La future législation américaine pourrait empêcher Apple de pré-installer ses apps

Mickaël Bazoge |

Apple devra implémenter des changements profonds à iOS si d'aventure les projets de loi antitrust en cours de discussion au Congrès américain étaient mis en œuvre. David Cicilline, le représentant démocrate qui a fortement poussé ces nouveaux textes estime en effet que le constructeur aurait tout simplement interdiction de pré-installer ses propres applications sur ses appareils.

Tim Cook durant VivaTech. Merci Clément pour la photo.

Un des objectifs de ces projets de loi est d'empêcher les produits et services de ces grandes plateformes d'avoir un avantage compétitif par rapport à ceux des concurrents. Dans ce cadre, Apple ne pourrait donc plus pré-installer ses applications Musique, Apple TV ou même Localiser : ces apps sont des portes d'entrée directes vers des services (Apple Music, Apple TV+) et produits (AirTag) du constructeur. Et ce ne sont que des exemples.

En fait, on pourrait carrément imaginer qu'un iPhone fraîchement déballé n'afficherait rien du tout sur son écran tant que l'utilisateur n'aura pas choisi son navigateur, sa boutique d'apps, son logiciel de courriels, l'app appareil photo de son choix, etc.

Dans l'esprit du rapporteur, l'utilisateur d'iPhone devrait pouvoir télécharger des apps alternatives tout aussi facilement que des apps d'Apple. De la sorte, « [Apple] n'exploiterait pas sa position dominante en faveur de ses produits et services ». On imagine difficilement un iPhone sans applications pré-installées. En Russie, le constructeur a pour obligation de proposer une série d'apps locales lors de la configuration, mais sans toucher à ses propres applications.

Le régulateur américain n'est pas le seul à chercher des poux dans la tête d'Apple. En Europe aussi, la Commission s'intéresse de près aux pratiques de la Pomme (lire : Pour Tim Cook, forcer le sideloading comme le voudrait Bruxelles « détruirait » la sécurité de l'iPhone).


avatar debione | 

@ Maliik:

Pour moi le monde d'assister, c'est d'avoir un smartphone (iOS ou Androïd) avec juste les applications qui rapporte des sous au constructeur... C'est à dire ce qui est actuellement le cas.

avatar Maliik | 

@debione

Non !

Chacun est libre.
Le constructeur propose, et maintenant nous sommes en droit de choisir les app par défauts.

Donc je ne vois pas de soucis.

avatar debione | 

@ Maliik:

Donc je suis libre de ne pas avoir à dire NON aux 50 services que me propose Apple quand j'achète un nouvel appareil?

Et justement, les app par défauts elles sont préinstallée, donc je n'ai pas le choix des app par défauts (et c'est la que comme dans le cas d'internet explorer il y a distorsion de la concurrence)... D'ailleurs, si je pouvait virer (pas juste cacher) tout ce qui n'est pas Apple sur mon iPad, ben je n'aurait strictement aucune application Apple sur cet excellent appareil qu'est l'iPad.

avatar Maliik | 

@debione

Apple propose, tu acceptes ou pas. Tu es donc libre.

C’est trop dur pour toi j’ai l’impression… 🤣

Si un constructeur automobile te vends ça voiture avec son logiciel de cartographique, que fais-tu ?
Ben tu l’acceptes, ou tu utilises un coyote ou ton smartphone avec waze…

Pour moi aucun soucis, aucun sujet de liberté…

avatar Ecrapince | 

@Maliik
>Pour moi aucun soucis, aucun sujet de liberté…

Si ton fameux constructeur automobile empêche les gps tiers de fonctionner à l'intérieur parce qu'il veut "s'assurer" que c'est un bon logiciel gps et n'autorise à être dans la voiture que ceux qu'il a validé sans te laisser d'autres choix. Toujours aucun soucis de liberté ?

avatar webHAL1 | 

@Maliik :
« Apple propose, tu acceptes ou pas. Tu es donc libre. ​»

Pour Spotify, Netflix, Epic et beaucoup d'autres, Apple ne propose pas, elle impose son canal de distribution et ses règles. Et il n'est pas possible pour un éditeur d'applications mobiles d'accepter ou non, car Apple et Google sont toutes deux en position dominante sur le marché des plate-formes mobiles. Il n'est possible de se passer de l'éco-système ni de l'un ni de l'autre.
La concurrence est donc biaisée. Raison pour laquelle des enquêtes pour abus de position dominante sont en cours dans de nombreuses régions du monde.

avatar Artefact3000 | 

Je suis pour que Apple conserve son Store, mais aussi pour que les clients aient entièrement le choix des applications par défaut.

avatar Jeckill13 | 

Dans ce cas Google devrait ne pas lier l’utilisation de ses applications gmail, Google drive, Google photo et ses autres services à la presences des Google services sur Android. On devrait pouvoir installer gmail mais pas le play store, Windows ne devrait pas installer Edge, le Microsoft store, paint, Windows defender, groove, XBox etc. Et si on pousse le raisonnement Windows, Android, iOS et Mac OS sont des applications, ils ne devraient être installés par défaut sur un terminal et sur une console le PS Store ne devrait pas être présent ni le système d’exploitation de la PS4/5 et idem sur Xbox.

avatar saoullabit | 

@Jeckill13

Exactement, qu’ils poussent leur raisonnement jusqu’au bout

avatar IceWizard | 

Mais au fait, iOS n’est qu’un logiciel constructeur, non ? Par conséquent ..

avatar lepoulpebaleine | 

@IceWizard

Ah, mais oui. Il faut vendre les iPhones sans système d’exploitation !

😂😂

avatar kadelka | 

Je ne comprends pas bien tous les commentaires précédents.

Plus de concurrence et de choix est une bonne chose - qu’on s’appelle Apple ou Google.

Choisir des applications de base ne serait pas si compliqué, tandis que l’ouverture à d’autres stores pourraient se faire sans heurt non plus.

Ça fonctionne sur ordi, ça peut tout à fait fonctionner sur téléphone.
Pour la majorité des cas, je continuerai - et j’imagine que comme un peu tout le monde finalement - d’utiliser les produits Apple.
Mais si Humble Bundle veut son store, si Fortnite veut être présent en dehors de l’AppStore, si X ou Y veut gérer ses paiements, quel est le problème ?
On utilisera ou non.

avatar Shawny | 

@kadelka

C’est le même débat qu’il y a à chaque news du genre, et en ce moment c’est une par jour.

Liberté vs sécurité.
Droit des constructeurs de faire ce qu’ils veulent de leur création vs ouverture obligatoire pour une libre concurrence.

Chacun sa position, y’a pas de bonne une mauvaise réponse, ça dépend de notre vision des choses et plus probablement de celle du monde en général.

Perso je suis dans la team laissons Apple gérer sa plateforme comme elle le veut, tout simplement parce que si je créais moi même quelque chose et qu’on me dicte ensuite ce que je dois en faire ça m’agacerait prodigieusement.

Si j’aime pas le cassoulet William Saurin je vais pas leur envoyer un mail pour leur demander de changer la recette, je vais plutôt goûter le cassoulet carrefour. Oui cette comparaison est pas optimale et limitée, mais l’idée est là, aujourd’hui il est possible d’essayer d’autres téléphones qui ont la chance d’avoir un système plus ouvert pour répondre aux besoins d’ouverture de la minorité bruyante.

avatar occam | 

@Shawny

"Liberté vs sécurité."

Non. Liberté du choix — qui présuppose l’existence et la viabilité du choix — vs peur.

Apple pratique avec maestria la tactique du FUD : la triade Fear, Uncertainty, Doubt (Peur, Incertitude, Doute).
Triade jadis associée à la propagande d’IBM vs Amdahl, puis à Microsoft vs autres DOS et, vers la fin du siècle dernier, contre Linux, avec l’échec puis le renversement spectaculaire que l’on sait. Because if you can’t beat 'em, join 'em.
http://www.catb.org/~esr/jargon/html/F/FUD.html

Les pôles se sont inversés depuis 1984.
Les avocats jadis de l’ouverture et de la multiplicité prônent aujourd’hui la fermeture, la peur et le recroquevillement.

avatar Shawny | 

@occam

Je vais humblement devoir admettre que je n’ai pas compris toutes les subtilités de votre réponse mais je pense tout de même avoir l’idée générale. Effectivement mon « liberté vs sécurité » est un petit peu caricatural bien que je reste convaincu que lorsque l’on s’adresse à des utilisateurs peu investis, le manque de liberté sauce Apple abouti bien à un surplus de sécurité.

Et je ne pense pas prendre un grand risque en avançant le fait que les utilisateurs qui ne savent pas forcément ce qu’ils font (d’un point de vue technique) représentent la très grande majorité des utilisateurs. D’où mon raccourci.

Mais encore une fois ce n’est que mon avis et je ne prône en aucun cas la vérité absolue ;)

avatar llugat | 

@Shawny
Bonjour, je pense le contraire. La peur est bien le moteur d’emprisonnement que vend Apple face à sa « sécurité ». Puis « l’utilisateur (en majorité) qui ne serait pas un as de la technique … », on l’avait aussi lu, et aujourd’hui merci Internet Explorer (autrefois simplement appelé de ces utilisateurs: internet [comme étant l’unique porte d’accès à internet]) n’est plus majoritaire.

avatar Ecrapince | 

@Shawny
>bien que je reste convaincu que lorsque l’on s’adresse à des utilisateurs peu investis, le manque de liberté sauce Apple abouti bien à un surplus de sécurité.

Du coup les citoyens étant peu investit par la politique on leur sucre le droit de vote et on instaure une dictature de sachant mieux que les autres afin d'aboutir aussi à un surplus de "sécurité" ?

avatar Shawny | 

@Ecrapince

On ne parle pas ici d’enlever des droits existants mais d’en imposer de nouveaux. Ce qui n’est pas tout à fait la même chose.

Mais encore une fois, si je vais volontairement (et c’est le mot important ici) vivre dans un pays sous dictature, je ne peux m’en prendre qu’à moi même.

avatar debione | 

@ Shawny:

Le cassoulet est pas mal, mais si c'est une automobile que tu as inventée, est-ce que tu trouverais anormal que ceux qui achètent ta voiture aille faire le plein dans une autre station service que "ShawnyMororSport"? Ou tu trouverais cela normal? Est-ce que tu trouverais anormal qu'ils puissent aller changer leurs pneus ailleurs que dans ton garage?

avatar Shawny | 

@debione

Si le concept de ma ShawnyMobile c’est de rouler au SuperShawnySansPlomb avec des ShawnyPneus et que c’est annoncé comme ça dès le départ sans ambiguïté, alors oui, aucun soucis pour moi.

On achète en connaissance de cause. Si le produit ne correspond pas à votre vision, pourquoi l’acheter ? Et surtout pourquoi vouloir l’imposer ?

Je suis en appartement sans prise de courant sur ma place de parking, si j’achète une Tesla et que je peux pas la charger comme je veux, je fais un procès à Monsieur Musk parce que j’ai pas analysé mon besoin plus de 3 secondes ? Ou je fais une proposition de loi pour imposer à Tesla de mettre des prises de courant dans tous les parkings du pays ?

Je chausse du 43 et je m’achète des escarpins en 36, c’est de ma faute ou celle de louboutin (pour rester dans l’actualité) ?

(On le sait tous qu’elles sont nazes nos comparaison mais c’est quand même cool)

avatar rua negundo | 

@kadelka

Il s’agit de politique.
Derrière ce genre d’annonces, certains y voient un signe ou un symbole de l’intervention de l’Etat dans l’économie. Il y a un certain nombre de libertariens et ultra-libéraux ici et ils réagissent au quart de tour à toute annonce qui porte atteinte à leurs convictions politiques. Peu importe qu’il s’agisse de réglementation contre les abus de positon dominante, de fiscalité, de conditions de travail en Chine, etc. Ils se solidarisent automatiquement avec la partie la plus riche, la plus forte, la plus dominante, etc et s’opposent par principe à tout ce qui de près ou de loin peur être interprété comme une défense ou protection de la partie considérée comme faible, pauvre ou supposément lésée

avatar CorbeilleNews | 

@rua negundo

Très bien expliqué 👍🏻👍🏻👍🏻

avatar yoyo14 | 

@kadelka

Je suis d’accord avec toi. Beaucoup ne se rendent pas compte de la force qu’exerce Apple au détriment des autres acteurs…

avatar Hideyasu | 

@kadelka

Et quand tu voudras juste une application présente sur un autre store, qu’il faudra installer tout un bordel et créer un compte pour une pauvre appli, tu vas pas me dire que ça va pas emmerder le monde ?
Puis après il y aura des exclus à certains store, ça sera super pratique d’en avoir 6 d’installé

La concurrence oui, on a le choix, android ou iOS, mais la concurrence poussée à l’extrême c’est ridicule

avatar Sindanárië | 

@Hideyasu

C’est ça 👍🏼

avatar bhelden | 

Non mais stop bordel…

Faut qu’Apple nique ces mecs frustrés qui voudraient faire passer des lois sans queues ni têtes -.-

Quand tu crée une entreprise de savon c’est pour faire du savon. Personne ne doit venir te faire iech pour que tu fasses des shampoings ou des gants de toilettes…

Pff

avatar CorbeilleNews | 

@bhelden

Les lois existent déjà, c’est juste que Apple (et pas que elle évidemment) en est arrivée à un point ou elle commence à les enfreindre d’où la nécessité de les renforcer

D’ailleurs c’est exactement ce qu’il s’est passé avec internet explorer il y a 20 ans (ces lois existaient déjà il y a au moins 20 ans ...)

avatar Sindanárië | 

@CorbeilleNews

C’est vrai aussi 👍🏼

avatar ClownWorld 🤡 | 

«Une future … pourrait»
Pas besoin de lire la suite

avatar Leoowww | 

Mais tant mieux non ? Ça a que des avantages, ceux qui parle de problème de sécurité, ben restez sur l’Apple store rien change pour vous, vous aurez juste à récupérer vos app.

avatar kantandane | 

@Leoowww

Sauf que si les apps doivent être séparées elles ne seront plus intégrées au système et donc on perdra certaines forces de l’iPhone aujourd’hui. Alors oui c’est moins « anticoncurrentiel » mais le client n’y gagne pas forcément. Certains seront contents, et ceux qui aimaient l’iPhone/IOS pour ce qu’il est aujourd’hui perdront ce qu’ils appréciaient. Donc non ce n’est pas « vous pourrez toujours passer par l’app store comme si de rien n’était ». La liberté que certains voient dans l’ouverture de la plateforme, d’autres la voient dans la possibilité de rester sur un OS bien foutu, fermé, mais cohérent. Mais ce choix là risque de ne plus exister.

avatar CorbeilleNews | 

@kantandane

En quoi une app téléchargée après la rend moins intégrée au système ?

avatar Hideyasu | 

@Leoowww

Comme je l’ai déjà dit, combien de temps avant de voir des applis qui sont disponibles que sur certains store et pas d’autres ? Va expliquer à Sandrine 58 ans qu’elle va devoir télécharger un store alternatif, créer un compte, pour avoir la même application que ses enfants
Bonne chance

Quand t’auras 8 store à installer pour avoir tout ce que tu veux, tu seras sûrement super content

avatar fte | 

@Hideyasu

"Quand t’auras 8 store à installer pour avoir tout ce que tu veux, tu seras sûrement super content"

L’histoire nous montre que les acteurs sur un marché tendent pour ainsi dire universellement vers un duopole captant plus du tiers des parts de marché, suivi d’acteurs ayant tous des parts minoritaires.

S’il y a 8 boutiques, ce ne sera qu’un temps assez court.

Il restera rapidement que quelques boutiques majoritaires, et les éditeurs suivront bien entendu cette tendance organique. Ainsi il y aura l’AppStore, il y aura sans doute l’Epic Store et Steam, et probablement une ou deux autres boutiques d’apps, l’une de Google et l’autre de Facebook.

Bref, tu vivras très bien avec trois boutiques couvrant 99% de tes besoins.

Comme sur PC hein.

avatar bibi81 | 

Quand t’auras 8 store à installer pour avoir tout ce que tu veux, tu seras sûrement super content

Liste moi 8 boutiques qu'il est incontournable d'avoir sur son smartphone Android...

avatar Ecrapince | 

> Liste moi 8 boutiques qu'il est incontournable d'avoir sur son smartphone Android...

Le google play store, le google play store, le google play store, le google play store, le google play store, le google play store, le google play store, le google play store. Voila ça fait 8, et toc. :)

avatar Hideyasu | 

@bibi81

Qui te dit que demain avec ce genre de lois, les apps Facebook seront disponibles uniquement sur un store Facebook, même chose pour epic, Google, Amazon, etc ?
C’est aussi la porte ouverte à tout et n’importe quoi.

S’ils veulent une vraie concurrence logique et simple, qu’ils obligent Apple à prendre 0 de com sur l’app store qu’ils ont une application maison qui fait concurrence, style Apple Music avec Spotify etc
C’est logique et je suis 100% d’accord,

Mais imaginer un téléphone (iOS ou android) sans application préinstallé, non merci

avatar Doctomac | 

Bureaucratie administrative de personnes payées à pondre des normes absurdes. On a l’impression d’être en Europe.

C’est sûr que pour l’utilisateur qui cherche de la simplicité, avoir son iPhone démarrer « nu » et perdre du temps à aller chercher toutes ses applications basiques, est une grande avancée.

avatar lmouillart | 

Je ne comprends pas votre commentaire. Je ne vois pas de normes ? Par quel organisme normalisation d'ailleurs ? Ce sont des propositions de textes de lois.

Je ne vois pas le soucis pour l'utilisateur. Apple ou d'autres constructeurs pourraient par exemple très bien proposer un ballot screen avec le choix randomisé de groupes d'outils proposés.

La vraie question c'est pourquoi les USA ont-ils attendues aussi longtemps avant d'avoir à la fois enquêtes, probables condamnations et sanctions ?

avatar Doctomac | 

@lmouillart

Des propositions de textes ou de lois pour faire des normes.

Ah oui je vois le truc là, l’utilisateur allume son iPhone et au lieu d’avoir un appareil prêt à l’emploi avec des applications naturellement conçues par le fabricant de l’appareil, il aura un message au démarrage :

« Aucune app est installée mais nous vous proposons un ballot screen avec le choix randomisé de groupes d'outils proposés. »

C’est sûr c’est tout aussi simple.

avatar lmouillart | 

La question n'est pas de faire simple mais de permettre à Apple et d'autres de respecter les règles en matière de concurrence.
J'imagine qu'Apple, Google et autres ne souhaitent pas trop cela, mais ça me parait mieux et moins risquer qu'un démantèlement visant par exemple à séparer les activité de ventes, de services, de constructeurs, d'éditeur de logiciel et de régie publicitaire avec interdiction pendant X années que ces entreprises filles travaillent les unes avec les autres.

avatar Krysten2001 | 

@lmouillart

Sauf que c’est le client qui choisit ce qui lui convient le mieux. Si le consommateur n’est pas content, il ira voir ailleurs. Le constructeur fait son travail, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas mettre ses logiciels de base…

avatar CorbeilleNews | 

@Krysten2001

Parce qu’il ne s’impose pas les règles de concurrence qu’il impose aux autres

C’est la loi y’a pas à chercher !!!

avatar Ecrapince | 

@Krysten2001
>Sauf que c’est le client qui choisit ce qui lui convient le mieux.

Bah non, sur ios c'est apple qui décide à la place du client ce qui est mieux pour lui, ou plutôt pour ses finances à elle. :)

avatar Krysten2001 | 

@Ecrapince

Le client choisit l’appareil. Si ça ne lui plaît pas, il peut le rendre 😉

avatar Nightstalker | 

@Depret Lucas (aka Krysten2001)

> Le client choisit l’appareil. Si ça ne lui plaît pas, il peut le rendre 😉

Que n'avez-vous pas compris dans le respect des lois de la concurrence ? Lorsqu'Apple se plie aux lois d'un pays au hasard la Chine, cela ne vous gêne pas mais lorsqu'il ne s'agit pas de ce pays, cela vous pose un problème de compréhension.
Il y a comme une sorte de contradiction ou pire de mauvaise foi.

Quand Google ou Apple s'arrogent le droit de violer les lois sur la concurrence, le législateur intervient que cela vous plaise ou non; avec une nuance pour Google qui autorise le sideloading, chose plutôt intelligente et n'impose pas un pré-carré immuable...

avatar frankm | 

Pendant qu’on y est, ils doivent aussi imposer la méthode lors du changement d’appareil : rien ne se préinstalle

avatar Ali Baba | 

Houlala, position dominante avec 18% de part de marché.

avatar lmouillart | 

Aux USA sur les derniers Q, l'iPhone c'est plutôt au dessus de 50% de PDM sur le marché du smartphone USA.
https://www.counterpointresearch.com/wp-content/uploads/2021/02/Counterpoint-Research-US-Smartphone-Quarterly-Market-Data-2019Q4-2021Q1-2.png
---
Oui c'est casse pieds les lois sur la concurrence et où le législateur et la justice veillent à ce que la concurrence puisse s'épanouir. On est mieux en RPC où l'état fait un peu comme il souhaite.

avatar yoyo14 | 

@Ali Baba

Il faut faire évoluer sa définition de position dominante. Sa fait 20 ans que la position dominante ne prend pas en compte que la part de marché……

Pages

CONNEXION UTILISATEUR