iOS 9 pourrait avoir son Google Now avec "Proactive"

Florian Innocente |

Apple travaille d'arrache pied à créer un concurrent à Google Now dans le cadre d'un projet baptisé "Proactive", explique 9to5mac, qui poursuit son feuilleton des nouveautés qui verront peut-être le jour avec iOS 9. L'objectif de Proactive est de rendre iOS un peu moins passif et de lui donner les moyens d'afficher des informations contextuelles à l'utilisateur. En utilisant les données de son calendrier, de son Passbook (les billets de réservations par exemple), ses contacts et Siri. Tout cela sans se transformer en un fouineur dans les informations personnelles.

Ce travail a été basé pour une part sur les technologies développées par les petites startups achetées au fil du temps par Apple. Plans sera aussi de la partie. On aurait ainsi des points d'intérêt affichés en fonction de ses besoins avec une interface en réalité augmentée. Il est prévu que les développeurs d'apps puissent bénéficier de quelques uns de ces services grâce à une API baptisée "Breadcrumbs" (un fil d'Ariane ou l'équivalent des miettes laissées par le Petit Poucet dans la noire forêt — spoiler — dont il réchappe à la fin).

Ce projet a démarré avec l'acquisition de Cue en 2013, explique 9to5mac. Cue a été créé en 2010 sous le nom de Greplin et il prenait la forme d'un moteur de recherche indexant le contenu de divers services en ligne comme Gmail, Dropbox, Evernote ou encore Facebook. Le service a mis deux ans pour ressembler à un assistant personnel au fonctionnement semblable à celui de Google Now. Cue était ainsi capable d'extraire des informations de vos courriels (billets d'avion, numéro de suivi d'un colis…), de votre carnet d'adresses, de votre agenda et de vos fichiers dans le nuage et de les agréger. Au début de la journée, il pouvait ainsi présenter la fiche contact et les notes relatives à une réunion et la place du concert ayant lieu dans la soirée.

S'il est inclus dans iOS 9, Proactive s'installera dans l'interface d'iOS en remplacement du menu Spotlight que l'on tire du haut de l'écran. Si ce n'est qu'on ne le convoquera pas nécessairement de cette manière, mais en le faisant glisser de la gauche de l'écran d'accueil. Ainsi que cela marchait jusqu'à iOS 6.

Cue en 2013

D'après les mesures d'Apple, le positionnement actuel de Spotlight fait qu'il n'est pas utilisé autant qu'il le devrait, car des utilisateurs ignorent sa présence. Puisqu'il s'agit de prendre des utilisateurs à Google, autant accorder une place plus efficace à cette fonction. Les données internes d'Apple montrent aussi que le recours à Google pour la recherche a baissé depuis l'arrivée d'iOS 8 et cette tendance doit être maintenue. Cependant, au fil des bêtas, la position de Proactive a évolué, celle qui sera retenue dans l'interface n'est pas encore connue.

L'interface de Proactive, telle qu'elle a été vue par des contacts de 9to5mac, contient toujours le champ de recherche que l'on connaît aujourd'hui pour ouvrir des apps, trouver un contact, etc. Les résultats mettraient davantage l'accent sur les articles d'actualité et seraient plus pertinents lorsqu'il s'agit de renseigner sur les sujets chauds du moment ou les personnalités qui font l'actu.

Sous le champ de recherche se trouveront des informations contextuelles rassemblées autour de trois axes : Plans, Contacts et Apps. Si vous avez un RDV qui approche, sa localisation y sera montrée en tenant aussi compte des infos de circulation. Si vous avez un vol prévu et inscrit dans Calendrier, un accès rapide à votre billet dans Passbook sera proposé.

D'autres scénarios sont donnés. Comme une liste de restaurants avec leurs notations qui serait présentée à l'heure du déjeuner et actualisée en fonction de la position géographique de l'utilisateur (lire Apple achète le moteur de recommandation de lieux Spotsetter).

Il y a aussi des liens avec les apps. Si vous lancez Facebook à heure fixe, dès que vous ouvrez l'oeil le matin, Proactive apprendra de ces habitudes et affichera un bouton Facebook dans son interface. Même chose si vous appelez souvent la même personne à heure fixe, un bouton s'affichera à cet endroit au moment voulu et vous le notifiera.

Spotsetter

Plans dans iOS 9 devrait améliorer la présence de points d'intérêt, une faiblesse actuellement de la solution d'Apple. Plutôt que de s'appuyer davantage sur Yelp, Foursquare et HERE de Nokia, Apple a finalement préféré développer sa propre solution. Deux fonctions clefs émergent : une interface de réalité augmentée et une autre baptisée "Browse around me".

L'interface en réalité augmentée pourrait ne pas être présente dans iOS 9, prévient la source de 9to5mac. Ne resterait alors que Browse around me qui montrerait quelques points d'intérêts retenus en fonction de la personne et de ses précédentes recherches. Un temps Apple a pensé ne montrer que des POI où Apple Pay pouvait être utilisé, puis l'idée a été abandonnée.

S'agissant du fil d'Ariane de "Breadcrumbs", l'idée est de permettre au contenu d'apps de tierces parties d'être convoqué par Siri.

Par exemple, si un utilisateur regarde certains genres de films dans l'application Netflix, Siri pourrait être capable d'ouvrir cette section particulière dans l'app. A terme, Apple espère proposer aux développeurs une API complète pour Siri, mais elle ne le fera pas tant que tous les problèmes potentiels de confidentialité n'auront pas été résolus. Comme l'a dit une source, « le discours d'Apple sur la vie privée n'est pas du marketing, il est au cœur du processus de développement des produits ».

Enfin, les sources du site soulignent qu'il n'est pas encore acquis que toutes ces fonctions seront au menu d'iOS 9. Kim Vorrath, la personne qui décide du feu vert à donner à telle ou telle fonction (lire Le caractère bien trempé de la chasseuse de bugs d'Apple), paraît craindre que tout cela ne fasse un gros morceau à lancer d'un seul tenant. Ces fonctions pourraient alors arriver au fur et à mesure.


Tags
avatar Ast2001 | 

Sur l'histoire des copies, c'est vraiment mutuel. Google a beaucoup copié sur iOS pour Android (et encore parfois) et maintenant, c'est beaucoup Apple qui puise ses 'nouveautés' chez Android. Tout le monde copie tout le monde et c'est ainsi que fonctionne l'industrie. Il y a juste les décérébrés qui sortent des 'photocopieuses' à tout va dans leurs commentaires qui sont persuadés du contraire.

Le nouvel emplacement de spotlight depuis iOS7 est exactement le genre d'erreurs ergonomiques qu'Ive et son équipe a disséminé partout dans iOS.

Sous iOS6, Spotlight apparaissait naturellement en continuant à balayer vers la droite les écrans d'acceuil. On en trouvait pas une appli et on tombait direct sur la fonction de recherche: c'était bien vu. Maintenant, le nouveau geste est tout sauf intuitif. Il ne correspond à rien en ce sens qu'il n'est pas le prolongement d'une action et qu'il n'est signalé nulle part. On peut aussi ajouter que le même geste donne deux actions différentes en fonction du point de départ: affichage de spotlight ou du centre de notification (un des emprunts à Android d'ailleurs ;-) ). C'est de mon point de vue un pb de conception ergonomique et une régression d'iOS7+.

avatar iPaulo | 

Trop de rumeur cette année. Ça tue le suspens

avatar sachouba | 

Ce n'est pas de la copie. Non non non non non. C'est de l'"évolution naturelle" (@Thegoldfinger, petite pensée pour toi <3). Et de toute façon, Apple y travaillait depuis 1948, c'est donc Google qui a copié.

C'est incroyable les fanboys Apple quand même, si le contraire se passait (par exemple une ligne en gras sur iOS qu'on retrouvait en gras sur Android), 90% des commentaires seraient:
"Google a sorti la photocopieuse"
"Quelle bande de copieurs chez Google"
"Mountain View est incapable d'innover sans copier Apple !".

Tandis que lorsqu'Apple s'apprête à sortir une copie d'un pan entier d'Android, le coeur même de Chrome OS, d'Android Wear et de Google Chrome, c'est tout à fait normal.

avatar sachouba | 

C'est amusant, on peut réécrire l'article à partir des phrases acerbes de l'équipe d'iGen concernant "l'iPhone 6 de Samsung", "l'Apple Pay de Samsung", "l'iPad Mini de Nokia", etc.

Même si Google ne donne encore aucun chiffre concret, Google Now, l'assistant personnel développé par la firme de Mountain View, semble connaître un réel succès parmi les utilisateurs d'Android grâce à ses cartes personnalisables de plus en plus précises et ses mises à jour régulières lui apportant des fonctionnalités innovantes (lire: Google Now ouvre son jeu de cartes). Évidemment, cela ne pouvait qu'attirer les regards de la concurrence, tout particulièrement celle d'Apple.

Le constructeur américain, toujours avide des innovations du géant du Web, a plusieurs pièces du puzzle sous la main. iOS 8 embarque ainsi le partage inter-apps, la NFC, le support des claviers tiers, un plus grand écran, la suggestion de mots sur le clavier, une suite de santé et des applications en mode paysage, déjà présents depuis des années sur Android. Mais l'entreprise à la pomme souhaite aller encore plus loin : elle souhaiterait tout simplement intégrer à iOS 9 une copie pure et dure de Google Now.

Apple a souvent moqué les innovations démocratisées par Android et ses constructeurs, tels les phablets, les stylets "intelligents" ou encore les tablettes de 8 pouces. Mais en secret, l'assembleur américain rêve d’avoir lui aussi de connaître le succès de Google avec son assistant vituel. Si Siri ne s'avère toujours pas à la hauteur de Now aujourd'hui, n'étant pas capable de répondre à des requêtes usuelles autrement que par des blagues, Apple compte bien y remédier avec sa nouvelle itération d'iOS et son rebranding de la proposition de Google: "Proactive".

Etc, etc, etc...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR