Greg Joswiak : 70% du marché pour l'iPhone au Japon

Mickaël Bazoge |

Greg Jozwiak, vice-président d'Apple en charge du marketing pour les terminaux iOS, s'est offert récemment une petite visite au Japon. À cette occasion, il a bien voulu répondre à quelques questions de TV Tokyo, dont un premier extrait est visible ci-dessous.

Il explique que la part de marché d'Apple sur le marché du smartphone « grimpe, grimpe, grimpe » et qu'elle est proche des 70%. Joswiak brosse aussi le Japon dans le sens du poil, en affirmant que les consommateurs d'autres pays ne sont intéressés que par le prix sans égard au produit - ce qui ne serait pas le cas au Japon.

Depuis l'arrivée de l'iPhone au catalogue de NTT DoCoMo en septembre dernier, le plus important opérateur au pays, Apple a effectivement vu sa part de marché augmenter substantiellement (lire : Japon : NTT Docomo retrouve des couleurs avec l'iPhone qui rayonne). La journaliste ne manque pas de demander au vice-président des nouvelles de l'iPhone 6, mais… « [il] ne peux rien dire sur l'avenir ». Bien essayé.

[Via : Macotakara]


avatar tigre2010 | 
@bolive Ok, mais essaye de te relire de temps en temps.
avatar Mac3160 | 
Les Iphones ne sont pas gratuits au Japon, on les paie soit comptant, soit sur 24 mois (ce qui fait gonfler la facture du coup), apres ca depend des operateurs, mais il me semble que chez Softbank, ils proposent une ristourne mensuelle correspondant plus ou moins a la mensualite de remboursement de l'Iphone;)
avatar Porteli | 
Il est possible que je me fourvoie mais il me semble que ce chiffre de 70% se pourrait peut-être mieux comprendre en notant que son corollaire immédiat s'énonce dans les termes de parts de marché extrêmement réduites (par rapport à l'Europe ou aux Etats-Unis) pour le principal constructeur Android, savoir Samsung. Cependant que je ne connais que la lecture sud-coréenne des tensions historiques (colonisation par le japon au début du 20ème siècle) entre la Corée du Sud et le Japon, les plaies me semblent toujours très très vives et ceci explique peut-être cela... La politique de Sony, pourtant cantonnée au haut de gamme, étant, quant à elle, extrêmement peu lisible (il n'est pas d'exemple où cette marque ait des parts de marché conséquent), c'est peut-être de cette conjonction que résulte ce chiffre étonnant.

CONNEXION UTILISATEUR