Une étude commandée par Apple explique que la concurrence s'épanouit sur l'App Store

Mickaël Bazoge |

À quoi voit-on qu'Apple est sous pression des législateurs ? Au fait que l'entreprise mette en avant un rapport qui caresse le modèle économique de l'App Store dans le sens du poil. En l'occurrence il s'agit d'une étude réalisée par Analysis Group et commandée par Apple — qui précise toutefois que les conclusions et les opinions exprimées sont exclusivement ceux des auteurs.

Ceci étant dit, quelles sont donc les conclusions de cette étude ? Il s'agit surtout d'accentuer le fait que les applications préinstallées par Apple ne sont pas nécessairement les plus utilisées. Par conséquence, la concurrence s'épanouit dans le jardin fermé de la Pomme. Le Digital Markets Act européen a justement l'ambition de mettre toutes les apps au même niveau et de permettre la désinstallation facile des applications préinstallées.

Négociations, mise en œuvre, sanctions : le pourquoi du comment du DMA

Négociations, mise en œuvre, sanctions : le pourquoi du comment du DMA

On apprend ainsi que les applications tierces sont « les seules options pour les consommateurs » dans plusieurs catégories d'apps, comme les réseaux sociaux, les services de rencontre, les agences de voyage, ou encore les apps de restauration. Effectivement, Apple ne propose aucune application maison pour ces catégories.

Le rapport relève aussi que les applications les plus populaires dans ces catégories comptent beaucoup de leaders régionaux qui font mieux que les apps distribuées au niveau mondial. Chez les utilisateurs d'iPhone, les apps de streaming (musique, films, séries TV), de lecture, de communication et de cartographie les plus utilisées proviennent d'autres éditeurs que d'Apple, dans beaucoup de coins du monde.

L'étude souligne que les apps de la Pomme ont aussi une part de marché « relativement petite » dans l'usage global des applications qu'ont les utilisateurs d'iPhone. « C'est le cas même lorsque certaines apps préinstallées d'Apple utilisent des fonctionnalités essentielles de l'appareil », explique le constructeur. Enfin, ces mêmes utilisateurs se servent souvent de plusieurs apps d'une même catégorie, en particulier pour communiquer, lire l'actualité, voir des vidéos ou surfer sur internet.

Analysis Group a aussi mesuré comment se positionnait la concurrence face à certains services et apps d'Apple. Pas nécessairement au bénéfice de la Pomme : ainsi, Spotify est 1,6 fois plus utilisé qu'Apple Music en France, tandis que l'utilisation de Deezer est équivalente à celle du service de streaming d'Apple. Pour la cartographie, Google Maps est 1,9 fois plus utilisé qu'Apple Plans, tandis que Prime Video et Netflix dépassent complètement Apple TV, de respectivement 5 et 35 fois.

« Nos analyses quantitatives de l'engagement [des utilisateurs] avec les applications (pas seulement les téléchargements d'applications) démontrent que dans de nombreuses catégories, les applications d'Apple sont éclipsées en popularité et représentent une part d'utilisation relativement faible », écrit un des auteurs du rapport. La croissance de l'App Store « reflète son dynamisme », indique un autre auteur, « sa communauté et son écosystème, dont bénéficient les développeurs, les utilisateurs, et Apple ».

L'entreprise précise un peu bizarrement dans le communiqué que « 99,99 % des applications iOS sont conçues par des développeurs tiers », ce qui n'étonnera pas grand monde. Il y en a en effet 1,8 million dans l'App Store, toutes ne peuvent pas provenir du constructeur !


Tags
avatar fte | 

Je suis certain que des études indépendantes commandées par le gouvernement nord coréen disent que les habitants s’épanouissent.

Humour noir.

avatar pelipa91 | 

@fte

Très bon ^^

avatar iHac 45 | 

@fte

😂

avatar ancampolo | 

@fte

Les études commandées ne devraient pas exister…

avatar Sindanarie | 

Ça leur a coûté combien à Apple ?
C’est pour des amis abonnés à MacKinsey 😈

avatar Furious Angel | 

Les résultats sont bourrés de biais. Ce n’est pas parce que Spotify a plus d’abonnés qu’il n’y a pas de problème…

avatar MarcMame | 

@Furious Angel

"Les résultats sont bourrés de biais."

Il n’est nul besoin de lire cette étude pour le comprendre.

avatar killabling | 

Loll

avatar e2x | 

haanw ça explique sans doute pourquoi les apps d’apple sont aussi basiq.. simplis.. merdiques 😸

avatar Glop0606 | 

„Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées“ Churchill

avatar huexley | 

C'est tout mignon mais je peux pas choisir ma messagerie par défaut.

avatar r e m y | 

La messagerie pour les emails ?
Réglages de l’iPhone ou l’iPad
Trouvez l’application qui va servir de gestionnaire de messagerie de son choix
Choisir l’option “App d’e-mails par défaut”

avatar Jeckill13 | 

@huexley

Vous pouvez choisir n’importe quel messagerie en utilisant un iPhone, utiliser un iPhone ne vous oblige pas à utiliser iCloud mail (la messagerie) ni Mail iOS (le client de messagerie), un client de messagerie tierce peut être utilisé et défini par défaut, et il en est de même,pour le navigateur.

avatar romain31000 | 

Une étude commanditée par Philip Morris confirme les effets non nocifs de la cigarette sur la santé des consommateurs 😅

avatar bibi81 | 

Du coup l'étude démontre que le DMA n'aura aucun impact sur Apple puisque ces applications sont déjà remplacées. Alors pourquoi s'opposer à quelque chose qui finalement ne changera rien ?

avatar Krysten2001 | 

@bibi81

Bien sûr que si mais quand on ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez 😉

avatar r e m y | 

Ben non... sur le point précis faisant l'objet de l'étude commandée par Apple, la démonstration est bien que le DMA ne changera rien (et c'est ce que souhaite démontrer Apple, leur conclusion étant que le DMA ne changeant rien, le DMA est inutile)

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Apple montre que le DMA ne sert à rien dans le sens où il ne faut pas fragmenter l’écosystème de l’app store pour une pseudo concurrence libre avec plusieurs magasins d’application qui apporteront plus de tord que de bien.

avatar r e m y | 

Ce n'est pas Apple qui montre ça mais Analysis Group... vous ne voudriez pas sous-entendre que cette étude n'est pas indépendante, quand même, si? 😳

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Ai-je dit ça ? Non. C’est vous qui déformez mes phrases😉

avatar r e m y | 

Relisez tranquillement votre phrase... le début suffira : "Apple montre que..."
Donc oui, vous avez bien dit que c'est Apple qui fait cette démonstration or officiellement, c'est une étude indépendante menée par Analysis Group qui tend à le montrer, pas Apple.

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Oui elle l’a démontré mais avant, maintenant l’étude aussi 😉

avatar albandf | 

Une étude qui enfonce des portes ouvertes et qu'apple aurait pu faire tout seul en exportant les stats de l'app store.

On sait bien que Google Maps, Spotify, Netflix sont plus populaires mais ils étaient déjà bien implantés avant l'arrivée des concurrents d'Apple qui ont été chaque fois mise en avant de manière agressive et inégalitaire dans ios (Plans est la seule app qui peut modifier l'écran verrouillé, Apple Music a quasi remplacé la très bonne app "iPod", Apple TV+ offert à l'achat de tout produit...). Ce n'est pas parce qu'Apple n'a pas réussi à se hisser en premier dans ces catégories qu'il n'y a pas de pratiques clairement anticoncurrentielles.

Une étude probablement destinée à influencer des politiciens et décideurs peu technophiles qui pourront croire ses conclusions simplistes.

CONNEXION UTILISATEUR