Erreur 53 : des class actions sont déjà en préparation contre Apple

Mickaël Bazoge |

Ça n’aura pas tardé. la désormais fameuse « erreur 53 », qui désactive complètement un iPhone 6 sous iOS 9 après le remplacement du bouton d’accueil par un réparateur non agréé, pourrait bien être l’allumette qui déclenche les class actions (lire : « Error 53 » : iOS 9 peut bloquer les iPhone 6 réparés dans des boutiques non agréées).

L’affaire a fait plusieurs fois le tour d’internet : on reproche à Apple de ne pas avoir communiqué clairement sur l’affaire, sans apporter d’alternatives simples à une pratique (le blocage pur et simple) qui aurait pu se comprendre. Après tout, remplacer un composant aussi important que Touch ID n’est pas innocent ; ce ne doit pas être une opération banale réalisée n’importe comment par n’importe qui. En particulier en ces temps où la sécurité des données est devenu un sujet si sensible.

Mais il est vrai aussi que la mesure est radicale, sans doute trop pour bon nombre d’utilisateurs. Comme souvent, des plaintes sont donc en préparation, comme l’expose le Guardian (déjà à l’origine de la révélation de l’affaire). La manière dont Apple a opéré pourrait bien tomber sous le coup de la législation, de l’autre côté de la Manche comme aux États-Unis.

Un cabinet d’avocats américains, PCVA, a déjà pris contact avec des "victimes" afin de mettre sur pied une procédure en nom collectif. « Nous pensons qu’Apple force de manière intentionnelle les utilisateurs à passer par leurs services de réparation, qui coûtent bien plus que la plupart des boutiques de réparation tierces », indique la firme. Pour faire réparer un élément d’un iPhone, Apple facture entre 115 et 135 € selon la taille du téléphone. Pour ce prix, c'est tout le bloc écran / FaceTime / Touch ID qui est remplacé. Le prix pour un remplacement complet en Apple Store est de 309 € pour un iPhone 6, et de 339 € pour un iPhone 6 Plus. En passant par AppleCare au téléphone, il en coûtera 321 € pour l'iPhone 6 (avec les frais de port).

D’après MacRumors, consigne aurait été passée auprès de plusieurs Apple Store pour remplacer les écrans et boutons d’accueil installés par des réparateurs non agréés, en cas d’erreur 53. Aux prix standards pratiqués hors garantie du constructeur.

avatar diegue | 

Apple ne fait que ce que font les constructeurs automobiles concernant certaines pièces pour les réparations.
Ma 1ère réaction : Apple commence vraiment à me faire "chier", il n'y a que le fric qui compte !
Puis pour la touch ID il est important pour ceux qui l'utilisent avec l'Apple Pay qu'il n'y ait pas de faille car c'est Apple qui serait alors responsable.
Ce que je leur reproche est de ne pas être clair et de ne pas avoir prévenu ses clients. Néanmoins quand on met 1000€ dans un iPhone on ne va pas le faire réparer chez le "hanout" du coin !

avatar macinoe | 

"Néanmoins quand on met 1000€ dans un iPhone on ne va pas le faire réparer chez le "hanout" du coin !"

Cet argument est sans cesse répété et je ne le trouve pas valable.
Enfin quoi, ces iPhone auront une deuxième, troisième vie.
Je connais des gens qui utilisent encore des 3GS, des 4S achetés une bouchée de pain et réparés de la façon la plus économique possible.

Dans quelques années quand l'iPhone 6s ne vaudra plus que quelques dizaines d'euros, qui vas aller chez Apple payer plusieurs fois le prix du tel pour le faire réparer ?

Bien sûr que non.

Et on parle de produit durable ?

avatar Orpioo | 

Le "hanout" du coin est capable de faire dix fois plus de réparations que dans un centre agréé ou même Apple. Car au cas où vous ne seriez pas au courant, Apple prend en considération certaines réparations. Quand ça ne rentre pas dans le cadre prévu par Apple, le téléphone (ou le Mac), est tout d'un coup considéré comme irréparable...
Je suis acheteur Apple, mais je ne vois pas pourquoi je devrais être sans arrêt en train de sortir mon portefeuille pour faire grossir la rente de la grosse pomme.
Faites ce que vous voulez, et laissez-nous faire ce qu'on veut.

avatar ecosmeri | 

Si c'était uniquement une question de sécurité le téléphone serait bloqué des le démarrage et non pas après une mise a jour. Faut arrêter de prendre les gens pour des cons

avatar Domsware | 

@ecosmeri

Tu peux expliquer le fonctionnement du processus et pourquoi Apple "prend les gens pour des cons" ?
Parce que dans ce cas ce qu'il faudrait reprocher à Apple est au contraire de ne pas bloquer dès le démarrage. Mais alors là les réactions seraient pires.

avatar ecosmeri | 

@Domsware :
De dire que c'est pour la sécurité alors que l'on connais les enjeux financiers derriere ce blocage.

avatar ecosmeri | 

@Domsware :
Si c'est vraiment une question de sécurité oui il faut que ce soit au démarrage. Sinon ça veut dire qu'un iphone où tu as changé le bouton mais que tu n'a jamais mis a jour à un potentiel problème de sécurité. Mais je ne connais pas tous les tenants et aboutissants, vu le fonctionnement d'apple, la sécurité n'est pas le principal cheval de bataille le premier c'est l'argent.

avatar ecosmeri | 

Si c'était uniquement une question de sécurité le téléphone serait bloqué des le démarrage et non pas après une mise a jour. Faut arrêter de prendre les gens pour des cons

avatar fousfous | 

@ecosmeri :
Bah le mécanisme de sécurité a été inclus dans la MAJ...

avatar ecosmeri | 

@fousfous :
Ha ok juste dans la derniere? C'est bizarre que ce ne soit pas avant non plus depuis le temps que touch id existe

avatar Garfield3 | 

J'attends avec impatience l'Apple car...
Erreur 53 les essuies glaces ont été changé en dehors du réseau pour votre sécurité votre voiture à été neutralisée définitivement.
Oh oh oh c'est les sociétés de dépannage qui vont se frotter les mains...

avatar ecosmeri | 

@Garfield3 :
Fini les bridgestone il faut des ipneu sinon c'est le crash assuré

avatar fousfous | 

@ecosmeri :
En effet mauvaise idée les brigestone, rien ne vaut des Michelin ;)

avatar ecosmeri | 

@fousfous :
:) ha les pneu c'est une histoire de goût, et de prix!

avatar byte_order | 

Des pneus iChelins alors, attention aux contrefaçons ;-)

avatar mrsade | 

Les journaliste en bois de cagette... Il faut vraiment arreter de dire n'importe quoi et de verifier ses sources...
Une reparation de vitre par exemple sur un 6 ou 6s est de 135 €, souvent moins cher que chez des operateur non agrée qui vous mettent des pieces de contrefacons qui plus est... Le prix annonce de 320 € ne correpond ( se rapproche diront nous car ce n est pas le prix exacte, merci cher "journaliste") d un echange complet de l'appareil...
C'est bien d'ecrire des articles pourrit pour donner la rage aux gens... Et si on voyait le verre a moitié plein cher journaliste ? "320"€ pour avoir un nouvel iphone alors que le tiens est passé sous une voiture ou a dubi un dommage liquide c est pas plus sympa que de s en racheter a 859 €?
Cet articleme met la rage parce que ca devient trop frequent, nous sommes pollués par de la contre information incessante qui pourrit notre quotidient.
Essayez de bien faire votre taf au lieu de reprendre des articles, les passer dans google traduction sans meme connaitre leur sources.

avatar macinoe | 

"Pour faire réparer un élément (hors écran ou batterie) d’un iPhone 6, Apple facture 321 €"
C'est quoi dans "hors écran" que tu n'arrives pas à comprendre ?
En plus l'information est sourcée, il y a le lien vers le site d'Apple.

Je crois que t'as gagné le prix du relou de la news.

avatar Ast2001 | 

Il y a quelques mois, j'ai fait réparer une vitre d'iPhone 6 dans un Apple Store et cela m'avait coûté 90 et quelques euros (je n'ai plis le montant exact). Pas 135€ en tous cas. Cela a augmenté depuis ?

avatar macinoe | 

Tant de soucis pour un simple smartphone.

On peut émettre un avis un peu iconoclaste ?

- Je trouve totalement aberrant de dépenser le prix d'une voiture d'occasion dans une chose aussi petite, fragile, peu durable qu'un smartphone.
- Je me fous d'avoir un code sur mon smartphone, je n'ai pas de données confidentielles, ni de système de paiement ou autres âneries qui ne servent à rien sur un téléphone. On me le vole ? le voleur aura ma liste de contact, la belle affaire. RAF.

Bref, pour ma part, jamais de téléphone hors de prix, ni de système biométrique, la pire fausse bonne idée de ces dernières années.

avatar jerry75 | 

Moi j'ai payé mon tel plus de 1000€. Si j'ai envie de prendre des risques avec MES données, c'est mon plein droit. Il suffit pour cela qu'Apple lors du branchement suivant, signale au propriétaire qu'ils se désengagent de toute responsabilité, voir au pire, qu'ils désactivent Apple pay. Je suis surpris qu'ayant de personne laisse Apple décider pour eux et en plus en redemandent ... Comme quoi le lavage de cerveaux ...

avatar MiRouF | 

Donc en fait, si j’ai bien compris :
- Touch ID a été introduit avec l’iPhone 5S, il y a donc 2 ans;
- Pendant ces deux ans on pouvait faire réparer et changer son Touch ID chez un vendeur non agréé sans problèmes visiblement;
- Apple, iOS 7 et iOS 8 ne s’en émouvaient pas;
- Les fanas de la sécurité n’avaient pas non plus eu la révélation de l’énorme faille de sécurité que cela pouvait représenter.

Pour moi il y a donc scandale, car si cela était possible avant cela veut dire qu’Apple a vendu des centaines de millions d’iPhone complètement vulnérables !

Au final je pense qu’Apple ne devrait plus vendre ses produits mais les louer. Vu comment elle a horreur que l’on puisse y toucher, les modifiers, les upgrader (quand c’est encore possible) la location me paraît être un meilleur compromis. Et au moins elle aura le droit de bloquer, modifier à distance les terminaux, elle pourra imposer des réparations dans ses centres etc. Elle ne supporte pas que l’objet que vous avez acheté vous appartienne.

« If you can’t fix it, you don’t own it »

avatar byte_order | 

Je suis parfaitement d'accord.
Si Apple ne veut pas que ses clients soit propriétaires de ses produits et fassent à ce titre valoir leur droit de décider seuls, qu'ils les louent au lieu de les vendre.
Là au moins cela serait cohérent qu'ils s'autorisent tout sur leurs propres biens.

avatar demenla971 | 

Ce qu'il en ressort de vos commentaires, c'est qu'Apple doit indiquer noir sur blanc que la société ne pourrait être responsable en cas de piratages des données par un tiers, si les réparations même après période de garantie se font par un réparateur non agréé. Je pense que ce problème de pièce non conforme pourrait même être répertorié dans un sous menu Ios. En cas de vente d'occasion l'acheteur saurait de quoi il en retourne.

avatar byte_order | 

Non. D'ailleurs Apple se dédouanne déjà de sa responsabilité dans pareil cas dans les conditions générales d'utilisation.

Nan, le problème c'est qu'Apple doit obtenir l'accord préalable du propriétaire pour rendre volontairement inutilisable son iPhone afin de protéger ses données personnelles.

Tout simplement parce qu'il appartient au propriétaire, et seulement lui, de choisir s'il préfère proteger *ses* données personnelles ou pouvoir continuer de se servir de son smartphone même amputé de certaines fonctions ou insuffisament sécurisé.

avatar altcmd | 

Bienvenue dans la société des irresponsables.

Si Apple (et d’autres) décidant de renforcer la sécurité et bloquer des appareils qui n’utilisent pas des composants d’origine, c’est en grande partie à cause de toutes ces affaires ou un utilisateur change une batterie qui explose, un chargeur qui part en fumée.
Contre qui se retourne le consommateur ? Contre Apple (ou autre) et non contre celui qui a fourni une pièce défectueuse.
Ça ne vient pas à l’idée du consommateur de se retourner plutôt contre celui qui fournis un touch id, non certifié Apple (c’est quand même pas juste un simple bouton poussoir), qui nous dis qu’un petit malware n’est pas utilisé sur ce type de bouton. Si ce composant tiers est fabriqué avec les pieds c’est peut-être de la faute d’Apple, tiens donc.
C’est un peu comme celui qui va dans un garage, effectue une reprog ou changement sur le moteur, avec des pièces non homologuées ou d’origine et qui s’étonne que l’assurance refuse de le couvrir le jour de l’accident.

C’est assez symptomatique de cette société qui n’assume pas les erreurs et qui cherche toujours un coupable, pour se dédouaner.

C’est mieux quoi ? De se faire pirater ses données, de voir une batterie vous brûler le visage ou se dire c’est des cons ils bloquent l’appareil pour éviter ce genre d’accident.

La réponse est certainement entre les deux, mais dans une société qui veux du pas cher et de qualité, comment faire comprendre au consommateur que pour un boulot bien fait ça demande un certain investissement.

avatar byte_order | 

Et Apple qui se permet de bloquer l'appareil sans demander son accord au propriétaire, c'est pas déresponsabilisant, voire infantalisant ?

Encore une fois, personne ne rend responsable Apple que les composants ne soient pas conforme. Ni qu'ils invalident la garantie matérielle, ce qui est parfaitement logique.
Mais le blocage étant le choix d'Apple et uniquement d'eux, sans accord ni avertissement ni rien du propriétaire, ce choix de bloquer, c'est celui d'Apple, rien que le sien.

Hors le choix et la responsabilité sont deux faces d'une même pièce.

Apple s'abbroge le droit de choisir à la place du propriétaire.
1) Apple est responsable de *ce* choix de bloquer sans accord et de ses conséquences, à savoir que l'appareil est totalement inutilisable.
2) en faisant ce choix unilatéral, il participe grandement à deresponsabiliser le client, qui n'a même pas eu le droit de choisir entre la protection de *ses* données personnelles et conserver un minimum l'usage de son bien, voire rester en iOS 8.

Chacun est responsable de ses actes.
Le bloquage est l'acte d'Apple, de personne d'autre. Qu'Apple le justifie par les actes d'autrui ne lui ôte pas la responsabilité du blocage pour autant. C'est son choix de bloquer, peu importe les raisons, elle a d'autres choix possibles et elle a choisi le blocage. Son choix, sa responsabilité.

Vous parlez de responsabilité, très bien, mais parlez alors de toutes les responsabilités, pas uniquement de certaines. Car ça aussi, cela déresponsabilise les autres.

avatar altcmd | 

Le client a le choix entre fausse pièce et passer par un réparateur agréé. Qui à payé une formation entre autres pour avoir le droit de changer et commander des pièces d'origine. Et qui n’est pas obligé d’appliquer un tarif de +300 € et qui en plus ajoutera une garantie de 3 mois sur l’intervention.
Aujourd’hui on voit pousser des sociétés qui vous changeant des pièces (beaucoup d’écrans) pour pas cher. Sauf que quand le produit à un problème et bien il n’y a plus personne. J’ai déjà vu certains de ses téléphones qui atterrissent en atelier (pas de vis foutu, vis manquante, joints d’étanchéité absents ou mal monté …).
Ce qui est infantile c'est de laisser croire aux gens que les actes n’ont pas de conséquences. Et qu’ils auraient en échange d’une pièce contrefaite une pièce d’origine. Ou que la contrefaçon n’est pas un délit.
Combien de téléphones (toutes marques) sont vendus d’occasion (eBay, leboncoin, …) avec des écrans qui ne sont pas d’origine, qui au moindre choque se brisent. Avec pour conséquence des clients qui ne le savent pas quand ils l’achètent et atterrissent sur le net disent tel ou tel constructeur c’est de la merde, les écrans sont pourris.
En effet Apple a fait un choix, difficile pour lui de s’en cacher et en assumera les conséquences ou pas.
Ici ils n’infantilisent justement pas ils (éduquent), faites comme vous voulez, mais c’est à vous de voir si vous voulez que ça continue de fonctionner.
Je dirais même qu’Apple à une obligation légale de conformité avec les pièces d’origine et non avec les pièces fournies par des tiers.

Dans tous les cas et c’est valable pour du Apple et les autres. S’ils laissent une sécurité ouverte, ils sont mauvais, s’ils bloquent ils sont mauvais.

avatar byte_order | 

> Le client a le choix entre fausse pièce et passer par un réparateur agréé.

Certes.
Mais par contre il n'a jamais eu le choix entre "blocage" ou "pas de blocage (ni MAJ)" ?
Jamais.
Ce choix, c'est Apple qui l'a fait à sa place.

> Ici ils n’infantilisent justement pas ils (éduquent), faites comme vous voulez,
> mais c’est à vous de voir si vous voulez que ça continue de fonctionner.

Pour éduquer, faudrait déjà qu'ils communiquent *avant*.
Ils n'ont jamais communiquer sur le risque de blocage total.
Pire, pendant plusieurs années ils ont laissés des touch id mal remplacés dans des iPhone devenir seulement des boutons Home sans autre conséquence que la perte du capteur d'empreinte digitale.

> S’ils laissent une sécurité ouverte, ils sont mauvais, s’ils bloquent ils sont mauvais.
C'est surtout en communication qu'ils sont mauvais.

Il aurait suffit qu'ils préviennent *avant* du risque de blocage.
C'est très simple. Une boite de dialogue. Une campagne d'information.
C'est pas comme si y'avait personne dans leur service Marketing, ni un manque flagrant d'argent...

avatar malcolmZ07 | 

C'est la même chose que les réseaux de malfaiteurs qui utilisent les boitiers de garagiste pour déverrouiller et démarrer n'importe qu'elle voiture. Il suffirait d'un faux module touch-id qui générerait des impulsions aléatoire jusqu'à casser touch-id.
Ici apple met un système en place qui (pour les voitures) ne permettrait pas de démarrer la voiture, si l'id du boitier était incompatible avec celui des composants de la voiture. Moi je vois ça comme ça. Ce sont des attaques que pourraient faire des scélérats bien organisés (un gouvernement par exemple).
Les mot de passe chiffré/lettré sont très facile à obtenir.

avatar Scalp | 

@malcolmZ07

" Il suffirait d'un faux module touch-id qui générerait des impulsions aléatoire jusqu'à casser touch-id."

Tout simplement impossible ! Je te laisse calculer le nombre de milliers de siècles qu'il te faudrait pour tenter toute les combinaisons d'un SHA256 chiffré par un AES128.
Encore une fois, l'argument sécuritaire c'est du pipeau, puisqu'il est bien plus facile de hacker touch-id avec un faux doigt qu'essayer de casser la crypto du bouton par des side-channel attacks par exemple.

avatar byte_order | 

toutafé.

Mais le marketing "touch id c'est l'ultra sécurité" à bien fonctionné auprès des cliens Apple...

avatar altcmd | 

Mais si le but n’est pas de casser touch-id mais de récupérer les informations d’identification du doigt, pour ensuite exécuter des actions qui auraient été possible uniquement via l’identification touch-id (ou code) ?
On est sur une justification de sécurité, mais ça monte peut être un peu plus haut ou loin que le simple fait de changer le bouton touch-id. Apple ne donnera jamais les exactes raisons, surtout s’ils ont identifié une faille imprévue.

avatar byte_order | 

Memes avec les meilleures raisons du monde, il manque l'accord préalable de l'utilisateur.

Ce sont *ses* données personnelles. C'est quand même incroyable qu'il n'ait pas son mot à dire sur l'importance qu'il accorde ou pas à leur protection et si cela peut aller jusqu'au blocage, voire, soyons fou, la destruction de l'appareil déclenché à distance par Apple.

avatar Scalp | 

@altcmd
On en revient au même problème, t'en fais quoi de tes informations biométriques ? Si tu n'as pas la clé de chiffrement ça ne servira strictement à rien, tu ne pourras rien faire.

Apple se justifie en utilisant l'argument sécuritaire, mais soyons fou, imaginons qu'Apple utilise abusivement l'argument joker de la sécurité simplement pour justifier leur pratique qui vise en fait à contrôler le marché de la réparation...

avatar Orpioo | 

Si l'iPhone sait détecter les pièces non officielles liées à la "sécurité" de ton iPhone, alors il peut sélectionner l'action à faire. Transformer l'iPhone en brique est le choix d'Apple, je trouve ça normal que les propriétaires d'iPhone soient en rogne contre ça, d'autant que Touch ID est en route depuis plusieurs années. Ils n'ont qu'à désactiver Touch ID si c'est vraiment une question de sécurité.

avatar CNNN | 

Quand je pense que changer l'écran de mon iPhone 6 coûte 109€ chez Apple et que chez le bledar du coin il demande minimum 50€ avec un écran sûrement même pas d'origine Apple. Le voleur n'est pas forcément celui qu'on pense..
Puis honnêtement qui a envie de donner ses empreintes à n'importe qui ? Déjà que pour la moindre petite infraction les flics te prennent ton adn et tes empreintes et qu ils les conservent même si tu es jugé innocent...
Moi je dis bravo Apple !

avatar bibi81 | 

Pour les flics c'est faux si tu es une victime.

avatar phantoom | 

L'analogie est meilleure avec la pharmacie :

Se soigner avec les médicaments de marque = tu peux vivre
Se soigner avec les médicaments génériques (moins cher et mieux remboursé) = tu peux vivre (cependant si tu choisis cette option quelqu'un viendra te tuer dans ton sommeil, et bien sur personne ne te préviendra avant de ce qu'il va t'arriver, c'est comme ça qu'on comble le trou de la sécu les amis, en tuant les pauvres qui peuvent pas se payer du dolipranne alors ils choisissent le paracétamol générique, sans savoir qu'ils vont ensuite mourir, les cons)

;)

avatar altcmd | 

Ton exemple serait plus crédible avec.
Médicaments contrefaits principalement vendus aux pays pauvres avec n’importe quoi dedans tu peux vivre, mais ce n’est pas sûr. Même pas besoin d’envoyer quelqu’un te tuer.
Les génériques sont l’exacte molécule que celle utilisée par le médicament de marque, tombé dans le domaine public et sont autorisés et encadrés par des lois et des organismes qui en assurent la sécurité.
Tiens tu peux aussi comparer avec des disjoncteurs bien pourris qui ne respectent pas les normes électriques.
Continuez donc de croire que le tout pas cher c’est pareil que le reste. Respecter des normes et des lois ça a un minimum de valeur.
Utiliser de la contrefaçon ça comporte des risques. Parfois celui de mourir.

avatar byte_order | 

> Respecter des normes et des lois ça a un minimum de valeur.

Dont celui d'avoir l'accord du propriétaire d'un bien pour y faire des modifications.

On tourne en rond, non ?
Je ne discute pas, personnellement, les raisons justifiant la décision d'Apple, je discute l'aspect unilatéral de cette décision.

avatar rikki finefleur | 

phantoom
Aucun rapport.
Ici un constructeur te bloque ton appareil, sans te prévenir, sur un bien que tu possèdes, et que tu as acheté.
Je pense pas que lors de l'achat tu as signé un document t'obligeant a faire réparer en Apple store.

Que ce soit apple ou une autre marque, qu'un constructeur te bloque ton appareil parce tu n'as pas utilisé ces services est juste scandaleux. On a rien a redevoir a ces firmes. Elles , elles pensent que si.
Mais bon c'est dans la lignée d'apple vis a vis de ces clients et de leur dépendance que cette firme déploie.

avatar altcmd | 

C'est toi qui ne comprends rien.
Quel constructeur est dans l'obligation de te faire fonctionner sont appareil ou d'utiliser son service si tu n'utilises pas les pièces d'origines ou le protocole créer par lui.
En quoi tu peux obliger quelqu'un à respecter le contrat si tu le dénonce. Relis tes conditions de garantie Apple et AUTRES. Tu verras si la garantie (qui signifie entre autre garantie de fonctionnement) s'applique avec des pièces contrefaites.
On parle ici de contrefaçon en plus et non de pièce homologués par une certification ou la marque.
On pourrait même dire que tu fais du recel en utilisent des pièces contrefaites.

avatar macinoe | 

Il ne faut pas tout mélanger.

Une pièce de contrefaçon est une copie vendue comme étant une pièce authentique de la marque. Le problème se situe là, c'est une tromperie sur la marchandise.

Il y a des pièces de rechange qui ne sont pas de la marque, mais qui ne sont pas pour autant des pièces de contrefaçon et il est parfaitement légal de les utiliser.

Après Apple peut mettre ce qu'ils veulent sur leur contrat, de toute façon c'est la loi qui fait foi.

Il y a par exemple l'histoire bien connue de la durée de garantie légale qui est de 2 ans depuis le 19 Février 2005 et si Apple mets autre chose dans ses contrats c'est illégal et ça ne vaut rien.

avatar rikki finefleur | 

altcmd
Je crois que c'est vous qui n'avez rien compris.
qui vous parle de garantie ? Ou l'avez vous lu dans mes propos ?
Le probleme n'est pas là.
Pourquoi contrefaite ?
Un écran est un écran.
Le magasin vous a-il dit que c’est une pièce d'origine ou pas. Vous vous faites passer tous les magasins de réparation pour des malfaiteurs.

N'est ce pas macg qui publiait il y a quelques jours comment changer son écran eou son disque sur son imac.
Franchement, ce constructeur rend l'appareil que vous avez acheté inutilisable, sans vous prévenir, et vous dites bravo. Moi je dis chapeau, a ce constructeur.

avatar House M.D. | 

@phantoom :
Mauvaise analogie... Les médicaments de marque te permettent de vivre, les médicaments génériques te permettent aussi de vivre vu qu'ils sont certifiés et ont eu l'agrément du ministère de la santé... Par contre la contrefaçon que tu as acheté sur un obscur site internet qui te propose un prix défiant toute concurrence, là tu peux raisonnablement avoir des doutes...

avatar fookmi | 

Je crois qu'un truc échappe à à peu près tout le monde dans ce fil de commentaires. En effet le logiciel n'appartient en rien au client, mais à Apple (et c'est vrai pour n'importe quel programme informatique). Donc ils peuvent faire à peu près ce qu'il veulent avec sans que personne aie son mot à dire.

avatar Scalp | 

Sauf que là le logiciel brique le hardware, et ça c'est à priori illégal puisque le matériel t'appartient.

avatar byte_order | 

Nope.
Apple n'a pas le droit de détruire volontairement par logiciel votre smartphone, ni d'en bloquer tout usage. Alors que techniquement c'est parfaitement faisable.

Le matériel a été vendu avec une licence d'utilisation d'iOS dessus.
Apple ne peut pas créer en toute légalité des dommages matériels à un bien qui ne lui appartient pas. Et ils ne peuvent pas mettre unilatéralement un terme à la licence d'utilisation de iOS contractualisé avec le client.

D'ailleurs, juridiquement parlant et dans la situation actuelle, Apple peut être contraint de remettre la version de iOS qui marchait avant ce Recovery Mode Loop, puisque le dommage apparait suite à une mise à jour logicielle.

Il est plus probable qu'ils vont se contenter de remplacer plus ou moins gratuitement (selon la naiveté ou pas des clients) les smartphones bloqués en faisant le dos rond pour que l'orage passe et que le buzz se tarisse sur cette histoire.

avatar House M.D. | 

@byte_order :
Bah justement, les clauses stipulent que le logiciel n'est pas garanti de fonctionner si le matériel n'est pas d'origine, ou au minimum réparé avec des composants d'origine et dans les règles de l'art... Aucune responsabilité sur le coup...

avatar byte_order | 

Entre "n'est pas garantie" et "on fera volontairement en sorte que cela ne fonctionne plus du tout", y'a plus qu'une nuance.

Par ailleurs, où puis-je trouver le texte de cette clause liant aucune garantie de fonctionnement d'iOS et matériel non conforme ?

Tout ce que j'ai pu trouvé, moi, c'est cette partie :

-----
4 Security; Lost or Disabled Devices
Apple Pay stores virtual representations of your payment cards and should be protected as you would
protect your physical credit and debit cards. Providing your device passcode to a third party or allowing
a third party to add their fingerprint to use TouchID may result in their ability to make payments on your
device. You are solely responsible for maintaining the security of your device and of your passcode.
You agree that Apple does not have any responsibility if you lose or share access to your device. You
agree that Apple does not have any responsibility if you make unauthorized modifications to iOS (such
as by way of a “jailbreak”).
If your device is lost or stolen and you have Find My iPhone enabled, you can use Find My iPhone to
attempt to suspend the virtual cards on the device by putting it into Lost Mode or erase your device,
however you should also contact the bank who issued your card in order to prevent unauthorized access
to your virtual payment cards.
If you report or Apple suspects fraudulent or abusive activity, you agree to cooperate with Apple in any
investigation and to use any fraud prevention measures we prescribe
-------

Et je ne vois vraiment pas en quoi cela donne un accord tacite à Apple à bloquer un iphone.
Au contraire, il y est répété encore et encore qu'en aucun cas Apple n'est responsable, et que seul le propriétaire l'est et qu'il lui appartient seul de prendre les mesures qui s'impose en cas de fuite avérée ou suspectée de ses données privées, de type bancaire ici.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR