Trulifi : des ampoules pour transférer des données à 250 Mbit/s

Anthony Nelzin-Santos |

Signify présente le système Trulifi de luminaires compatibles LiFi. Malgré le soutien de quelques start-ups, cette technologie de communication sans-fil utilisant les ondes lumineuses n’a jamais vraiment percé. Cela pourrait bientôt changer : Signify n’est autre que le fabricant des ampoules Philips Hue.

Un réseau LiFi, vu par Signify, dans un cadre résolument professionnel. Remarquez les petits boitiers connectés aux ordinateurs : faute d’appareils compatibles, les fabricants n’ayant pas adopté le LiFi en masse, il faut utiliser un dongle pour se connecter au réseau. Image Signify.

Si Alexander Graham Bell a mis au point un photophone dès 1880, ce « Wi-Fi lumineux » est sorti des laboratoires au milieu des années 2000. Conçu entre l’université Keiō de Tokyo, l’université d’Édimbourg et celle de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, le Li-Fi n’a pas encore conquis le grand public. La norme ITU G.9991 décrivant les réseaux de communication utilisant la lumière visible est balbutiante, et les applications pratiques sont modestes.

La lumière ne traverse pas les murs, mais traverse les fenêtres, ce qui pose des questions sur la confidentialité des données échangées. L’installation d’un réseau est aussi simple que le branchement d’une ampoule, mais les débits sont limités et les communications peuvent être interrompues par le moindre obstacle. Et bien sûr, il faut allumer la lumière pour diffuser le réseau, même en plein jour.

Un émetteur-récepteur LiFi dans un luminaire Signify. Image Signify.

Autant de problèmes insurmontables pour les particuliers, mais qui n’en sont pas forcément pour les entreprises (où la lumière est souvent allumée la journée), les hôpitaux (où l’on écarte les doutes sanitaires autour des radiofréquences), ou d’autres environnements professionnels. Voilà pourquoi Signify s’adresse aux professionnels avec une nouvelle gamme de luminaires, plutôt que de reprendre la marque Hue connue du grand public.

Les luminaires Trulifi offrent des débits jusqu’à 150 Mbit/s à l’échelle d’une pièce, dans laquelle on peut librement se déplacer, la connexion passant d’une ampoule à l’autre sans coupure. Dans un cadre plus statique, avec une communication point-à-point, les débits peuvent atteindre 250 Mbit/s. En attendant les appareils compatibles, il faudra utiliser un dongle pour se connecter au réseau. Signify n’annonce ni prix ni disponibilité.

Le dongle LiFi de Signify. Image Signify.
avatar Ali Baba | 

Mais quel en est l’intérêt exactement ?

avatar Billytyper2 | 

@Ali Baba

Dans une galerie marchande… wifi partout, adieu 4 ou 5 g.
Facilité pour les payements grâce à vrai réseau…
Bref peut-être le futur.

avatar Billytyper2 | 

@Ali Baba

La nuit dans les lampadaires pour les plus démunis et gratuitement bien sûr ?

avatar Powerdom | 

@Billytyper2

C’est bien connu les plus démunis passent leur temps la nuit sous les lampadaires....

avatar romain_bdrt | 

@Powerdom

Et sur Facebook

avatar SyMich | 

Ça leur permettrait d'accepter enfin ApplePay, quand ils font la manche... ?

avatar Rifilou | 

@SyMich

C’est du cynisme que vous faites là, mais en Suède quasi toutes les transactions sont dématérialisées. Seuls 15% sont par espèces. Ainsi même des SDF ont une appli avec un compte depuis lequel des gens peuvent leur faire des dons quand ils les croisent dans la rue

avatar SyMich | 

Il y a quelques mois' j'ai croisé un sdf à la gare de Bruxelles midi qui avait un panneau avec un QR code pour lui donner de l'argent via "Paylib entre amis"

avatar Grizzzly | 

@Powerdom

"C’est bien connu les plus démunis passent leur temps la nuit sous les lampadaires...."

Oui, avec leur iphone xs Max 512 go.

avatar DG33 | 

@Grizzzly

Et la manche la nuit ça rapporte un bras 🤭

avatar Billytyper2 | 

@Powerdom

Ah ben, apparemment pas chez toi non plus…

avatar KorE | 

@Ali Baba

Pas d’ondes électromagnétiques je suppose.
Donc c’est sûrement plus « healthy » que la 3/4/5G, le Bluetooth, le Wi-Fi etc.

avatar Moumou92 | 

@KorE

La lumière est une onde électromagnétique...

avatar Link1993 | 

@Moumou92

En revanche, pas de perturbations sur les appareils hospitaliers qui peuvent être sensibles ! :)

avatar JLG01 | 

@Moumou92

Chut!.
Les sorciers ne le savent pas?.

avatar Dgamax | 

@KorE

Ah bon pourquoi ?
La lumière est une onde électromagnétique...

Ce genre de système est très intéressant pour contrôler ses ondes, par exemple dans un avion ou certains instruments peuvent être sensible aux ondes wifi ou même Bluetooth.

Par contre, notre appareil il émet comment ? Car si c’est pour avoir une lampe en permanence allumer ces assez limite mais j’en suis sur que ce n’est pas le cas, ils ont du bien penser le truc.

Edit:
Ok c’est de l’infrarouge pour nos appareils donc invisibles pour nous.
Ça va nous rappeler les bon moment de notre télécommande télé qui ne marchait pas car on ne visait pas correctement le récepteur infrarouge :p
C’est bon ça.

avatar DG33 | 

@Dgamax

Marre du bouquet de fleurs sur la table basse, pile entre le canapé et le récepteur infrarouge de la tv...

avatar pim | 

Les constructeurs d’avion grande ligne vont adopter cette technique pour ajouter l’accès internet sur leurs fauteuils. Tout sera inclus dans les housses des sièges, l’indispensable écran, son module LiFi, et au plafond les lampes d’émission LiFi. Cela va leur éviter les câbles en cuivre jusqu’au sièges, et permettre une transmission sans perturbation. Et cela peut être ajouté aux anciens avions, sans avoir besoin de refaire l’homologation de l’avion et de ses sièges.

avatar Moumou92 | 

@pim

J’ai du mal à comprendre comment éviter les câbles en cuivre: la lumière fonctionne sans électricité?

avatar armandgz123 | 

@Moumou92

Il n’y a pas besoin de rejoindre la câble situé au plafond (sûrement) et le siège. Je pense.

avatar Moumou92 | 

@armandgz123

Parce que pour le wifi il faut un câble jusqu’au siège?

avatar pim | 

@Moumou92

C’est un pur problème de perturbations électromagnétiques et de nécessité de refaire passer l’avion devant la commission de sécurité de l’aviation en cas de modifications qui dépassent certaines normes. Ils ont trouvé un moyen de contourner ces obligations, en se limitant à des modifications qui s’apparentes à un simple changement d’aménagement intérieur, et pas à une modification du circuit électrique de l’avion !

avatar Moumou92 | 

@pim

Installer un IFE dans un avion, même avec du wifi, c’est plutôt simple d’un point de vue certification... pas de grands essais ou qualify à réaliser...

avatar DavidAubery | 

Bah alors MacGé ? Ça roupille à la rédac ? Où sont les titres : «  lifi, une idée lumineuse », « Sans l’ombre d’un doute une technologie en devenir » etc

avatar reborn | 

@DavidAubery

Ça se sont les spécialités de Mickaël ??

avatar DG33 | 

@DavidAubery

LiFi des idées de génie 🤭

avatar JLG01 | 

La disparition du WiFi tant décrié dans les lieux publics,lycées et collègues.
Reste que la solution passera si le tarif est très raisonnable.

avatar armandgz123 | 

@JLG01

Ils viennent d’installer la wifi au débit dans le lycée de ma ville ! Apparement c’est bien pratique

avatar SyMich | 

"La lumière ne traverse pas les murs, mais traverse les fenêtres, ce qui pose des questions sur la confidentialité des données échangées."
Cet argument, 100 fois entendu, est complètement bidon!

Pour mémoire, le WiFi traverse non seulement les fenêtres, mais également les murs!!!
Il est donc encore plus simple à "sniffer" à distance...

avatar JLG01 | 

@SyMich

Toutes les lumières ne traversent les fenêtres. Il est donc possible de choisir une fréquence adaptée.

avatar SyMich | 

Oui, je voulais juste mettre en évidence que cet argument du risque d'interception du signal, entendu systématiquement quand on parle du LiFi, n'est PAS sérieux. Le signal WiFi est de ce point de vue encore plus "simple" à intercepter vu qu'il traverse beaucoup plus de matériaux que la lumière.

avatar Mac13 | 

Bref un peu comme les ampoules infrarouges ? C'est toujours nocif si c'est le cas...

avatar xs39 | 

Il y a eu un test sur une cabine AirFrance au dernier salon du Bourget de cette techno. Les compagnies aériennes s’intéressent pour éviter le WIFI on board

avatar Akwarel | 

@xs39

Exact. Plus exactement c’est une association entre l’entreprise française latecoere, une Start up parisienne et Air France.
Le Li Fi est déjà en test sur plus de 77 lampadaire à Palaiseau, Paris Saclay.

avatar jackWhite92 | 

Salut
Je comprends le cas descendant (lumière vers device) mais pour le retour, le device doit renvoyer de la lumière ?
Quelqu’un sait pourquoi ils ne peuvent pas utiliser des fréquences non visibles (types IR)?
Merci

avatar JLG01 | 

@jackWhite92
Il faut avoir des récepteurs et des émetteurs dans une gamme précise de lumière.
Et la lumière « visible » est la mieux développée.
Pour le moment !

avatar JLG01 | 

La connexion actuelle étant BT, le débit est structurellement limité.

avatar mrlupin | 

L’auteur de l’article connaît visiblement pas la technologie car si la lumière est allumée elle n’émet pas de lumière c’est tout l’intérêt du LiFI et la lumière passe bien à travers un bon paquet de matériaux comme les rideaux par exemple

avatar titiok | 

Comment m’amène t’on la connection à l’émetteur LiFi, par WiFi ou alors il faut câbler en ethernet le luminaire?

avatar armandgz123 | 

@titiok

Oui évidement ! Comme un route normal quoi

avatar DG33 | 

@titiok

Le câble électrique. Comme pour les CPL, les ampoules intelligentes.

avatar c.jack.s | 

Air France a annoncée la mise en place d’une étude pour étudier la faisabilité du LiFidans les avions plutôt que les bornes wifi qui sont complexes à maintenir

CONNEXION UTILISATEUR