Les clients de l’Apple Watch ne sont pas des geeks

Christophe Laporte |

L’Apple Watch est-elle un succès commercial ? Difficile de répondre à cette question tant qu’Apple ne divulguera pas le moindre chiffre. Avec le recul, la volonté de Tim Cook de ne pas communiquer sur ce point est sans doute une erreur.

En agissant ainsi, le patron d’Apple a laissé le champ libre aux estimations les plus fantasques des analystes. L’Apple Watch étant forcément en dessous de celles-ci, cela donne l’impression d’un échec quand bien même en l’espace de quelques jours Apple est très probablement devenu l’acteur numéro un sur le marché des montres connectées.

Au passage, ce manque de communication est également un problème pour les développeurs qui ont par conséquent bien du mal à estimer le potentiel commercial que pourrait avoir une application pour Apple Watch, ce qui explique en grande partie l'encéphalogramme très plat de l'App Store pour la montre. Apple avait fait preuve de beaucoup plus de finesse avec l’iPhone, quand elle avait fait savoir que son objectif à terme était de s’arroger 1 % de part de marché sur le secteur de la téléphonie mobile.

Tous les analystes ne font pas des plans sur la comète concernant Apple Watch. Certains même font preuve de mesure comme Gene Munster (pourtant pas un habitué de la modération quand il s'agit d'Apple) : il estime que la montre d’Apple a un sacré potentiel, mais sur le long terme.

Le vrai décollage n’est pas avant 2017 selon l’analyste de Piper Jaffray. Il rappelle qu’il a fallu du temps à Apple avant d’écouler plusieurs dizaines de millions d’iPhone par an (lire : Qui fera 70% du chiffre d'affaires d'Apple dans 10 ans ?).

À l’horizon 2017, Gene Munster pense qu’Apple sera en mesure d’écouler 40 millions de montres par an. Avec de telles proportions, l’Apple Watch pourrait alors générer 9% du chiffre d’affaires d’Apple. C’est plus ou moins la proportion du Mac actuellement dans le chiffre d’affaires de l'entreprise.

Si l’on part du principe qu’Apple a écoulé 3 millions de montres durant son trimestre de lancement, il ne faut pas perdre de vue que c’est un chiffre bien supérieur aux précédents lancements, exception faite de l’iPad ; Apple en avait alors écoulé un peu plus de 3 millions. Mais est-ce un bon signe ?

Rappelons à toutes fins utiles qu'Apple avait vendu respectivement 125 000 iPod et 270 000 iPhone. Mais comparaison n’est pas raison, tant les lancements en question présentent des différences importantes. L’iPhone était disponible uniquement chez un opérateur et l’iPod ne marchait que sur Mac, pour n’en citer que deux.

Portrait robot de l’acheteur de l’Apple Watch

L’étude de Wristly réalisée la semaine dernière porte sur 800 participants et donne deux ou trois informations sur la clientèle qui a craqué pour la montre d’Apple.

Souvent, ce sont les geeks qui ont un rôle moteur dans la commercialisation d’un nouveau produit de la marque à la pomme. Cette fois-ci, cela ne semble pas être le cas.

En effet, seulement 34 % des acheteurs se décrivent comme des « Tech Insider ». Dans le lot, on trouve également 9 % de développeurs et 4 % d’un groupe comprenant médias (journalistes) et investisseurs. Le reste, qui avec 53 % constitue la majorité, se présente comme des utilisateurs enthousiastes.

Les autres conclusions de cette étude sont moins surprenantes. On apprend que l’Apple Watch est utilisée surtout par des hommes (85 %) et que le modèle 42 mm représente la très grande majorité des ventes (75 %).

L’autre enseignement intéressant de Wristly, c’est le taux de satisfaction des utilisateurs. Selon son panel, il atteint 97 %. Jamais un produit Apple de première génération n’a atteint un tel score !

Sur les 97 %, ils sont 66 % à se dire très satisfaits et 31 % satisfaits sans plus. Analyste bien connu dans le milieu, et qui participe à l’élaboration de ces enquêtes sur l’Apple Watch, Ben Bajarin, dresse un constat assez intéressant.

Dans tous les entretiens qu’il a pu mener, les personnes qui ont été les plus critiques vis-à-vis d’Apple Watch sont celles qui se présentaient comme étant les plus accrocs aux nouvelles technologies. À l’inverse, tous ceux qui ont fait les acquisitions d’une Apple Watch et qui sont de simples utilisateurs, sont les plus enthousiastes.

Comme quoi, la stratégie commerciale d’Apple de promouvoir sa montre comme un objet de mode et personnel, est un vrai succès de ce point de vue.


Tags
avatar iBenou | 

Petite argumentation sur la supposée erreur de ne pas communiquer sur les chiffres d'Apple Watch? "Avec le recul"?? Quel recul?
"comparaison n’est pas raison", exactement! donc pourquoi faire l'inverse juste au dessus "Apple avait fait preuve de beaucoup plus de finesse avec l’iPhone quand elle avait fait savoir que son objectif à terme était de s’arroger 1 % de part de marché"

C'est bien de parler de Ben Bajarin, ça serait mieux de s'inspirer de son travail de qualité :)

avatar Christophe Laporte | 

@iBenou :
3 mois de presse négative sur les ventes d'Apple watch. Après si vous avez des arguments pour expliquer le mutisme d'Apple sur la question j'attend vos lumières

avatar Doctomac | 

1) Apple n'a jamais réagi à la presse.

2) Apple avait indiqué au mois d'octobre dernier (donc avant même la sortie de la montre) que la compagnie n'indiquera pas les chiffres de vente de l'Apple Watch.

3) https://twitter.com/BenBajarin/status/621705945849028608

avatar C1rc3@0rc | 

+1

Il faut aussi rajouter un ou deux éléments importants dans l'histoire qui font de l'Apple Watch un élément a part dans les produits d'Apple:

- L'Apple Watch est le premier produit totalement contrôlé par Ive.
- L'Apple Watch est le premier produit sans le contrôle de Jobs
- L'Apple Watch a banficié d'un marketing (et d'un financement) alors inconnu chez Apple
- L'Apple Watch est vendu comme une image, pas un produit informatique vendu pour ses fonctions, c'est inedit chez Apple.
- Le marché des smartwatch est très petit et chaque nouvel entrant subit un échec. De plus la chute des prix de vente est encore plus violente et rapide que celle des smartphone Android.

Donc si on reprend la totalité des points on se rend compte que la tocante n'est pas un produit Apple, sur aucun point.

Cook a raison de ne pas communiquer sur les ventes et pour une raison simple: l'enjeu psychologique. Si la Watch est un échec aussi énorme que celui des autres montres connectées, et qu'Apple n'a pas de réussite post Jobs a présenter alors Ive sera sur la sellette et Cook devra prendre acte devant de CA. De plus Apple est en dans une phase complexe financièrement ou il faut convertir des actions en "bond", gérer les attaques fiscales et gérer une croissance dans un monde en récession.

Il faut aussi ajouter a cette tempête la débâcle qu'est Yosemite, les problemes de sécurité et la transformation du marche avec la perte de consistance du marche americain.

Cook a donc tout interet a laisser planer, voire entretenir le doute, car il laisse la place a toutes les glossaires steriles et donc a aucune certitudes.

avatar oomu | 

je trouve votre propos biaisé:

Selon l'humeur des médias, un produit précédent a été présenté comme la "chose" de Ive avant que non ou oui.

-
Hormis quelque boutiques de luxe, l'Apple Watch n'a pas eu un lancement très inédit pour Apple.
Apple a eu des lancements en plusieurs temps (par exemple: iphone edge, d'abord présenté et annoncé, mis en vente 6 mois plus tard, lancement différé, fenêtre d'exclusivité, etc)

Même si on a envie de retenir qu'une partie du propos sur l'apple watch (la mode, alors qu'Apple a largement aussi communiqué sur maintes fonctionnalité et la santé), tous les produits apple ont été entre : "l'art et l'ingénierie"

on a envie de dire qu'Apple faisait que "des ordinateurs" ou que maintenant "que de la mode", mais sincèrement, si on retrace les communications et pub d'apple, l'entreprise considère faire les deux simultanément : mode et technologie, art et outil. "Think Different" était déjà une campagne institutionnel sur l'image (être anticonformiste) et non la qualité technique et fonctionnelle de l'appareil (majorité des pubs iphone)

-
Apple a embauché des gens de l'industrie pour entrer sur celui de la montre
Mais elle s'arma de même pour la téléphonie, les magasins et les services en lignes.

-
"De plus Apple est en dans une phase complexe financièrement ou il faut convertir des actions en "bond","

bof. rien de bien difficile. Avez vous oublié les "tornades" sous Jobs : investissement de Microsoft, affaire des options antidatés, etc ?

-
la "débacle de Yosemite"

alors ça c'est typiquement la panique de Geeks. En clair : une non-affaire exagérément gonflée par peu de gens.

Sur la période dite Yosemite, Apple a vendu + de mac que l'année précédente et toujours plus d'applications sont arrivées sur Os X.

Si Yosemite a des régressions, ils découlent de Mavericks, et Apple va bien, très bien AVEC.

avatar Pommeduverger | 

@cl97 :

Le problème vous l'expliquez très bien dans l'article.

Apple s'était fixé quoi comme objectif au départ ?

À mon avis ils ont tâtonné le terrain avec ce premier modèle. Je pense clairement que la méthode de lancement est symptomatique de ce comportement.

Limité la disponibilité au Store en ligne pour moi a été une erreur car ça a brisé une dynamique : pas de queue dans les Apple Store hormis dans la boutique très à la mode collette (cette exclusivité indique clairement la cible d'ailleurs).

Cette stratégie de lancement peut s'expliquer de deux manières :

- Apple ne voulait pas de files d'attentes de geek en Apple Store ou justement n'a pas voulu prendre le risque d'avoir des files d'attentes déserte pour ce lancement.
- Apple voulait éviter une pénurie de stock puisque les ventes auraient été dynamisé selon moi grâce au Apple Store

Alors les stocks parlons en, si ils ont été si limité ça n'est pas simplement parce que la production était très/trop difficile.

C'est surtout parce que Cook a sûrement été très très prudent en misant à fond sur le flux tendu (qu'il a apporté à Apple à son arrivé dans les années 90 ne l'oublions pas).

Bref, je pense pas réellement qu'Apple s'attendait à un lancement vraiment exponentiel, pourtant les ventes sont pas mauvaise en comparaison avec la concurrence surtout à ce niveau de prix.

Apple ayant fait le choix de la prudence, avec des stocks limités, un lancement singulier qui canalisé les stocks et puis le produit en lui même.

N'oublions pas que la Watch est pour l'instant une sorte de gros accessoire pour les iPhones récent…

Ça n'est pas étonnant, car il a probablement été conçu comme un levier pour les ventes d'iphones qui n'étaient plus si certaines vers 2012 avec le raz de marée Samsung (qui a été un gros pétard mouillé à moyen terme).

Apple a également misé sur une clientèle plus haut de gamme et sur un positionnement luxe lui permettant de s'assurer de marges conséquentes.

avatar enzo0511 | 

@Pommeduverger :
Après, il faut relativiser...
Une file d'attente c'est grosso merdo autour de 500 personnes
1000 dans les grandes villes
En France faut deja compter facile 10% de chinois et 10% de russes dans la file qui viennent faire leur marché gris
Une file d'attente c'est folklorique les premières années
À la longue on sait pertinemment que les files ne sont qu'un pourcentage infime des ventes
Alors bon, file ou pas file, ca ne nuit en rien aux ventes

avatar Pommeduverger | 

@enzo0511 :

Oui sur le totale des ventes les files d'attentes ne pèsent sur absolument rien on est d'accord.

Mais ça créait une dynamique, ça fait de la communication positive autour du produit du genre : " regardez le carton que fait la nouvelle Watch d'Apple !". Il y aurait un élan d'enthousiasme qui aurait pu susciter des envies d'achats chez d'autres consommateurs voulant inconsciemment faire partie de cette expérience positive.

On ne s'en rend pas compte mais les files d'attentes au lancement des nouveaux iPhones ça insuffle un esprit positif au produit et à la marque. On en parle dans les journaux et on voit des reportages à la télé.

Bref ça impressionne le chaland. ;-) (même dans ces gammes de prix)

avatar C1rc3@0rc | 

Il faut prendre en compte que les premières ventes de Watch ont été accaparées (et dopées) par les développeurs iOS: au moins 1 million en Europe et au moins autant aux USA.
Ils étaient obligés de passer par le meme circuit que les autres acheteurs, Apple ayant pour la première fois mis en vente un nouveau produit sans que les développeurs aient pu y avoir accès dans un temps raisonnable avant!
Bref, comme tous les observateurs un peu cohérents l'on dit, la première vague allait se terminer en ruisselet avant de s'assécher, comme pour les autres montres connectées. C'est le cas.

Alors Apple communiquera, ou pas d'ailleurs, sur l'échec de l'Apple Watch le jour ou ils auront un produit nouveau (matériel) qui va vraiment cartonner...

Les files sont une image qui n'a en fait pas de sens, hormis pour les jourlaneux et les marketeux. Ca permet de faire du buzz, de monter des plan com, tout ça pour que des inutiles gagnent un peu plus d'argent indu. Et puis dans nos temps incertains et de paupérisation des masses, cela donne un espoir...

Il faut aussi faire la différence avec l'iPhone. Lorsque l'iPhone a été présenté ça a été un coup de tonnerre sur le marche vu le niveau d'innovation et meme le paradigme qu'il amenait.

L'Apple Watch n'a rien innovant, voire meme elle est en retard sur tout ce qui a été expérimenté par la multitude de modeles et de générations qui l'ont précédés...
En fait l'Apple Watch présente un parallèle, pas avec l'iPhone mais avec le Pippin, la console de jeux d'Apple...

avatar nicoboon | 

@Pommeduverger :
Tu penses qu'Apple a limité les files d'attentes de geeks volontairement de par sa stratégie de lancement ? Personnellement je ne suis pas certain que ce soit réellement voulu. Les Apple Store étaient déserts à Lyon malgré la présence de modèles d'exposition, pour un appareil qui a mon avis nécessite d'être essayé avant l'achat.

Je pense que nombreux sont les "geeks" qui ont compris qu'attendre la 2ème ou la 3ème génération d'un produit est sage de nos jours.

avatar Pommeduverger | 

@nicoboon :

Je pense que c'était pour canaliser les stocks surtout au départ qui étaient archi limité.

Et aussi pour éviter d'avoir des files d'attentes trop longues et ingérable (avec les tests ect ...) ou par peur au contraire de créer un bad buzz si justement pas de files d'attentes (ce qui auraient concrétisé un lancement mou)

Bref l'objectif je pense était de donner une expérience luxe et ça a raté.

D'ailleurs tu disais que les boutiques étaient vide et tu as raison : mais ça s'explique aussi par le fait que le produit était indisponible en Apple Store, ceux qui en voulaient une l'ont pris en ligne et n'ont pas fait le déplacement.
Il y a eu pourtant des files d'attentes à Colette qui ont durée des semaines, donc ils auraient pu prendre le risque.

Bref comme je le dis ça a brisé pour moi une dynamique au départ. Un peu comme une mayonnaise qui prend pas, ce qui a des conséquences néfastes à terme ici sur le plan communication.

avatar C1rc3@0rc | 

@nicoboon

Le geek n'est pas raisonnable, c'est comme un fan, ce qui le motive c'est une émotion indépendante de toute raison, mais qui lui donne un appétit irrépressible pour un produit novateur.
Le truc c'est que la première montre connectée a été, très temporairement, un produit de geek. Pas la nième, meme faite par Apple.
Que quelques fanatiques Applemaniaques et des superficiels modeux se soient jetés sur les quelques Apple Watch qui sortaient péniblement des chaines de montages, c'est une choses, mais ça n'en fait pas des geek pour autant...

Le geek, aujourd'hui ce qui l'attire c'est l'Occulus rift, les Hololens, les raspberry, les drones, la domotique qui commence a se populariser...

avatar oomu | 

"Limité la disponibilité au Store en ligne pour moi a été une erreur car ça a brisé une dynamique : pas de queue dans les Apple Store hormis dans la boutique très à la mode collette (cette exclusivité indique clairement la cible d'ailleurs).
"

iphone edge, ipod 1, premier macbook

les "files d'attentes" c'est relativement récent et aucune raison d'être systématique.

avatar cedsky23 | 

@cl97 :
Apple a beaucoup de succès depuis un moment. C'est pourquoi la presse a tendance à être plus négative vis à vis d'Apple. Ça fait plus critique et crédible... L'Apple Watch est un succès mais parce que c'est Apple, ça doit être plus dès le début, alors que c'est déjà énorme... Ne pas oublier non plus que l'Apple Watch est bien surtout quand on la porte et moins quand on la décrit a une autre personne en la montrant... Ça va donc mettre plus de temps à décoller... Et les développeurs suivront plus avec WatchOS 2 qui permettra d'accéder au cardio, aux accéléromètres, au taptic engine et à la dictée vocale (mieux pour WhatsApp par ex)...
L'Apple Watch est pour rappel limité aussi, comme l'iPod en son temps, par la présence obligatoire de l'iPhone 5 ou plusieurs...

Bref, je trouve qu'on dis beaucoup trop de chose sur les ventes de l'Apple Watch et seul l'avenir le dira... En attendant ne boudons pas trop vite ce produit dont le plus gros défaut est d'être cher pour un produit qu'on aura sans doute envie de changer après 2 ans ;-))

avatar cedsky23 | 

@cl97 :
Oui et pour revenir au commentaire, Apple s'en fout souvent des prévisions de la presse et des analystes...

avatar iBenou | 

@cl97 :
Je reste sans voix... C'était la même chose pour l'iPhone, c'est la même chose pour chaque produit Apple. La plupart des arguments sont réchauffés.
Depuis quand la presse négative envers Apple est un critère? Ce qui est embêtant c'est quand des sites comme iGen s'y mettent aussi et tombent dans le sensationnalisme anti-Apple, et le temps donnera, comme toujours (aux bêtises à la Ping près) un résultat bien différent. Tout ça manque d'analyse et c'est regrettable. Tous ces jugements sur un produit 1.0 sorti il y a 3 mois... Je n'aime pas être négatif mais c'est mon ressenti
iMore, techpinions, Asymco. Tous ces gens sont bcp plus pertinents :)

avatar Doctomac | 

"qui ont par conséquent bien du mal à estimer le potentiel commercial que pourrait avoir une application pour Apple Watch, ce qui explique en grande partie l'encéphalogramme très plat de l'App Store pour la montre. "

Euhh ce n'est pas plutôt lié à l'impossibilité de proposer jusqu'à présent des apps natives pour la montre et donc avec Watch OS 2, on s'attendrait à une amélioration de ce côté là.

avatar MacGyver | 

Ce ne sont pas des geeks, ce sont des people...

avatar CNNN | 

Non juste des pigeons :/

avatar jazz678 | 

@CNNN :
J'en ai croisé des (vrais) pigeons en ville ces derniers mois. Pas un ne portait une AW a la
Patte...

avatar oomu | 

rourouurouuuu fait le pigeon

-
béhéééébéhéééééééé fait le mouton

-
meuuuuuuh fait la vache

-
miaouuuschleubeunichte fait le chat tchécoslovaque.

-
"Non juste des pigeons :/ " fait le troll aigri, avec le smiley qui va bien.

avatar Kriskool | 

97% de satisfaits ? Hé bien il leur en faut pas beaucoup ..

avatar malcolmZ07 | 

@Kriskool :
Les gens dans mon entourage en sont satisfait à l'unanimité. Et ce ne sont pas des utilisateurs lambda... Des gens peuvent apprécier le produit , je vois pas le problème.

avatar enzo0511 | 

@Kriskool :
Quand tu achètes un produit et que tu as14 jours pour le rendre et te faire rembourser, tu te forces à le garder si tu ne l'aimes
Les acheteurs ont voulu et aimé ce produit
Visiblement tu ne l'aimes pas, ce n'est donc pas très objectif comme remarque

avatar Vanton | 

@Kriskool :
J'avoue être surpris aussi quand on voit les très nombreux défauts de cette première version... Pour l'utiliser au quotidien je suis bien loin d'en être enthousiasmė...

avatar jazz678 | 

@Vanton :
Tu l'utilises au quotidien contraint et forcé, sans grand enthousiasme ? Depuis sa sortie? C'est ça ?

avatar Vanton | 

@jazz678 :
Je l'utilise majoritairement comme une bête montre qui donne l'heure et qui a l'avantage de changer de bracelet et de cadran facilement... Mais oui je trouve tout le reste relativement à ch**r et ça me navre, si c'est la question.

avatar jazz678 | 

@Vanton :
Le côté maso de certains humains m'étonnera toujours...;0)

avatar oomu | 

revendez là.

la version 2 sera mieux.

avatar oomu | 

il vous faut quoi ?

perso, à moins d'un écran ultra fin flexible quasi holographique capable d'afficher en temps réel ma charge bactérienne de mon système digestif et la puissance de 2 mainframes ibm et une autonomie de 4,5 ans, je dis que c'est NUUUUUUL.

avatar iDav92 | 

@Kriskool :
L'avez-vous essayée ?

avatar Michaeel | 

Est-ce qu'Apple n'a pas été un peu vite en besogne ? Quand on voit que 85% des acheteurs sont des hommes, pourquoi ne pas afficher clairement dans un premier temps que c'est un produit pour les hommes, puis en changer l'image ensuite (en introduisant couleur, fun, personnalisation qui intéressent la gent féminine) ? Ils se sont pris un peu les pieds dans le tapis (notamment en prenant comme égérie la mannequin coureuse), ils ont essayé de nous faire croire que c'était un produit pour tout le monde, alors qu'on voit bien que ce n'était pas le cas.

Mais c'est évidemment facile à dire après. Le produit est plus difficile à positionner et marketer qu'ils n'ont semblé le penser.

avatar oomu | 

"Quand on voit que 85% des acheteurs sont des hommes, pourquoi ne pas afficher clairement dans un premier temps que c'est un produit pour les hommes, puis en changer l'image ensuite (en introduisant couleur, fun, personnalisation qui intéressent la gent féminine) ?"

??

fantasme machos.

Apple n'a jamais dit que l'ipod était un produit pour les mecs à gros c...

ni Apple n'a jamais dit que l'iMac Dalmatien était pour les mecs à gros poils

ni Apple n'a jamais dit que l'ibook blanc était pour Martien à grosse tentacules...

Tout cela est une vision biaisée, spécieuse et selon vos lubies des choses.

D'ailleurs, depuis quand la couleur est un truc féminin ?
Depuis quand le fun est sexiste ("moi homme, moi faire groumpf ! Fun être pour princesse, moi vouloir souffrir AARRRRRRR") ?

etc etc etc.

Tout ce que je caricature c'est le principe d'avoir une vision aussi définie et claire des produits d'Apple ou de ce qui est féminin ou masculin quand rien dans la communication et les ventes de 30 ans de produits d'Apple disent cela.

Ptet que le formica c'est ultra-virile, qui sait... (*traumatisme année 80*) ou ptet que le plastique translucide coloré c'est ultra-girlie (*traumatisme nintendo*)

avatar SugarWater | 

Ce sont des époques différentes, d'après l'article la montre réussi mieux que l'iPad et l'iPhone mais entre temps Apple est devenu un monstre planétaire dont les performances sont au regard d'une échelle d'évaluation qui a changé. De même les premiers clients, susceptible de faire décoller un produit ne sont plus les mêmes. Tout change. La pomme ne s'en sort pas si mal quand on regarde le nombre de produits et logiciel à améliorer d'année en année. Mais cette inertie toute en arborescence, n'est elle pas étourdissante pour une marque qui à la réputation de faire peu et bien? Je ne me souviens plus si l'iPhone avait des airs de révolution sitôt sorti mais je suis sur que ce n'est pas le cas ni de la montre ni du streaming. Plus problématique il n'y a plus d'effet surprise car plus vraiment de secrets.

avatar Vanton | 

En gros ce que montre cet article c'est que c'est la nouvelle clientèle frime d'Apple, qui achète surtout pour l'image, qui est satisfaite...

avatar jazz678 | 

@Vanton :
Les gens savent lire. Tu n'as pas besoin de te dévouer pour en synthétiser le contenu. Merci

avatar Hideyasu | 

Pour la montre il faut bien un iPhone, donc ca réduit à 20% du marché de la téléphonie déjà.

Mais oui l'intérêt de la watch & son succès se fera sur le long terme. Comme l'iPhone fut un temps.

avatar jackhal | 

"Mais comparaison n’est pas raison, tant les lancements en question présentent des différences importantes. L’iPhone était disponible uniquement chez un opérateur et l’iPod ne marchait que sur Mac, pour n’en citer que deux."

... et l'Apple Watch nécessite un iPhone 5 minimum. C'est sûrement moins problématique que l'iPod qui ne fonctionnait qu'avec le Mac mais c'est quand même limitant.

avatar pivert42 | 

Je ne suis ni un homme, ni un pigeon (enfin j'espère) et je suis satisfaite de ma montre (mon iPhone déporté ) elle rempli les fonctions, ce pour quoi je l'ai acheté: moins sortir mon iPhone, rester en lien avec les gens que j'aime…
L'obligation d'avoir au moins l'iPhone 5 est très restrictif, mon conjoint qui a un iPhone 4S qui fonctionne nickel, ne peux pas en acheter une

avatar Dwigt | 

Un blaireau, c'est un type qui découvre un produit Apple après nous, qui étions tous nous-mêmes des power users ou les seuls vrais utilisateurs, avant que ça devienne n'importe quoi, c'est bien connu, je crois même que cette définition figure dans le Larousse ou dans le Robert.

avatar Thegoldfinger | 

Ma définition du blaireau c'est Roboisdesbins, comme quoi on a chacun sa définition. ^^

avatar debione | 

Tiens je serais curieux de savoir combien de porteur d'Apple Watch sont fan de ce grand, énorme , artiste tant mis en avant par Apple qu'est p.williams....

avatar jazz678 | 

@cl97 :
Vous attendez un mot d'Apple qui va dans le sens de cette presse négative. Ça serait le pied non?

avatar feefee | 

La montre connectée, quelle qu'elle soit, rend mois smartphone-dépendant et je pense que c'est ça qui ne convient pas à certains ici :-)

La condamner sans l'essayer est d'une bêtise abyssale , quant à traiter ses utilisateurs de blaireaux montre encore une fois le manque total de réflexion de l'auteur :-)

avatar diegue | 

NON elles ne sont pas toutes dépendantes du smartphone !
J'ai une Smartwatch 3 de Sony qui a une puce GPS. Pour courir je ne suis pas obligé d'emmener mon smartphone pour enregistrer le parcours sur Runkeeper et pour écouter, si je le désire, de la musique enregistrée sur la montre.

avatar Silverscreen | 

En Apple stores, actuellement de ce que mon frangin me dit, ça reste le produit le plus vendu, quasiment à égalité avec l'iPhone. Donc file ou pas file, magasins déserts ou non le 24 avril , ça change pas grand chose sur la durée...

Quant à la répartition 85-15%, c'était à prévoir : l'iPhone a connu le même lancement très masculin avant que environnement applicatif ne le rende plus mixte (merci les applis sociales). Je m'attends exactement au même phénomène pour l'Apple Watch.

Il est beaucoup beaucoup trop tôt pour prévoir l'échec de la Watch. On verra quand l'OS2 sera dispo et les accessoires tiers aussi. Pour l'instant, on est dans la même situation que celle où l'iPhone n'avait que des applis web et pas d'accessoires tiers...
Projetez vous dans 1 an, après 2 màj de l'OS, 2-3 gammes de bracelets aux couleurs saisonnières, une nouvelle Watch et plein d'accessoires tiers (boitiers antichocs, bracelets maillons, boitiers étanches) et ce sera très différent.

Pour l'instant, c'est un produit solide, agréable au quotidien et qui fait exactement ce qu'Apple promet et même plus (beaucoup d'utilisateurs nagent avec, sans soucis, et la batterie atteint facile 36h sans le monitoring du rythme cardiaque via Exercice)...

avatar Bigdidou | 

@Thegoldfinger :
"ma définition du blaireau..."
C'est pas très gentil.
Tous les blaireaux ne font pas systématiquement preuve de morgue et de condescendance envers leurs prochains qu'ils insultent en prime dès qu'ils le peuvent dès lors qu'on ne vit ou ne pensent pas comme eux, n'étalent pas leur narcissisme présenté comme une philosophie humaniste et un art de vivre (l'art du vivre du moi je, moi en dehors duquel, rien n'est concevable).
Il y a des blaireaux sympathiques, si, si.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR