Epic Games défie Apple avec des achats directs dans Fortnite

Nicolas Furno |

Epic Games, le concepteur du célébrissime Fortnite, annonce haut et fort l’ajout d’une nouvelle option pour les achats intégrés dans son jeu en version mobile. La version Android comme la version iOS permettent désormais de payer en utilisant le mécanisme d’achats in-app intégré aux deux systèmes, ou alors en payant directement l’éditeur. Dans ce dernier cas, on paye 20 % de moins : un achat in-app de 9,99 € revient à 7,99 €.

Le système de paiement alternatif est en place dans Fortnite. Il permet de payer moins cher un paquet de V-Bucks.

Vous avez bien lu, Epic Games défie Apple en rejetant l’une des règles les plus fondamentales de l’App Store. Pour proposer des achats intégrés à une app, les développeurs doivent obligatoirement utiliser les achats in-app proposés par Apple et sur lesquels l’entreprise ponctionne 30 %. Toute tentative de contourner cette règle vaut normalement au développeur un blocage à la soumission et la suppression de l’app de la boutique s’il ne veut pas se conformer.

Pourtant, Epic Games l’a fait, c’est en production dans son jeu et l’app est toujours disponible. Est-ce que Fortnite est passé entre les mailles du filet de la validation de l’App Store ? Et si c’est le cas, est-ce qu’Apple va réellement supprimer ce titre qui est toujours l’un des jeux les plus populaires au monde ?

Le communiqué de presse d’Epic Games est en tout cas un défi on ne peut plus explicite, la réduction de 20 % sur les achats directs étant justifiée par la part importante récupérée par Apple ou Google sur les achats in-app. Peut-être que le créateur de Fortnite a obtenu une dérogation spéciale de la part d’Apple, comme pour Amazon, Canal+ et Altice qui peuvent vendre des contenus sans passer par les achats in-app.

C’est possible, mais le ton agressif de la communication et la présentation de la fonction dans l’app laissent davantage penser à un bras de fer à venir. Et puis, cela fait des années que le fondateur et patron d’Epic Games exprime son mécontentement sur la commission de l’App Store et de Google Play :

La communication d’Epic Games ne laisse pas tout à fait entendre qu’un accord a été trouvé avec Apple et Google…

Ce nouveau défi ne devrait pas arranger Apple, qui fait face à plusieurs polémiques liées à l’App Store et même des enquêtes des deux côtés de l’Océan Atlantique. Si Epic Games peut continuer à offrir des achats intégrés sans payer Apple, ce sera une preuve supplémentaire que les développeurs ne sont pas tous traités de la même manière, contrairement à ce que Tim Cook a affirmé face au congrès américain :

Quoi qu’il en soit, vous pouvez profiter de la promotion tant qu’elle est disponible si vous jouez à Fortnite sur votre appareil iOS ou un smartphone Android. Les prix des achats intégrés ont aussi baissé de 20 % sur les ordinateurs et les consoles de jeu traditionnelles.

avatar YetOneOtherGit | 

@Woaha

« Vous vous trompez en croyant que les autres app stores seront payant pour les développeurs.»

"Il y aura un App Store open source mon ami."

Et ? 😳🙄🤯

Tu peux développer ta vision, mon ami ?

avatar Woaha | 

@YetOneOtherGit

Et il n’y aura pas cent euros de frais d’entrée pour publier une appli. Moi ça m’arrange en tant qu’utilisateur poussé je ne suis pas développeur du tout pourtant j’ai développé une petite appli et c’était frustrant de ne pas pouvoir l’installer mon iPhone correctement. La seule solution était de la réinstaller chaque semaine depuis Xcode. Quand je suis en voyage loin de mon mac ça me casse les nouilles en tant qu’utilisateur.

avatar YetOneOtherGit | 

@Woaha

Change de plateforme 😎

avatar Woaha | 

@YetOneOtherGit

Ah non hors de question plutôt jailbreaker. Je suis chez Apple depuis Mac OS 8.6 ailleurs je vais être pommé. A vrai dire je suis sûr que plein d’employés Apple préféreraient plus d’ouverture. Pourquoi tenez vous tant à protéger les décisions de quelques commerciaux chez Apple qui ont verrouillés l’installation d’app.

avatar YetOneOtherGit | 

@Woaha

"Pourquoi tenez vous tant à protéger les décisions de quelques commerciaux chez Apple qui ont verrouillés l’installation d’app."

Je ne tiens strictement à rien en la matière si ce n’est à casser quelques fantasmes sur les enjeux économiques qui ne sont en rien consuméristes.

Qu’il y est statu-quo ou évolution sur la situation sera intéressant à observer mais m’indiffère absolument.

avatar Brice21 | 

@Woaha

Tu peux demander un certificat d’entreprise à Apple (99€) et ouvrir ton propre store iOS sur n’importe quelle bête page web. Cependant seul toi et tes collègues pourront installer tes apps.

avatar fte | 

@Brice21

"Tu peux demander un certificat d’entreprise à Apple (99€) et ouvrir ton propre store iOS sur n’importe quelle bête page web."

Mais encore faut-il que Apple accepte, ce n’est pas gagné d’avance, et Apple peut révoquer quand ça lui chante.

"Cependant seul toi et tes collègues pourront installer tes apps."

Ce qui est une limite assez... limitante.

avatar Brice21 | 

@fte

"Ce qui est une limite assez... limitante."

Il voulait pouvoir utiliser ses propre apps librement (juste lui-meme, pas pour les distribuer) et je lui explique la solution légale sans limites pénibles pour son usage.

avatar YetOneOtherGit | 

@Woaha

"J’ai une appli que j’ai développé juste pour mes amis il y a quelques années. Mais je ne peux pas payer les cent euros d’entrée car je ne me fais pas d’argent en vendant d’app. J’ai trouvé ça absurde et injuste."

C’est intéressant mais ça n’a strictement rien à voir avec le débat 😎

On parle d’enjeux business là 🤑

avatar Woaha | 

@YetOneOtherGit

Non on parle de possibilité de diminuer les restrictions de l’app store grâce à la pression des éditeurs pour leur enjeu business. Et ça va être parfait pour les utilisateurs comme moi qui ont développé une appli en mode hobby pour leur propre utilisation. Pour vous en effet aucun intérêt puisque vous n’avez rien développé.

avatar YetOneOtherGit | 

@Woaha

"Pour vous en effet aucun intérêt puisque vous n’avez rien développé."

Qu’en sais-tu ? 🙄

Tu veux une code review sanglante de ton App?😈

Tu as quel âge ?

avatar Woaha | 

@YetOneOtherGit

Euh ça veut dire quoi code review ? Vous vous comportez comme un gamin je vois. Retournes dans ton nids petit troll.

avatar YetOneOtherGit | 

@Woaha

"Euh ça veut dire quoi code review ?"

Un truc de dev 😎

avatar YetOneOtherGit | 

../..

avatar Woaha | 

@YetOneOtherGit

D’ailleurs si en fait ça va vous être profitable aussi puisqu’avec un App Store alternatifs vous pourriez utiliser des applis légales en France mais interdites par Apple et ça c’est un chouette bénéfice. Et en plus je connais plein de projets open source sympas qui abandonnent l’app store à cause des frais d’entrée. Donc oui à la pression pour faire modifier les coûts de l’app store pour les developeurs.

avatar webHAL1 | 

@Woaha

C'est parfaitement exact. Penser qu'un combat entre deux entreprises ne peut rien apporter de positif au consommateur est pour le moins curieux. C'est d'ailleurs généralement l'exact inverse qui se produit : le client final en ressort gagnant.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"C'est d'ailleurs généralement l'exact inverse qui se produit : le client final en ressort gagnant."

Pas sur tous les contextes de marché loin s’en faut.

La c’est une concurrence sur des enjeux B2B et non B2C

Ce qui serait mis en concurrence c’est la ponction de l’intermédiaire pas le prix de vente à l’utilisateur final.

Alors oui la mise en concurrence ferait bouger les lignes mais pas pour ceux que vous imaginez.

Nous ne sommes nullement sur le modèle du commerce de biens matériels ici, c’est ce qui semble échappé à beaucoup.

C’est le fournisseur de l’app ou du service qui définit sont prix de vente au public et non l’inverse.

Le fantasme d’une guerre commerciale sur le prix public est juste un fantasme, qui est par la nature même du marché inenvisageable

avatar huexley | 

Bah la capture d'écran indique l'inverse pourtant, c'est 2$ moins cher sans passer par la commission de l'AppStore, le client final est bien gagnant (et j'ai une vague idée quelle solution de paiement sera priorisée ici)

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"Bah la capture d'écran indique l'inverse pourtant, c'est 2$ moins cher sans passer par la commission de l'AppStore, le client final est bien gagnant"

si tu avais lu mes propos : « Le rabais affiché n’est qu’un outils dans le combat nullement une finalité. »

avatar huexley | 

Peu importe, le client paye moins et c'est une fin en soit. Même si (et c'est probable que) la réduction ne durera que quelques mois (histoire d'être comme tu le souligne justement une arme de negotiation / pression) l'économie est là.

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"Peu importe, le client paye moins et c'est une fin en soit."

Tu es assez naïf pour croire aux doses gratuites des dealer ? 😳

Tu peux être certain que cette remise n’est en rien une fin en soit de la part d’EPIC et que s’ils parviennent à faire bouger les lignes ils n’auront aucun autre objectif que celui naturel pour une entreprise de maximiser ses profits 🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"l'économie est là. "

on peut effectivement vendre son droit d’aînesse pour un plat de lentilles, ça c’est déjà vue 😉

avatar webHAL1 | 

@YetOneOtherGit

Le fait qu'on ne soit pas sur un modèle commercial de biens matériels n'a strictement rien à voir avec le monopole que représente l'App Store pour un éditeur, ni avec la taxe ponctionnée par Apple, qui est forcément répercutée sur le consommateur.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"qui est forcément répercutée sur le consommateur."

On prend les paris ?

Je ne défends nullement le monopole d’Apple, je n’ai pas d’avis tranché sur la question.

Par contre il est absolument certain qu’en cas de concurrence c’est la part de l’intermédiaire qui sera en concurrence pas le prix public.

Une concurrence sur les prix publics serait condamnée à l’échec et n’est nullement dans l’intérêt des fournisseurs d’App.

Les fournisseurs d’app cherchent à maximiser bien naturellement leurs profits, ils savent ce que l’utilisateur peut payer, il n’y a strictement aucune raison qu’ils change cette somme quand bien même l’intermédiaire ferait une moindre ponction.

Vous raisonnez en transposant le modèle des boutiques de produits physiques IRL et Online : ça ne fonctionne pas 🤑

avatar webHAL1 | 

@YetOneOtherGit

Vous pensez réellement qu'un éditeur ne répercute pas sur l'utilisateur final la commission prise par un intermédiaire ?! :-D

C'est beau une telle naïveté. Ne changez pas !

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"
Vous pensez réellement qu'un éditeur ne répercute pas sur l'utilisateur final la commission prise par un intermédiaire

C'est beau une telle naïveté. Ne changez pas !
"

Tu prends le pb à l’envers et c’est toi qui est naïf et trivial dans ta vision du business.

Prenons le cas d’une app vendue 10 € prix public

- Une store prend 1€ sur ce prix -> 9 € dans la poche de l’éditeur
- Une autre prend 2€ sur ce prix -> 8 € dans la poche de l’éditeur

Crois tu que dans le premier cas l’éditeur va faire le choix de baisser sont prix public ?

Qu’a-t-il à y gagner ?

Plus de compétitivité de son offre ?

La concurrence sur le marché des stores ne se fait pas sur ce enjeu de prix public, mais sur un enjeu d’attractivité de l’offre.

Quand tu fais une micro transaction sur Fornite tu n’as pas de notion de concurrence possible d’une offre plus attractive et ce n’est absolument pas dans l’intérêt d’Epic d’avoir des tarifs publics différents pour un même produit sur diverses boutiques.

On en revient au même point : une éventuelle compétition sur les commissions absolument pas sur le prix public.

Ce qui t’échappe c’est la nature même de la compétition sur le marché des App pour les offres les plus attractives qui ne repose pas comme tu l’imagines principalement sur le tarif public.

Une mise en concurrence B2B pas B2C 😎

C’est difficile les changements de paradigme 🤓

Tu penses le marché des app avec une logique de gérant de supérette, forcément ça coince 🤑

avatar webHAL1 | 

@YetOneOtherGit

Vous ne semblez pas comprendre que ce dont il est question ici c'est un enjeu global, pour l'ensemble des éditeurs. Continuez à vous focaliser uniquement sur Fornite si cela vous amuse, mais ce qui se joue va bien au-delà.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Vous ne semblez pas comprendre que ce dont il est question ici c'est un enjeu global, pour l'ensemble des éditeurs."

Il est strictement du même acabit pour l’ensemble des acteurs majeurs du marché.

Et le prix public n’est absolument pas l’enjeu pour eux.

Le client final ne tirera strictement aucun bénéfice d’une éventuelle redistribution des cartes.

Wait & See 🤑

avatar webHAL1 | 

@YetOneOtherGit

C'est sûr, le client final ne bénéficie jamais de la fin d'une position monopolistique. Il n'y a aucun exemple qui le démontre au cours de l'histoire. ^_^

Ce que je trouve saviureux c'est que même les personnes qui ne parviennent pas à comprendre en quoi le monopole de l'App Store va contre leurs intérêts à eux bénéficieront de sa fin, si un jour elle arrive. Comme quoi, nul besoin de capacité de compréhension pour tirer bénéfice d'une situation.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"C'est sûr, le client final ne bénéficie jamais de la fin d'une position monopolistique."

Gros travestissement de mes propos et tentative réthorique discutable : je n’ai jamais prétendu que « le client final ne bénéficie jamais de la fin d'une position monopolistique »

Tu refuses à voir en quoi le marché des app est spécifique, pas grave 😎

Mais en faisant des généralisations mécaniques ont passe souvent à côté des enjeux spécifiques d’un marché.

J’ai quand même le sentiment que tu veux tellement cet éventuel changement, que je ne condamne nullement, que tu veux le parer de toutes vertus de manière très utopique 😉

Et que l’idée même que cela puisse ne pas être l’eldorado que tu fantasmes t’est insupportable.

C’est dommage que tu ne veuilles pas évaluer les argument business que je met en avant par dogmatisme.

Nous resterons donc sur nos positions respectives.

avatar webHAL1 | 

@YetOneOtherGit

La situation n'a rien à voir avec ce que je veux ou ce que je ne veux pas. Mais bon, c'est apparemment plus simple pour vous d'imaginer que les commentaires ne font que refléter un souhait personnel plutôt qu'élargir votre vision des choses. Pas de souci.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"La situation n'a rien à voir avec ce que je veux ou ce que je ne veux pas."

Comme tu n’arrives pas à comprendre que je ne puisse imaginer que s€cela puisse être bénéfique pour le consommateur je n’arrive pas à comprendre que tu puisses croire un instant qu’une éventuelle baisse de commissions puisse durablement être répercutée sur le prix de vente.

Si tu arrivais à m’expliquer l’intérêt d’un acteur de répercuter une baisse de commission sur le prix de vente je suis preneur car je ne vois pas.

Pour prendre une analogie regarde ce qui c’est passé quand la TVA sur la restauration à baissé en terme d’effet pour les consommateurs.

C’est exactement la même situation 😉

avatar webHAL1 | 

@YetOneOtherGit

Évidemment. La T.V.A. Quel parallèle pertinent !

Allez, j'arrête là, manifestement vous n'êtes pas capable de comprendre le fonctionnement d'un marché sous l'emprise d'un monopole ou en libre concurrence. Ça n'a rien de grave. :-)

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Évidemment. La T.V.A. Quel parallèle pertinent !"

c’est pourtant bien toi qui parle de taxe Apple, non ?

En fait tu es d’une belle mauvaise foi 👍

L’exemple de la baisse de TVA est au contraire très pertinent.

Une situation où un secteur peut faire baisser le prix public à coûts et marge constantes.

Et pourtant il ne le fait pas.

C’est très exactement ce qui se passera si les commissions baissent, la baisse n’a absolument aucune raison d’être répercutée durablement sur le prix public et servira à augmenter la marge du vendeur.

Essayes donc de me montrer l’intérêt pour un acteur du marché de répercuter durablement la baisse de la commission sur le prix public

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"capable de comprendre le fonctionnement d'un marché sous l'emprise d'un monopole ou en libre concurrence"

Je comprends fort bien c’est une vision primaire de la complexité des marché tel qu’enseigné au lycé en sciences-eco.

Mais les réalités de l’économie et des sciences économiques sont un peu moins triviale que cette gentille doxa.

C’est pourquoi je te le redemande :

Quel intérêt commercial aurait sur la durée un acteur du marché des app à répercuter la baisse de la commission sur le prix public ?

Tu me démontres cet intérêt et je suis convaincu 😎

avatar Brice21 | 

@webHAL1

Je crois que plus fondamentalement c’est toi qui ne comprends déjà pas ce qu’est un ‘marché’.

Si tu considère que le marché est celui des app pour smartphones, Apple n’est pas en position dominante, et encore moins en situation de monopole. Si tu considères que le marché est celui d’iOS, alors Apple y est autant en situation de monopole que Sony sur le marché des apps pour PlayStation, Microsoft sur le marché des app pour Xbox, Nintendo sur le marché des apps pour Switch, Samsung sur le marché des app pour SmartTv Tizen, LG sur le marché des app pour WebOS, etc.

Si tu réduit un marché à la taille d’un service, il y aura toujours un moment ou tu seras en situation de monopole. Par exemple Epic est en situation de monopole sur la vente des vBucks dans Fortnite. Leur jeu est utilisé par 350 millions de joueur, ils sont en situation dominante et ils en abusent. Le marché des vBucks devrait pouvoir etre ouvert à toute entreprise qui souhaite en vendre sans verser de commission à Epic.

Tu vois que réduire un marché au service d’un seul acteur es-tu absurde? En l’occurrence le marché est celui des applications digitales et il y a plein de choix pour le consommateur pour en acheter : https://www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steams-30-cut-is-actually...

avatar webHAL1 | 

@Brice21

Le marché est celui des applications pour téléphone portable. Combien l'éco-système d'Apple pèse-t-il sur ce marché ? Plus de la moitié en valeur. Un éditeur d'applications mobiles peut-il se passer d'iOS ? Non.

Ça fait que oui, Apple est totalement en position dominante sur ce marché (elle constitue un duopole avec Google) et ça n'a rien à voir avec celui des consoles où :
1. Un éditeur peut s'en sortir très bien en ne ciblant qu'une seule plate-forme, d'autant plus avec les contrats d'exclusivité.
2. Un éditeur n'a pas l'obligation de diffuser son jeu via la boutique en ligne d'un constructeur de console.

Et sinon, le problème n'est absolument pas la position dominante, mais l'abus de celle-ci. Apple (et Google, dans une moindre mesure, car le Play Store n'est pas un passage obligé, et ses règles ne sont pas aussi déloyales que celles de l'App Store) a virtuellement droit de vie et de mort sur les éditeurs d'application mobile. On peut trouver que ce n'est pas un souci car Apple et Google sont des entreprises cool qui font des super produits (elles mettent en tout cas suffisamment de moyens en oeuvre pour s'assurer que le grand public les voient comme ça), mais ça n'interdit pas de rester réaliste.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Ça fait que oui, Apple est totalement en position dominante sur ce marché"

Et sur cette évidence je ne peux que te rejoindre 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Et sinon, le problème n'est absolument pas la position dominante, mais l'abus de celle-ci"

Les deux sont inséparables dans le business.

Après encore faut-il le démontrer en droit ce qui n’est pas simple et avoir des décisions de justice allant réellement contre ces abus, ce qui est rarissime 😎

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

“Et sinon, le problème n'est absolument pas la position dominante, mais l'abus de celle-ci”

Oui, corrige-moi si je me trompe, mais j’ai l’impression que c’est exactement comme en addictologie : il n’y a pas l’usage d’un côté et l’abus de l’autre, mais un continuum.
Et sauf quand les dommages sont là, où les risque connus, c’est bien difficile de mettre une frontière quelque part, non ?

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

c’est ça 👍

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou

Alors je me garderai bien de parler d'addictologie, puisque clairement je n'y connais rien dans ce domaine. :-)
Mais, si je comprends ce que tu veux dire, je pense également que l'entreprise en position dominante aura tendance à en abuser, d'autant plus sur un marché nouveau, où les règles doivent encore se mettre en place. C'est pour cela qu'il me paraît capital d'avoir des autorités en charge du respect de la concurrence qui soient fortes et aient des moyens importants à leur disposition. Si on prend un exemple célèbre en micro-informatique, Microsoft a dû bien se calmer suite à l'enquête que le Department of Justice américain a lancé sur leurs pratiques, et qui a abouti à une condamnation (et l'Europe a également tapé sur les doigts de l'entreprise). Je pense que le paysage informatique actuel serait bien différent si "l'Orgre de Redmond" avait pu continuer à mettre des bâtons dans les roues de ses concurrents en de servant de son emprise sur le marché des systèmes d'exploitation et des suites bureautiques, comme ils l'ont fait avec Netscape, Novell et Borland.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Microsoft a dû bien se calmer suite à l'enquête que le Department of Justice américain a lancé sur leurs pratiques, et qui a abouti à une condamnation (et l'Europe a également tapé sur les doigts de l'entreprise)"

Bien se calmer ?

L’issue des procédures fut quasiment symbolique pour l’activité de MS et très loin de la volonté de scission de MS en plusieurs entités qui était la vision de base.

La montagne a accouché d’une souris.

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Alors je me garderai bien de parler d'addictologie, »

C’est juste pour la métaphore.
Usage de position dominante et abus, c’est pas binaire, c’est un continuum.
C’est bien difficile de placer une frontière précise qui dit : là c’est plus de l’usage, c’est l’abus.
Sauf si les dégâts sont faits.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou

Ah, mais je n'ai jamais dit que c'était binaire. Désolé si mon message n'était pas clair.

Je pense par contre s'il est possible d'être en position dominante, et ne pas en abuser... du moment qu'il y a des autorités de respect de la concurrence qui veillent au grain.

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

« Je pense par contre s'il est possible d'être en position dominante, et ne pas en abuser... du moment qu'il y a des autorités de respect de la concurrence qui veillent au grain. »

C’est mon avis aussi.
Le boulot des entreprises, c’est pousser le bouchon le plus loin possible.
Je trouve le boulot des régulateurs bien plus complexe, en revanche.
C’est la même chose avec l’optimisation fiscale, à mon avis.

avatar YetOneOtherGit | 

@Bigdidou

Je suis un chaud partisan de la régulation des marchés.

Mais force est de constater les difficultés qu’ont les états à le faire efficacement même quand il y a une volonté sincère d’y parvenir.

Un des soucis est que sur les secteurs qui nous intéresse les modalités de marché évoluent bien plus rapidement que la capacité des états à légiférer et que la capacité des acteurs à optimiser en leur faveur une donne légale assez rapidement est impressionnante.

Nous ne sommes plus au temps du dementellement de la standard oil ou de Bell.

Un des soucis du temps et se décalage fort entre la temporalité des législateurs et celle des acte de la société.

Toutes les procédures anti-trust ou de défense de la libre concurrence, de ces dernières années, n’ont en fait eu que des effets relativement marginaux et transitoires.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou

Tout à fait d'accord. Au final, c'est avant tout une question de volonté politique et de moyens mis à disposition des autorités en charge de veiller au respect de la concurrence. Il faut que les condamnations soient dissuasives pour être efficaces, et que la société soit mise sous pression pour ne pas recommencer.

avatar YetOneOtherGit | 

@webHAL1

"Il faut que les condamnations soient dissuasives pour être efficaces, et que la société soit mise sous pression pour ne pas recommencer."

Et cela semble relever des vœux pieux au regard des dernières décennies 😎

avatar Brice21 | 

@webHAL1

1) Apple n’abuse pas, la commission de 30% est la même pour tous les stores :

https://www.ign.com/articles/2019/10/07/report-steams-30-cut-is-actually...

2) Microsoft, Sony, Nintendo, Samsung, LG, ... tous les constructeurs qui financent le développement d’une plateforme (Xbox, PlayStation, Switch, Tizen, WebOS) ont aussi un store exclusif.

Android et Windows ne sont pas conçu par les constructeurs.

3) concernant le procès d’Epic, Apple n’a pas de position dominante dans les jeux vidéo : https://www.wepc.com/news/video-game-statistics/

Pages

CONNEXION UTILISATEUR