HomeKit : et si l’Apple TV jouait le rôle de hub universel ?

Anthony Nelzin-Santos |

Pas étonnant que HomeKit ait reçu le soutien des principaux fabricants de solutions domotiques et d’objets connectés : cet ensemble d’instructions et d’API règle quelques-uns des problèmes qui freinent le plus le développement de ce marché. Mais elle ne résout pas tous ces problèmes.

HomeKit n’est par exemple pas couplé à une application « universelle » comme HealthKit l’est avec Health. On peut le comprendre : Health n’a rien d’autre à faire que de collecter quelques jeux de données, alors qu’une hypothétique Home devrait prévoir de très nombreux jeux de contrôles adaptés à des appareils aussi peu semblables que des thermomètres, des ampoules, des alarmes ou des cafetières. Mais cela signifie que chaque fabricant devra continuer à proposer ses propres applications, même si l’on imagine que des développeurs aventureux s’essaieront au délicat exercice de l’application pour les contrôler toutes.

Cela signifique que la plupart des fabricants continueront à proposer leurs propres hubs, et leurs propre système de connexion à distance à ces hubs. À moins qu’Apple n’aille plus loin dans son rôle de médiateur et décide de véritablement se placer au centre de la maison intelligente avec un appareil faisant office de hub. Dès le soir du keynote de la WWDC, certains tiraient l’AirPort Express de son coma plus ou moins profond ; d’autres comme Macworld verraient bien l’Apple TV monter au front — et ce n’est pas bête du tout. D'ailleurs, 9to5Mac révélait au début de l'année qu'Apple testait en interne un Apple TV doté des fonctions d'une AirPort Express.

Le petit pavé noir s’imposerait en véritable cerveau de votre maison, lui qui apporte déjà des contenus à votre téléviseur. Les amateurs de TV ne seraient plus qu’à un pas de la domotique, et les amateurs de domotique se retrouveraient avec un média center dans le salon. Est-ce qu’Apple a un tel produit dans ses cartons ? Réponse, peut-être, d’ici la fin de l’année…


avatar bam | 

En tous les cas, Somfy a répondu qu'ils ne travailleraient pas pour le moment avec homekit. Ils restent sur leur solution propre. Zut.

avatar nono68200 | 

Philips avec ces hue a son propre hub... Je pense qu'ils peuvent le supprimer vu qu'ils sont partenaires, mais est-ce qu'une simple mise à jour est envisageable pour les hue actuelles, je ne sais pas...

avatar jazz678 | 

Question hors sujet : comment faire pour synchroniser un iPod Classic avec toute sa musiquethèque qui se trouve sur le Cloud (iTunes Match)?
Si qq peut m'aider. Merci

avatar brudy | 

@jazz678 :
Télécharger les musiques d'iCloud sur iTunes, synchroniser, supprimer d'iTunes les musiques télécharger. Y'a pas d'autres moyen sinon investir dans un iPod Touch. Je fait ça pour mon Nano, j'ai rien trouvé d'autre...

avatar jazz678 | 

@brudy :
Merci brudy. Je crois effectivement que c'est la seule solution

avatar Calo | 

@jazz678 :
T'as un forum pour ça

avatar béber1 | 

"Le petit pavé noir s’imposerait en véritable cerveau de votre maison, lui qui apporte déjà des contenus à votre téléviseur."

On est plusieurs ici à avoir parlé de cette éventualité.

Mon avis est toujours le même :
si Apple voudrait marquer le coup, il faudrait pour cela que l'AppleTV fasse un saut d'échelle significatif, en devenant un server OSX multi-media, ou qu'elle soit un relai interactif d'un vrai "hub" qui serait un server OS X déporté et qui serait le vrai centralisateur de l'ensemble des services, dont des services domotiques qui seraient ainsi accessibles via le Net.

Apple peut très bien se limiter à une simple mise-à-jour en intégrant son HomeKit dans sa future génération de aTV, dans une approche très progressive.
C'est certainement ce qu'elle va faire, parce que c'est une solution commerciale plus rationnelle, plus progressive et nettement moins onéreuse qu'une solution constituée par un serveur OS X domestique evolué.
Et parce qu'il sagit surtout pour le moment d'agréger des marques de matériels domotiques et ménagers à un projet commun qui n'est encore que balbutiant.

Mais cela manquera d'ambition pour moi et ne fera que temporiser une évolution qui est déjà en cours et qui manque seulement de projet précis et fédérateur.
Apple pourrait jouer ce rôle de locomotive dans ce secteur en créant un vrai centre nerveux numérique de la Maison (sauv. TimeMachine, stockage/serveur multimédias (musique/photos/videos), cloud local/synchros, services domos, services mail/sites web, etc).
Elle le pourrait s'il n'y avait pas des intérêts de développements divergents avec son iCloud

avatar joneskind | 

@beber1

"elle le pourrait si elle n'avait pas des intérêts de développements divergents avec son iCloud"

C'est quand même difficile d'affirmer avec certitude, dans l'état actuel des choses, l'avenir qu'Apple réserve à iCloud.

Le service c'est quand même bien ouvert cette année, avec iCloud Drive, les 20Go à 99 ct et le flux de photos illimités.

Mais j'ai quand même du mal à imaginer iOS Server dans l'aTV, parce que ça veut dire lui coller un hdd externe en USB et que ça foutrait le design en l'air.

Ensuite, je ne doute pas qu'Apple ait pensé à un iCloud personnel, et je pense qu'elle a du trouvé le projet trop casse-gueule. À la minute où la machine tombe en panne t'auras un Gus pour accuser Apple de la perte de ses données. Y a qu'à voir les urluberlus qui traînent parfois ici pour s'en convaincre.

Alors si en plus il s'agit de rassembler tous les services au même endroit... Le mec qui crame son aTV perd tout.

On va y aller doucement !

avatar béber1 | 

Bien sûr, comme on parle sur des supputations et des rumeurs, on ne peut guère savoir de quoi demain sera fait.

Mais vus les risques qu'on peut anticiper par avance, n va y aller en douceur comme tu dis.

"C'est quand même difficile d'affirmer avec certitude, dans l'état actuel des choses, l'avenir qu'Apple réserve à iCloud.”

La logique que je vois dans les Clouds, c'est que la plupart des données seront massivement externalisées, à la fois pour des raisons de mobilité et de "sécurité".
Ainsi on pourra avoir accès partout à ses diverses biblios et documents avec des terminaux qui -en conséquence- n'auront pas besoin d'avoir de grosses capacité de stockage,
et notre maison/appart peut brûler, on pourra tout récupérer sur un autre terminal avec simplement un identifiant/mdp.

C'est la logique même et la raison d'être d'un iTunes Match par exemple pour les vidéos et la musique .
Et si on étend cette logique,
plus besoin de stocker dans un proche avenir des films ou des vidéos HD chez soi, il suffira de les acheter d'abord sur iTMS, puis de les regarder en streaming à la demande.
Nimporte où, n'importe quand.
Plus rien ne sera stocké en local, et on aura même des apps -louées- qui n'auront plus besoin d'être "binairisées" puisqu'elles ne seront plus que des interfaces web activant des calculs déportés sur serveurs distants et leurs résultats (Webapps)

Tu me diras, toussa n'est pas bien gentil mais on y est pas… pas la peine de verser dans la théorie du complot et rien n'assure qu'une dérive à la Minitel 2.0 soit aussi inéluctable...c'est vrai.
Mais ce que je décris n'est pas du tout de l'ordre de l'impossible, car c'est la logique de fond même des Clouds, et de la politique commerciale des grosses entreprises qui essaieront toujours de rendre plus ou moins captifs leurs clients.
Et évidemment iCloud ne devrait pas non plus faire exception à la règle, pour la simple et bonne raison que c'est dans la stratégie même d'Apple que de rendre +ou- captifs ses clients, et aussi conserver et renforcer/developper plus encore un commerce de contenus.
C'est quoi d'autre que le rachat de Beats/Lovine, d'après toi ?

Ce sont toutes ces raisons qui me font avancer le fait que le développement d'un Cloud local via une aTV boostée en server OSX, ou même d'une aTV qui ne serait que l'interface interactive d'un serveur OS X local additionnel (genre NAS avec 4/8/12 baies disques+extensions possibles, qui serait lui le vrai Hub numérique d'un foyer) irait à l'encontre de ses intérêts développés sur iCloud.
À l'encontre du stockage des données externalisées et de son commerce de médias streamés, en tous cas.

Maintenant, je répète que Apple peut très bien articuler son iCloud avec le développement de servers OSX et donc de cloud locaux.
C'est pas incompatible, au contraire.

Mais difficultés et concessions.
Apple a plus d'intérêt pour l'instant à se laisser porter sur la vague des clouds externalisés que de proposer une solution de cloud en local qui viendrait compléter iCloud.
Pourquoi (même si c'est évident pour tout le monde) ?

Un, ça rajoute à la complexité
Deux, il faudrait développer un nouveau produit "lourd" et cher qu'il faudrait simplifier au maximum (Raid queeuuuaah?), alors que le marché n'est pas mature encore pour cela
(le design n'est pas un problème majeur, y'a des solutions : voir Syno)
Trois, il faudrait reprendre OS X server et en faire un OS Server grand public, ce qui n'est pas une moindre gageure (mais pas impossible pour Apple et son Campus 2)
Quatre, il faut choisir un système de fichiers (hfs+…(TimeMachine)? openzfs, btrfs, ext2/3..que sais-je)
Cinq, déterminer comment peuvent s'articuler et se compléter les clouds locaux et iCloud
Six, accepter des iTunes Match -entr'autres- locaux accessibles et partageables sur le Net, voire des partages de tous ordres (ooouuuuuuchhhh!!)
etc.
etc.

Ça pose et soulève toute une série de problèmes "casse-gueule" comme tu dis qui devraient inciter Apple à ce qu'elle mette ce genre de projet de coté.

Et pourtant.
La sécurité avancée en faveur des clouds n'est pas plus garantie qu'en local.
Un JumboJet ou une météorite qui s'écrase sur une ferme de serveur et boum! ...a pu ses documents externalisés.
À moins que des sociétés comme Apple multiplient les différentes locations de données, ou que les particuliers continuent d'avoir la sagesse de sauvegarder leurs données persos… en local. Sur quoi?
Y'a aussi les pannes de réseaux possibles, à cause de vilains opérateurs incompétents, de tornades, des trombes d'eau intempestives ou de terroristes hargneux et inconséquents…

Un des points faible des clouds externes sera toujours leurs dépendances aux réseaux.
C'est pour cela qu'une complémentarité serait la meilleure solution.

Quoiqu'il en soit, on verra bien ce que les différents acteurs vont nous proposer dans le proche avenir, mais je continue à penser qu'un serveur serait une vraie solution pour une vraie gestion domotique d'envergure, même si pour des raisons évidentes de sécurité, celle-ci ne devra jamais être totalement centralisée et dépendante de tels appareils. Et encore moins des iClouds externes.

avatar grominet | 

Comme je ne peux qu'approuver à 100% !
Un cloud local multi-usage, l'avantage d'un cloud, les problèmes des réseaux (sécurité, disponibilité) en moins.
Maintenant, si Apple sort un tel produit, quid de l'ouverture aux autres "clouds" comme Google (picasa...) et aux autres Devices (smartphone, TV, lave linge...), les contraindre à utiliser un HomeKit est plutôt rédhibitoire.

avatar plopi | 

Ce concept est utile dans la mesure, ou l'utilisateur possède une télévision, dans la mesure ou la télévision est un bien technologique des plus archaïques,qui de plus n'est plus achetés par les consommateurs, cela semble donc désuet de créer la technologie du futur avec des objets du passés telle que l'Apple Tv qui sont tournés vers le passé.

avatar béber1 | 

t'as pas bien saisi.
Dans cette affaire, la TVHD ne serait qu'un moniteur qui en plus de l'affichage de données multi-médias (photos, vidéos, musiques persos) au Salon, afficherait des apps de gestion diverses, dont certaines domotiques.
Apps qui pourront être pilotables par des mobiles via son intermédiaire (écran), ou par commandes vocales/Siri

Leurs accès ne seraient pas non plus limités à la seule TVHD
L'aTV en tant que serveur multi-media et domotique connecté sur un réseau local (ethernet/wifi) pourrait être accessible et pilotable via n'importe lequel autre terminal (Mac, iPad, etc.), soit depuis le foyer, soit depuis le Net

avatar iBenou | 

Un produit qui serait à ma maison ce que l'iPhone est à la mobilité/poche

CONNEXION UTILISATEUR