Apple : « Nous ne ferons pas d'exception pour Epic »

Stéphane Moussie |

Apple ne pliera pas et est prête à mettre sa menace à exécution. Après avoir retiré Fortnite de l'App Store, Apple fermera le compte développeur d'Epic le 28 août si le studio ne se remet pas dans le droit chemin, confirme la Pomme dans un communiqué. Cette mesure radicale empêcherait Epic de continuer le développement de ses jeux sur les plateformes Apple et ferait en plus un gros dommage collatéral : le moteur Unreal Engine, utilisé par de nombreux studios tiers, ne pourrait plus être mis à jour.

Image tirée de la vidéo parodique d'Epic contre Apple

« Nous voulons vraiment conserver l'entreprise dans notre programme développeur ainsi que leurs apps sur le Store, assure Apple. Le problème qu'ont eux-mêmes créé Epic peut être facilement corrigé s'ils soumettent une mise à jour de leur app qui suit les règles qu'ils ont acceptées et qui s'appliquent à tous les développeurs [sauf à certains privilégiés, ndr]. »

La position d'Apple est on ne peut plus claire : « Nous ne ferons pas d'exception pour Epic parce que nous ne pensons pas qu'il est juste de faire passer leurs intérêts commerciaux avant nos règles qui protègent nos clients. » Cette déclaration a du piquant, Epic reprochant justement à Apple de faire passer ses propres intérêts commerciaux au détriment de ses utilisateurs.

D'après The Information, Epic a contacté au cours de ces dernières semaines plusieurs dirigeants de l'industrie afin de monter une coalition contre les pratiques commerciales d'Apple. Spotify, qui a déjà attaqué Apple en justice pour pratiques anticoncurrentielles, n'a pas souhaité former une alliance officielle, mais a tout de même fait part de son soutien à Epic, comme d'autres entreprises. Des interrogations sur le rôle exact prévu pour cette coalition ont poussé un studio de jeu vidéo à décliner la proposition d'Epic également.

Le communiqué d'Apple en intégralité :

L'App Store a été conçu pour être un endroit sûr et fiable pour les utilisateurs ainsi qu'une excellente opportunité commerciale pour tous les développeurs. Epic a été l'un des développeurs les plus populaires sur l'App Store, en bâtissant un business de plusieurs milliards de dollars touchant des millions de clients iOS à travers le monde. Nous voulons vraiment conserver l'entreprise dans notre programme développeur ainsi que leurs apps sur le Store. Le problème qu'ont eux-mêmes créé Epic peut être facilement corrigé s'ils soumettent une mise à jour de leur app qui suit les règles qu'ils ont acceptées et qui s'appliquent à tous les développeurs. Nous ne ferons pas d'exception pour Epic parce que nous ne pensons pas qu'il est juste de faire passer leurs intérêts commerciaux avant nos règles qui protègent nos clients.


avatar byte_order | 

> C’est pas le consommateur qui est locataire mais le développeur

Apple lui interdit de pouvoir devenir propriétaire de tout ou partie de sa chaine de distribution, de paiement, etc.

Vous considerez donc bel et bien qu'Apple se sent chez elle sur les iPhones qu'elle a vendu, puisqu'elle loue leur accès aux développeurs. De la location d'un bien vendu, un nouveau concept intéressant, faudra que j'essaye tiens...

avatar byte_order | 

@The Joker WSS
> Et aussi je n’ai vu personne dénoncer les interdictions imposées par Trump à la Chine.

Vous avez mal regardé alors. Ou pas au bon endroit.

avatar The Joker WSS | 

@byte_order

Très bien 😊 alors

avatar Nesus | 

@ludmer67

Unreal engine est un moteur graphique. Vous devez avoir quelques jeux ou le logo apparaît au début. Pour être clair, c’est une boîte de lego très complète avec lequel tu peux créer ton jeux. C’est un genre d’objectif-C. Chacun va piocher des brique pré-faite pour simplifier le développement.
C’est gratuit tant que tu ne vends pas ton jeu. Après tu paies de royalties. J’ai absolument plus le chiffre en tête. Ça fait très longtemps que je n’ai pas regardé. Mais ce moteur comme tout « OS » a besoin d’être mis à jour.

avatar malcolmZ07 | 

25% à partir de 50 000$ de profit (pub, achat in app .etc)
+2500$/an licence d'utilisation

avatar Nesus | 

@malcolmZ07

Ça n’a donc que peu bougé ;-). Merci pour l’info

avatar oomu | 

@ludmer67

"Je n’ai pas compris ce qu’est le « Unreal Engine »... Est-ce que c’est une technologie développée par Epic et utilisée par d’autres jeux, qui, en cas de suppression du compte dev d’Epic, disparaîtrait et empêchait, de ce fait, ces autres jeux fonctionnant avec « Unreal Engine » d’apparaître sur l’App Store ? "

oui, un des principaux "moteur de jeu" de l'industrie.

Après ce scénario apocalyptique décrit par Epic est peu probable et tiré à l’extrême.

avatar Brice21 | 

@oomu

"empêchait, de ce fait, ces autres jeux fonctionnant avec « Unreal Engine » d’apparaître sur l’App Store "

Non, pas dans l’immédiat.

Mais cela empêcherait Epic de continuer à le développer pour iOS et compromettrait leur chances de le licencier à d’autres devs dans le futur.

avatar iPop | 

@ludmer67

Unreal Engine est le moteur graphique du jeu Fortnite, et bien d’autres.

avatar manu94 | 

Je soutien 100%  💪🏾

avatar Nesus | 

Bref, comme toujours le tonnerre gronde la foule s’agite et Apple dans son château fort attend tranquillement que tout cela se tasse, le doigt sur la gâchette du bazooka, au cas où ils perdraient le contrôle.

Et tranquillement ils inversent le rapport de force et la responsabilité.

avatar byte_order | 

Apple ne fera pas d'exception pour Epic. Pour d'autres, okay, mais pas pour eux.
;-)

avatar fallherpe | 

Pour moi c’est une histoire de gros sous à qui a le plus de moyens pour continuer à s’en faire. Et à ce petit jeu, c’est Apple qui remporte la battle royale ! Mon avis -> comme dit plus haut, Epic Fail 😂

avatar BLM | 

Je dis une grosse connerie ou bien il est vrai qu'Epic faisait payer pour l'utilisation d'Unreal Engine (3) et pas qu'un peu: 25%.
Certes UE est gratuit depuis v4 https://www.unrealengine.com/en-US/blog/ue4-is-free mais elle ne propose pas un service comme l'App Store. Disons que UE4 est une boîte à outils de développement comme les Developer Tools d'Apple

avatar foxot | 

@BLM

Alors j’ai fait les recherches.
À l’époque d’UE 3, pour publier un jeu il fallait payer un droit d’entrée de 99$ et effectivement, à partir de 50000$ de revenus, donner 25% des revenus.

Sauf que comme tu le dis si bien, UE 4 et gratuit, et ce depuis plus de 5 ans. Et la commission est désormais de 5% à partir de 1000000$ de revenus (donc rien pour les jeux gratuits ainsi que ceux ne générant pas autant de revenus).

Bref, rien de comparable à la situation actuelle. 5 ans en arrière je dis pas, et encore. Sans compter que UE4 permet de developper pour quasiment toutes le plateformes de jeu existantes, alors qu’avec les tools d’Apple tu te cantonnes à ces plateformes sans utiliser d’autres outils tiers.

avatar BLM | 

@foxot
«Alors j’ai fait les recherches.»
Merci pour les infos. Intéressantes. Des liens ?

«Sans compter que UE4 permet de developper»
Oui: UE ~ Dev Tools = 99$/an
Or 5% de 1000000=50000$
Qui est le plus cher?

De plus l'app store ce n'est pas les dev tools. Epic met-il à disposition gratuite un canal de distribution des softs ?

avatar foxot | 

@BLM

Wikipedia pour les infos sur la 3ème version et la faq d’Unreal Engine pour le prix du 4.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Unreal_Engine?wprov=sfti1
https://www.unrealengine.com/en-US/faq

C’est pas comparable.
Si tu veux utiliser les dev tools d’Apple, c’est 100$ par an, contre 0 pour l’UE4.
Ensuite si tu proposes ton application gratuitement sur la boutique, il n’y a pas de commission, dans un cas comme dans l’autre.
Si ton application génère 500000$ de revenus, tu ne dois rien à Epic contre contre 30% pour Apple, soit 150000$.
Pour une appli à 2millions de $ ça fera par contre 5% pour epic soit 100000$ et 30% pour Apple, soit 600000$.
Bref, Apple est le plus cher et de très loin.
Après bon, ça c’est pour l’exemple des apps à achat in-app ou payante.
Pour les apps reposants sur la publicité pour générer des revenus, Apple ne ponctionne rien (ce que je trouve pas ouf, clairement, je préférais qu’ils fassent comme Epic et disent à X dollars de revenus on prend ça, ça mettrait des bâtons dans les roues à toutes ces apps « poubelles » vivant exclusivement de ça) alors qu’Epic si.

Et concernant le canal de distribution, Epic met à disposition celui de l’Epic Game Store, pas les autres car ce n’est tout simplement pas possible pour eux.
Après ça fait un petit moment qu’Epic songe et souhaite ouvrir sa boutique sur iOS et Android, et ce point pourrait bien changer encore.
Bref Apple distribue car c’est sa boutique et interdit aux autres de le faire, car si ce n’était pas le cas, m’étonnerait que pour une app qui génère un million de dollars ce soit plus intéressant de verser 30% à Apple (en plus des 5% du coup) que de s’occuper de la distribution soi-même.

Bref, dans tous les cas c’est pas comparable car on ne compare pas une boutique (qui certes fournit les developper tools, mais bon ça arrange Apple aussi car si ils ne les fournissaient pas, pas sûr que l’App Store serait aussi fourni) et un kit de développement capable de faire de la 3D.
Surtout que si tu veux proposer un jeu en 3D sur l’App Store, les outils d’Apple ne suffisent pas (sauf si vous êtes un malade de la programmation... car ils ne sont tout simplement pas conçus pour), et dans tous les cas t’es obligé d’utiliser un outil tier.

avatar malcolmZ07 | 
avatar BLM | 

@foxot
Merci pour l'argumentation, même si je ne suis pas d'accord avec tout.
«Si ton application génère 500000$ de revenus, tu ne dois rien à Epic contre contre 30% pour Apple, soit 150000$.»
À première vue, les valeurs semblent exactes, mais elles ne recouvrent pas la même réalité :
– pour Epic, c'est une « taxe» (Pour reprendre le vocable à la mode, auquel je ne souscris pas) pour l'utilisation de Unreal Engine ; pour Apple c'est une « taxe » pour la distribution.
– si on veut comparer des choses comparables, alors 150 000 $ pour Epic, 99 $ à Apple.
– Sauf à avoir comme prémice du raisonnement (ce qui semblait être votre cas) que la distribution devrait être gratuite. Que je sache, il n'y a aucune boutique, en ligne ou de "brique et mortier", qui distribue une marchandise gratuitement ; tout commerçant prélève sa marge. Et je ne serais pas surpris que celle de Leclerc et consorts dépasse allègrement les 30 %.

«Bref, Apple est le plus cher et de très loin.»
Non.

«Et concernant le canal de distribution»
Ah, nous y venons…
«Epic met à disposition celui de l’Epic Game Store»
Pour vendre LEUR camelote.
Apple assure la distribution pour tous. Comme Amazon avec son Market Place ; croyez-vous que Amazon met gratuitement à disposition sa puissance de distribution et sa logistique à disposition des vendeurs tiers ? !
«pas les autres car ce n’est tout simplement pas possible pour eux.»
Pourquoi donc ?
Parce que maintenir une boutique, même en ligne, ça a un coût ? Ou bien parce qu'il ferait la promotion de concurrents ?
Si je suis votre raisonnement Leclerc ne devrait vendre que les produits de sa propre marque parce que «ils ne peuvent pas assurer la distribution des marques concurrentes», c'est cela que vous voulez dire ?

«Après ça fait un petit moment qu’Epic songe et souhaite ouvrir sa boutique sur iOS et Android»
Il manque juste un détail dans votre phrase : «Epic souhaite ouvrir sa boutique sur iOS et Android… sans rien payer pour la logistique de la boutique ».
Ça va pas la tête ? Avez-vous déjà vu un producteur de marchandises vendre chez Leclerc sans que Leclerc puisse appliquer une marge ?

Mais peut-être voulez-vous dire que Epic voudrait pouvoir vendre ses jeux directement sur la plate-forme iOS sans du tout profiter des services d'Apple de l'App Store (ce qui au passage voudrait dire se passer de boîtes à outils des developer Tools, sauf à vouloir le beurre et le cul de la crémière…). Mais alors, cela voudrait dire pour Apple accepter le foisonnement de multiples canaux de distribution sans (comme le dit Oomu) en avoir aucun contrôle éditorial. La mort de la sécurité (ou de la dictature, c'est selon) du modèle Apple.
Pourquoi pas ?
Mais en quoi est-il possible ou moral qu'un vendeur qui fait son beurre sur une plate-forme mise au point par un constructeur impose audit constructeur la façon dont celui-ci entend faire fructifier sa plate-forme? Ai-je le droit de modifier individuellement ma yaourtière Seb ? Réponse: oui. Ai- je le droit de modifier ledit appareil et de commercialiser les modifications ? Réponse : non. Ai-je le pouvoir d'obliger Seb à implémenter les modifications qui me semblent intéressantes et de toucher des royalties ? Réponse : non.
Si je ne suis pas jouace avec ma yaourtière Seb, je suis libre d'aller voir ailleurs. Seb n'est pas incontournable, Apple non plus.
Mais chacun doit rester maître chez soi.

avatar foxot | 

@BLM

• Alors déjà, je n’ai jamais dit que la distribution devrait être gratuite. Je ne le pense pas et c’est pas ma philosophie.
Je pense qu’elle devrait être libre surtout et pouvoir s’astreindre de ces boutiques. Si le développeur à les moyens de se payer la distribution, et que ça l’arrange parce que les règles de l’App Store sont trop restrictives, datées ou simplement stupides (je ne parle pas des 30%, je pense plutôt à la règle qui interdit les applis comme xCloud et Stadia d’arriver sur l’App Store qui me posent beaucoup de problèmes...).

• Tu m’as pas compris. Si tu ne distribue pas ton applis, UE est gratuit là ou pour Apple c’est 100€.
Les prélèvement de 5% d’Epic ou de 30% d’Apple c’est uniquement quand l’App est distribuée. Car les 5% d’Epic ne s’appliquent qu’à partir de 1000000$ de revenu, ce qui n’est pas possible si l’App n’est pas distribuée.

• Et c’est normal que chaque commerçant fasse sa marge. Seulement pour reprendre ton exemple de Leclerc, bah ils sont en concurrence avec d’autres distributeurs. Et si le distributeur est pas content il peut vendre son produit à un autre commerce de la ville (oui je précise de la ville car ça a son importance, avec Apple si t’es pas content bah tu peux pas vendre « au même endroit »...).
Là où si t’es pas d’accord avec Apple, bah tu peux juste te taire. Y’a pas d’alternative.

• Et se plaindre des 30% de commission ne veut pas dire que les gens veulent que la distrib soit gratuite.
Peut-être juste qu’en 2020, où les apps mobiles génèrent des milliards, on réfléchit juste à une taxe plus dans l’air du temps. Plus faible par exemple, en la faisant passer à 15 ou 20%, mais pas forcément.
On pourrait imaginer une taxation dégressive en fonction des revenus générer par l’application. Plus tu rapportes, moins t’es taxé. Ou inversement si ils préfèrent aider les petits développeurs.
Bref, être en désaccord avec les 30% ne veut pas dire qu’on ne veut plus de taxe du tout.

———

• L’Epic Game Store est un canal de distribution pour tous, au même titre que Steam ou que les store Xbox et PlayStation. Et ils prennent une commission aussi, ce qui est normal. Sauf juste que la commission de leur store est de 12%. (Et d’ailleurs on apprend dans cet article ci-dessous que malgré ça, ils arrivent à faire du bénéfice en gardant environs 5% de marge (sur le total, pas sur les 12%))

https://www.fredzone.org/le-patron-de-lepic-games-store-explique-pourquoi-la-commission-de-sa-boutique-est-si-basse-097

• Oui entretenir une boutique en ligne a un coup, et ces 12% suffisent à Epic.
Mais bon comme vous partez du principe que moi ou Epic souhaitons que la distribution soit gratuite et que Epic ne vend que ces propres applications, votre question est biaisée.
Et ce qui n’est pas possible pour eux, c’est faire la distribution de leurs jeux sur l’App Store, ou les stores Xbox, PlayStation et Nintendo, car pareil que pour Apple, les règles ne le permettent pas.
Si ils pouvaient se prover de ces canaux de distribution, ils le feraient et prélèveraient eux-mêmes leur commission sur les apps de leur store, probablement moins cher que les autres.

• Si Epic veut payer pour la logistique de sa boutique... à ses propres fournisseurs qu’il aura sélectionné.
Comparer Apple à Leclerc c’est de la mauvaise fois. Il existe des dizaines d’enseignes de grandes surfaces en France, seulement 2 fournisseurs d’OS sur smartphone à travers le monde.
La comparaison devrait s’arrêter là.
Tu peux pas demander le même chose à une plateforme de distribution qui est majoritaire avec beaucoup de concurrence dans son pays, à une plateforme qui est entre les mains d’un quart de la planète.
iOS est un marché à lui tout seul, dans lequel l’App Store est en position dominante. Pour reprendre ton exemple, c’est comme-ci t’avais que des Leclerc en France et qu’on t’obligeait à aller dans un autre pays si tu veux y faire concurrence. Car bon après tout « tu peux déménager si t’es pas content », qu’importe l’attachement que tu peux avoir pour ce pays, tes ambitions ou les frais.
Heureusement ça ne se passe pas comme ça.

• Oui je veux absolument dire qu’Epic voudrait se débarrasser de tous les services proposés par l’App Store pour faire son beurre.
Oui Apple accepterait de ne plus avoir le contrôle éditorial sur tout, au même titre que Leclerc n’a pas le contrôle sur ce qui est vendu à Carrefour.
Et pour moi c’est plus la mort de la dictature que la sécurité. Car bon si ils font comme sur mac ou android, une option un peu cachée dans les réglages pour activer la possibilité de télécharger hors app-store (et donc désactivée par défaut), le risque est assez faible.

• Personne impose à Apple (bon à part la justice mais c’est normal) les règles de son store.
Epic n’impose pas son fonctionnement, il manifeste (certes de façon brutal) son mécontentement, et sa volonté de voir bouger les lignes. Tout en soumettant tout ça aux tribunaux pour essayer de faire bouger les choses par la voie légale également.

• Encore une fois, comparer Seb, qui est quand même une grosse boîte je dis pas, à Apple qui fait parti des GAFAM et qui via son emprise sur iOS qui est utilisé par 25% des utilisateurs de smartphone à travers le monde et qui a plus d’influence que des Etats, c’est un peut se moquer du monde.
On parle d’un pan entier du numérique contrôlé par deux boîtes (et la quasi-totalité du numérique par 3 si on rajoute Microsoft), elles ne peuvent plus se permettre d’imposer leurs règles sur leurs systèmes comme si c’était une simple entreprise.

Seb n’est pas incontournable. Apple l’est.
Car c’est la seule alternative à Android, car jusqu’à il y a peu c’était les seuls à proposer du vrai haut-de-gamme bien fini, et car ce sont les seuls à proposer iOS et qu’iOS représente un quart du marché mondial.

En tout cas même si on est pas d’accord, et que je pense qu’on s’est mal compris avec mon précédent commentaire, c’est agréable de pouvoir argumenter et débattre avec quelqu’un de manière constructive 😁

avatar BLM | 

@foxot
«Les prélèvement de 5% d’Epic ou de 30% d’Apple c’est uniquement quand l’App est distribuée. Car les 5% d’Epic ne s’appliquent qu’à partir de 1000000$ de revenu, ce qui n’est pas possible si l’App n’est pas distribuée.»

• Les 5% d'Epic ne recouvrent aucun service, ils sont une rétribution de la mise à disposition de Unreal Engine (qui coûte 0 pour un CA en dessous de 1000000, puis 50000$ et au-delà si le CA dépasse ce seuil)
Or la mise à disposition des Developer tools par Apple vaut 100$.
Ce n'est pas une question de distribution de l'appli, c'est une question de conception de l'appli avec des outils mis à disposition, pour 100$ par Apple, beaucoup plus pour Epic.

• si on parle de distribution:
– seul Apple peut distribuer sur iOS et prend 30% de commission. En échange, il y a un service.
– c'est trop cher ? Epic abandonne iOS; un agriculteur qui n'est pas content des conditions de distribution imposées par Leclerc ne vend pas à Leclerc. C'est simple.
– Ah ouais, mais Epic ne veut pas abandonner iOS, ça leur rapporte trop de fric. Donc Epic veut profiter de la clientèle iOS, mais sans payer pour. Ben, voyons …
– OK, on peut toujours dire qu'Epic veut pouvoir vendre directement aux clients iOS, sans du tout utiliser le canal App Store. Mais:
° si il y a une merde de sécurité, c'est à Apple qu'on fera porter le chapeau, pas à Epic;
° si des données personnelles sont exploitées, c'est à Apple qu'on fera porter le chapeau
Or, ces 2 points sont des pts clés de la communication d'Apple qui en fait un argument commercial de différentiation. Pourquoi Apple laisserait-elle un – puis des milliers de – développeur(s) foutre le bordel sur son image de marque ? Apple est chez elle et elle fait ce qu'elle veut.
Métaphore: messieurs les organisateurs du symposium à Paris, je veux pouvoir m'adresser à votre auditoire, mais pas en français mais en serbo-croate, pas à paris mais à Lyon, pas ds votre créneau 11h30-12h mais à 17h, sans vous soumettre auparavant mon travail pour que vous contrôliez sa qualité, bref sans suivre aucune des règles du cadre par vous contraint du symposium et bien sûr je ne vous règlerai pas les frais de participation demandés; je veux me faire connaître de l'agora mais rien donner en retour. Réponse des organisateurs: allez vous faire mettre ! Normal.
° Apple N'est PAS en situation de monopole: il reste 75% du marché hors iOS à Epic. Si Epic trouve que vendre à 25% du marché aux conditions Apple ne vaut pas la chandelle, Epic se casse. Point barre.
Et si Apple trouve la perte trop lourde, Apple les rappelera

avatar byte_order | 

@BLM
> un agriculteur qui n'est pas content des conditions de distribution imposées
> par Leclerc ne vend pas à Leclerc

Ou vendre même en direct.
Comment vendre en direct une app iOS aux proprétaires de terminaux iOS ?

Toutes ces analogies de magasin qui oublient que la magasin est imposé autant aux producteurs qu'aux consommateurs ne tiennent pas debout. Nous sommes ici dans une situation de monopole d'accès aux consommateurs d'apps iOS.

Au mieux, votre analogie serait plutôt :

l'agriculteur peut toujours changer de pays pour pouvoir distribuer ses produits dans le magasin de ce pays alternatif, avec des consommateurs au pouvoir d'achat différent, parce qu'en terme d'impact de la décision, c'est plus proche.

> Apple N'est PAS en situation de monopole: il reste 75% du marché hors iOS à Epic

Apple n'est pas seulement vendeur de terminaux iOS.
Elle a également une activité de distribution de biens dématérialisés.
Et à l'intérieur de cette activité, l'AppStore est en situation de monopole inconstestable.

Vous etes en train de dire que si Audi imposait que l'essence pour les voitures qu'elle vend doit être distribuée dans *ses* pompes à essence et pas ailleurs, c'est pas un problème ni pour Total ni pour les propriétaires d'Audi car Total peut vendre de l'essence pour véhicule Renault et les propriétaires d'Audi peuvent changer de voiture !?
C'est ça l'idée ?

Vous lié le marché de vente de plateforme logicielle et celui de vente d'apps pour telle plateforme logicielle. Hors ce ne sont pas les mêmes marchés.

avatar BLM | 

@foxot
«Seb n’est pas incontournable. Apple l’est.»
Apple ne l'est pas.
Apple c'est au mieux 25% du marché. Il y a de la place à côté.
Pour information, Leclerc c'est 22% de la grande distribution… et pourtant vous dites que Leclerc est [contournable car] en concurrence avec des dizaines d'autres distributeurs. Il n'y a pas des dizaines d'acteurs en concurrence avec Apple ?

avatar webHAL1 | 

@BLM

Si, Le marché d'iOS est incontournable pour n'importe quel développeur visant les clients américains (le plus gros marché) et européens. la part de marché de ce système d'exploitation y étant respectivement de 50 % et de 30 %. Mais surtout, les dépenses des utilisateurs de cette plate-forme y sont nettement plus importantes que sur Android.
Donc dire "si un développeur n'est pas content avec les conditions d'Apple, il n'a qu'à aller ailleurs" revient à être totalement ignorant de la situation du marché des applications mobiles.

avatar byte_order | 

@BLM
> Apple ne l'est pas.

Apple c'est une marque, pas un marché.
Les activités d'Apple se font sur de multiples marchés, pas qu'un seul

> Apple c'est au mieux 25% du marché.

Non, ça c'est iOS, et le marché c'est celui des plateformes logicielles mobiles.
Apple n'adresse pas que ce seul marché.
L'AppStore n'adresse pas ce marché, mais celui de la distribution de logiciels ciblant une plateforme logicielle mobile, iOS.

> Il y a de la place à côté.

Sur le marché des plateformes logicielles mobiles, assurément.
Sur le marché de la distribution de logiciels ciblant la plateforme logicielle iOS, non, aucune.

> Pour information, Leclerc c'est 22% de la grande distribution…
> et pourtant vous dites que Leclerc est [contournable car] en concurrence
> avec des dizaines d'autres distributeurs.
> Il n'y a pas des dizaines d'acteurs en concurrence avec Apple ?

Cette dernière phrase ne vient dire, Apple n'étant pas un distributeur mais une marque. Vous parlez explicitement de la partie distribution de la marque Leclerc (car elle a d'autres activités, au passage). Le parallèle ici c'est donc de parler de l'activité distribution d'Apple. Et cette activité s'appelle AppStore, en l'occurence, pas "Apple".

Et, en l'occurence, non, il n'y a pas des dizaines de concurrent à l'AppStore.
Y'en a même zéro.

avatar Salapeche | 

bah apple est plus cher.

Pour $1 000 000, tu lui en aura fournit 300 000 sans qu'elle n'ai rien foutu. 50 000 à côté c'est rien du tout, surtout que pour 50 000, t'auras pu vendre sur ios, windows, xbox, playstation, android, etc etc. :)

avatar foxot | 

@Salapeche

Exactement.
Après comme je l’ai dit dans mon com juste avant la réalité est un peu plus nuancé.
Si tu fais un jeu gratuit, sans in-app et uniquement financé par la PUB, pour 1million Epic va prendre ces 50000, tandis qu’Apple rien du tout...

Mais bon on peut pas comparer UE à ce que propose Apple, et dans tous les cas la comparaison sera toujours biaisée.

avatar geo44270 | 

Je ne suis pas sûr que Epic aurait autant de poids et d’argent sans les stores Apple et Google.
Oui 30% c’est une somme mais s’en affranchir c’est avoir le beurre et l’argent du beurre. Ils étaient bien content d’être sur les plateformes et même en Keynote. Maintenant qu’ils ont pleins de sous ils ne veulent plus respecter les règles.
En gros tu fais ma pub et je respecte tes règles mais maintenant que je suis riche tu me gardes la place mais je ne te verse plus rien car c’est trop cher.
Ça ne les a pas dérangés toutes ces années pour verser les 30% et largement s’engraisser.
L’app store et le play store sont quand même bien pratiques pour toucher pleins de gens facilement. Beaucoup de devs n’aurait, à mon avis, pas la même visibilité (donc ventes) sans ces stores.

avatar Krysten2001 | 

@geo44270

Arrêtez les autres vont arriver 🤭🤭🤭

avatar oomu | 

@geo44270

"L’app store et le play store sont quand même bien pratiques pour toucher pleins de gens facilement. Beaucoup de devs n’aurait, à mon avis, pas la même visibilité (donc ventes) sans ces stores."

ce qui était pratique hier est le boulet d'aujourd'hui...

Il n'y a pas d'affect, ce qui était vrai hier peut devenir faux demain et l'industrie n'a aucune raison de s'arrêter par sentimentalisme.

Autrement dit, tout comme y eu un avant "App Store" (alors qu'il y a jamais eu d'avant Oomu), y peut y avoir un après "App Store".

c'est un univers de possibilité et nous n'en savons rien.

avatar byte_order | 

@geo44270
> Ils étaient bien content d’être sur les plateformes et même en Keynote.

Vous présentez ça comme si cela n'était que dans l'unique intérêt de Epic.
jusqu'à preuve du contraire, seule Apple décide ce qu'elle même dans ses keynotes. Si elle a choisi de parler d'utiliser Epic dans une keynote, c'est que c'était dans son intérêt à elle aussi, hein.
Genre, au hasard, pour renforcer l'attractivité de *sa* plateforme, celle qu'elle vend et dont la base installée détermine une grosse partie de ses recettes ?

Remarquez, on va rapidement pourvoir voir qui de Fortnite ou de l'AppStore génère la plus grande attractivité auprès des seuls qui au final sont en position de tranché : le consommateur.

avatar lesurfeurfou | 

Faisons respecter les règles !

avatar oomu | 

@lesurfeurfou

Brisons les règles !

avatar Cactaceae | 

@oomu

Le doux rêve d’un anarchiste. Faire peter des bombes parce que raz le bol du système. Une certaine façon de voir.

avatar Bigdidou | 

@lesurfeurfou

« Faisons respecter les règles ! »
Bien sûr.
Mais de quelles règles parles-tu ?

avatar Darkgam3rz | 

Dans le principe, 30% c’est énorme... dans le fond, la règle était là depuis le début, donc cette histoire est vraiment mais vraiment naze.

Et  ne peut pas plier, comment expliquer après aux petits studios qu’eux vont se prendre les 30% dans les dents.

avatar redchou | 

@Darkgam3rz

Si c’est la depuis le début, tout va bien... 🤦‍♂️

avatar Cactaceae | 

@redchou

Mais vous n’aimez pas la crémière, alors changez de crémerie.

avatar DamienLT | 

@Cactaceae

Je préfère le crémier je fais comment ? 😋

avatar foxot | 

@Darkgam3rz

Ils peuvent plier en ouvrant la porte aux stores alternatifs sur iOS.
Ainsi ils pourront continuer à justifier leurs 30%, et ceux qui n’en seront pas content pourront aller voir ailleurs.

Et c’est pas parce que une règle est présente depuis le début qu’elle est forcément bien ou doit toujours rester d’actualité.

avatar vince29 | 

Euh non. Si un store alternatif est possible et qu'il veut attirer les devs il les taxera à moins de 30% (sinon pourquoi aller sur ce store plutôt que sur la référence historique)

avatar Darkgam3rz | 

@vince29

Non mais il faut arrêter de rêver,  ne laissera jamais un store alternatif s’installer sur son écosystème, et la manip d’epic est juste là pour récupérer encore plus d’argent.

avatar Brice21 | 
avatar webHAL1 | 

La position d'Apple est donc : pas question qu'on fasse une exception pour Epic, ils sont bien trop petits et on estime qu'on a pas besoin d'eux. Pour Amazon, par contre, nous sommes tout à fait prêt à faire une exception.

Quelle cohérence admirable...

avatar malcolmZ07 | 

ta mauvaise foi et la bave de tes babines dégouline webHal1

avatar Ducletho | 

Les ventes de switch ont explosé avec le confinement et fortnite fonctionne super bien. Je pense que Nintendo et les consoles plus globalement vont en profiter. Les packs fortnite vont cartonner en fin d’année avec en plus l’arrivée de nouvelles consoles.

Concernant l’histoire, Apple n’a pas la main, elle n’a pas le choix que d’interdire conformément à ses règles. Epic ne l’ignorait pas...et c’est sûrement le résultat attendu.
Pour moi, Apple aurait maintenir de le compte développeur pour maintenir l’accessibilité aux clients : quelle entreprise peut avoir droit à léser des clients sous prétexte qu’elle a un différend avec son fournisseur ? Et c’est pas ça qu’attendait epic ?

avatar byte_order | 

@Ducletho

Oui, voilà.
Franchement, je ne pense pas que Kevin se dise en constatant qu'il ne peut plus jouer a Fortnite sur le niphone ou nipad offert par ses parents :

Kevin :
- oh mais je comprends, ce sont les règles de l'AppStore, vive Apple, soit ferme, je te soutiens à 100%.
Parents :
- c'est bien fiston, on salue tes prises positions.

Je pense qu'il va plutôt dire ça :

Kevin :
- 'Mannnnn, 'Paaaa !!!!, Y'a plus fortnite sur mon niphone/nipad !!! Je veux Fortniteeee_uuuh!!! Je veux, je veux, c'est trop nul de plus pouvoir jouer a Fortniteeeeuuh, marre, je m'ennuie trop, je peux plus troll mes potes qui sont pas sur niphone, en plus ils vont trop monter de niveau en attendant et j'vais louperle trop méga cool event prévu ce soir, et y'avait un super coolos skin a gagner, j'le voulais trop !!!!
Parents :
- tiens, une switch / un smartphone android / une tablette android.
- Et arrête de hurler stp.
Kevin:
- Ohhh, merci 'man, 'pa ! A plus!
Parents :
- De rien fiston.

avatar Nicolas. | 

Epic, le chevalier blanc, qui vole le travail des artistes sans aucune contre-partie...

https://mcetv.fr/mon-mag-culture/mon-mag-gamers-time/fortnite-jeu-accuse-avoir-vole-danses-artistes-2511/

avatar oomu | 

@Nicolas.

Apple, le chevalier blanc, qui magouille dans des paradis fiscaux...

https://www.lesechos.fr/2012/05/apple-relance-la-polemique-sur-loptimisation-fiscale-des-multinationales-356073

Ce jeu peut se faire sans fin.

Le point est: on en a rien à foutre d'Apple, Epic ou de Nestlé.

Ce ne sont pas nos amis

ce sont des OUTILS, des industriels, des fournisseurs de bidules, que l'ON PAIE.

Il n'y a pas d'amour, UNIQUEMENT du commerce

et si demain Epic m'est utile alors vive Epic ! et si après demain Epic m'est toxique, alors à mort Epic

et c'est pareil avec Apple.

Tenez, Apple ne fait plus de mac de bureau qui m'intéresse.. donc apple peut crever.

C'est aussi simple que cela, et il n'y a pas à avoir d'autres considérations en tant que client.

Sauf si bien sur vous avez un intérêt personnel ou financier dans l'une ou l'autre de ces entreprises.

avatar Nicolas. | 

@oomu non justement, sur le fond je suis d'accord avec ça.

Mon point c'est que dans cette histoire, Epic essaie de se présenter comme le robin des bois via leur campagne publicitaire. C'est ironique vu qu'ils volent les petits pour se faire des sous sur leur dos. Alors que oui, dans l'histoire ce sont 2 compagnies qui défendent leur business model pour se faire le plus de fric possible

Pages

CONNEXION UTILISATEUR