Premiers tests des iPhone 12 et iPhone 12 Pro

Mickaël Bazoge |

L'iPhone 12 et l'iPhone 12 Pro seront disponibles ce vendredi, et comme chaque année Apple fait monter la mayonnaise en levant l'embargo presse le mardi précédent le lancement. En attendant notre propre test de ces nouveaux smartphones, voici déjà un petit résumé de quelques prises en main.

Nouveau design, nouvelles couleurs, un bloc photo amélioré, la 5G… Le cru 2020 de l'iPhone a de quoi séduire. Le modèle Pro ajoute un téléobjectif, comme ses prédécesseurs de l'an dernier, et même un LiDAR. Mais tout cela fait-il de la nouvelle gamme un achat indispensable ?

iPhone 12 Pro bleu pacifique vs iPhone 12 bleu tout court. Engadget.

Design et écran

Difficile de trouver un appareil électronique grand public qui fasse plus premium que l'iPhone 12 Pro, écrit Matthew Panzarino pour TechCrunch. Il compare le design, les matériaux et les finitions du smartphone à ceux des montres les plus prestigieuses, mais « sans les centaines de milliers de dollars » qui vont avec !

Chris Velazco, d'Engadget, se fait un peu moins dithyrambique, même s'il adore le travail réalisé par Apple pour cette nouvelle gamme (il est un de ceux qui estiment que le constructeur n'a pas fait mieux que le design de l'iPhone 5). Il apprécie en particulier les efforts consentis pour l'iPhone 12, plus fin et plus léger que l'iPhone 11, et qui n'a pas à rougir face à l'iPhone 12 Pro. Il recommande aussi l'achat d'un étui avec la version bleue de l'iPhone 12 qui attire les traces de doigts.

iPhone 12 Pro. The Verge.

Il en va d'ailleurs de même pour les tranches en acier inoxydable de l'iPhone 12 Pro, relève Nilay Patel de The Verge. Il regrette pourtant le futur étui qu'il va devoir enfiler autour du smartphone : « C'est le premier iPhone depuis longtemps que je suis triste de recouvrir ».

Toujours à propos du design, le même Nilay Patel revient sur la petite « fenêtre » translucide présente sur la tranche de droite de l'appareil : il s'agit de l'antenne pour la 5G millimétrique, un élément qui n'existe nulle part ailleurs qu'aux États-Unis. Tenir le smartphone avec la main qui bouche cette antenne ne devrait pas avoir de conséquence sur les performances de la 5G, a assuré Apple. Pas d'« antennagate » à prévoir, donc.

Engadget.

En ce qui concerne l'écran OLED Super Retina XDR, Nilay Patel regrette que sa fréquence d'affichage soit toujours limitée à 60 Hz malgré le qualificatif « Pro » du modèle haut de gamme. Apple n'a pas voulu faire de compromis et il faudra attendre avant que déboule des écrans d'iPhone au même niveau que ceux des iPad Pro.

Dans la vie réelle, il n'y a aucune différence visible entre le Super Retina XDR des iPhone 11 Pro et le Super Retina XDR des iPhone 12 et 12 Pro, d'après Chris Velazco. Tant mieux pour l'iPhone 12 qui embarque une techno « Pro » (son prédécesseur, l'iPhone 11, intègre une dalle Liquid Retina HD, d'excellente qualité mais en LCD) : définition plus importante pour un écran de même taille (6,1 pouces), luminosité maximale plus forte (1 200 nits contre 625 pour l'iPhone 11), contrastes plus prononcés, noirs plus profonds…

Velazco relève que la technologie Ceramic Shield qui « durcit » l'écran lui confère une plus grande résistance aux chutes (jusqu'à 4 fois plus importante qu'auparavant), mais pas contre les rayures. Durant sa semaine d'utilisation, les iPhone rangés dans des sacs ou dans des poches ont montré de premiers signes de scratches. Un écran de protection ne sera donc pas une mauvaise idée.

5G 5G 5G

Aux États-Unis, Apple met le paquet pour vanter la 5G, la technologie est au cœur de la communication du constructeur et de Verizon. Le réseau millimétrique de l'opérateur offre des débits époustouflants… mais si on est pile au bon endroit dans la rue (la 5G mmWave se limite à l'extérieur) et sans bouger, car ces fréquences ont une portée très faible. Il reste la 5G « classique », c'est celle que nous aurons en France (lire : iPhone 12 : quelles performances et compatibilité pour la 5G ?).

Engadget.

Dieter Bohn de The Verge indique que lorsqu'il a accès à la 5G sur son iPhone 12, la vitesse de téléchargement varie entre « un peu meilleur que la LTE et environ deux fois plus rapide ». Ce qui n'est pas si mal toutes proportions gardées. Apple a mis au point un mode Smart Data qui détermine le réseau cellulaire à utiliser (4G ou 5G) en fonction de l'usage.

Dans les zones couvertes par la 5G, le statut qui s'affichera dans la barre de menus sera « 5G », peu importe le réseau effectivement accroché par le smartphone… Il s'agit d'indiquer la vitesse la plus importante disponible, pas la connexion actuellement utilisée : Apple gère tout pour vous ! Il est possible de désactiver ce mode, que l'on soupçonne indispensable pour maintenir une bonne autonomie.

L'expérience de la 5G variera en fonction de la couverture réseau près de chez soi, abonde Chris Velazco. Il a généralement observé des débits compris entre 30 et 100 Mbps sur le réseau T-Mobile, parfois avec des pointes jusqu'à 300 Mbps.

Il faudra aussi que les apps se mettent à jour pour accepter les vitesses de ces réseaux : sur Android, Netflix permet le téléchargement de ses programmes en 5G millimétriques, mais pas (encore) sur iOS. Pire : « même avec une connexion cellulaire cinq fois plus rapide que mon Wi-Fi à la maison, iOS continue de prévenir qu'il ne peut pas télécharger ces gros fichiers »… Dieter Bohn a eu une autre expérience, il explique que les mises à jour d'iOS pourront être récupérées en 5G, mais que cela dépend de l'opérateur.

Faute de couverture, Matthew Panzarino n'a pas pu tester la 5G mmWave. Une expérience qui sera partagée par « la vaste majorité des acheteurs d'iPhone 12 », précise-t-il. En revanche, il obtient un débit convenable en 5G standard : sur le réseau AT&T, il atteint généralement 150 Mbps en 5G, contre de 50 à 80 Mbps sur son iPhone 11 (4G).

Appareil photo et vidéo

Au rayon photographique, Apple a produit son gros effort sur la gamme de l'an dernier. Si Panzarino perçoit des améliorations ici et là avec l'iPhone 12 Pro, elles peuvent être difficiles à repérer pour le commun des mortels : non seulement l'iPhone 11 Pro était déjà bien armé dans ce domaine, mais les traitements logiciels font en sorte que les différences sont quasiment impossibles à voir.

TechCrunch.
TechCrunch.

L'ouverture du grand-angle de l'iPhone 12 (ƒ/1.6) est supérieure au même capteur principal de l'iPhone 11 (ƒ/1.8) ; cela permet au nouveau modèle d'engranger 27% de lumière en plus. Cela donne une qualité d'image « assez spectaculaire », sans toutefois ridiculiser l'iPhone 11. Les photos prises à l'iPhone 12 sont « moins granuleuses et il y a davantage de détails », précise Nilay Patel, « et légèrement plus contrastées ».

Mode Portrait. TechCrunch.
Mode Portrait de nuit. The Verge et TechCrunch.

Le LiDAR du modèle Pro a une utilité en photo : il permet un autofocus plus rapide (jusqu'à 6 fois) pour les clichés en faible luminosité. Les photos Portrait sont aussi disponibles en mode nuit, mais uniquement avec le grand-angle. « L'iPhone 12 Pro apporte une légère amélioration sur le 11 Pro dans la plupart des situations, et ajoute la possibilité d'obtenir des clichés utilisables mêmes dans les cas les plus difficiles ».

Les différentes options d'enregistrement vidéo sur l'iPhone 12 Pro. TechCrunch.

L'enregistrement HDR en Dolby Vision (jusqu'à 4K30 sur l'iPhone 12 et jusqu'à 4K60 sur l'iPhone 12 Pro) permet aux vidéos de compter jusqu'à 700 millions de couleurs, comme l'explique Nilay Patel, contre 16 millions sur les vidéos SDR. Cela donne des vidéos très plaisantes à regarder sur l'écran des smartphones, mais aussi sur les appareils et téléviseurs compatibles, ce qui peut poser problème… s'ils ne le sont pas !

Si vous enregistrez des vidéos sur iPhone et que vous les partagez sur les réseaux sociaux ou par Messages, le HDR n'apportera pas grand chose, souligne Matthew Panzarino. Pour les utilisateurs aguerris et les pros, en revanche ce sera beaucoup plus intéressant avec un matériel de base plus riche à traiter sur Final Cut.

Autonomie

Difficile en quelques jours de se faire une idée correcte de l'autonomie d'un nouveau smartphone, en particulier quand il est question de compatibilité avec un nouveau type de réseau. Mais globalement, les testeurs semblent dire que la batterie de l'iPhone 12 Pro tient un tout petit peu moins la route que le 11 Pro.

C'est la sensation de Nilay Patel, tandis que son collègue Dieter Bohn pointe une « petite régression » entre son iPhone 12 et l'iPhone 11. Cela ne signifie pas que l'autonomie de l'iPhone 12 soit mauvaise, le testeur a pu l'utiliser une journée entière sans difficulté. Pour Chris Velazco, l'autonomie entre le cru 2020 et celui de l'an dernier est plus ou moins équivalente, soit de 11 à 12 heures d'utilisation sur une seule charge. Avec là aussi une nuance pour l'iPhone 12 qui fait moins bien que son prédécesseur.

Pour conclure (provisoirement)

L'iPhone 12 est indéniablement le « bon choix », assure Velazco, que ce soit en termes de design, de performance et de prix. En face, l'iPhone 12 Pro est plus compliqué à vendre, même si sa version de base embarque deux fois plus de stockage (128 Go contre 64 Go). Mais est-ce que cela vaut 250 € de plus ? Ce d'autant que les photographes en herbe gagneront à attendre le Pro Max qui intègrent de meilleurs capteurs.

L'iPhone 12 est le nouveau choix « par défaut », confirme Dieter Bohn, c'est le smartphone qui sera celui que choisira la majorité des nouveaux acheteurs et c'est tant mieux pour eux car c'est un bon appareil. En revanche, difficile de recommander absolument d'acheter ce modèle si on est content de son iPhone actuel. La 5G, le LiDAR (sur le 12 Pro) et le MagSafe doivent encore faire leurs preuves.

Pour la plupart des gens, l'iPhone 12 est l'achat recommandé pour Matthew Panzarino. Couleurs vibrantes, poids, finitions, appareil photo… Il sera assez facile de choisir ce modèle. Pour Nilay Patel, l'iPhone 12 Pro vaut le prix demandé parce qu'il est plus joli et « plus cool » que l'iPhone 12, qu'il intègre un téléobjectif, la possibilité de prendre des photos en mode Portrait de nuit, et un LiDAR. Mais lui aussi recommande la patience et le 12 Pro Max avant de s'engager — si bien sûr les capacités photos sont déterminantes.


avatar jmepok | 

Dommage de ne pas promouvoir les youtubers français comme theicollection qui fait super job

avatar Faabb | 

Héhé : le plus dur pour bcp d’entre nous, c’est d’attendre une génération de plus en fait. 😜

avatar rafoudol | 

Rajouter la vidéo en Français du youtubeur français, Theicollection ;-)

avatar Faabb | 

Côté puce réseau, j’ai compris que seul Qualcom et un autre fabricant proposent un modèle 5G actuellement.
C’est le cas?

avatar raf30 | 

Normalement, c'est Qualcom Inside.

avatar victoireviclaux | 

@Faabb

Pour l'iPhone 12, c'est bien Qualcomm, plus précisément le modem X60 (modem 5G dernier cri de l'année 2020, à confirmer)

avatar Benamou59 | 

Vidéo test qui montre bien la différence de qualité photo entre les 11 / 11pro / 12 /12pro.
Il aura mieux par la suite mais c’est déjà pas mal pour se rendre compte que le 12 fait mieux que le 11 pro hors téléobjectif évidement.

https://youtu.be/z9iThQQywME

avatar dvd | 

Apple devrait rectifier certaines incohérence. la limite de download de DATA est sidérante. Je ne peux pas mettre à jour l'OS autre que par du WiFi....

avatar victoireviclaux | 

@dvd

Les opérateurs ne veulent pas forcément laissez faire

avatar gigoo | 

je pense sincèrement que l’intérêt majeur de passer à un iPhone 12, quand on possède un iPhone 11 , se situe uniquement dans le but de prendre le mini grâce à sa petite taille, ou alors pour ceux qui utilisaient des coques uniquement car ils ne supportaient pas la prise en main avec les bords arrondis .. bref ceux qui veulent garder une coque ou qui ne sont pas intéressé par la taille du mini , n’ont pas vraiment d’intérêt à passer au 12 sauf achat impulsif

Pages

CONNEXION UTILISATEUR