Apple sommée d'autoriser les moyens de paiement alternatifs sur iOS avant le 9 décembre

Stéphane Moussie |

En faisant appel du verdict de son procès contre Epic, Apple pensait être tranquille pendant un moment, mais il n'en est rien. La juge Yvonne Gonzalez Rogers s'est rappelée à son bon souvenir hier, le 9 novembre, en lui remémorant une obligation du jugement qui tient toujours. Apple doit autoriser les moyens de paiement alternatifs sur iOS avant le 9 décembre. Il est précisément question de l'intégration de liens dans les apps renvoyant vers d'autres systèmes de paiement que celui d'Apple.

Bientôt des liens externes en plus du système de paiement de l'App Store ?

La Pomme avait demandé un délai supplémentaire pour se plier à cette injonction, mais la demande a été rejetée. « Ce sera la toute première fois qu'Apple autorisera dans des apps des liens directs pour acheter du contenu dématérialisé. Il faudra plusieurs mois pour appréhender les questions techniques, économiques, commerciales et toutes les autres. C'est excessivement compliqué », avait tenté l'avocat d'Apple Mark Perry pour renvoyer aux calendes grecques cette décision de justice.

La juge ne l'a pas entendu de cette oreille. Pour elle, Apple a « de nombreuses possibilités » à sa disposition pour se conformer à l'injonction tout en protégeant les utilisateurs, « si tant est qu'Apple croie sincèrement que les liens externes peuvent causer des problèmes », tacle-t-elle au passage. « Les consommateurs sont habitués aux liens entre les apps et le navigateur web. À part peut-être le temps nécessaire pour établir de nouvelles règles, Apple n'a donné aucune raison au tribunal de croire que l'injonction entraînerait une catastrophe. Les liens peuvent être testés par l'équipe de validation de l'App Store », souligne Yvonne Gonzalez Rogers.

Apple, qui veut éviter coûte que coûte les liens externes dans les apps, compte faire appel sur ce point précis.


avatar Nico_Belgium | 

@fte

Parce que c’est une plate forme offrant une solution clé en main ou tous les développeurs (mastodontes comme petits Dev indépendants) peuvent proposer leurs apps sur un principe égalitaire.

Parce que ça offre une certaine sécurité à tous les utilisateurs avec des applications vérifiées grâce à un principe sécuritaire de vérifications (cf app Android vs app ios)

Parce que ça « oblige » les développeurs à maintenir leurs apps compatibles avec les dernières versions iOS. Permettant ainsi d’éviter une certaine foire avec des apps pas mises à jour depuis 10 ans

Pour toutes ces raisons, l’app store est une bonne chose et doit pour moi être maintenu.

A toi maintenant…

avatar fte | 

@Nico_Belgium

"A toi maintenant…"

Parce que les appareils sont vendus et non loués.

Parce que Apple s’impose en intermédiaire obligé entre des tiers sans lien avec Apple et leurs clients sans lien avec Apple qui leur fournissent des applications pour des appareils qui n’appartiennent pas à Apple.

Parce qu’Apple décide des applications qui ont le droit ou pas le droit de s’exécuter sur des appareils qui n’appartiennent pas à Apple, selon des règles pseudo-morales très contestables et certainement pas d’ici, et certainement pas morales.

Parce que l’argument de sécurité, ou plus exactement de destruction de toute sécurité en cas de stores alternatifs, est un mensonge outrancier et d’une stupidité confondante qui mérite une punition céleste.

Parce que sans concurrence aucune, ce store n’a aucune raison de s’améliorer, en particulier la recherche ou encore l’interface de navigation, qui sont affligeantes de nullité. Avec un peu de concurrence, ils devront se sortir les pouces du cul pour rester compétitifs et proposer une meilleure expérience de consultation. Ais-je dire que la consultation nullissime ? Elle est nullissime.

Parce qu’ils prétendent que leur store est le meilleur du monde. Aucun risque d’effondrement face à la concurrence donc, c’est le meilleur du monde. Donc zéro impact en ouvrant à la concurrence l’accès à ce qui ne leur appartient pas.

avatar Nico_Belgium | 

@fte

Tu ne plaides donc pas pour la disparition de l’app store mais pour l’émergence de moyen alternatifs. Ce n’est pas la même chose…

avatar fte | 

@Nico_Belgium

"Ce n’est pas la même chose…"

Si ça doit passer par la destruction complète du store, so be it.

Et ça me ferait plaisir personnellement.

Mais moyennant que ça emmerderait beaucoup de clients de la Pomme, je suis prêt à transiger et tolérer qu’il survive.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

« Mais moyennant que ça emmerderait beaucoup de clients de la Pomme, je suis prêt à transiger et tolérer qu’il survive. »

ta mansuétude te perdra 😁

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"ta mansuétude te perdra 😁"

C’est hélas probable. 😅

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"C’est hélas probable. 😅"

En tout cas les conséquences vont être intéressantes à observer.

Personnellement sur la non suspension de l’injonction, je mise sur: peanuts.

Tant les contraintes ne changent rien de profond d’un point de vue business.

avatar byte_order | 

@Nico_Belgium
> Rendre la validation payante. Quelle mauvaise idée.

Hey, c'est pas moi qui veut absolument capter un max d'argent sur les apps iOS, c'est Apple.

> Sachant que chaque mise à jour nécessite une validation,
> c’est le meilleur moyen pour se retrouver avec des applications buggées sur l’App store
> parce que les développeurs préféreront envoyer une seule build qui règle 10 problèmes
> après 1 mois plutôt que 10 mises à jour incrementales.

Et ? A priori Apple valide les apps, cela représente un coût pour eux, mais également une valeur, celle d'une plus grande confiance des utilisateurs. Hors valider 10 maj incrémentales coute plus cher à Apple que de valider 1 maj, quand bien même celle ci contient 10 corrections plutôt qu'une seule.

> Sans compter l’impact que ça aurait sur tous les petits développeurs qui offrent des apps juste
> par passion et dont ce n’est pas le business.

Et ?
Apple légitimise de capter une commission sur le travail fait par des tiers, distribués par des tiers, dans laquel Apple n'intervient uniquement (et parce qu'elle met son pied de force en travers de la porte) lors du mécanisme du paiement, pas dans le mécanisme de production ni dans le mécanisme de distribution, elle légitimise ça afin d'y maintenir une marge élevée pour éviter de casser l'offre de distribuer des apps gratuites.

Désolé, mais ce n'est pas à Netflix ni Spotify de contribuer une partie de l'abonnement d'accès à un contenu dont ils assument seuls et la production et la distribution afin que Apple puisse éviter de devoir revoir soit sa généreuse marge sur son activité AppStore à la baisse soit de devoir mettre en place un forfait minimal, y compris aux petits développeurs.

Petits développeurs à laquelles elle impose pourtant déjà de devoir non seulement avoir forcément un mac mais, en plus, un mac avec une version de macOS suffisament récente pour que XCode supporte la version d'API imposée par Apple de cibler. Plus 99 euros.

avatar Nico_Belgium | 

@byte_order

> Et ? A priori Apple valide les apps, cela représente un coût pour eux, mais également une valeur, celle d'une plus grande confiance des utilisateurs. Hors valider 10 maj incrémentales coute plus cher à Apple que de valider 1 maj, quand bien même celle ci contient 10 corrections plutôt qu'une seule.

=======

Et ? C’est les utilisateurs qui vont en pâtir. Avec des applications ayant des failles de sécurité et des bugs critiques corrigés moins vite car il faut attendre qu’il y en ai suffisamment pour que ce soit rentable

> Et ?
Apple légitimise de capter une commission sur le travail fait par des tiers, distribués par des tiers, dans laquel Apple n'intervient uniquement (et parce qu'elle met son pied de force en travers de la porte) lors du mécanisme du paiement, pas dans le mécanisme de production ni dans le mécanisme de distribution, elle légitimise ça afin d'y maintenir une marge élevée pour éviter de casser l'offre de distribuer des apps gratuites.

Désolé, mais ce n'est pas à Netflix ni Spotify de contribuer une partie de l'abonnement d'accès à un contenu dont ils assument seuls et la production et la distribution afin que Apple puisse éviter de devoir revoir soit sa généreuse marge sur son activité AppStore à la baisse soit de devoir mettre en place un forfait minimal, y compris aux petits développeurs.

====

Je n’ai pas dit que le système actuel était idéal. Et je ne prétend pas avoir une solution. Par contre je suis contre l’idée de faire payer aux développeurs chaque mise a jour.

Cela va favoriser les grandes entreprises, faire baisser la qualité des applications et discriminer les petits développeurs.

> Petits développeurs à laquelles elle impose pourtant déjà de devoir non seulement avoir forcément un mac mais, en plus, un mac avec une version de macOS suffisament récente pour que XCode supporte la version d'API imposée par Apple de cibler. Plus 99 euros.
=============

Oui enfin un Mac mini d’entrée de gamme ça commence à 700€ sur Amazon et avec ça tu es partis pour 5/6 ans et encore je compte pas le marché de l’occasion ou du refurb. Pour qui veux s’en donner les moyens on est pas dans le domaine de l’insurmontable non plus.

Et de toute manière je vois pas ce que ça change. Je suis en train de te dire que ta proposition défavoriserai les petits développeurs, tu me répond en me citant une autre raison pour laquelle ils sont défavorisés. J’ai envie de dire…raison de plus 🤷‍♂️

avatar byte_order | 

@Nico_Belgium
> Avec des applications ayant des failles de sécurité et des bugs critiques corrigés
> moins vite car il faut attendre qu’il y en ai suffisamment pour que ce soit rentable

Uniquement si Apple, pour compenser la perte de commissions captés par abus de position fait payer les validations, et donc choisi de privilégier son intérêt financier plutôt que la sécurité.

> Par contre je suis contre l’idée de faire payer aux développeurs chaque mise a jour.
> Cela va favoriser les grandes entreprises, faire baisser la qualité des applications
> et discriminer les petits développeurs.

C'est pour cela que je crois bien avoir proposer que l'AppStore impose un prix forfaitaire minimal, et/ou indexé sur le volume de téléchargement.
Je n'ai évoqué la possibilité de faire payé la validation qu'en poussant la logique "l'AppStore ne doit faire payer que le service réel qu'il rend", et la validation des apps est un service rendu, même si Apple y a également son propre intérêt (sans validation, pas de travail de sélection qualitatif de son catalogue d'apps).

> Pour qui veux s’en donner les moyens on est pas dans le domaine de l’insurmontable
> non plus.

C'était pour souligné que, justement, les petits développeurs ne sont pas non plus en dessous du seuil de pauvreté en général, et donc que même disons 10 euros la validation ne serait pas insurmontable non plus.

> Je suis en train de te dire que ta proposition défavoriserai les petits développeurs

Tu (on se tutoie, donc) es en train de dire, surtout, qu'il ne faut rien changé.
La juge en a décidé autrement.
Je ne dis pas qu'Apple doit facturé à la validation, je dis que si Apple veut facturé autrement pour compenser, y'a des solutions. Perso, je trouverais logique un forfait minimal annuel et/ou un forfait lié au volume de téléchargement de l'app. Les gros éditeurs ont les moyens, et cela toucherait surtout eux.

avatar Nico_Belgium | 

@byte_order

Ou est ce que j’ai dis qu’il ne faut rien changer ? 🙃

J’ai au contraire souligné plusieurs fois que je n’étais pas contre un système alternatif.

Mais pas celui de faire payer à chaque validation….

avatar JOHN³ | 

@Gladjessca

Ouais… j’ai failli verser une larme. Mais manque de chance, Apple n’est pas une petite PME. L’argent qu’elle génère fait tourner des têtes, et elle s’en sortira bien en dehors de l’Apple store 🙂

avatar juluparien | 

Enfin là on parle que des achats in-app, les applications payantes, elles , rien ne change.
Pour les achats in-app et les abonnement je ne vous pas pourquoi ça serait forcement lié a l'apple store

avatar shaba | 

Apple va mettre en place le même système que Google en Corée et proposer des liens tout en récoltant sa commission. Au final les devs n’y gagneront rien pour la plupart et resteront fidèles au système intégré sur l’AppStore.

avatar Faabb | 

@shaba

Oui, c’est ce que je pense aussi. Et peut-être également baisser ses commissions.
Pour moi c’est une bonne nouvelle. 🙂

avatar Ichigo-Roku | 

Bonne nouvelle pour qui ? Le "nouveau" prestataire de paiement prendra aussi sa commission, pas certain que ça change grand chose dans les faits.

avatar r e m y | 

J'ai plusieurs apps aujourd'hui pour lesquelles je passe par le site web pour acheter des fonctionnalités supplémentaires ou souscrire certains services, pour bénéficier de tarifs nettement plus faibles qu'en achat in-app. Donc c'est tout à fait possible et si un lien direct est mis dans l'app ça simplifiera la vie (sans changer fondamentalement les choses)

avatar Ichigo-Roku | 

Ça ne fonctionnera très certainement pas de cette manière, ils ne vont pas s'asseoir sur leur commission.

avatar Adodane | 

@shaba

Mais bien sûr 😂😂😂

avatar shaba | 

@Adodane

?

avatar MGA | 

@shaba

Depuis le début de cette histoire je ne comprends pas ce qui empêche de prélever la commission même si le moyen de paiement n’est pas le compte iCloud. Au final on aurait une com’ pour la boutique Appstore et une com’ moyen de paiement externe qui proposerait obligatoirement Applepay en plus des autres moyens de paiement par exemple. Mais évidemment nous n’avons aucune conscience des enjeux réels 🤷‍♂️

avatar shaba | 

@MGA

A date ils ne peuvent pas savoir ce qui est acheté ou pas après le renvoi vers le serveur tiers mais ils ont certainement dû avancer sur une solution.

avatar MGA | 

@shaba

Sans avoir lu exactement la demande du tribunal je me suis contenté de « moyen de paiement alternatif » et dans ce cas l’appstore peut devenir un site de vente « standard » avec l’intégration de n’importe quel module de paiement ce qui permet d’être informé de la validation du paiement.
En revanche s’il s’agit en effet d’ouvrir la possibilité de rediriger vers une boutique externe ce n’est plus le même périmètre et ça n’a rien à voir avec le système de paiement…
L’intégration de liens vers des boutiques externes nécessite certainement un système de retour d’information un peu compliqué.

avatar lufffy447 | 

Ça va dans le bon sens !
Manque plus que les stores alternatifs et ca sera vraiment pas mal !

avatar shaba | 

@lufffy447

Ça va dans le bon sens d’après toi :)

avatar lufffy447 | 

@shaba

Oui c’est le principe d’un espace de commentaire :). Je donne mon opinion.
C’est vrai que l’on pourrait interpréter « ça va dans le bon sens » comme une vérité universelle mais je compte sur le bon sens de chacun pour comprendre que personne ici ne la détient.

avatar shaba | 

C’est juste ce que je voulais dire :)

avatar lufffy447 | 

@shaba

On est en phase alors 👍🏻

avatar Eyquem | 

@lufffy447

Les stores alternatifs seraient la pire des choses qui pourrait arriver à iOS à mon avis. Et pourtant j’ai souvent jailbreaké mes téléphones ! Peut-être pour ça que je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’ouvrir les téléchargements alternatifs…

avatar lufffy447 | 

@Eyquem

Je ne vois pas en quoi.
Android n’est pas un apocalypse sécuritaire contrairement aux idées reçues et l’app store ne disparaîtra pas.
L’ensemble des stores auront même l’opportunité de s’améliorer continuellement via une concurrence saine.
Le bourrage de crâne incessant d’Apple qui défend son CA indecent fonctionne apparemment encore très bien.

avatar Eyquem | 

@lufffy447

Combien de gens téléchargent des apk ? Si ce n’est ceux qui s’y connaissent et donc le font pour ne pas payer les apps justement. On se retrouvera comme sur Mac où t’as à chaque fois 2 versions d’un programme, avec quelques différences en fonction de la version store ou non sans vraiment savoir lesquelles. C’est le bordel, mais ça passe sur un Mac (je ne suis pas pour la distribution unique par le store sur le Mac), moins sur un téléphone je trouve.

avatar lufffy447 | 

@Eyquem

Je parlais de store alternatif et pas de side loading qui est encore un autre débat.
Pour les stores alternatifs cela permettra surtout d’avoir accès à des apps qui heurtent la sensibilité, le porte monnaie ou le territoire d’Apple et qui ont pourtant toute leur place sur iOS (coucou les Jeux vidéos en streaming).
Potentiellement de tirer certains prix d’apps ou de paiement infra-app vers le bas.
Pour la partie sécurité, si une app téléchargée ailleurs que dans l’app store permet de faire nimp dans le système iOS c’est que ce dernier n’est absolument pas sécurisé et qu’Apple se fout de nous depuis le début.
De plus il pourrait très bien y avoir une notarisation des apps et une vérification des développeurs comme sur Mac pour les apps téléchargées ailleurs.
Enfin, pour les apps qui vous emmènent mettre votre CB n’importe où, safari sur iOS est déjà très capable dans ce domaine aujourd’hui donc rien ne change dans l’absolu.
Bref, les bénéfices sont biens plus importants que les risques. Des milliards de gens utilisent et continuent d’utiliser Android qui permet déjà tout ça sans pour autant se faire pirater leur téléphone ou leur compte en banque toutes les semaines. Apple tient ses positions uniquement grâce à la peur irrationnelle que suscite son discours.

avatar guyotlo | 

Apple peut très bien demander une commission de 28% sur les paiements alternatifs
C'est juste bcp plus lourd à gérer et vérifier mais ça laisse 2% pour le système de paiement sans remettre en cause les 28% liés à lappstore lui même

avatar mapiolca | 

La perte sera répercutée sur le prix de la licence développeur… et quand l’activité sera supérieure à un montant, Apple demandera des RFA. Et voilà, pirouette validée.

avatar guyotlo | 

@mapiolca

Oui c'est clairement une autre solution : faire payer une licence en fonction du CA généré pas les appels
Au hasard 30%

avatar mne | 

@guyotlo

plus compliqué à vérifier lorsque les paiements ne passent plus par apple, ça demande plus de travail de la part d'apple pour vérifier les gains associés aux apps.
En revanche ce serait une bonne solution pour tous les petits développeurs, étudiants, amateurs qui pourraient éviter de payer 99€

avatar bibi81 | 

Oui c'est clairement une autre solution : faire payer une licence en fonction du CA généré pas les appels

Il y a trop de développeurs pour qu'Apple puisse les contrôler un par un tous les ans pour être sûr que la taxe est bien payée. C'est comme pour les impôts en France, tu peux passer une vie sans jamais être contrôlé (et donc passer une vie à sous-payer tes impôts...).

avatar iDidier | 

Qu’Apple prélève sa commission sur ces paiements. Google le fait bien en Corée du Sud.

avatar r e m y | 

Si avec un lien dans l'app on bascule sur le site web du développeur (ou du prestataire de service), Apple n'a aucun moyen de savoir ce qu'on y fait, si on y a acheté quelque chose ou le montant payé... donc je ne sais pas comment ils pourraient prélever une commission.

avatar bibi81 | 

Il ne t'a pas échappé que la décision américaine n'est pas la même que la décision coréenne (qui ne s'applique d'ailleurs qu'à la Corée).

avatar brunnno | 

A tous ceux qui crient à la catastrophe :
J’ai envie de dire si ça ne vous plaît pas, on ne vous forcera pas à utiliser ces fameux liens externes ! 🤗

avatar Shawny | 

@brunnno

Sans parler d’être pour ou contre, l’utilisateur sera bel et bien forcé de le faire si c’est la seule option proposée.

avatar shaba | 

@Shawny

Ça ne sera jamais la seule option proposée, rien n’impose à Apple d’accepter ça.

avatar Brice21 | 

@shaba

C’est pourtant déjà le cas pour NetFlix ou Spotify. Le seul moyen de s’abonner est sur leur site, il n’y a plus du tout moyen de s’abonner via l’app store… si toutes les apps s’y mettent ça va être le bordel.

avatar shaba | 

@Brice21

Tous n’ont pas la puissance de Netflix ou Spotify :) Il doit d’ailleurs y en avoir d’autres qu’eux qui proposent ce système mais on n’en parle pas. Le consommateur aime la simplicité et la sécurité de l’AppStore à mon avis et n’a aucune intention d’aller sur un site tiers à chaque fois qu’il veut payer pour une app.

avatar JOHN³ | 

@brunnno

Ou aller voir chez Android 🤗

avatar Glop0606 | 

Pfff... En gros si ça devait se concrétiser: "Dis je voulais acheter une app, et quand j'appuie sur acheter j'ai une fenêtre qui s'ouvre et me demande ma carte de crédit... Compreeeend paaaaasssss. J'ai déjà mis mes donnees CB sur Itunes. C'est un Spam?" ou encore plus sympa: "me suis tromper/je veux annuler, mais Apple me dit que le remboursement se fait directement sur le site du développeur, qu'est ce que je fais....???" Et je pense que fais que gratter le nombre de problèmes pour les utilisateurs landa que ça va générer inutilement.

avatar pinkbOnO | 

@Glop0606

Ça se fait déjà sur les jeux multiplatrformes et les joueurs y sont habitués.

avatar lufffy447 | 

@Glop0606

Une bonne partie de l’équation a été tronquée.
Ce serait plutôt:

« Je choisi la rapidité, la sécurité et le remboursement simplifié » —> je paye 5€ avec l’app store
« Je ne veux sciemment pas de tout ça » —> je paye 3.60€ en paiement externe

Pages

CONNEXION UTILISATEUR