iWatch : Apple dans « l'obligation morale » d'en faire plus pour la santé

Mickaël Bazoge |

D'après ce que l'on croit en savoir, l'iWatch devrait intégrer plusieurs capteurs à même de mesurer non seulement l'activité physique du porteur, mais également certains types de données physiologiques. À tel point d'ailleurs qu'Apple a rencontré la FDA (Food and Drug Administration) afin de s'assurer que le périphérique ne nécessitera pas d'autorisation de la part de cette administration, qui pourrait considérer le terminal comme un produit à usage médical — ce qui demande un long examen du produit en question, avec de nombreux tests à la clé (lire : 200 personnes pour une iWatch simplifiée ?).

En décembre dernier, une réunion entre Apple et la FDA a eu lieu et en vertu de la loi sur la liberté de l'information (une procédure courante aux États-Unis), le site Appletoolbox a obtenu une copie du compte-rendu de cette rencontre à laquelle ont notamment participé Jeff Williams, le vice-président aux opérations, et Bud Tribble, en charge des technologies logicielles.

Apple se dit ravie de la politique adoptée par la FDA mise en œuvre pour les applications médicales mobiles; une réforme « juste » et équilibrée (et qui permet à l'App Store de proposer bon nombre de logiciels permettant d'analyser les données provenant de périphériques santé). La Pomme a également indiqué que les capteurs intégrés aux terminaux mobiles ouvraient la porte à de nombreuses opportunités qui permettent d'en faire plus en matière de surveillance de la santé. Apple se sent même dans « l'obligation morale » d'en faire plus.

Cependant, le constructeur veut s'assurer que la FDA sera « à ses côtés » lorsque l'entreprise aura « l'opportunité d'innover ». On imagine qu'Apple ne souhaite pas que l'administration mette son nez dans les technologies développées, mais plus que les capteurs en eux-mêmes, ce sont surtout les logiciels que la FDA souhaiterait réguler, au cas où l'application en question transforme le terminal en appareil médical. Un exemple simple : l'écran d'un glucomètre n'est pas régulé étant donné qu'il ne fait qu'afficher de l'information; en revanche, le logiciel qui mesure le taux de sucre dans le sang devrait faire partie des compétences d'enquête de la FDA. On ne tire pas sur le messager, en quelque sorte.

Autre nuance : si l'objet du glucomètre en question n'est que d'informer l'utilisateur sur son taux de sucre dans le sang afin qu'il se nourrisse mieux, alors il n'y a pas besoin de régulation. Mais si le glucomètre est clairement vendu pour les diabétiques, il y a quelque chance pour que la FDA estime qu'il s'agisse là d'un appareil médical — en conséquence, une enquête peut conduire à l'obligation d'une autorisation de mise sur le marché. Si l'iWatch intègre un capteur mesurant le sucre dans le sang, Apple ne devra pas présenter la montre comme un appareil médical au risque de la régulation (en l'état actuel des connaissances techniques, cela ne semble pas être encore possible).

Apple va continuer à travailler avec la FDA afin de tenir l'organisation au courant de ses avancées.

avatar Albendazole | 

Cette iwatch donne vraiment l'impression d'être un des plus grands défis d'apple depuis ces dernières années.

L'ipad a été la prolongation de l'iphone, qui était lui-même la prolongation de l'ipod touch. Les macbooks ont été des évolutions qui ont repoussés les limites d'ordinateurs existants déjà, que ce soit en terme de performances, d'encombrement, de poids,... On imagine également très bien ce que donnerait une apple tv qui s'ouvirait à tout l'écosystème apple.

Mais en ce qui concerne cette iwatch, l'énigme est très dure à résoudre pour la pomme. Rien que le design représente un défi, et seule la montre de motorola tire son épingle du jeu pour le moment par rapport aux horreurs de la concurrence.
Le système d'exploitation est également primordial, sans parler des capteurs "médicaux", s'ils existent, qui doivent apporter une réelle plus-value.

Bref, il faudra voir ce que cela donne, mais c'est loin d'être un pari réussi à l'avance pour apple.

avatar Michaeel | 

@Albendazole :
L'iPhone peut difficilement être la "prolongation" de l'iPod touch, celui-ci étant sorti après l'iPhone.

La montre de Motorola sera certainement une horreur, comme les autres, que nous n'aurons aucune envie de trimballer au poignet, lorsque cela deviendra quelque chose de plus concret que de bêtes rendus 3D.

avatar Albendazole | 

Au temps pour moi, il me semblait qu'il était sorti quelques mois avant. Il n'en reste pas moins que l'iphone a été un concentré amélioré de ce qui existait déjà (écran tactile capacitif, vrai navigateur remplacant le wap,...)

Dans le cas de la montre connecté, on peut parler au mieux d'un marché émergent en effervescence depuis les rumeurs d'iwatch, au pire d'un marché quasi inexistent où la valeur ajoutée par rapport à ce que propose les smartphones est presque nulle.

Pour la montre de motorola, il faut peut-être attendre sa sortie avant de cracher dessus...

avatar RBC | 

Comme d'habitude vous re écrivez l'histoire pour que "vos" faits collent avec "vos" pronostics mais lorsque les données de départ sont fausses le résultat ne pourra jamais être juste.
Le premier de la lignée, Apple l'a affirmé, c'est l'iPad qui a permis ensuite, après des années de recherche, d'en décliner l'iPhone puis l'iPod Touch.
Apple sortit ensuite l'iPad...
Quand à l'Apple TV, il bénéficie déjà de tout l'éco- système Apple et ce qu'il lui manque c'est peut être son propre AppStore donc un eco système à lui en plus de celui des autres produits de la marque.
En ce qui concerne l'iWatch, ne vous inquiétez pas et il n'y aura pas seulement 3 ou 6 mois de travail derrière comme chez Motorola (Google désormais !) qui a présenté sa 360 avant de l'avoir terminée.
Un autre exemple : Swift, le nouveau langage de programmation d'Apple a été développé {en secret !} pendant 4 années avant de voir le jour.
Donc si il y a bien une entreprise qui sait où elle va c'est bien Apple qui tisse sa toile de jour en jour pour toujours améliorer son eco système.
Par contre, un grand virage c'est opéré, les Macs ne sont plus les pièces maîtresse de l'éco système avec les iDevices en faire valoir mais sont désormais des iDevices comme les iPhones et iPads...

Vous allez de toute manière bientôt le constater car les Gear de Samsung et les autres bracelets connectés Powered by Android Wear vont sacrément évoluer à la sortie de l'iWatch.
Comme d'habitude quoi (:

avatar philoo34 | 

@RBC

"Le premier de la lignée, Apple l'a affirmé, c'est l'iPad qui a permis ensuite, après des années de recherche, d'en décliner l'iPhone puis l'iPod Touch. "

J'étais en train d'écrire la même chose :-)

avatar Albendazole | 

Non non, je ne ré-écris pas l'histoire, j'ai juste commis une erreur que j'ai corrigé depuis. Es-tu capable d'en faire autant quand tu te trompes?
Ce n'est pas l'impression que j'ai eu lors de nos discussions passées...

Pour l'ipad, on a bien compris maintenant qu'il avait été imaginé avant par jobs. Il n'empêche qu'il a été une prolongation de l'iphone commercialement et technologiquement parlant.

Et pour info, motorola appartient désormais à lenovo et non plus à google...
Peu importe que la 360 reste au stade de concept actuellement, je dénotais juste la vision plus design, à la fois plus technologique et plus classe, imaginée par motorola par rapport à ses concurrents qui sont restés bloqué à look montre casio des années 90.
Tu penses que l'iwatch se rapprochera plus de la vision de motorola, ou plutôt de celle de ses concurrents comme pebble et samsung?

avatar ipaforalcus | 

@Albendazole :
Non l'iPad n'est pas dans la prolongation de l'iPhone technologiqu ment parlant c'est l'inverse, je le redis puisqu'une fois n'a pas suffit ;)

avatar FreeDa | 

@ipaforalcus :
Et pourtant on fait plus de choses avec un iPhone comme... téléphoner ! Donc je capte pas le chemin iPad engendre iPhone...

avatar iDidier | 

@FreeDa :
C'est simple à comprendre. Steve a décidé qu'Apple devait faire une tablette. Voyant ce que cela donnait avec la technologie tactile, il a décidé qu'Apple devrait plutôt faire un téléphone. Les ingénieurs d'Apple ont donc repris les travaux sur l'iPad en lui joignant la fonction téléphone. L'iPhone est sorti. Et les travaux ont repris sur l'iPad. Lorsque les technologies étaient suffisantes, Apple a sorti l'iPad. L'iPad a donc profité des évolutions de l'iPhone. Comme l'iPhone est né des travaux de l'iPad. Et la boucle était bouclée. Enfin, concernant l'iPod Touch, c'est bel et bien, comme Steve l'avait présenté, un iPhone sans la fonction téléphone. Ajoute cette fonction et tu auras un iPhone !

avatar Albendazole | 

Ne t'inquiète pas, l'information a été bien comprise, même si je la connaissais déjà. Comme beaucoup, j'ai eu l'occasion de lire pas mal d'extrait de la biographie d'isaacson sur igen, et également ceux concernant le développement de l'ipad.

Le "technologiquement parlant" faisait d'avantage référence au fait que les technologies utilisées sur l'ipad ont tout de même évolué entre le développement en 2007 (et même bien avant) et la commercialisation en 2010, permettant d'amener sur le marché une tablette plus aboutie qu'elle ne l'aurait été plus de 3 ans auparavant.

avatar béber1 | 

Mais ce qui fait le fondement, soit l'utilisation tactile (cocatouch et les technologies tactiles dérivées de l'acquisition de FingerWorks en 2005)… a été conçu pour le projet de tablette.
La mère des iMobiles acuels

C'est parce que les différents projets de téléphones proposés n'ont pas plu à Jobs que lui et Apple ont décidé de faire à la hâte (4/4 2006) une adaptation réduite de la tablette pour ce qui sera l'iPhone.
Après que les évolutions techniques autour de l'iPad aient continué parallèlement au lancement commercial de l'iPhone, est secondaire. La chronologie est là

Je me répète, mais ce projet remonte loin, puisqu'on a vu des tas de protos de tablette
http://www.pinterest.com/jyeesf/apple-prototypes/

dont un à clavier physique dès 83 (tu connais mais il est bon de bourrer)
http://www.actualitte.com/acteurs-numeriques/en-1983-apple-avait-deja-im...
Et c'est sans doute la rencontre avec Alan Kay (porteur de son ancien projet :Dynabook, et qui sera employé à Apple en 84) qui doit en être la cause directe

"Cette iwatch donne vraiment l'impression d'être un des plus grands défis d'apple depuis ces dernières années."

oui et c'est un défi technologique tout court,
pour quiconque voudra aborder consciencieusement
 ce genre de terminaux touchant au Wearcomputing.
Cela représente un degré de conception, tant dans l'ingénierie (l'intégration matérielle, une miniaturisation jamais-vue des composants, anti-choc & waterproof, etc.) que dans les ergonomies logicielles, que dans les modes d'inter-actions et d'utilisations.. sans précédent.

Le parallèle que l'on fait avec la montre est à ce niveau tellement absurde qu'il montre sur ce point notre limite à concevoir un tel terminal, ses aspects pratiques et les différentes fonctionnalités dont il pourrait être pourvu.

"Bref, il faudra voir ce que cela donne, mais c'est loin d'être un pari réussi à l'avance pour apple."

effectivement, c'est un redoutable défi qui fait que c'est casse-gueule pour tout le monde. Apple comprise.
Cela ne pourra être réussi à mon avis que si le concept aura été revu de fond en comble pour en déterminer ce qui pourrait propre à ce terminal, ses fonctions,etc. et à lui seul. Même s'il pourra aussi être doté de fonctions mobiles classiques

Le terminal d'appoint n'est qu'un entre-deux qui ne lui créera pas d'identité (et donc de véritable nécessité. Cela dit, c'est pas dit qu'Apple n'aille pas dans cette voie là dans un 1er temps. Mais ce ne serait qu'une temporisation de mon point de vue).

La seule manière de l'aborder, c'est d'en faire un terminal autonome avec tout ce qu'il y a de problématiques casse-têtes autour, comme pour la communication téléphonique, etc. Et comme Apple a une logique de terminal, elle est taillée pour ce genre de défi

avatar trollol0l | 

Ouai enfin, autant sur l'iphone/ipad j'veux bien mais pour les desktop apple à pas grand chose à voir avec les perfs du hardware.
Et c'est ce up des perfs par les constructeurs de hard qui permet de mettre le strict minimum dans la machine quand on vise la grosse majorité que sont les clients qui n'en font pas grand chose.

Intel voulait (veut tjrs ?) intégrer la RAM au sein du CPU. S'il le font un jour c'est pas à apple qu'on devra cette intégration, cette reduction minime du poids et du nombre d'élements sous la coque dans leurs machines mais bien à Intel.

avatar mfam | 

C'est vrai que Jobs avait présenté l'iPod Touch comme un iPhone (avec tous les avantages) mais sans téléphone

avatar béber1 | 

je ne sais pas si tu te rappelles des 3 points que Jobs avait appuyés pour caractériser son iPhone lors de la keynote de 2007
-un iPod
-un télephone
-un navigateur -et des services- Internet

(à 1:40)
https://www.youtube.com/watch?v=t4OEsI0Sc_s&feature=kp

Il n'y a qu'à enlever la partie téléphone, et il n'y a plus que ce qui fait le Touch :
un iPod tactile + services internet

Mais cet ordre développé me conforte dans l'idée aussi que lorsque Jobs a décidé d'accepter le projet d'iPod de Tony Faddell en 2001, c'était autant pour avoir un marché à gains supplémentaires pour financer tout l'effort sur OS X, que pour se doter d'une expérience dans l'élaboration de petits terminaux portables.

Et de cette façon, on peut fortement penser que l'iPod a été pour lui le 1er étage de sa fusée.
On peut appeler ça : avoir de la suite dans les idées, ou avoir une vision

avatar General13 | 

Si Apple pouvait proposer un bracelet qui monitor la 'vie' et anticipe ou alerte en cas de crise cardiaque, AVC ou autre, je pense que ce serait un grand pas pour la medicine préventive.

avatar Laurent-Apple | 

@General13 :
1

avatar Tronculaire | 

Je vois bien enregistrer mon activité cardiaque lors d une journée de boulot. On pourrait remonter les profils par profession et on verrait si ceux sont qui se plaignent le plus qui stressent le plus au boulot....
Apres faudra informer si c est du bon stress qui stimule la machine ou du mauvais qui la fragilise?...

avatar yannc | 

Franchement je n'y crois pas du tout a cette "iwatch" et perso je ne vois aucun intérêt. Ça va être un gadget hors de prix pour jouer avec 15jours... Et je ne vois pas l'intérêt d'Apple a concevoir un tel appareil. Qui va réellement utiliser cette fonction pour la santé ? Et après si c'est pour recevoir les mêmes notifications que sur l'iPhone, l'iPad et le mac, ça va être encore un truc qui va sonner pour rien! J'ai limite toute la journée l'iphone dans la main. Je ne comprend vraiment pas! C'est une mode et dans 5ans ça sera fini.

avatar damiendu83600 | 

@yannc :
Tu oublies les sportifs.

avatar Lestat1886 | 

@yannc :
Totalement d'accord avec toi je ne comprends pas cet engouement pour ces gadgets. D'ailleurs c'est un engouement tout relatif qui ne semble toucher que certains technophiles.

Peut être que apple proposera quelque chose d'innovant mais j'ai du mal a y voir quelque chose d'aussi gros que ce qu a ete l'iphone ou l'ipad... On verra bien

avatar conster | 

je me souvient qu'on avait eu ce type de discussion quand le bi-bop venait de sortir.
C'était il y a .......ha oui, quand même......

avatar Dga | 

@yannc et les sportifs ? Regarde le nombre d'app sur la santé dans l'app store alors que healkit n'existait même pas

avatar Lonesome Boy | 

@ La rédac

Vous ne confondez pas réglementation et régulation? Attention aux faux-amis en anglais! ;)

avatar Ielvin | 

@Mickaël :

À vous lire on comprends qu'un appareil qui affiche juste le taux de glycémie ou qui le calcule puis l'affiche pour juste informer l'utilisateur serait toléré par la FDA.

On aurait hypothétiquement soit un moyen d'affichage sans fil (quelle différence avec d'autres produits de lecture de glycémie ? Rien...) . Soit un moyen de calcul et c'est la que ça devient intéressant : pour mesurer le taux de sucre dans le sang.. il faut du sang. Je vois mal une montre équipée d'une mini seringue (ou d'un ensemble de ) qui pénètrerai dans le poignet du porteur de la montre. ..

Sinon j'ai loupé un autre moyen de mesurer la glycémie, sans sang et c'est les diabétiques qui n'aiment pas les aiguilles qui vont être content :p

avatar yannc | 

Je fais du sport presque tous les jours et je n'utilise que l'App nike sur iPod pour courir sinon pour le reste je n'ai pas besoin de gadget.

J'aimerai bien connaître le nombre de personne qui ont un traqueur d'activité et qui l'utilise vraiment et la part de marché des sportifs qui sont susceptibles d'utiliser une "iwatch".
Mise a part les geeks Apple et les sportifs... qui possèdent un iphone je pense que la part de marché n'est pas très grande.

Si Apple a créé une application pour regrouper toutes les données cela ne veut pas forcément dire qu'elle va créer un produit. C'est plutôt pour moi pour améliorer l'interface utilisateur et de pouvoir les consulter plus facilement sur les différents produits ios.
Ils ont bien créé Passbook et Game Center ce sont les mêmes concepts.

A choisir j'aimerai mieux mettre le prix pour une superbe montre qu'une montre connectée!

avatar Macuserman | 

Si le mec est à 128bpm de base c'est pas bon.

CONNEXION UTILISATEUR