VLC en sursis sur l'App Store

Arnaud de la Grandière |

Si vous n'avez pas téléchargé VLC (lire VLC Media Player est disponible pour iPhone), ne tardez pas : Rémi Denis-Courmont, développeur de VLC (et par ailleurs employé de Nokia) a mis ce communiqué sur le site de Videolan:

Un avis formel de violation de copyright a été envoyé aujourd'hui à Apple, Inc. concernant la distribution de VLC Media Player pour iPad, iPhone et iPod touch. VLC Media Player est un logiciel libre licencié exclusivement sous les termes de la licence publique générale GNU open source (GPL). Ces termes sont contrariés par les règles d'utilisation de l'App Store avec lequel Apple distribue les applications aux utilisateurs de ses appareils mobiles. A l'heure où nous écrivons ces lignes, l'application en violation est toujours disponible. Toutefois, il faut s'attendre à ce qu'Apple cesse prochainement sa distribution, tout comme elle l'a fait avec GNU Go il y a quelques mois dans des circonstances notablement similaires : http://www.fsf.org/news/2010-05-app-store-compliance. Ainsi, les utilisateurs d'appareils basés sur iOS seraient privés de VLC Media Player, en conséquence du contrôle ferme et intransigeant qu'Apple maintient sur sa plateforme d'applications mobiles. Quoi qu'il en soit, bien que les règles des logiciels open source ou libres soient extrêmement souples, elles n'en existent pas moins et doivent être respectées. VLC et les logiciels open-source en général n'auraient pas atteint leur niveau de qualité actuel et leur réussite sans leur licence. En conséquence, les violations manifestes de la licence ne peuvent aucunement être tolérées. Nous recommandons aux utilisateurs concernés de se tourner vers des plateformes mobiles plus ouvertes pour le moment.

Rémi Denis-Courmont ne va toutefois pas jusqu'à nommer les plateformes jugées plus à même de répondre aux critères de la GPL. Sachant que la société responsable du portage, Applidium, avait eu le soutien de Videolan pour apporter VLC sur l'App Store (et qu'accessoirement ce communiqué n'arrive qu'une fois la version iPhone disponible alors que la version iPad est arrivée sur l'App Store il y a près d'un mois), tout ceci semble revêtir les atours d'une opération de communication aux frais d'Apple...

Tags
avatar manu1707 | 
Preuve est surtout faite qu'un logiciel sous GPL n'est libre en rien. Les seuls logiciels vraiment libres sont ceux sous licence BSD.
avatar manu1707 | 
Et juste pour être clair : c'est parfaitement légitime de choisir une licence GPL pour distribuer le fruit de son travail. Ce qui est plus litigieux c'est de le prétendre libre...
avatar florian2010 | 
J'avoue ne pas avoir pleinement saisi les enjeux. Est-ce que les seigneurs du web pourrait nous en faire une vulgarisation ? Qu'ils en soient remerciés.
avatar denisbook | 
@Ali Baba [25.10.2010 - 23:59] via MacG Mobile "Preuve est surtout faite qu'un logiciel sous GPL n'est libre en rien. Les seuls logiciels vraiment libres sont ceux sous licence BSD." une attaque pour violation de copyright est tout à fait possible avec la licence BSD. La licence BSD est justement basée entièrement sur le respect du copyright originel. Il suffirait que les utilisateurs du code BSD intégré dans un logiciel ne puisse pas respecter sa propre licence. - Le but de la GPL n'est pas de "libérer le code" comme on lit souvent ni de libérer le développeur (hahaha non). Le but de la GPL est de _LIBERER_ l'Utilisateur, c'est à dire : VOUS. De vous donner des droits importants qui sont : - faire n'importe quoi avec le logiciel - l'utiliser sur n'importe quelle machine - vous donner les moyens techniques d'y arriver si tout le monde vous abandonne : le code source et le droit de le modifier et recompiler - la licence ne vous donne pas le droit d'agir pour supprimer ces libertés aux autres. - Le problème avec l'app store d'Apple donc, c'est qu'il n'est pas pensé du tout pour permettre aux utilisateurs de profiter des droits que leur accorde la GPL. (c'est une question qui n'existe pas pour apple) Ainsi, vlc sur ipad/iphone est bridé par un drm qui m'interdit de le redistribuer. 1ere violation de la GPL. Le responsable est Apple. Apple impose l'usage de fairplay(drm) même quand l'auteur du programme n'est pas intéressé. (y a pas moyen de cocher "je m'en fiche si on me pirate, youhou" quand on envoie son exécutable à apple)
avatar Eazy7 | 
@ oomu : +10
avatar ZANTAR2054 | 
Quoi qu'il en soit, la résultante de cette nouvelle et dernière idiotie en date sera pour moi de ne plus contribuer, ni soutenir aucun projet abusivement qualifié de "Libre", qu'il soit sous GPL ou BSD. Marre de la connerie. Portée à ce niveau, on atteint des sommets... ++
avatar terreaterre | 
@ edualc : Dommage de ta part car dans le cas présent c'est Apple qui pose problème.
avatar ZANTAR2054 | 
Les conditions de l'Appstore étaient connues avant la soumission de cette application. VLC, ou l'entité ayant effectué le portage, a indubitablement accepté ces conditions puisqu'il l'a soummise. Dès lors, jouer les vierges effarouchées après validation relève pour le moins une manoeuvre à la limite de la provocation. Je ne vois pas, sur ce coup précis, en quoi Apple porte quelque responsabilité que ce soit. Il ne faudrait tout de même pas renverser la situation. ++
avatar terreaterre | 
@ edualc : Relis le post de oomu, il explique très bien pourquoi il font cela.
avatar ZANTAR2054 | 
Oui, mais cela c'est son analyse. Pas nécessairement la mienne. Mon avis est différent, et je m'en explique plus bas. ++
avatar Ze Jos | 
@ oomu : Rémi sort de ce profil ;))
avatar manu1707 | 
@ oomu : C'est une question de point de vue. Je suis un utilisateur, et je ne suis pas libre d'utiliser VLC sur mon iPhone. Plus généralement, c'est une question philosophique : une liberté obligatoire est-elle encore une liberté, ou bien la vraie liberté n'est elle pas dans le choix ? C'est une question qui dépasse le débat GPL/BSD, elle était au cœur même de la guerre froide, URSS et USA se réclamant chacun de la patrie de la vraie liberté... des libertés fondamentalement fort différentes. Si, moi, utilisateur, je me fiche de pouvoir redistribuer le logiciel, eh bien je ne peux pas cocher une case pour dire "je veux le télécharger quand même". Moi, utilisateur, vois donc mon choix restreint par une licence qui prétend me libérer (contre mon gré).
avatar verlenefraynertjbu | 
ben c'est simple, en gros, VLC a été développé pour iOS et maintenant des personnes (visiblement autres) "de VLC" exigent le retrait des apps de l'app store sous prétexte que les régles de l'app store """violent""" celles de la licence blablabla. Ridicule.
avatar florian2010 | 
Merci. C'est plus clair ;-)
avatar denisbook | 
@alibaba "Et juste pour être clair : c'est parfaitement légitime de choisir une licence GPL pour distribuer le fruit de son travail. Ce qui est plus litigieux c'est de le prétendre libre... " NON ! Vous refusez manifestement d'accepter ce que signifie "libre" dans le cadre de la GNU Public Licence. Pourtant terme défini explicitement par la licence et maintes fois expliquées sur le site de la FSF (Free Software Foundation) il s'agit de "libertés" accordées aux utilisateurs. Pas de "libéraliser" le source. Le Source reste TRES soumis au droit d'auteur. En cela vous auriez raison. La Licence GPL est très forte et repose totalement sur le droit d'auteur (on est très loin du domaine public) pour accorder aux utilisateurs ce que typiquement le droit d'auteur est censé interdire (subtil : prendre la gauche pour aller à droite). Mais pour autant ne vous laissez pas berner par les abus de langages du quotidien des linuxiens ou des vulgarisateurs. il est légitime, quand on comprend bien ce qui est en jeu, de parler de "logiciel libre". Le logiciel est libre d'usage pour l'utilisateur. L'utilisateur est Libre de profiter du logiciel, grâce aux droits accordés par la licence. - nier l'usage du mot libre et le terme de "logiciel libre" est un discours typique des pro-BSD et des auteurs du l'initiative OpenSource (OSI).
avatar Kelv | 
C'est assez ridicule quand même. Non pas la GPL, ni que VLC utilise la GPL, mais de ne pas réfléchir deux secondes avant de publier l'application. Les règles (celles là en tout cas) sont connues à l'avance et ne sont pas compatibles avec la GPL -__-' Je trouve ça assez ridicule de tenter le forcing puis de se plaindre après qu'Apple est trop "strict" :-/
avatar denisbook | 
"Je trouve ça assez ridicule de tenter le forcing puis de se plaindre après qu'Apple est trop "strict" :-/ " une tactique comme une autre de faire plier Apple. - l'étape suivante est de faire parler TF1 et Figaro, sur un ton catastrophique :)
avatar rikki finefleur | 
Une app retirée de l'app store est-elle tuée à distance par Apple ou reste-elle utilisable ?
avatar terreaterre | 
@ Rongnan : Pour l'instant elle reste utilisable, Apple n'a jamais détruit du contenu, pour l'instant ...
avatar denisbook | 
Vous ne comprenez pas. Pour bien des auteurs, il s'agit de fournir aux utilisateurs bien plus qu'un simple lecteur de films. Il s'agit de contribuer à une oeuvre partageable à tous et fournir au monde un code source très efficace pour que les utilisateurs puissent, éventuellement, en faire autre chose, à LEURS convenances. Pour bien des contributeurs à des projets GPL, cette ambition est importante. Elle est aussi souvent le moteur du développement continu, au fil des années, du projet. L'App Store ne permet pas cela. Il s'agit donc par ces initiatives de mettre Apple en porte à faux pour pousser Apple a permettre la distribution d'applications sur l'app store sans DRM, sans bridage, au choix de l'auteur du programme, et permettre l'usage par les utilisateurs des libertés accordées par la licence GPL. Mais effectivement, quand on joue cette politique de l'obstruction (vlc va être retiré, c'est certain), on court le risque de supprimer totalement l'accès au logiciel. Situation ubuesque où parce qu'on souhaite se battre pour le respect d'une licence généreuse envers les utilisateurs on rend impossible pour les utilisateurs l'accès au programme (ce qui est l'inverse même du but de la GPL). C'est une contradiction dans lequel de nombreux auteurs de logiciels GPL sont pris.
avatar ZANTAR2054 | 
Je pense que nos logiques auront bien du mal à s'accorder sur ce coup. Moi, je ne vois ici que provocation de la part de VLC, ou du moins de la personne auteur du portage qui : -connait évidemment les restrictions de la licence qu'il utilise. -soumet en toute connaissance de cause l'application portée sur l'appstore, Apple n'ayant jamais fait mystère de la politique appliquée sur ce magasin en ligne. Les cris d'orfraie poussés après validation par Apple ont pour moi tout du "coup monté". Or, je n'aime pas les attaques fourbes et je subodore être ici en présence de l'utilisation d'un tel procédé contre Apple. La présentation de cet incident tend à en rendre Apple responsable et là, je ne suis plus du tout d'accord. ++
avatar denisbook | 
je ne dis pas le contraire. Oui, ça ressemble à une tactique fourbe. Je ne suis pas dans la tête des gens cependant. Ma logique, s'il y en a une, c'est que les auteurs de logiciels ont raison de pousser Apple dans ses derniers retranchements. Tout comme Apple a raison de vouloir protéger l'intégrité de sa plateforme. - "La présentation de cet incident tend à en rendre Apple responsable et là, je ne suis plus du tout d'accord." Tactique classique. Nous sommes pas dupes. Mais maintenant, seul le résultat m'intéresse.
avatar ZANTAR2054 | 
Sur le dernier point, je suis certain que nous partageons le même souhait, et nous devons être nombreux dans ce cas, que l'appMac qui sera mis en place se contente de collationner et de distribuer des applications et n'impose en aucun cas de limitations ou DRM tels qu'ils existent sur l'appstore. Et si tel n'était pas le cas, je le boycotterais, c'est évident. Mais pour revenir à nos propos, autant j'apprécie et soutiens les attaques frontales, franches et directes, autant j'abhorre l'usage de moyens détournés à la limite de l'honnêteté intellectuelle. ++
avatar denisbook | 
@Rongnan [26.10.2010 - 00:23] via MacG Mobile 'Une app retirée de l'app store est-elle tuée à distance par Apple ou reste-elle utilisable ?' Jamais une application n'a été tuée. Je possède depuis des années des apps retirées du store pour diverses raisons : zero soucis. apple n'a pas la technologie pour vous supprimer l'usage d'un binaire acheté sauf de provoquer l'Armageddon : invalider les certificats de signature au coeur de fairplay, le système de drm d'Apple. Armaggedon : à la manière des DVD, apple peut rendre invalide les certificats qui ont signées les applications ou le certificat maitre. Cela aurait de lourdes conséquences, autant pour les développeurs sur l'app store que pour les utilisateurs, et passerait par une mise à jour des iphones/ipods/ipads. De plus, y a un contrat de vente entre vous et apple. Amazon a tenté ce gag avec des livres ebooks que Amazon n'aurait pas du vendre (Amazon n'avait aucun accord de distribution pour ces livres). Cela fut décrié par de nombreux clients (malgré le remboursement automatique) et Amazon a été obligé de négocier et jurer ne plus jamais faire cela à l'avenir. Le kindle permet effectivement la suppression à distance, ce que ne permet pas l'ipod/ipad/iphone : VOUS avez une copie des binaires via itunes dans vos mac/pcs/time machine/disque de backup/coffre forts etc) ). Ce n'est pas le cas avec le kindle.
avatar ijon971 | 
Réflexion intéressante Oomu
avatar ijon971 | 
(je parlais bien sur de ton avant-dernière intervention ("C'est une contradiction dans lequel de nombreux auteurs de logiciels GPL sont pris.")
avatar denisbook | 
Le monde de la propriété intellectuelle est subtil et l'enfer est pavé de bonnes intentions.
avatar Tit-Ben38 | 
Merci @oomu et @edualc pour ces réflexions !
avatar xtyou | 
Si on l'a téléchargé, on s'enfout non ? ^,^ Je suis déjà dehors. -_-
avatar ZANTAR2054 | 
L'analyse juridique de la présente situation, au vu des éléments communiqués et sous réserve de leur exactitude, laisse entrevoir pour VLC la possibilité d'une issue "inattendue" à cet incident. Dans le cas d'espèce, le fait pour VLC d'avoir soumis, ou permis de soumettre, en toute connaissance de cause, le portage sous iOS d'une application placée sous licence GPL, les conditions de validation sur l'appstore étant publiques et communiquées à chaque développeur enregistré es-qualité auprès d'Apple, celui-ci ne pouvant dès-lors en ignorer, semble devoir exonérer cette dernière entreprise de toute responsabilité quant au non-respect des termes grévant la libre diffusion et/ou l'utilisation du-dit logiciel. Dès lors, seul VLC pourrait être, et serait vraisemblablement tenu responsable de cet état de fait, qui lui serait objectivement imputable. Serait considéré par la Cour comme une modification volontaire, non-contrainte, et découlant de la soumission, le statut couvrant les sources de l'application. Ce faisant, VLC se serait placée dans la situation d'être elle-même poursuivie en violation des termes de la licence GPL pour laquelle elle avait librement opté. Il semble donc qu'Apple pourrait avoir intérêt à ne pas obtempérer à l'injonction et à porter ce litige devant la Cour en sollicitant l'autorisation de poursuivre la distribution de l'application en attente d'une décision au fond. ++
avatar Khobs | 
Une provocation de plus des tarés (freetard) de la fsf. Ils ont une interprétations très sélective de leur licenses qui n'a pas été testé en justice.
avatar Khobs | 
Mais Apple devrait fournir le moyen de ne pas ajouter de drm a son application. Mais je suis meme pas sur que cela soit suffisant pour les freetards, il faudrait surement changer les phrases des licences d'Apple pour les satisfaire.
avatar Alex56 | 
Y nous font chier ces barbus! LOL
avatar marc_os | 
Ôtez moi d'un doute. Si vlc et consorts peuvent lire des .avi pourquoi le lecteur de base d'Apple ne le peut pas ? Pourquoi devoir télécharger un autre logiciel ? Pourquoi iTunes qui prends les mp3 s'entête a ne pas prendre les divx ? Tous les deux sont des formats très répandus. Alors pourquoi Apple a décidé de ne pas offrir cette possibilité à ces utilisateurs ?
avatar iguan | 
@naas Facile de t'oter de ce doute, il y a deux raisons à cela. Tout d'abord, le fait que le hardware ne supporte pas en natif le décodage de ces formats, seul le H.264 est supporté par celui-ci. De ce fait, décoder du DivX ou autre XviD sur un iPhone/iPad, nécessite de le faire entièrement au CPU, ce qui offre des performances inférieurs et consomme bien plus de batterie. Ceci explique que de nombreux fichiers DivX ou XviD HD en 720p ou encore pire en 1080p ne passent pas avec VLC sur iPhone/iPad, alors que de tels fichiers en H.264 passent sans problème. Sans compter que le H.264 est le format choisit pour les films et séries de l'iTunes Store, et il est évident qu'Apple préfèrera toujours que les utilisateurs achètent ou louent sur l'iTunes Store plutôt que d'utiliser des versions externes en DivX ou XviD. Ces deux raisons ajoutées expliquent sans problème le fait que ces formats ne soient pas supportés officiellement par Apple.
avatar babgond | 
le MP3 est un standard, les H264 est un standard, le divx ne l'est pas (à part pour les pirates bien sûr ...)
avatar papousam | 
Je vais surement passé pour un vieux con, car je suis vieux donc surement con. Mais ces messieurs du libre, proche du totalitarisme lorsqu'ils vous abordent dans un salon où vous faites la démo de vos softs, n'ont jamais été pour moi qu'une bande de zozos en dehors des réalités économiques. Et je ne préfère pas parler de ces fameuses licences dites libres....
avatar amigafred91 | 
Moi je me pose une question tout de même : avec toutes les applications qu'il y a sur l'app store, ça ne doit pas être la première à utiliser du code sous licence GPL, non ?
avatar nicolier | 
D'un autre coté, essayer de lutter contre le système totalement verrouillé d'Apple me paraît plutôt justifié.
avatar ipaforalcus | 
Euh.. C'est le monde à l'envers, là.... C'est le système de vente totalitaire et fermé d'Apple qu'il faut critiquer fortement et remettre en cause, pas la licence GPL !
avatar Homer Simpson | 
Euh... Peux-tu _préciser_ ta pensée ? Quelle est la différence entre l'AppStore et un super-marché par exemple quant aux conditions de vente ou d'achat ?
avatar manu1707 | 
Et perso, tant que les sources du logiciel sont bien ouvertes (et que je peux donc en examiner le fonctionnement et le recompiler moi-même à loisir), eh bien franchement, qu'est-ce ça peut bien faire qu'une version binaire soit *aussi* distribuée avec DRM ? Ça n'enlève rien à personne, ça enlève juste des choix à l'utilisateur. C'est la FSF qui devrait amender ses termes en ce sens. Le développeur resterait contraint de libérer son travail, donc ça reste l'esprit "copyleft" (quoi qu'on puisse en penser, c'est la liberté du créateur original que de décider des termes de sa licence, et la GPL est un choix honorable comme un autre), mais au moins l'utilisateur, lui, resterait libre de choisir et donc de renoncer en certains cas à ces libertés si ça lui chante.
avatar Homer Simpson | 
« ça enlève juste des choix à l'utilisateur. » De quels choix parles-tu ?
avatar marian | 
Vous croyez pas que Apple n'en a strictement rien a foutre de VLC ?
avatar adrianweatherly | 
Apple si, les utilisateurs non. D'où l'intéressant coup médiatique de VLC.
avatar babgond | 
Je m'en tape aussi, je télécharge pas sur eMule / bittorent / etc ...
avatar adrianweatherly | 
La politique d'Apple n'est pas compatible avec celle du libre (et non l'inverse), point barre. VLC a réalisé un beau coup médiatique en mettant, je l'espère, un coup de projecteur auprès des consommateurs et développeurs sur les conditions d'utilisation très restrictive des produits iOS. Un lien intéressant sur le sujet http://www.framablog.org/index.php/post/2010/06/15/appstore-apple-logiciel-libre
avatar yaya | 
Deux choses : 1. Je n'arrive pas à retrouver ce communiqué sur le site officiel de VideoLAN, même en cherchant un peu partout ; ça ne serait pas plutôt la position personnelle d'un des développeurs ? Si quelqu'un avait le lien vers le communiqué svp ? 2. Je ne comprend pas vraiment le problème ; le code source de VLC pour iPhone/iPad est libre d'accès, il peut être modifié, recompiler... (en tout cas, c'est que qu'annonce Applidium). C'est quoi alors le problème exact ? (au delà de "les regles d'Apple sont pas compatibles avec la licence trucmuche")
avatar Mousse72 | 
Dommage, moi qui espérait une évolution de VLC pour mobile avec la possibilité d'y ouvrir des canaux TV....
avatar berthafitzhardinge | 
Le libre ca me gave. Ils passent leur temps a te vendre des trucs chouettes mais compliqué. Ca te donne la migraine leur explication. Le problème du libre c'est que les contraintes ne sont pas liées aux copyrights, mais a tes connaissances... Va laisser un ordi sous Linux a ta petite soeur... Mais c'est vrai que c'est cool de pouvoir avoir un petit os minimaliste qui boot en un rien de temps sur un netbook pour coder partout.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR