Le capteur des iPhone XS n’a pas été optimisé pour le RAW

Nicolas Furno |

Les iPhone XS intègrent un nouvel appareil photo qui change beaucoup de choses, comme notre test a pu le montrer. Le designer de Halide, un appareil photo tiers proposé sur l’App Store, revient dans un article technique sur les traitements appliqués automatiquement par Apple qui accompagnent ce nouveau capteur. Il y montre notamment que les fichiers RAW, sans aucun traitement pour améliorer les données du capteur, sont pires sur les iPhone XS que sur l’iPhone X :

Photo RAW générée par un iPhone X
Photo RAW générée par un iPhone XS

La principale différence, c’est le « bruit », un grain numérique qui apparaît nécessairement à cause de la taille du capteur et de l’optique devant, mais aussi des temps de pose très courts utilisés pour limiter le flou et d'une sensibilité plus élevée sélectionnée pour compenser. Tous les smartphones doivent gérer ce grain et les fichiers RAW sont nécessairement plus granuleux que les JPEG produits par les appareils photo par défaut.

Néanmoins, la comparaison montre bien qu’il y a un écart assez net entre les deux générations : l’iPhone X affiche du grain, mais nettement moins que l’iPhone XS. C’est particulièrement visible sur les parties sombres, comme les portes du garage sur cet exemple.

Détail de la photo précédente : iPhone X à gauche, iPhone XS à droite.

Apple a conçu l’appareil photo de l’iPhone XS en pensant au Smart HDR et aux milliards de traitements appliqués pour chaque image par le moteur neuronal de l’Apple A12. En conséquence, les paramètres utilisés par défaut ont été modifiés : en général, les photos prises avec un iPhone XS ont une durée de pose plus courte, et une sensibilité (exprimée en ISO) plus haute. Cela permet de réduire encore le flou et d’obtenir une image plus nette, au détriment du grain numérique qui augmente de manière exponentielle avec l’exposition.

Ces choix sont logiques dans le cadre des traitements appliqués par Apple, puisqu’il est ensuite possible de réduire le grain et de corriger l’exposition automatiquement. Mais cela veut dire qu’une image en RAW sera moins bonne à la base sur un iPhone de 2018 que sur un iPhone précédent. C’est encore le cas sur cet exemple, avec la photo produite par le XS qui est sur-exposée et nécessite beaucoup plus de travail que celle générée par le X.

Deux photos RAW sans retouche : iPhone X à gauche, iPhone XS à droite.

Si vous voulez utiliser du RAW sur un nouvel iPhone, vous devrez prendre l’habitude de passer en mode manuel et de sous-exposer une image pour compenser ces modifications. En attendant, en tout cas, que les apps s’adaptent et améliorent les RAW produits sur ces modèles. C’est ce que fera d’ailleurs Halide, qui proposera dans sa prochaine mise à jour un mode « Smart RAW » qui appliquera un traitement (optionnel, évidemment) aux RAW pour limiter le grain numérique.

L’objectif n’est pas de reproduire ce que fait Apple, sachant que le Smart HDR peut parfois sembler un petit peu agressif et rendre les photos moins naturelles. En outre, passer par le RAW permet de garder davantage de détails dans l’image finale. Et en passant, vous éviterez totalement l’effet de lissage des peaux que certains ont noté, en particulier sur la caméra avant qui est de plus mauvaise qualité que celle à l’arrière et qui nécessite davantage de post-traitements.

Smart RAW de Halide à gauche, Smart HDR d’Apple à droite.
Smart RAW de Halide à gauche, Smart HDR d’Apple à droite.

Le choix de favoriser le traitement des JPEG plutôt que le RAW est parfaitement logique de la part d’Apple. Après tout, l’appareil photo intégré à iOS a certainement une part de marché écrasante et une extrême minorité seulement passe par une app tierce pour exploiter la puissance du RAW. Pour ces utilisateurs, il faudra certainement compter sur des mises à jour pour améliorer le rendu sur les iPhone XS.

Pour Halide, la fonction Smart HDR sera intégrée à la version 1.10, prévue dans les prochains jours. Vous trouverez davantage d’exemples du rendu à attendre de cette fonction dans l’article.

avatar fousfous | 

De toute façon un RAW unique ne peut pas rivaliser contre plusieurs photos jpeg assemblée entre elle, donc il fallait forcément que l'app fusionne plusieurs raw pour donner une meilleure image.

avatar Yohmi | 

@fousfous

Ça c’est pas sûr du tout comme affirmation. Sur un JPEG, tu n’as absolument aucune amplitude de récupération, tandis qu’en RAW, ça dépend complètement du capteur.
Donc là, dans ce cas précis je ne sais pas, mais visiblement l’application Halide y parvient sans combiner de clichés (ce qui n’a pas beaucoup de sens en RAW, à moins d’avoir un capteur très limité ou une scène incroyablement complexe). On voit des différences entre les JPEG assemblés d’Apple et le retraitement RAW d’Halide, mais il n’y a quasiment pas de différence quantitative d’informations sur les smart HDR d’Apple, juste une différence d’appréciation (et, dans l’exemple de la voiture, assez complexe, une perte de bleu dans le ciel mais bien davantage de netteté).

avatar fousfous | 

@Yohmi

En astronomie ça se fait beaucoup de fusionner pleins de clichés pour récupérer en définition et virer le bruit, donc si tu as le choix il vaut mieux plusieurs photos jpeg qu'une photo RAW. Mais en effet le mieux c'est plusieurs RAW comme le fait halide.

avatar Yohmi | 

Ça va, l'astronomie c'est pas un cas particulier du tout. Non, si tu as le choix, il ne vaut pas mieux plusieurs photos jpeg qu'une photo RAW, dans certains cas (et pour obtenir certains résultats) oui (et c'est bien pour ça qu'Apple le fait, car travailler sur des JPEG est beaucoup plus rapide et économique), dans bien d'autres non (ne serait-ce que pour le piqué).
Et pour la deuxième fois, Halide ne combine pas de fichiers, le résultat de leur « Smart RAW » est juste un ensemble de routines appliquées à un fichier RAW unique (et l'exemple de la voiture qui s'approche du Smart HDR d'Apple est obtenu après avoir retravaillé un cliché Smart RAW, ce n'est pas un cliché Smart RAW brut — l'original est visible sur l'article de Halide).

avatar robertodino | 

L’iPhone ne remplaçant pas un réflex, aucun souci pour moi et les quelques photos de famille que j’en tire.

Le lissage de peau c’est cool pour la tronche de ma femme 😂😂😂

avatar iVador | 

@robertodino

J’ai reporté tes propos à ta femme !

avatar debione | 

C'est moi ou les deux images smart font vachement "image d'animation" plutôt que photo?

avatar laurent.koehl@gmail.com | 

Cette explication ne me convainc pas du tout. Le XS possède des photosites bien plus gros.
De plus iOS est le même sur les 2. iPhone. L’A11 étant suffisamment puissant pour traiter une photo aussi bien que l’A12.

avatar Yohmi | 

@laurent.koehl@gmail.com

Les photosites sont plus gros, mais le nombre de « focus pixels » a également doublé, ce qui contrebalance énormément le gain de la taille des photosites. Par contre, l’article de Halide démontre que l’on gagne bien en netteté sur les RAW de cette nouvelle génération (ça peut provenir de l’optique d’ailleurs), mais que c’est malheureusement compensé par des clichés bruités et surexposés (car ISO plus élevé). Le négatif numérique est dégueulasse et demande beaucoup de retraitement, plus qu’avant.

avatar simnico971 | 

@laurent.koehl@gmail.com

Plus d'ISO = plus de bruit, même avec un capteur de la NASA.
De plus tu confonds visiblement software et firmware. Pour résumer, tu n'as pas vraiment l'air de savoir de quoi tu parles.

avatar iJoke | 

Ce n’est pas le capteur qu’il faut incriminer mais les paramètres qui sont réglés différemment
Le bruit est supprimé par la fusion des photos qui serait impossible si les images étaient prises avec un temps de pause plus long
Tout ça est très logique
Il serait temps d’embaucher un spécialiste photo chez macg

avatar 0lf | 

@iJoke
Je plussoie.

avatar iGeek07 | 

@iJoke

D'ailleurs les commentaires parlent de smart RAW comme un traitement fait sur les fichiers RAW, et après avoir lu l'article des créateurs d'Halide, je pense pas que ce soit le cas. Je pense plutôt qu'ils modifient les paramètres de prise de vue pour contrer la tendance d'iOS à avoir des temps d'exposition plus courts et plus forts ISO sur l'iPhone XS. Ils augmentent le temps de prise de vue et baissent l'ISO, et vu que le nouveau capteur est meilleur ils obtiennent des meilleurs RAW.

avatar Yohmi | 

@iGeek07
Ça serait logique (en gros de tripoter la molette de diaph numérique et baisser le palier de l’ISO auto ☺️) mais ce qui me fait dire que ce n’est pas le cas, c’est que l’article utilise le fichier RAW de l’iPhone, issu des réglages standards de l’iPhone, pour illustrer ce que donne le Smart RAW (voir la photo de la voiture). Donc apparemment leur solution ne se fait pas à la prise de vue.

Je n’utilise pas l’iPhone pour faire de la photographie donc je ne sais pas ce qu’autorisent les API d’Apple, peut-être n’ont-ils pas le contrôle nécessaire ☺️

avatar JONYBLAZ | 

Pour moi la vrais rupture étais iPhone X et là Watch 4 le reste c’est du copier coller.
Jevpeu attendre 4 ans encore

avatar anonx | 

@JONYBLAZ

On dirait iVidor... 🙄

Mais pour le coup je suis ok

avatar simnico971 | 

Purée déjà que je trouvais que mon X avait une fâcheuse tendance à surexposer en basses lumières (ce qui m'oblige à sous-exposer pour réduire le bruit et avoir quelque chose de potable en post-prod), mais là c'est vraiment exagéré...
Apple tombe dans le travers de la photographie à la Instagram comme les smartphones chinois, et c'est bien dommage. Le beautygate en particulier est totalement IGNOBLE.

Je reste donc sur mon avis que le X est toujours le meilleur iPhone jamais créé.

avatar Crkm | 

Du coup si je comprends bien la logique de MacG pour ses tests, la note de l’iphone Xs(max) passe à 10, c’est ça ?

avatar Nicolas Furno | 

@Crkm

Nan, c'est un 11 direct !

avatar anonx | 

Après c’est une question de goût, je trouve les photos des Xs bien trop surexposées personnellement... c’est même choquant sur la photo du pot de fleurs 🙈

Pour le reste, la limite technologique qualité/format semble être atteinte.

Fallait prendre Leica et puis c’est tout 🤷🏻‍♂️😂

avatar tpng | 

Je rappelle que le RAW est le fichier brut (des 0 et des 1) fabriqué par le capteur. Ce n'est donc pas une photo ! Ce n'est pas non plus un format universel il est propre à chaque constructeur.
Dire qu'un RAW est meilleur qu'un autre est une aberration, par contre un capteur peut être meilleur qu'un autre (plus de sensibilité, plus grande fenêtre dynamique, plus de définition etc...)
Une photo est le résultat (une interprétation parmi d'autres) qu'un logiciel (interne à l'appareil, ou séparé genre Lightroom ) donne du fichier brut RAW dans un format donné (jpeg, tiff, etc...).
Essayez de vous amuser à triturer les manettes disponibles dans un "dérawtiseur" (Photos, et même l'OS des Mac le font !) et vous obtiendrez un résultat différent à chaque fois, c'est là l'avantage de traiter soi-même ses fichiers RAW on obtient le résultat que l'on cherche, contrairement au JPEG automatiques créés par l'application interne à l'iPhone.
Et je ne parle pas des HDR automatiques...

avatar Nesus | 

Sauf qu’Apple favorise le HEVC et non le jpeg.

avatar Feflefoo | 

tpng a mille fois raisons...

Le titre de l'article et les commentaires de l'auteur de l'app en question n'ont aucun sens.

Le simple fait d'afficher une IMAGE (bo..el !) à côté d'une autre en disant voici le RAW de tel appareil à côté du RAW de tel autre est une ânerie, et je m'autocensure. Ces deux images sont déjà interprétées par un 'dérawtiseur'. Un fichier RAW n'est en rien une image, mais seulement une image potentielle.
Pour l'anecdote, si vous montrez les deux images (X et XS) du début de l'article à quelqu'un qui s'y connaît un peu en photo et en traitement d'images (plus particulièrement, de RAW), je ne vois pas comment cette personne pourrait préférer le fichier du X (mou au possible).

Au-delà de ça, certains capteurs débruitent le signal avant de l'encoder dans un PSEUDO-raw. Cette raison à elle seule pourrait expliquer les différences observées dans l'article.

Un simple tour sur le site la page d'accueil du site de rawdigger permettra aux plus curieux de comprendre un peu plus ce qu'est un fichier raw, et d'entrapercevoir les procédés à mettre en œuvre pour prétendre comparer deux fichiers raw (que l'on commencera par prendre dans les mêmes conditions, pour une même scène).

Méfiez-vous des marchands.

CONNEXION UTILISATEUR