5G : un lancement qui vire au casse-tête pour les opérateurs

Christophe Laporte |

Le lancement de la 5G en France est un véritable casse-tête pour les opérateurs. Tout était simple ou presque du temps de la 4G où les opérateurs n’avaient qu’à mettre à jour leurs infrastructures, commercialiser les terminaux compatibles et espérer que les clients répondent présents. Outre la guerre commerciale qui fait toujours rage entre Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom, il faut ajouter à cette équation une dimension politique. Plusieurs responsables politiques ainsi qu’une partie de la population montrent une certaine défiance vis-à-vis de cette technologie.

Après s’être attaqué sèchement à certains écologistes (lire : Stéphane Richard défend la 5G contre « certains écolos français »), Stéphane Richard avait voulu faire bonne figure. Lors du lancement commercial de la 5G par son groupe, il avait déclaré ne pas vouloir l’activer dans les villes où un moratoire avait été voté : « Même si nous sommes techniquement prêts (…) Nous ne voulons pas passer en force et privilégions le dialogue et la conviction ». Voilà pourquoi l’opérateur historique n’a pas activé, à ce jour, ses antennes à Paris par exemple, où une concertation citoyenne sur le sujet est en cours.


avatar poulroudou | 

Pourquoi la défiance ? Car les réseaux sociaux rendent une partie de l'humanité débile. Un Français sur 10 pense que la terre est plate... Alors la 5G, contrôlée par Bil Gates qui va nous contrôler après nous êtres vacciné contre le Covid... Breff... 🤔

avatar foxot | 

@poulroudou

Les gens ne sont pas défiant qu’à cause de ça.
À l’heure où l’écologie est une vraie problématique, beaucoup voit d’un très mauvais oeil qu’on installe une techno (ici la 5G) qui va apporter avec elle encore une forte expansions des objets connectés (et j’rappelle que c’est un des buts premiers de la 5G: « l’internet des objets »), et écologiquement on peut pas dire que c’est génial.
D’autant plus que la 5G nécessite d’installer beaucoup de nouvelles antennes.
Ce à quoi tu rajoutes les pessimistes comme moi qui pensent que les opérateurs vont utiliser la 5G pour ne plus respecter leurs obligations de fibrer le territoire car « y’a la 5G, c’est bien aussi ».
Et enfin, dernier argument mais pas des moindres : beaucoup sont très satisfait de la 4G et ne voient pas quel réel interêt pourrait leur apporter la 5G alors qu’ils n’ont déjà aucun problème à lire Netflix en 4K.

Bref, ceux qui sont contre la 5G sont très loin d’être tous complotistes...

avatar poulroudou | 

@foxot

Il n'existe pas d'usage actuellement pour les partituliers avec la 5G. En effet, une bonne connexion 4G suffit pour Netflix, myCANAL, etc...

L'intérêt de la 5G est surtout pour les pros avec un délais de latence infime comparé à la 4G. Il y a de gros enjeux business, et la France est en train de prendre du retard dans ce domaine...

Et si, la 5G doit être déployée car les réseaux 4G arrivent à saturation. Pas le choix.

Et si, les comolotistes sont de la partie, hélas 😔 https://www.numerama.com/tech/650631-theories-du-complot-sur-la-5g-on-pa...

avatar foxot | 

@poulroudou

1- J’ai pas dit que les complotistes n’étaient pas dans le camps des opposants. Juste qu’ils ne sont pas tous complotistes.

2- Je connais l’intérêt de la 5G. Et justement vu que l’intérêt premier ce sont les pro (et encore, pas tout le monde non plus), c’est quand même assez logique que les gens ne cherche pas à la pousser.
(Et il existe des usages pour les particuliers d’ailleurs...)

3- la saturation des réseaux 4G, on y est pas encore.
Et on peut prendre le problème à l’envers aussi : est-ce que la 5G va résoudre le problème de la saturation du réseau ou est-ce que le fait que le réseau puisse supporter bien plus d’appareils ne risque pas de multiplier les usages des gens ?
(Et multiplications des objets connectés, j’suis pas sûr que côté environnement ce soit le mieux 👀)

Bref, je m’oppose à ce qu’on résume le problème de la 5G par : les ignorants complotistes écolo VS les progressistes informés.
C’est un problème beaucoup plus complexe que ça.

avatar Derw | 

@foxot

+1

avatar raoolito | 

@foxot

J’ai bien peur que la multiplication des obj connectes se fasse avec ou sans 5g ! Elle a deja pas mal commencé, la 5g rendra le truc plus vivable c tout

avatar Link1993 | 

@foxot

Sauf qu'on résout pas le problème en interdisant la 5G. On ne fait que réduire un symptôme...

Donc comme d'habitude, on est à côté sur la 5G...

Une bonne analyse du sujet :)

https://partipirate.org/5g-elevons-le-debat/

avatar koko256 | 

@poulroudou

"Il n'existe pas d'usage actuellement pour les partituliers avec la 5G. En effet, une bonne connexion 4G suffit pour Netflix, myCANAL, etc..."
Quelle suffisance pour connaître les usages de tous. Votre vieille télé passive (et non écolo si j'ai suivi les débats à cause de la bande passante), je ne la regarde pas. Mais pour le jeu, la 5G (même en 700MHz) c'est top.

avatar koko256 | 

@foxot

"encore une forte expansions des objets connectés (et j’rappelle que c’est un des buts premiers de la 5G: « l’internet des objets »"
Dans ce cas, qu'ils réduisent les objets connectés et non la 5G si ce sont les objets connectés le problème (en plus, le problème des objets connectés est plus ceux qui ne durent que quelques mois, fabriqués dans des conditions lamentables achetez sur ali & co qui posent problème).

avatar foxot | 

@koko256

Pour qu’ils en viennent au problème des objets connectés et de tout ça, faudrait qu’il puisse y avoir débat aussi (sur la 5G), ce qui n’est pas le cas justement...
Faut pas oublier que la majorité de la population n’est pas autant informée que nous, lecteurs réguliers de macG.
Mais bon, comme faut toujours aller plus vite...

Et comme j’ai dit, la 5G soulève d’autres questions aussi: la concurrence à la fibre, la multiplications des antennes, l’intérêt de prioriser une telle technologie, les ondes (bon ok celle-là c’est pour la blague) etc...

Et non le problème des objets connectés n’est pas que leur qualité et durée de vie, mais aussi la reparabilité. Car bon on peut pas dire que les Airpods sont d’une qualité déplorable, pourtant d’un point de vue écologique, c’est une catastrophe.
Et même en allant plus loin, les iPhone, Mac, Apple Watch & co où tout est fait pour que ce soit difficilement réparable en dehors du circuit des réparateurs agréés posent problème.

Bref, pour moi le problème est complexe, je suis personnellement pour la 5G (comme ça avec un peu de chance dans quelques années j’pourrais prendre en robot que je contrôlerais en VR pour aller faire des interactions sociales à ma place, ce serait le pied 🤩), mais je ne pense pas que forcer dans son déploiement comme on le fait soit la bonne solution, car il y a beaucoup de questions entourant cette technologies, plus ou moins légitimes certes, et que c’est pas en laissant les suspicieux sur le carreau qu’on avancera en tant que société, ni en les traitant de complotistes d’ailleurs.
Et juste en parler, informer et débattre sur ce point pourrait débloquer grandement la situation.

avatar koko256 | 

@foxot

Je pense tout de même qu'il faut séparer objets connectés, sur-utilisation des réseaux (par exemple écouter de la musique sur youtube) et problèmes des antennes 5G mais oui, on peut avoir un débat sur ces trous sujets. Le problème c'est que les débats actuels sont tellement biaisés que c'est totalement non productif. Du coup, la 5G avance le plus rapidement possible pour mettre tout le monde devant le fait accompli. Tant que les débats seront comme cela et que l'on est obligé de se faire une opinion à l'aveugle (ou du haut de ses propres connaissances), je préfère toujours le progrès aux cavernes.
Ceci dit, pour la bande des 700MHz où ce n'est que reprogrammer des antennes pour une latence plus faible et une meilleure efficacité, je ne vois pas ce qui pourrait poser un problème.

avatar anti2703 | 

C’est quand même fou qu’une minorité d’écolos (suffit de voir l’abstention aux dernières municipales pour comprendre qu’ils sont une minorité) puisse être autant entendue et suivie.
On avait prévenu des mêmes risques, sur la 3G, puis la 4G et maintenant la 5G... mais depuis tout ce temps il n’y a toujours rien qui a été démontré...
Clientélisme électoral quand tu nous tiens…

avatar clem1074 | 

@anti2703

En même temps, débattre avec des khmers verts je ne vois pas trop l’intérêt, ils auraient dû activer les relais, point final

avatar Derw | 

@clem1074

Le débat, c’est une des différences principales entre une démocratie et une dictature…

avatar clem1074 | 

@Derw

Quel intérêt de débattre avec ce genre de personne qui n’a jamais tort ? Aucun, d’autant que les villes n’ont, si j’ai bien compris, pas leur mot à dire sur ce déploiement

avatar Derw | 

@clem1074

Parce que débattre, c’est laisser une chance à l’acceptation. Or, on voit bien ce que cela donne de passer en force : gilets jaunes, développement du complotisme, hystérisation de la société, développement des mouvements totalitaires…

avatar Derw | 

(Erreur d’incrémentation…)

avatar Derw | 

@clem1074

« genre de personne qui n’a jamais tort »

Un débat est rarement pour convaincre un contradicteur qui par principe est généralement « unconvaicable » (néologisme moche), mais pour convaincre le reste de la société qui doute.

avatar Derw | 

@anti2703

Le problème de la 5G n’est pas tant les ondes en fait. Ce problème des ondes concernerait effectivement les ignorants, les complotistes et un petit nombre d’écolos à qui on n’a pas en expliqué. D’ailleurs, à moi non plus on ne m’a pas expliqué. C’est un des problèmes : essayer de passer en force malgré la peur des gens. Et après on se plein que les gens s’énervent…

Par contre, faire cet amalgame entre les réfractaires à la 5G pour de « bonnes » raisons (tout du moins digne d’un débat) et les platistes est un moyen de discréditer le débat et donc d’envenimer la situation…

avatar Link1993 | 

@anti2703

Tu vas adorer cette analyse ! 😁

https://youtu.be/BgCyO9WjINA

avatar anti2703 | 

@Link1993

Déjà vu ! 😉

avatar David Finder | 

Je vois bien Sosh faire comme à son habitude, contrairement aux autres : « offrir » la 5G que son forfait haut de gamme, comme ils l’ont étoffé en data régulièrement depuis le début, et ce sans surcoût.
Je les imagine bien faire cela.

Et là, même le soit disant « trublion » (ce mot me gonfle vraiment...) ne pourrait pas faire grand chose.
Orange, via Sosh, a une vraie carte à jouer là.

avatar Baptiste_nv18 | 

@David Finder

Un forfait 5G Sosh va augmenter la couverture 5G d’Orange ?
Peu importe ce qu’on pense de la « 5G » de Free, le lancement d’un forfait Sosh 5G ne va pas changer la donne quand à la couverture des différents opérateurs.

avatar Lecorbubu | 

« Bref, ceux qui sont contre la 5G sont très loin d’être tous complotistes... »

Tout à fait, on ne peut nier l’existence, l’excentricité et les fantasme véhiculés chez certains par la 5G il n’en reste pas moins que beaucoup de personnes se posent à minima la question de sa réelle utilité.

Il y a un entre deux possibles entre ces positions extrêmes « anti » et «pro » 5G. Pour ma part je rejoins davantage les propos de Jean-Marc Jeancovici qui, même si il est assez dur sur les apports de cette technologie, souligne avant tout l’aspect non prioritaire du déploiement d’un tel réseau.

Il n’y a pas le feu au lac, on peut prendre le temps d’avoir un débat posé sur le sujet pour éviter de justement tomber dans les propos caricaturaux. Je pense qu’à l’issu d’un tel process on serait en mesure d’en sous peser autant mes avantages que les risques encourus, et ça éviterait ainsi au plus grand nombre de dire beaucoup de bêtises.

Comme dit Etienne Klein lors d’une belle conférence intitulée « l’urgence du long terme » : « Je pense que défi des débats démocratiques des technologies c’est que les gens modérés ou indifférents s’engagent sans modération. C’est un peu paradoxal, sinon c’est les positions extrêmes qui s’affrontent ». De l’importance donc du plus grand nombre de se s’instruire sur le sujet, et à mon sens, justifiant la bonne tenue de débat sur ces questions.

avatar Stitch.be | 

@Lecorbubu

Si vous discutez avec des statisticiens, des mathématiciens, des ingénieurs (ce que vous êtes peut-être, je ne présume de rien), ils vous diront aussi que la situation telle qu'elle est aujourd'hui ne peut pas suffire à prendre les décisions techniques pour l'avenir. Ils ont les données statistiques d'usage des réseau. Ils savent projeter l'évolution sur plusieurs années, et ils savent qu'ils n'ont aucun moyen de changer les comportements d'une population entière.

Donc, ils peuvent vous dire à partir de quel moment un réseau sera saturé. Combien de personnes à un concert au Stade de France sont nécessaires pour avoir des perturbations, combien de temps avant que la qualité de service devienne un problème.

En Belgique, il y a quelques années, il y a eu une tempête et un mouvement de panique lors d'un festival. Il y a eu des morts et des blessés. Et bien entendu, on est tombé sur les opérateurs télécoms parce qu'il y a eu des coupures de réseau à cause de la saturation. Bizarrement, à ce moment-là, il n'y a eu personne pour blâmer les anti-4G, auparavant anti-3G et maintenant anti-5G

avatar Lecorbubu | 

@Stitch.be

Vous avez probablement raison en ce qui concerne la problématique de la saturation des réseaux, celle-ci constituerait effectivement un enjeu significatif auquel la 5G serait une solution mais est-elle pour autant le seul moyen d’y palier par exemple ?

Je pose la question tout à fait naïvement, ce n’est pas mon domaine je resterai donc très prudent.

avatar House M.D. | 

@Lecorbubu

Techniquement le nombre de fréquences est limité, et on ne peut mettre qu’un nombre limité d’appareils par plage de fréquence. Donc augmenter la plage de fréquence disponible est un moyen d’augmenter les capacités, et pour ça le changement vers la 5G est indispensable, les téléphones 4G n’étant pas compatibles avec des plages non prévues à l’origine.

avatar totoguile | 

Il faut séparer la 5G de la bande de fréquence utilisée.

La 5G c'est une norme qui permet de transmettre plus que la 4G pour une même utilisation du spectre.
Associé au lancement de la 5G, l'attribution de fréquences dans la bande des 3.5GHz permet d'augmenter également la capacité (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9quences_de_t%C3%A9l%C3%A9phonie_mo... , les opérateurs "doublent" leur spectre à disposition).

Maintenant il y a le discours marketing (genre chirurgie à distance, objets connectés...) et la réalité: la 5G elle va servir principalement pour la téléphonie mobile, i.e. un usage similaire à celui actuel, avec un plus grand confort (i.e. des videos de meilleure qualité, des jeux en streaming, de la plus grande qualité audio ...). Je ne crois pas du tout au discours "oui mais c'est pour des usages pro" (c'est possible en 4G), "on peut opérer à distance" (mais WTF, le chirurgien qui opère à distance il le fait depuis un endroit ou il a la fibre ...), on aura plus d'objets connectés (???). A la rigueur, les opérateurs pourraient privilégier le déploiement en campagne pour patienter avant l'arrivée de la fibre, mais vu la carte de couverture, on a bien compris que la priorité c'est la video et le gaming (cf aussi les pubs à la TV).

Maintenant, le débat politique et citoyen : oui je pense qu'il est important de se poser la question de la nécessité ou non, oui c'est bien de se demander si cette course en avant folle est viable et écologique. Oui, mais à la fin, ce que je constate, c'est que les gens utilisent de plus en plus leur mobile, et consomme donc de plus en plus de data ...

avatar Stitch.be | 

C'est quand même exceptionnel à quel point non seulement l'écologie est utilisée à géométrie variable, mais en plus à mauvais escient. Des antennes, d'un point de vue écologique, seront toujours meilleures que des milliers de kilomètres de câbles. Tout cela, de toute façon, pour faire du streaming de films HD, qui devient l'activité la plus génératrice de CO2 après le transport maritime.

Le fait est que l'éducation devient un problème. L'esprit d'analyse, l'esprit critique. La volonté et la capacité d'appréhender des problème complexes. La 5G, les voitures électriques, les vaccins... Les gens en général ne sont plus capable d'appréhender la vitesse des progrès techniques, ne sont pas capables de vivre avec le fait que ce qu'ils savaient hier n'est plus vrai aujourd'hui.

Ils vivent encore au temps où leur Alcatel OneTouch dissipait 200w en fonctionnement, où il fallait vider complètement une batterie pour limiter l'effet mémoire (on ne savait pas vraiment ce que c'est, mais en le disant on avait l'air intelligent), et où on avait entendu parler de quelqu'un qui connaissait quelqu'un qui avait lu une étude (identifiée depuis comme fausse, je le rappelle) sur l'aluminium dans les vaccins qui donnait la maladie de Parkinson (ou Alzheimer ? On ne sait pas, mais c'est pas grave).

Plus vous mettrez des antennes très haut sur des tours, plus vos téléphones collés à vos oreilles auront des émissions faibles. Ca c'est une réalité.

Mais réjouissons-nous plutôt d'une autre réalité, tant que les gens prennent les antennes comme bouc émissaire, ils ne prennent pas autre chose. C'est toujours ça de pris.

avatar Rono35 | 

@Stitch.be
Je partage hélas ce constat. En rajoutant que le polémiste en profite souvent pour glaner son quart d’heure Andy Warhol, qu’importe le sujet.

avatar melen | 

@stitch.be
"Des antennes, d'un point de vue écologique, seront toujours meilleures que des milliers de kilomètres de câbles."

Êtes-vous sûr ? Justement, MacG avait écrit un article sur le sujet : la fibre optique était de loin le procédé qui consommait le moins d'énergie.
Et le débat est aussi là, et avant tout je dirais (je ne m'avance pas sur la nocivité des ondes, les études sont en cours). Le problème énergétique est majeure. Aurélien Barrau alerte, tout comme Aurélien Crida (université Nice Côte d'Azur) (https://www.youtube.com/watch?v=I3JkQ7quGG8&t=0s).

Puisque vous évoquez dans un post précédent les "statisticiens, mathématiciens, ingénieurs ", Aurélien Crida prend la peine de faire une analyse mathématique en prenant pour exemple l'évolution exponentielle d'une pandémie comme la Covid-19. Et l'on comprend vite que la recherche des taux de croissances basés sur le prélèvement de richesse de la planète, à savoir l'énergie, nous conduit dans le mur, et ce assez rapidement maintenant.

Il est urgent, là, maintenant, de prendre le temps de réfléchir à nos choix de société. Et jamais ce temps n'est pris. Il est écrit plus haut "que la France est en retard". Il faut arrêter cette fuite en avant, elle est suicidaire.

avatar Link1993 | 

@melen

Ce n'est pas l'énergie qui est la plus émettrice dans l'informatique, mais la fabrication (enfin, ça dépend où...).

Bon, du coup, ça rejette quand même plus en CO2 que la fibre...

https://youtu.be/TFP3QqUapQo

avatar ShyWhere | 

Vous avez ici un débat de personnes impliquées et connaisseuses du sujet ce qui n’est clairement pas la majorité des gens.

Pour moi la situation est plus simple et se résume à : la 5G pour quoi faire ?
Il faut changer son téléphone et son forfait. C’est un investissement. Et quel est mon retour sur cet investissement ? Quasiment nul, au regard ce que je fais sur mon téléphone en 4G ou en ce moment en wifi, confiné et en télétravail.

Tout ceci s’apparente au nombre de lames sur un rasoir. Au bout d’un certain nombre de lames, en rajouter ne sert plus à rien...

avatar David Finder | 

@ShyWhere

Sachant que rien ne vaut un bon vieux rasoir de sécurité (avec une seule et unique lame) ou un coupe-choux.
Les autres lames tant vantées par Ginette et consorts ne servent qu’à abimer la peau après le passage de la première lame 😉
Mais du coup si on suit cet exemple, on n’en serait encore à l’EDGE sur nos portables...

avatar Derw | 

@David Finder

« Mais du coup si on suit cet exemple, on n’en serait encore à l’EDGE sur nos portables... »

Non, parce qu’on en ai pas resté au silex pour se raser… sur ce point précis la question est : avons-nous atteint l’acmé technologique en fonction de nos besoins ? La réponse est oui pour la majorité des gens et non pour une minorité…

avatar Sir Rendal | 

Tiens. Un sujet Telecom avec Free. Ça rapporte gros à igen. Et nos amis uncleLobby Free et MarcMame ne vont pas tarder à le polluer. 🍿🍿

avatar Mickaël Bazoge | 
Ça rapporte que dalle, je peux te rassurer sur ce point 🙄 Ou alors que des emmerdes entre les pro et les anti…
avatar Sir Rendal | 

@MickaëlBazoge

Il n’y a pas un truc avec le nombre de consultation ?

avatar MichelRico | 

La France est vraiment devenu un pays rétrograde... n’importe quelle avancée est d’abord vue comme une menace plutôt qu’un progrès. En Pologne la 5G a été lancée il y a presque un an, et ça va, on n’a pas un 3ème bras qui pousse! J’imagine que les mêmes écolos n’auraient pas vu l’intérêt de remplacer le télégraphe par le téléphone ou de vacciner les enfants contre la variole... 🙄

avatar postman94801 | 

Il n’y a que chez les francophones européens qu’il y a cette polémique on la trouve en Suisse romande mais pas en Suisse allemande par exemple.
Et puis les pseudos consultations citoyennes 😂. Il y en a déjà cela s’appelle les élections... Bien sûr ce jour là il faut se déplacer... Même si les élections municipales en France ont eu lieu au moment de la première vague les coréens du Sud ont organisés aussi des élections au même moment 66% de participation...

avatar scanmb | 

Vivement qu’ils activent tous une « bonne » 5G .

avatar pwoblem | 

J’ai du mal à comprendre ce genre de débat ( en général, pas particulièrement dans ce forum). Souvent les arguments ne prennent pas en compte les technologies, les phénomènes physiques et le fonctionnement réel des systèmes. On peut légitimement se poser la question de la nécessité de la 5G auprès du grand public actuellement. Mais il y a des besoins de niche dans l’industrie actuellement que l’on peut déjà couvrir avec la bande des 700Mhz ( celle utilisée actuellement par la 4G). Concernant les autres bandes de fréquences 3,4-3,8 GHz et 26 Ghz, les services qu’elles sont censés satisfaire ne sont pas encore disponibles ou de manière marginales; ces services ont besoins soit d’un très bas niveau de latence, soit des débits plus élevés que celle que propose la 4G actuelle.
Concernant l’environnement, la finesse de gravure des composants et le fort niveau d’intégration des composants permettront de réduire la consommation. Les algorithmes de gestion de l’énergie vont permettre de limiter les besoins en énergie, ils font l’objet d’attention au même titre que les fabricant de smartphone pour assurer une meilleure autonomie.
Pour faire simple, il faut savoir que les réseaux mobiles ne sont que des points d’extension des réseaux filaires. Là où le réseau filaire ( je pense à la fibre) rend le service, le réseau sans fil n’est pas nécessaire.
Si on se met dans une perspective d’économie durable, à mon avis la vrai question c’est d’étudier les usages et les besoins afin de proposer la 5G que dans les cas où c’est vraiment nécessaire ou apporte une valeur ajoutée incontestable, et pour cela il faut pouvoir combiner les technologies : ‘ 3G, 4G, 5G, et filaire étendu par du wifi’.
Enfin comme toute technologie, elle s’améliorent avec le temps, on peut légitiment demander à la 5G de s’améliorer, mais de là à l’interdire purement et simplement comme de demandent certains, je pense qu’il y a plusieurs options possible avant d’en arriver là.

avatar Grahamcoxon | 

Pour moi le vrai problème et le débat à avoir c'est l'extinction des réseaux 2G. Actuellement ce qui est mauvais d'un point de vue écologique c'est l'accumulation de réseaux qui tous consomment de l'énergie. Il est temps de faire disparaître les vieux équipement 2G et de les faire évoluer.

avatar Christophe Laporte | 

@Grahamcoxon

Sur ce point précis, l'ARCEP a clairement des idées en tête. Alors, il y a plusieurs pistes, mais c'est pas interdit de penser qu'il va y avoir une mutualisation des vieux réseaux. Y a beaucoup de domaines ou tu peux imaginer assez facilement des accords entre opérateurs. Car ils peuvent tous faire des économies !

CONNEXION UTILISATEUR