme Game Club). Par conséquent, Apple ne saurait accepter de distribuer xCloud ou, en l'occurrence, l'app Xbox Game Pass.

Le porte-parole rappelle qu'il est possible à un service de jeux vidéo d'être disponible sur l'App Store, pour autant que les développeurs suivent les mêmes fichues 🤬 règles qui s'appliquent à tous, « incluant l'examen des jeux individuels ». Ces jeux doivent aussi apparaître dans les classements de la boutique et dans son moteur de recherche. Or, c'est impossible puisqu'ils ne sont pas disponibles « à la pièce » sur l'App Store.

Ajoutant l'insulte à l'injure, il ajoute que les développeurs ont la liberté de passer par Safari ou un autre navigateur web (qui sont bien moins armés pour permettre des interactions avec des jeux vidéo). Bref, une fin de non-recevoir qui va obliger les abonnés au Xbox Game Pass Ultimate de choisir autre chose qu'un iPhone s'ils veulent jouer en mobilité.

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« De même ceci « dans le pays d'origine » n’a certainement pas le sens que tu lui donnes. »

Vous voulez dire que c'est normal de payer des taxes en République d'Irlande plutôt qu'en France pour un achat effectué physiquement en magasin dans un Apple Store de Bordeaux par exemple ?

🙄

« Les multinationale pratique l’optimisation fiscale qui repose évidemment sur l’exploration dans le cadre l’égale des transferts. Et ce n’est en rien de ma part un blanc-seing ou une adhésion. »

Merci de me rassurer sur ce point !

😉

« Le droit ce n’est pas l’arbitraire des goûts et dégoûts personnels. Et si les choses étaient aussi triviales que tu l’imagines elles auraient été tranchées en droit depuis fort longtemps ce qui n’est nullement le cas. »

Ok, alors il faut que Apple cesse d'employer le mot vente / le verbe vendre quand elle échange un de ses produits physiques contre de l'argent.

😎

Définition de vendre, dont :

Aliéner une chose, transporter, céder à quelqu’un la propriété d’une chose pour un certain prix, contre une somme d'argent.

https://fr.wiktionary.org/wiki/vendre

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"Vous voulez dire que c'est normal "

La normalité n’est pas un concept de droit mais de jugement moral.

La question n’est pas de savoir si c’est normal ou anormal, moral ou immoral ... mais l’égale ou illégal ;-)

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"céder à quelqu’un la propriété d’une chose pour un certain prix, contre une somme d'argent."

La propriété physique de la chose n’est absolument pas en question.

La question de droit non tranchée est de savoir si l’obligation de passer par une unique boutique pour acheter des bien et des services s’exécutant sur l’objet que tu possèdes est une atteinte à ta propriété de l’objet.

Sauf erreur jusqu’ici les tentative d’exploiter cette question de propriété sur des procédures n’ont pas été couronnées de succès.

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« La question de droit non tranchée est de savoir si l’obligation de passer par une unique boutique pour acheter des bien et des services s’exécutant sur l’objet que tu possèdes est une atteinte à ta propriété de l’objet. »

Peut-être que cette question de droit est non tranchée mais ce n'était pas la question !

😊

La question était : Apple peut-elle se comporter comme si elle n'avait pas totalement céder l'objet vendu contre argent et continuer à apporter des modifications d'usage après vente du dit objet.

La question était : est-ce que l'on est vraiment propriétaire d'un objet électronique de marque Apple ?

Oui ou non ?

Question d'origine : « Il demandait que le transfert de propriété au moment de la vente de l’appareil soit acté par Apple et qu’ils cessent de se croire propriétaires. »

C'est une excellente question posée... Et c'est quoi votre réponse ?

😎

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"mais ce n'était pas la question !"

c’est la seule question qui vaille : celle du droit ;-)

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"La question était : est-ce que l'on est vraiment propriétaire d'un objet électronique de marque Apple ?"

c’est la même question et elle est absolument de nature légale.

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

" Et c'est quoi votre réponse ?"

Je te les donné, tu sous entant que la propriété de plein droit d’un objet implique la liberté de choisir la source d’achat des contenus que tu y installes.

Visiblement en droit ce point de vue fait long feu pour le moment 😎

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« Je te les donné, tu sous entant que la propriété de plein droit d’un objet implique la liberté de choisir la source d’achat des contenus que tu y installes. »

Mais ce n'était pas la question.

On s'en moque de la source des achats.

C'est la restriction d'usage a posteriori d'un bien électronique vendu par une société, en l'occurence Apple.

Du coup, vous nous confirmez que Apple ne vend qu'un droit d'usage de ses appareils.

Du coup, puis-je demander un gros rabais sur tous mes pseudos achats a posteriori moi aussi ?

😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"Du coup, vous nous confirmez que Apple ne vend qu'un droit d'usage de ses appareils."

Je ne confirme ou n’infirme rien 😎

Tant qu’aucune décision de justice basée sur ta thèse ne la confirmera, c’est juste de l’analyse du droit en amateur ;-)

Tu peux répéter Apple ne me laisse pas la pleine propriété de mon iPhone ad nauseam, tant que cela ne sera pas acté par une décision de justice ce n’est qu’une interprétation personnelle du droit 😎

Je dois mal m’exprimer tant ce que j’avance relève de l’évidence.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Sauf erreur jusqu’ici les tentative d’exploiter cette question de propriété sur des procédures n’ont pas été couronnées de succès."

En Suisse il est parfaitement légal de contourner un système de protection qui empêcherait l’usage d’un appareil ou d’un média. Et ceci a été tranché légalement. Si ça s’avérait impossible, un remboursement intégral est prévu. Ainsi les CD protégés contre la copie qui passaient mal dans l’autoradio par exemple devaient être remboursés, et je l’ai été à plusieurs reprises. Le téléchargement subséquent de l’œuvre illisible sur média officiel n’est pas illégal non plus, d’ailleurs. Les lecteurs DVD ou BR dézonés s’achetaient en grande surface...

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Et en dehors de la confédération ?

Et sur les produit Apple à l’intérieur de la confédération ?

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

« Et en dehors de la confédération ? »

Globalement je m’en fiche. C’est déjà assez compliqué de s’informer fiablement dans un seul pays, alors 195.

« Et sur les produit Apple à l’intérieur de la confédération ? »

Absolument jailbreakable totalement légalement, totalement réparables hors boutiques Apple.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Absolument jailbreakable totalement légalement, totalement réparables hors boutiques Apple."

Mais rien concernant l’app store ?

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Mais rien concernant l’app store ?"

À ce stade, ça n’a pas été testé devant les tribunaux.

Mais une boutique alternative comme celle de Saurik il y a des années était totalement légale en Suisse, jailbreak ou non. Jusqu’à preuve du contraire.

Une autre bricole n’a pas été testée devant les tribunaux, mais tous les professionnels de la loi s’accordent à dire qu’il n’y a aucune chance de gagner : les contrats et autres licences affichées approuvées en cliquant sur un bouton n’ont aucune valeur légale, ils n’ont aucune forme reconnue ni complète - orale, écrite avec signature, ou authentique devant notaire, ils ne sont en général pas disponibles dans toutes les langues nationales à choix, il n’y a aucune preuve que c’est bien le client qui a cliqué sur le bouton, et si une photo du client était produite montrant le moment du click elle ne serait pas recevable car le client n’aura pas donné son consentement à être photographié par écrit avec signature -. Bref. Ce n’est pas liant et il n’y a aucune obligation à lire. Jusqu’à preuve du contraire.

avatar MarcMame | 

@Scooby-Doo

"Apple et d'autres ne font pas de l'optimisation fiscale..."

A mon humble avis, ils pratiquent les 2 sans vergogne.
Optimisation et évasion.

avatar Scooby-Doo | 

@MarcMame,

« A mon humble avis, ils pratiquent les 2 sans vergogne. Optimisation et évasion. »

+1 ! Pas mieux 😘

J'en veux pour preuve la montagne d'argent dormant hors des USA, pays avec des impôts sur les sociétés qui ne ressemblent en rien à un paradis fiscal, sauf le Delaware par exemple.

On ne parle plus d'évasion dans ce cas mais de non rapatriement de fonds pour échapper à l'impôt !

😁

Invasion fiscale ???

😁

avatar Bigdidou | 

@Scooby-Doo

« Invasion fiscale ??? »

Oui. Entrée sur le territoire d’argent à blanchir, des caisses noires et...

avatar YetOneOtherGit | 

@MarcMame

"A mon humble avis, ils pratiquent les 2 sans vergogne. "

La définition de l’évasion fiscale de notre camarade ne recouvrant pas les réalités, non ce n’est pas de l’évasion fiscale mais bien de l’optimisation fiscale absolument légale.

Il ne suffit pas qu’une pratique choque notre sens moral et semble anormal pour qu’elle soit illégale.

Et pour rappel sur l’affaire Irlandaise nous n’étions ni sur des enjeux d’optimisation fiscale, ni sur des enjeux d’evasion fiscale mais sur des enjeux de droit de la concurrence.

La commission voulait obtenir la requlification des accords fiscaux absolument légaux entre l’Irlande et Apple en aide d’état faussant la libre concurrence et demandait son remboursement.

Cette demande de remboursement n’était ni un redressement fiscal (pas du ressort de la commission), ni une amende.

Et comme je l’avais annoncé dès le début en me faisant traiter de tous les noms malgré les références étayées aux arrêts : la commission a été débouté.

Un état de droit ce n’est pas l’arbitraire du subjectif et de la morale, c’est l’application du droit et d’une justice contradictoire.

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« La définition de l’évasion fiscale de notre camarade ne recouvrant pas les réalités, non ce n’est pas de l’évasion fiscale mais bien de l’optimisation fiscale absolument légale. »

Votre réalité ou celle-ci :

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89vasion_fiscale

Je cite :

« L'évasion fiscale ou évitement fiscal est l'évitement légal ou illégal de l'impôt2 (définition de l'Etat français, qui inclut la fraude fiscale) en utilisant les failles du système fiscal d'un État ou en déplaçant tout ou partie d'un patrimoine ou d'une activité vers un autre pays (souvent un paradis fiscal) sans que le citoyen concerné s'expatrie lui-même (ce serait alors une expatriation fiscale). »

Qu'est-ce que font les GAFAM ?

😉

J'aurais pu utiliser aussi le terme d'évitement fiscal.

Que cet évitement fiscal soit légal, on s'en moque totalement !

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"sans que le citoyen concerné s'expatrie lui-même"

Tu parles ici du concept d’évasion fiscale pour les personne physique pas pour les personne morale qui plus est transnationales 😉

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« Tu parles ici du concept d’évasion fiscale pour les personne physique pas pour les personne morale qui plus est transnationales »

Je cite ce que je peux trouver ! Désolé ! 😭

Maintenant je n'ai à aucun moment indiqué le caractère légal ou illégal de cet évitement par les Gafam.

Je me doute que s'ils le font, c'est que c'est LÉGAL !

C'est la qualification de cet évitement fiscal que vous évitez soigneusement !

Pourquoi ?

C'est une question, véritable et légitime, foi de Scooby-Doo !

😁

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"Que cet évitement fiscal soit légal, on s'en moque totalement !"

Nope l’extrait de wikipedia concernant les personnes physiques que tu présentes décrit un comportement illégal délictueux 😎

Mais cet extrait ne concerne absolument pas les personnes morales transnationales.

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

Du coup, en cherchant un peu j'ai trouvé ceci sur Ouest-France, je cite :

« Face à ce constat, que font de nombreux pays et qui s’est accentué avec la numérisation de l’économie, la communauté internationale est en train de réfléchir, sous l’égide de l’OCDE, à de nouvelles règles fiscales internationales.

Comment contrer ces stratégies fiscales légales ?

Plusieurs scénarios sont sur la table avec deux enjeux : d’une part réviser les règles d’allocations des bénéfices entre les pays où les entreprises produisent et ceux où elles vendent afin de mieux répartir leurs impôts entre ces pays, et d’autre part fixer un taux minimum mondial d’impôt sur les sociétés.

Le CAE a étudié l’impact d’une telle réforme (avec plusieurs variantes) pour une quarantaine de pays, dont sept paradis fiscaux, sur leur attractivité et la variation de leurs recettes fiscales, ainsi que l’efficacité du futur système au niveau mondial. »

Je pense que l'avenir nous le dira, mais j'ai pas trop d'espoir à cause d'un certain Donald Trump, opposé à toute harmonisation fiscale et taxe Gafam !

😑

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

Il y évidemment une prise de conscience de l’inadaptation des systèmes fiscaux aux réalités de l’époque et l’OCDE (entre autres) est impliqué.

Sur les paradis fiscaux ce n’est pas parfait mais des progrès ont été faits.

Sur les enjeux de relocalisation des impôts (Car le taux d’imposition global est loin d’être nul. Pour Apple par exemple nous sommes à 16%, ce qui est un recule net ne reposant pas sur des avancées dans les mécanisme d’optimisation mais sur les largesses de Trump) ils y a des pistes sérieuse mais le principal soucis c’est que c’est là un jeu à somme nulle : certains états y gagent et d’autres y perdent, donc difficile de trouver un consensus.

Et enfin sur les mécanismes permettant d’optimiser le taux global il y a là aussi des avancées mais le principal pb est la capacité des entreprises de cette taille à faire émerger en permanence de nouveaux mécanismes légaux d’optimisation s’adaptant à l’évolution de la donne.

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« Sur les enjeux de relocalisation des impôts (Car le taux d’imposition global est loin d’être nul. Pour Apple par exemple nous sommes à 16%, ce qui est un recule net ne reposant pas sur des avancées dans les mécanisme d’optimisation mais sur les largesses de Trump) ils y a des pistes sérieuse mais le principal soucis c’est que c’est là un jeu à somme nulle : certains états y gagnent et d’autres y perdent, donc difficile de trouver un consensus. »

Je me doute que la dite harmonisation va être difficile à trouver !

D'un autre côté, une harmonisation ne sera pas si pénible pour ces multinationales car elles pourraient enfin rapatrier leurs montagnes d'argent en attente à l'étranger sans trop se soucier.

En fait, s'il y avait une harmonisation totale, leur argent pourrait se déplacer nettement plus facilement et les investissements à l'étranger comme dans leur pays d'origine seraient simplifiés.

Du coup ils auraient à y gagner sur un côté facilité d'utiliser comme bon leur semble leur argent.

Je me trompe peut-être.

Les Îles Vertes, les Îles Caïman, l'Île de Man ou Jersey ont encore de beaux jours...

Pour le côté légal / illégal, je ne m'en fiche pas, mais ce n'était pas la question du jour. Les Gafam font leur tambouille fiscale de manière légale et sont tranquilles sur ce point.

Par contre, en faisant cette tambouille, elles privent les États de ressources financières.

🙄

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"D'un autre côté, une harmonisation ne sera pas si pénible pour ces multinationales car elles pourraient enfin rapatrier leurs montagnes d'argent en attente à l'étranger sans trop se soucier."

Nope Trump à déjà créé les conditions pour le faire à moindre coût pour les entreprises US 🤑🥳

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"Par contre, en faisant cette tambouille, elles privent les États de ressources financières."

C’est un peu plus compliqué que ça.

Oui elles privent certains états de ressources mais elles en offrent à d’autres qui n’en ont que peu.

Par exemple si l’Irlande a fait le choix du dumping fiscal ce n’est pas pour rien.

C’est un pays historiquement très pauvre, qui a connue famine et migration de masse, géographiquement excentré et situé sur une île.

Le choix politique de l’attractivité par la fiscalité a servi le développement économique de la nation et aussi les citoyens.

On a sur des conditions différentes des choix similaires pour le Luxembourg, ou la Suisse qui était très pauvre au XIX°

Bref chaque état défend ses intérêts en utilisant le levier de la fiscalité en fonction de ses forces et de ses faiblesses.

avatar YetOneOtherGit | 

@nifex

"c’est bien entendu une niche mais une niche qui pèse plus lourd que tous les autres divertissements en terme de chiffres d’affaires."

C’est un jolie bull-shit des industries vidéo-ludique pour arriver à se chiffre ils intègrent les revenus du matériel et du logiciel dans une comptabilité très malhonnête 🤑

Le poids des industries classique de l’entertainment reste bien plus conséquent que celui du JV.

L’industrie vidéo ludique (qui me fait vivre en grande partie) est importante mais elle aime se monter le coup 😉

Par contre ce n’est nullement une niche dans sa globalité.

Mais les usage très émergeants du streaming en JV sont eux clairement une niche et Apple n’a strictement au un intérêt à aider son émergence 😎

avatar Dimemas | 

Ah ouais ? Tu ne dois pas travailler beaucoup alors ?

Tu dois être de ceux qui disait que netflix et compagnie n’avaient aucune chance il y a plusieurs années non ?

avatar yalfmaster | 

Fait ch**r

avatar Scooby-Doo | 

@yalfmaster,

« Fait ch**r »

+1 ! Pas mieux !

Mais j'aurais plutôt écrit :

« Fait **ie* »

Juste pour changer...

😁

avatar pikachoux_bzh | 

La vidéo en streaming, c’est safe.... Mais pas le JV 😑

avatar Cactaceae | 

@pikachoux_bzh

Oui c’est un peu ça… et même carrément ça.

Apple protège Apple Arcade. Sauf que ça se voit de trop. Ce n’est pas le bon signal 🤷🏻‍♀️

avatar Minileul | 

@Cactaceae

Ils ont fait la même chose avec l’AppStore en n’autorisant pas d’autres boutiques d’applications. On peux dire que c’était bien vu.. Peux être pense t’il avoir le même résultat en bloquant de la même manière la concurrence 👾🤑

avatar bugman | 

@Cactaceae

A mon avis c’est plus le fait de se faire 30% sur les ventes que de protéger son service.

avatar Cactaceae | 

@bugman

Oui. Aussi. Très très clairement.

avatar YetOneOtherGit | 

@ Cactaceae

"La vidéo en streaming, c’est safe.... Mais pas le JV 😑"

Le streaming video est un marché mature et un usage standard.

Le streaming de jeu vidéo n'en est qu'à ses balbutiement et Apple n'a strictement aucun intérêt à faciliter son émergence.

Si la donne niveau adoption évolue dans les années qui viennent la position d'Apple pourrait évoluer mais pour le moment ça n'impact qu'un microcosme d'enthousiastes qui est marginal dans le coeur de cibles d'Apple.

Bref : business as usual

avatar Cactaceae | 

@YetOneOtherGit

Complètement d’accord sur l’état des lieux, mais je le regrette.

avatar YetOneOtherGit | 

@Cactaceae

Si le streaming de JV obtient les succès que certains espère Apple s’adaptera (sans doute en proposant son propre service) en attendant ils défendent avec force leurs intérêts comme le fait toute entreprise 😎

avatar Atlantis251 | 

Ils ont fumer quoi?! Non mais c’est du grand n’importe quoi. Privé des milliards de devices de pouvoir utiliser ses services. Il y a des gens qui vont quitter ou ne viendront jamais à cause de ses décisions prises par des gens totalement déconnecté de la réalité

avatar Sindanárië | 
avatar YetOneOtherGit | 

@ Atlantis251

"Il y a des gens qui vont quitter ou ne viendront jamais à cause de ses décisions prises par des gens totalement déconnecté de la réalité"

Les réalités ne sont pas forcément tes réalités ;-)

Et les éventuels pertes de clientèle risque fort d'être très marginal.

avatar gattuz | 

Dommage pour les personnes intéressées par le service xcloud 😖

avatar 33man | 

Hmm perso jouer sur iPad ou iPhone c’est pas trop mon truc mais typiquement un stream sur l’Apple TV aurait été sympa...

Bref je reste avec mon pc gamer. Au pire je reste sur moonlight, stream depuis votre pc, bizarrement sur l’app store... https://moonlight-stream.org/

avatar djgreg13 | 

@33man

C'est du rdp amélioré pas de catalogue, sauf ce que tu mets dedans toi même

avatar a_y | 

🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️

avatar asseb | 

A partir du moment où Netflix ne soumet pas chaque film et épisode aux tribunaux de l’inquisition d’Apple, cela n’a aucun sens... et quid de l’épisode interactif de Black mirror ? Même si pour des raisons techniques il n’était pas interactif sur Apple tv, en quoi est-ce différent ?

avatar r e m y | 

@asseb

Je pense qu'Apple devrait valider chaque site web avant qu'on soit autorisé à y accéder depuis Safari.

avatar letofzurichois | 

Les gens sont merveilleux avec leurs commentaires ! Ouin Ouin and Co 👌🏻 Plutôt en mode glace ici ;) Trop chaud pour du popcorn 😁

avatar lmouillart | 

Ne reste qu'a attendre un service de cloud gaming de haute qualité proposé par Apple.
Sinon chez la majorité des concurrents c'est principalement les clients ou l'utilisateurs qui décident.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR