La photographie sur l’iPhone, de Vermeer au machine learning

Nicolas Furno |

L’une des nouveautés sur l’iPhone 8 Plus, c’est l’éclairage de portraits, une fonction en bêta qui simule l’éclairage d’un studio professionnel en utilisant l’intelligence artificielle. Pour former cette intelligence, Apple a constitué un vaste catalogue de portraits pris par des photographes professionnels pour les étudier, analyser leurs points forts et essayer d’en tirer leur essence. Mais dans une interview accordée à Buzzfeed, Phil Schiller explique qu’ils sont allés plus loin que les photos.

Éclairage de portrait scène mono. Quand le détourage est correct (il pourrait être moins abrupt sur le nez ou le front sur cet exemple), l’effet est spectaculaire. Cliquer pour agrandir
Éclairage de portrait scène mono. Quand le détourage est correct (il pourrait être moins abrupt sur le nez ou le front sur cet exemple), l’effet est spectaculaire. Cliquer pour agrandir

Apple est remontée jusqu’aux grands peintres, jusqu’à Vermeer qui a inspiré le mode scène où l’arrière-plan disparaît totalement avec un fond noir qui doit mettre en valeur le portrait. Il n’est pas cité par le senior vice-president, mais le mode scène mono évoque indéniablement le mythique studio Harcourt. Quant aux autres effets, ils reprennent des éclairages typiques appliqués en studio par les photographes professionnels.

Le constructeur a d’abord cherché à reproduire ces classiques avec des mannequins, un vrai studio de photographie et des éclairages en pagaille. Après des milliers d’expérimentations, ils ont obtenu quelques modes intéressants et très différents, pour correspondre aux besoins et aux envies des utilisateurs. Des ingénieurs ont ensuite trouvé des moyens de reproduire avec du code les effets obtenus en studio, tandis que les équipes en charge du matériel se chargeaient d’optimiser les puces de traitement dans l’Apple A11 Bionic.

C’était un travail d’équipe qui associait logiciel et matériel, un point fort qu’Apple aime mettre en avant dès qu’elle en a l’occasion. Sans compter, ajoute Schiller, que la caméra ne sert pas qu’à prendre des photos, elle active aussi les fonctions de réalité augmentée, celle à l’avant de l’iPhone X est essentielle pour l’authentification biométrique, etc.

Deux éclairages de portrait différent : studio à gauche, scène à droite. Les deux modes de scène ont encore beaucoup de mal à déterminer précisément les contours du portrait : ici, l’iPhone a gardé un bout de mur à droite. Cliquer pour agrandir
Deux éclairages de portrait différent : studio à gauche, scène à droite. Les deux modes de scène ont encore beaucoup de mal à déterminer précisément les contours du portrait : ici, l’iPhone a gardé un bout de mur à droite. Cliquer pour agrandir

Pour en revenir à la photographie, l’objectif d’Apple depuis toujours pour ses iPhone est de tendre vers la qualité des appareils photo dédiés. À chaque mise à jour, les progrès sont indéniables et les iPhone 8 ne font pas exception à la règle si l’on en croit le classement DxOMark. Les progrès se font autant du côté du matériel que du logiciel, indique Phil Schiller qui note en passant que cela avantage Apple par rapport aux entreprises traditionnelles sur le marché.

Les constructeurs d’appareil photo ont une belle longueur d’avance du côté du matériel, mais Apple reprend l’avantage du côté du logiciel. Et elle le prouve depuis l’an dernier avec les fonctions qui exploitent les deux appareils photos de ses iPhone haut de gamme. Présenté en bêta à l’automne 2016, le mode portrait s’est amélioré au fil des mois qui ont suivi et à nouveau avec iOS 11.

Ce sera certainement la même chose pour le mode éclairage de portrait qui est encore loin d’être parfait, mais qui ne demande qu’à être amélioré. L’intelligence de l’appareil photo va bien au-delà d’ailleurs : l’article de Buzzfeed cite un exemple qui a été amélioré avec les iPhone 8 et l’iPhone X, celui des photos de neige. Le cas échéant, les algorithmes détectent la neige et appliquent un traitement spécifique, notamment pour améliorer la balance des blancs et l’exposition et ainsi améliorer le résultat.

Quel que soit le sujet, l’appareil photo des nouveaux iPhone analyse tous les éléments que vous prenez en photo, détecte les personnes et les visages, les zones en mouvement, le ciel et d’autres informations. À partir de tout cela, la mise au point et les traitements sont ajustés en temps réel. Cliquer pour agrandir
Quel que soit le sujet, l’appareil photo des nouveaux iPhone analyse tous les éléments que vous prenez en photo, détecte les personnes et les visages, les zones en mouvement, le ciel et d’autres informations. À partir de tout cela, la mise au point et les traitements sont ajustés en temps réel. Cliquer pour agrandir

On avait pris l’habitude que l’appareil photo des iPhone évolue chaque année, avec chaque nouvelle génération. C’est toujours le cas, mais les progrès ne sont plus nécessairement à chercher du côté du matériel. L’intelligence artificielle et les traitements deviennent de plus en plus importants, ce qui veut dire aussi que l’on aura sans doute plusieurs améliorations chaque année.

Un professionnel obtiendra toujours de meilleurs résultats avec un reflex, des objectifs d’excellente qualité et surtout la maîtrise de son équipement et des règles de base de photographie. Mais l’objectif d’Apple, c’est d’offrir une qualité aussi similaire que possible simplement en positionnant un iPhone et en prenant une photo.

Charge aux algorithmes de faire leur travail derrière, au minimum pour s’assurer que le sujet principal est net, désormais pour essayer de reproduire le travail d’un studio sur un portrait.


avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@XiliX
Autant pour moi.
Bien que, malgré leur volonté de reproduire le réel, j'imagine que le peintre réaliste ne peut s'empêcher d'interpréter le réel, leur peinture est art car il nous donne à voir un réel passer à la moulinette de sa conscience. De plus le temps de maturation du peintre est long, ce temps lui permet l'alchimie que l'instantanéité de la photo rend plus difficile.

ps : je suis photographe et ne sais pas peindre
Je ne supporterai pas que mon appareil photo "interprète le réel de manière automatique".
ps :Quand aux Ayotolas de l'orthographe, s'il y en a parmi nous, mon orthographe de "autant pour moi" n'est pas une étourderie mais un acte volontaire

avatar XiliX | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

"Bien que, malgré leur volonté de reproduire le réel, j'imagine que le peintre réaliste ne peut s'empêcher d'interpréter le réel, leur peinture est art car il nous donne à voir un réel passer à la moulinette de sa conscience. "

Tu as parfaitement raison sur ce point, c’est la magie de la peinture par rapport à la photographie

avatar C1rc3@0rc | 

@LeGrosJeanLou

Ce que dit @occam n'a rien a voir avec tout cela. Il evoque le formatage par le marketing du public qui va a force de matraquage trouver acceptable le mediocre et inacceptable.

Je vais faire un parallele tres digressif mais totalement en phase. Aujourd'hui on trouve des tomates industrielles dans la grande distribution.
Elles ont une couleur uniforme, une taiile standard, sont fermes meme lorsqu'elles sont en phase de pourrissement.
Elles sont acides, aqueuses, sans gout, sans odeur.
Elles ont ete conçues par l'industrie agroalimentaire selon des critères de rentabilité commerciale pour la grande distribution: elles doivent etre ferme, résister aux transports multiples, avoir une couleur et une forme standard, et doivent avoir une vitesse de production rapide. Les critères tels que le gout, l'odeur et les qualites nutritives sont secondaire, voire totalement ignorées.

Pour vendre ces sous produits végétaux sans intérêt nutritionnel ni gustatif, la distribution se repose sur le marketing, qui "éduque" le "consse".
Une tomate, c'est une sphere rouge, ferme, inodore, sans saveur et acide. On les cuisine donc avec du sucre pour compenser l'acidité, et donc du sel pour compenser le gout du sucre, auquel on va rajouter des agents correcteurs d'acidité divers et plus ou moins toxiques. C'est normal et donc acceptable. Et comme il n'y a plus que ça...

Revenons sur le smartphone. Pour qu'il soit rentable, il doit coûter peu en prod, et se vendre cher. Coûter peu en prod, ça commence par économiser sur la quantité de matériaux et leur qualité. On a donc des smartphone de plus en plus fins, et légers avec des batteries plus faibles.
Le hic c'est que les lois de l’optique étant physiques, pour obtenir une image il faut de la profondeur. C'est pas compatible avec l’épaisseur du smartphone.
Alors, on corrige les aberrations (voir création d'image) avec du logiciel et on éduque le consse pour qu'il apprécie un smartphone fin...

avatar XiliX | 

@C1rc3@0rc

"Je vais faire un parallele tres digressif mais totalement en phase. Aujourd'hui on trouve des tomates industrielles dans la grande distribution.
Elles ont une couleur uniforme, une taiile standard, sont fermes meme lorsqu'elles sont en phase de pourrissement. ..."

Si tu veux aller jusque là... alors je dirai que la photographie numérique, même pro, n’est qu’un procédé industriel. Pas mieux que les tomates industrielles. D’où l’appellation « des photos Photoshopées »

Ça n’a absolument rien à voir avec de l’argentique. On n’a plus ni le piqué ni les grains d’une pellicule poussée, surtout pour les portraits. Et impossible d’avoir les mêmes résultats d’un photographe à l’autre. Ce qui n’est pas le cas avec cette tendance d’homogénéité des photos numériques post traitées.

avatar NerdForever | 

@XiliX

Euh s'il te plaît tu n'es clairement pas photographe alors arrête de dire n'importe quoi... j'accepte à la rigueur ce discours de la part de collègues nostalgiques mais sinon viens voir un photographe bosser... je ne donne jamais une photo sans qu'elle soit développée par mes soins. A l'époque de l'argentique je faisais mes photos avec des pellicules dites pro mais que la plupart des pro utilisait et le papier photo avait un choix assez réduit. Pour beaucoup on prenait ilford pour le noir et blanc et on avait donc tous le même grain et c'etait bien plus standardisé que maintenant...
Actuellement je peux recréer toutes ses ambiances si l'envie me prend mais j'ai pu développer mon grain, ma colorimetrie, ma plage dynamique et plein d'autres paramètres qui en font ma signature photo. Beaucoup se sont imposé à moi de manière inconsciente mais incontestable et c'est avec le recul qu'on s'aperçoit encore mieux de son style de son évolution et de vers quoi on tend mais jamais la liberté créative photographique n'a été aussi grande... alors arrêtons ce discours nostalgique archi faux et contre productif... le gros problème c'est qu'en effet le marketing à la sauce apple a pris le dessus pour beaucoup de gens qui n'osent pas affirmer leurs propres goûts par fainéantise manque de courage ou d'individualité... et se conforme à retrouver les codes esthétiques publicitaires car ils sont persuadés que c'est l'absolu esthétisme... ( aseptisé, normalisé et donc aussi pour beaucoup sûrement plus rassurant...)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@NerdForever
Excellent : des problème bullaires ?
Toujours aussi "sur de toi", et encore cette expression tout en respect.
Essaye de respecter les personnes à qui tu t'adresses, tu découvriras
qu'un dialogue cordial enrichi.

avatar NerdForever | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Pardon mais quel est le problème?? Où ai je été agressif? Je ne comprends pas
du tout votre message...

avatar NerdForever | 

@NerdForever

Et sinon pour info je fais de la photo pro avec mon reflex mais aussi parfois avec mon iPhone. Come déjà dit ici et ailleurs le meilleur appareil photo est fluo qu'on a sous la main... je pense que Doisneau et autres seraient ébahis de la qualité de nos appareils photos même sur nos smartphones!!! Apres les photos reflex n'ont rien à voir mais c'est comme les mp3 et le flac beaucoup ne voient pas ma différence... comme pour de la villageoise et un haut-brion... c'est question d'environnement, de curiosité, de références, d'expériences, d'ouverture d'esprit mais surtout aussi d'intellect pour analyser le ressenti ... mais cuir ça ne se dit pas...

avatar NerdForever | 

@NerdForever

Et sinon pour info je fais de la photo pro avec mon reflex mais aussi parfois avec mon iPhone. Come déjà dit ici et ailleurs le meilleur appareil photo est fluo qu'on a sous la main... je pense que Doisneau et autres seraient ébahis de la qualité de nos appareils photos même sur nos smartphones!!! Apres les photos reflex n'ont rien à voir mais c'est comme les mp3 et le flac beaucoup ne voient pas ma différence... comme pour de la villageoise et un haut-brion... c'est question d'environnement, de curiosité, de références, d'expériences, d'ouverture d'esprit mais surtout aussi d'intellect pour analyser le ressenti ... mais cuir ça ne se dit pas...

avatar en ballade | 

@C1rc3@0rc

J adore l’analogie avec la tomate. Bravo

avatar occam | 

@LeGrosJeanLou

D'accord sur la perspective historique.
Ce sont des observations très pertinentes.

Mais je me référais au cadre circonscrit de la photographie numérique, telle qu'on peut la concevoir depuis 20 ans, au maximum 25 ans.

avatar MooMarama | 

@occam

meme résultats pour tous les matos, non?
en condition d'éclairage et de bougé maitrisés + RAW, tous ces appareils devraient donner le même résultats (bon l'iPhone est limité en focal et a surement tendance a faire des images assez punchies).

Concernant d'autres remarques genre:
> La photographie est devenue une niche, submergée par le flot d'images. Elle mourra de sa belle mort quand le "computational imaging" aura pris le dessus.

Ca ne disparaitra pas plus que la peinture n'a disparu.

avatar reborn | 

Vous allez loin... moi j'ai juste compris qu'ils essayent d'imiter certains effets.

J'ai vu aucune prétention, et surtout j'ai pas compris qu'avec l'iPhone on devient un grand artiste.

avatar JOHN³ | 

Les photos misent en avant par apple dans sa communication sont d'un bel effet. Je doute vraiment de la qualité des photos prises par Monsieur tout le monde. Tout le monde n'a pas une âme de photographe, même si le marketing d'apple tend à développer ces possibilités à la plupart des utilisateur. Du coup je fais parti d'une génération de jeunes adultes qui se pensent photographe semi-professionnel. Pourquoi pas.

avatar violonisme | 

Le "flare"rond et carré, sur la photo dans les vagues, ça vous semble pas bizarre. J ai l impression de voir une incrustation.

avatar gik | 

c'est pathetique : pas la façon dont apple fait mousser ses antiquités mais la façon dont les pigeons fan addict se couchent devant les gourous de la secte

avatar je-deteste-android- | 

@gik

Amen.

avatar Malum | 

Vous feriez bien de lire les tests des professionnels de la photo et ceux des processeurs. En fait quel est le barbu assis, ou plutôt prosterné à vos pieds á regarder vos chevilles enfler ? Dieu ?

avatar Trillot | 

C'est effarant de lire certains commentaires... certains puent la haine.

En ce qui me concerne, je vois que la qualité de ce que l'on obtient avec mon iPhone me console un peu d'avoir eu la flemme de prendre mon Sony RX10 III en sortant.

Quant à l'IA je suis convaincu qu'elle apportera quelque chose mais comme d'habitude il faudra savoir s'en servir à bon escient. Elle ne remplacera pas le talent du photographe.

Quant à la tendance des fabricants à gonfler les performances de leurs produits, on la connait et n'a plus rien à en dire, tous les commerciaux font la même chose, il n'y a pas de quoi fouetter un chat.

avatar Marvin_R | 

@Trillot

"En ce qui me concerne, je vois que la qualité de ce que l'on obtient avec mon iPhone me console un peu d'avoir eu la flemme de prendre mon Sony RX10 III en sortant."

Ce qui me rappelle : le meilleur appareil photo, c’est celui que l’on a avec soi.

Je suis dans le même cas. J’aime mon hybride qui fait d’excellentes photos, mais je l’ai pas toujours avec moi. Mon iPhone, oui. Pour une qualité tout à fait satisfaisante de mon point de vue.

avatar Marvin_R | 

@Moumou92

"Tu ne dois pas être très exigeant si cela te suffit…"

Hu hu hu. Si tu le dis.
Je dois faire partie de ceux qui ont du plaisir à faire des photos avec ce qu’ils ont sous la main.

avatar XiliX | 

@Marvin_R

"Je dois faire partie de ceux qui ont du plaisir à faire des photos avec ce qu’ils ont sous la main."

Je plussoie ?

avatar XiliX | 

@Trillot

Exact... la plupart du temps je laisse maintenant mon reflex à la maison

avatar hugome | 

En pleine lumière, sur paysage, l'iPhone fait de l'excellent boulot.
Des qu'il fait sombre, ça se casse la figure, et pour prendre des sujets en mouvements, c'est pas encore ça .

Les 2 seul trucs que j'apprécie, par rapport à mon reflex semi-Pro :
- on l'a toujours sur soi
- ça taggue le GPS immédiatement

Allez, un 3eme : le mode panorama.
Et un 4eme : l'upload direct sur réseaux sociaux

En fait les deux sont complémentaires, et la fois où j'ai fait 6 000 km pour voir mon réflexe déchargé car il s'allumait dans mon sac, j'ai béni mon iPhone.

avatar EBLIS | 

"... évoque les studios Harcourt..."

Vous êtes sérieux là ? Vous avez déjà étudié des portraits Harcourt ou vu la disposition des éclairages pour un portrait de ce studio?

avatar Jeckill13 | 

@EBLIS

Merci ! J’allais le dire. Un détourage associé à un fond sombre on est loin du style Harcourt avec ses éclairages travaillés.

avatar XiliX | 

@EBLIS

"Vous êtes sérieux là ? Vous avez déjà étudié des portraits Harcourt ou vu la disposition des éclairages pour un portrait de ce studio?"

D’où le mot « évoque » dans la phrase « évoque les studios Harcourt »

avatar OxoCreations | 

La vraie question derrière tout ça : c’est où regardez-vous vos photos ? 80% vont me dire sur leur iPhone ou Mac et quelques motivés sur leur TV pour montrer à maman les vacances du petit à la mer ?

Je fais de la photo au reflex depuis des années. J’ai aussi un compact alors certes le piqué et le zoom n’ont rien à voir mais au final pour regarder sur son téléphone l’investissement en vaut-il la peine...

Le débat est ouvert :)

avatar sachouba | 

"À chaque mise à jour, les progrès sont indéniables"
Surtout de l'iPhone 6 à l'iPhone 6s : l'amélioration était spectaculaire !

avatar DarKcWiZ | 

Bon je passe beaucoup de temps à faire de la photo et je m’amuse souvent à mélanger des photos prise avec mon iphone et d’autre pris avec mon reflex équiper d’objectif haut de gamme et à bonne lumière vous seriez surpris avec une certaine regard de photographe ce que vous arrivez à sortir comme photo. Et que dire du mode portrait qui est excellent.

En plus avec l application halide ont peut tout régler manuellement et cela permet de vraiment s’amuser.

Apres moi la différence je la vois surtout en post traitement que je suis sur lightroom.

avatar Malum | 

AH ces empereurs de la photo qui n’ont pas compris, mais pas du tout à quoi sert un APN d’un Smartphone et qui nous saoulent avec leur pseudo hypercompétence et leur hyper super matériel. Ils ont beau affirmer que c’est de la merde, les objectifs pas les leurs, ceux qui ont de l’objectivité, savent quels progrès gigantesques ont été produits depuis les tout premiers appareils.

Par ailleurs qu’ils cessent de nous parler des contraintes physiques car visiblement ils oublient un détail : le photon qui est l’unité de la lumière est le point central, le jour où l’unité de capture sera suffisamment de faible dimension pour le capter un smartphone avec ses optiques sera l’équivalent d’un réflex. On en est à 10 nm en gravure de processeur, bientôt 7. Si on fait les mêmes progrès pour les capteurs ce sera la fin des reflex pour demi professionnels.

Enfin on fait des photos pour des souvenirs, de l’émotion et non pour savoir si nos chers professionnels vont nous donner leur certificat de qualité photographique. Qu’ils vivent dans leur monde pour des photos dont tout le monde se fout. Enfin reste le support. À quoi peut bien servir toute cette hyper technicité de nos photographes saoulants quand 99,99 % des supports détruiront cette hyper qualité et qu’en plus qui regardent ces photos ? Leur secte à eux à s’autocongratuler ?

Et qui leur demande d’acheter un iPhone ? Qu’ils prennent deux pots de yaourt et une ficelle ils pourront se parler. Bon c’est réduit en matière de distance, mais il n’y aura pas d’APN Apple avec.

avatar GregH | 

Quand je vois un peu partout la piètre qualité du détourage des photos en mode portrait scène, je me dis que c’est quand même consternant qu’Apple ose sortir ça comme ça.
La plupart du temps on dirait que le visage a été détouré à la hache par un enfant de 5 ans. C’est vraiment mauvais. Même pas au niveau d’une version alpha.

avatar expertpack | 

machine learning pour un simple algo de traitement d’image deja bien connu .
ils se touchent le pipi chez Apple mais ca marche a plein

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

erreur

avatar nmeunier | 

Mon dieu ce qu’on peut lire...

...il n’y a AUCUN rapport entre le style Harcourt et ce que fait l’appareil, ici il détourre la personne et assombri... harcourt sculpte la personne avec de nombreuses sources de lumières et le fait ressortir avec egalement des taches de lumières sur le fond... dans le cas de l’iphone, su la lumière est plate sur le visage... elle reste plate.

Pareil pour les grands peintres... leur style c’est la taille et la position de la lumière qui sculpte les corps et visages... alors que le traitement Apple pour l’instant, ne change en rien l’orientation de la lumière, si elle était moche et plate, ca moche et plat.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR