Metal, le DirectX d’Apple ?

Anthony Nelzin-Santos | | 10:30 |  70

La présentation de Swift a tant marqué les esprits qu’on oublierait presque que ce langage de haut niveau a partagé la scène du Moscone Center avec Metal. À en croire Ryan Smith d’Anandtech et le co-créateur de DirectX Alex St. John, cette nouvelle API graphique de bas niveau pourrait avoir des implications bien au-delà des seuls jeux iOS.

Le Metal d’Apple rejoint le DirectX 12 de Microsoft et le Mantle d’AMD dans le petit groupe des récentes APIs graphiques de bas niveau. Le confort du travail à haut niveau se paye par une certaine inefficacité dans l’exploitation des ressources ; se rapprocher du « métal » permet d’en tirer pleinement parti, au prix d’un développement plus complexe. Or les cartes graphiques sont aujourd’hui bien plus puissantes que les processeurs, y compris sur mobile : pour ne pas être ralenti par l’exécution d’une API haut niveau ou des pilotes, mieux vaut utiliser des API directement conçues pour les cartes graphiques et descendre au plus bas niveau possible.

Toutes les API graphiques de bas niveau ne sont pas égales, puisque certaines doivent prendre en compte plusieurs plateformes, et la plupart doivent être adaptées à plusieurs architectures. Dans ce sens, Metal est sans doute l’une des plus optimisées : Apple ne doit s’inquiéter que d’une seule plateforme et d’un seul jeu de composants — dont un processeur qu’elle conçoit en interne et une puce graphique conçue par une entreprise dans laquelle elle a investi quelques millions de dollars. Et ce n’est pas une éventuelle adaptation au Mac qui « diluera » Metal : Microsoft a bien plus à faire avec DirectX et les centaines de configurations possibles dans le monde du PC.

Alex St. John voit aussi dans Metal un moyen pour Apple d’abandonner, à terme, OpenGL. À l’époque de la création de DirectX, il expliquait :

Comment faire adopter nos technologies à toutes ces sociétés, indépendamment de leurs intérêts ? […] J’ai compris que le gros de mon travail consistait à exploiter la technologie pour créer un effet de levier, une force économique qui forcerait l’argent à couler vers Microsoft, qui forcerait les gens à aller vers Microsoft.

Et effectivement, Microsoft a longtemps verrouillé le marché du jeu vidéo sur ordinateur personnel, au détriment d’Apple d’ailleurs. La firme de Cupertino est-elle capable d’un tel cynisme aujourd’hui ? Sans doute, mais Metal est aussi une technologie qui peut réellement améliorer les performances graphiques sous iOS — la démonstration réalisée par Electronic Arts étant de ce point de vue très impressionnante. Et ce n’est pas tant pis si dans le même temps, elle s’éloigne d’un OpenGL qu’elle n’a jamais su exploiter à son plein potentiel, mais qui profite à ses concurrents.

L’iPhone étant aujourd’hui la console portable la plus populaire, les développeurs de jeux ont tout intérêt à exploiter Metal pour obtenir les meilleures performances possibles. Les studios d’envergure et des fournisseurs comme Unity continueront à adapter leurs moteurs à d’autres plateformes, mais les plus petits studios et les indépendants se contenteront peut-être d’aller au plus simple et au plus rémunérateur. C’est-à-dire d’aller vers iOS.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


70 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar XiliX 05/06/2014 - 15:46 (edité)

Je ne pense pas que Microsoft bâcle le dév de DirectX, mais comme ça a été dit dans l'article, Microsoft est obligé de gérer les myriades de cartes graphique qui existent sur le marché.

avatar CKJBeOS 05/06/2014 - 16:02

je ne pense pas a DirectX qui est en effet loin d'être un produit baclé, mais il y a en a eu pas mal d'autre qui par ailleurs de toute façons n'existe plus !
Rien que Windows Me !!! c’était quand même la belle époque du n'importe quoi ! et apres 2000 avait au moins une base stable mais plein de bricolage pseudo multimédia proprio etc...
Il n'y a pas eu que du mauvais la n'est pas la question, mais il y a eu un labo de test a grande échelle, NOUS : et ça j'ai franchement moins aimé !

Microsoft a vécu des années "fast" comme d'autre dans d'autre secteur, il était temps que de la concurrence redynamise le marché de l'IT c'est tout (c'est une façon de résumé)
Il est par ailleurs bien utile que Google/Samsung soient la pour pousser un peu Apple a ne pas s'endormir justement !

avatar XiliX 05/06/2014 - 16:17

@CKJBeOS
"Il est par ailleurs bien utile que Google/Samsung soient la pour pousser un peu Apple a ne pas s'endormir justement !"

Yup... :)

avatar oomu 05/06/2014 - 21:13

cette logique est fausse.

Apple s'endormira si elle est dirigée par des gens médiocres, c'est tout. Qu'importe si Google invente la Fusion Froide et si Samsung nous sort le moteur à anti-matière pour des ordis avec 2000h d'autonomie.

Dans les années fin80/90, Apple s'endormi, tout doucement, ronflant sur son paquet d'or, tel un dragon, et rêvant maladroitement de projets mal-foutus dans lesquels elle versa million et millions (avec ibm aussi, autre dragon qui avait une mauvaise digestion à l'époque).

Pourtant, dans les années 90, le marché de l'ordinateur personnel était HYPER CONCURRENTIEL !
Y avait Microsoft qui tirait de partout pour imposer Windows ET ses rentes (office, exchange, son html, video for windows, etc) A TOUS,
y avait DELL ultra-agressif
y avait les CLONES MAC ultra-agressif
Compaq SUPER agressif
HP qui avait des produits sur tout plein de marché
les palm et Rim naissant venant marcher sur le Newton

Plusieurs suites bureautiques en concurrence contre la pauvre suite d'Apple

et j'en passe

les années fin 80/90 étaient remplies de sociétés qui "étaient là pour pousser un peu mémé.. heu Apple à ne pas s'endormir justement"

ET BEN NON ! Apple était dirigé par des gens médiocres, qui en avaient rien à foutre de prendre des risques et espéraient vivre sur les rentes de l'Apple 2 (si !), du Mac et de la nouveauté éphémère de Newton. (Newton, c'est l'anti iphone, en terme de stratégie)

LA concurrence, le Marché, la "concurrence libre et non faussée" ne sont pas des baguettes magiques mais juste des choix politiques. Ce sont les INDIVIDUS, les PERSONNES, qui FONT la réussite ou non d'une entreprise et sa volonté de bouger.

-
Apple s'est remise au boulot fin 90s et pondit ipod, ibook, et imac etc, pourtant le marché n'avait pas changé entre l'avant et l'après retour de Steve Jobs: mais il imposa SES cadres venus de NeXTstep et fit monter plusieurs employés sous-estimé à la direction d'Apple.

C'est cela qui changea tout.

-
une autre chose qui chamboula le marché, ne fut pas la concurrence des dinosaures ibm, hp, sony, etc mais la volonté délirante et farouche de créer un UNIX EFFICACE pour PC : Linux par quelques personnes.

L'impact de Linux en apportant subitement une techno compétitive à Windows et favorisant les logiciels libre, libérés subitement de la tutelle d'un unix propriétaire ou de windows, ouvrit le marché à nombre de petites sociétés et nouveaux entrants, affaiblissant un peu le contrôle de Windows sur le marché.

Il fut aisé pour Apple d'en profiter aussi, et de se glisser dans les brèches (réutilisant Khtml intelligemment, reprenant la passion pour des formats ouverts à son compte, etc)

Bref, une stratégie efficace, subtile, CONSTANTE sur _15_ ans d'affilée, donne le Apple que vous voyez.

Il y a une chose qui peut donc tuer Apple: Apple !

avatar XiliX 05/06/2014 - 21:31

Oui et non... les deux hypothèses sont plausibles, mais on n'en saura jamais...

avatar béber1 06/06/2014 - 08:42

je suis de l'avis d'oomu
L'argument selon lequel la concurrence, qui serait émulatrice dans une vision idéale, serait en quelque sorte le moteur ou l'aiguillon de la créativité et de l'innovation technologique, scientifique ou industrielle... n'est pas suffisant. Loin s'en faut.

On pourrait même dire que la concurrence directe concernant certaines entreprises d'un secteur commercial donné… a plus tendance à leur mettre des ornières qu'autre chose, en limitant et en focalisant leurs productions sur des réponses ponctuelles censées répondre à tel ou tel apports introduits dans le(s) produit(s) concurrent(s) de la dernière génération.
On a vu comment un Samsung sans vision à répondu au challenge de l'iPhone en faisant au début des iPhone-like ++

On a vu aussi dans le monde PC, qu'une fois que le paradigme du Micro de bureau avec un OS à interface graphique installé, les évolutions n'ont bien souvent été que d'ordre d'une performance toujours accrue (l'inflationnisme classique du toujours plus-mieux-puissant, non négligeable cependant en terme de confort acquis - je mets le développement de l'Internet, de la numérisation de la Photo, de la musique, video etc. volontairement à part) ou cosmétiques, sans que l'ensemble des concepts de base ait été remis suffisamment en question pour pouvoir être réinventés vers d'autres solutions plus pratiques et originales.

La Tablet PC en est un exemple, en étant scotchée sur sa référence au PC.
On pourrait citer aussi les systèmes de fenêtrages, l'usage de la souris et du trackpad à boutons, etc.
La concurrence seule ne suffit pas pour stimuler des labos ou des personnalités à chercher des choses totalement nouvelles (comme un L. de Vinci, un Edison, etc. ) ou d'autres voies possibles.
Et on sait combien les politiques de rentabilité à court-terme peuvent être des freins puissants à l'innovation.

Celle-ci tient plus de visions et d'ambitions fortes, de convictions et de passions névrotiques ou bornées tenaillant un ou 2/3/4 individus, de mégalomanies sous-jacentes pour marquer ou s'inscrire dans l'histoire, de rêves de gamins même… que d'une simple envie de faire du business
La concurrence est alors entre les individus et leurs visions, et de l'ordre de l'amour-propre.
A l'heure du rationalisme industriel, scientifique et économique, cela peut faire sourire et sembler peu crédible.

Mais les vrais entrepreneurs savent sur quels démons leurs entreprises reposent.
Tout le problème pour eux réside dans le fait de savoir s'ils les ont assez innoculés à leur entreprise qui leur survivra

avatar John Maynard Keynes 06/06/2014 - 02:24 (edité)

@béber1

Donner toutes les vertus à la concurrence est effectivement une antienne libérale qui est loin d'être totalement prégnante.

De trés grande choses se font non par ce simple esprit, mais effectivement par le moteur du désir, de l'envie, de la vison, de ce que certains qualifieront de mégalomanie ...

Les vrais grande création sont sans concurrences réelles à leur apparition et ne sont en rien le fruits d'étude de marché, d'analyse des attentes des clients, de copie servile de ce qui existe en faisant moins cher, plus putasier ...

Dans bien des cas vouloir coller de trop prés à la concurrence et caler ses actes en réaction à cette dernière est le meilleur moyen de produire du médiocre.

J'arrêtes d'essayer de rajouter de l'inutile à ton "billet" qui se suffit à lui même ;-)

avatar béber1 06/06/2014 - 08:55

Les vrais grande création sont sans concurrences réelles à leur apparition et ne sont en rien le fruits d'étude de marché, d'analyse des attentes des clients, de copie servile de ce qui existe en faisant moins cher, plus putasier …"

on pourrait aussi parler de certaines trouvailles ou découvertes obtenues complètement par hasard.

C'est un facteur qui a aussi sa part, même si les hasards concernés sont toujours assez bridés…

Mais c'est vrai que dans le domaines des technologiques de pointe, cela concerne plus la recherche fondamentale et le fait que leurs applications techniques et commerciales ne sont pas aussi directes et rapides que pour la tarte Tatin ;-)

avatar oomu 06/06/2014 - 10:39 (edité)

je ne dis pas que la concurrence n'a jamais de bon ou qu'elle est néfaste. Mon propos est de dire que c'est presque sans rapport.

Bien sur qu'une entreprise BIEN gérée va éviter de se laisser bouffer par un concurrent + réactif et être attentif aux évolutions des goûts, modes, technologies, moeurs.

mais fondamentalement, j'insiste sur le rôle des individus (nous, eux, ils, elles, vous, etc).

On le voit avec des personnalités polarisantes telles Steve Jobs, Walt Disney, John Lassetter, Zuckerberg, Xavier Niel, etc. (et dans le cas d'Apple, nombre de gens sous Steve Jobs étaient des personnes avec des opinions fortes ou ayant porté pendant la moitié de leur vie un projet, genre le noyau Mach ou Cocoa/Openstep, quelque part, faut en vouloir.)

Les gens comptent, et c'est le principal moteur qui explique pourquoi une entreprise est anti-conformiste, aggressive, complaisante, usée ou cynique.

Les gens ne vivent pas dans le vide bien sur : les pressions d'actionnaires devenus trop puissants (ou carrément militants), les contraintes imposées par des banques ou des places boursières, etc tout cela peuvent être un frein aussi.

Après, évidemment, on ne peut pas "savoir" dans l'absolu, mais on a quand même pléthore de cas d'entreprises "avant" et "après" une nouvelle direction, l'industrie informatique a en gros 50 ans d'existence (années 70 avec les micro-ordis et le commerce rodé de logiciels). Je pense qu'on commence à voir des choses récurrentes.

-
Plutôt que "y a de la concurrence donc les gens vont se démener", je pense plutôt qu'il faut penser en terme d'Opportunités, "y'a une opportunité de créer et d'en vivre, alors zou!". Cela me semble + pertinent.

avatar John Maynard Keynes 06/06/2014 - 11:51 (edité)

@oomu

je ne dis pas que la concurrence n'a jamais de bon ou qu'elle est néfaste. Mon propos est de dire que c'est presque sans rapport.

C'est aussi le mien ;-)

Sur la question de la pression de l'actionnariat, il faut en relativiser la portée sur la stratégie produit et la vision dans des structures ayant un actionnariat très dilué. Le board d'Apple est trés souverain par exemple sur toute ces considérations.

avatar John Maynard Keynes 06/06/2014 - 02:13

T'as déjà vu m$ optimiser quelque chose toi?

Oui et pas qu'un peu, comment peut-on s'enfermer dans un manichéisme aussi obtus ?

Au passage sur la capacité de tirer le meilleur d'un GPU l'avantage reste hélas dans monde Windows.

avatar oomu 06/06/2014 - 10:49

Si j'ai encore une dent contre Microsoft et ses agissements (qui furent prouvés et condamnés hein) dans les années 90s, faut être sacrément culotté pour dire que MS "n'optimise jamais".

Direct X est la preuve manifeste que MS sait où faut bosser (et j'aurais préféré qu'ils dorment là...). Les progrès de directX furent constants, incessants et flagrants.

MS bosse dur là où elle voit un intérêt stratégique, puis ensuite laisse dormir (cas exemplaire : IE)

avatar John Maynard Keynes 06/06/2014 - 11:54 (edité)

@oomu

Comme tu dis ;-)

Je suis moi aussi loin d'être un thuriféraire de MS, mais delà à sombrer dans l'aveuglement caricatural de certain il y a un pas.

Considérer que MS ne fait que de la merde est un sommet de crétinerie, je crois que nous sommes d'accord sur ce point qui est la raison même ;-)

Les vielle séquelle historique, sans doute ;-)

avatar oomu 05/06/2014 - 21:02

j'ai toujours critiqué Direct X et direct3D/play etc

car à l'époque c'était un coup contre OpenGL pour forcer TOUTE L'INDUSTRIE PC ET CONSOLE à être entièrement sous Windows (à + ou - de réussite, mais l'impact néfaste fut important)

Metal c'est du apple pour apple par apple pour vendre du apple

La logique industrielle derrière est toute autre et je la FAVORISE. (contrairement à celle d'un équipementier comme Microsoft avec son dos/windows, dans les années 80/90)

J'aurais critiqué Google si Google nous pondait subitement un Android 3D qui viendrait morceler OpenGL. parce qu'android est comme un boulet qui s'impose à toute l'industrie non-Apple et lui enlève toute variété et diversité

(modulo donc Microsoft, paradoxalement, Amazon, et peut être dans un jour lointain Samsung avec ses tiezenerie mais je n'y crois pas).

Un autre industriel sera libre de proposer pour sa plateforme une couche bas niveau efficace et laisser les Unity de l'industrie du jeux vidéo s'optimiser dessus.

OpenGL reste à sa place pour les interfaces des logiciels tels Adobe CC, 3DS Max, etc.

-
Techniquement, Mantle et DirectX12 sont des développements excitants. Metal aussi.

On verra ce qu'Unity et d'autres arriveront à en tirer.

avatar nicolas 05/06/2014 - 15:58

je serais curieux de voir ce que ça donne sur grand écran, via AirPlay + Apple TV, ou , rêvons un peu, sur une Apple TV A7 !! (avec bcp + de mémoire, évidemment)

avatar fusion 05/06/2014 - 16:40 via iGeneration pour iOS

J'adore ce genre de texte avec écrit "Metal" partout!!! Yeah!!

Ça a l'air d'une belle évolution pour les jeux a venir. On voit qu'apple réfléchit et avance ds une logique très cohérente!

Mais pourquoi la photo de Megadeth?des fans chez macGe? (Et dommage que ce soit l'ancien line-up en effet)

avatar XiliX 05/06/2014 - 17:38

@fusion

Je pense que Anthony est un fan de Metal :p

avatar Killy 05/06/2014 - 18:43 via iGeneration pour iOS

Métal, le Mantle d'Apple ouais...

avatar iaddict 05/06/2014 - 20:00

Je sais que je suis hors-sujet mais aujourd'hui j'ai un problème avec le online d'asphalt 8 (il me dit serveur non disponible) c'est pareil pour vous?

avatar oomu 05/06/2014 - 20:55

si vous le savez, pourquoi vous demandez ici ?
il y a surement forum + adapté que la dernière news au pif que vous cliquez.

Pages