Japon : NTT Docomo retrouve des couleurs avec l'iPhone qui rayonne

François Tsunamida |

L’institut de recherches VRI a publié une étude sur les parts de marché des différents opérateurs japonais de téléphonie mobile. Le but était d’évaluer l’importance de l’iPhone parmi les utilisateurs japonais d’AppPhones, et notamment le rôle qu’il jouait dans la clientèle de NTT Docomo, qui l'a ajouté à son catalogue en septembre après plusieurs années de résistance. En effet, NTT Docomo, plus gros opérateur nippon avec 62 millions de clients, se porte mieux depuis quelques mois, et l’enquête cherchait à mesurer l’impact des ventes récentes du mobile d’Apple dans ce rétablissement.

D’après la dernière enquête effectuée sur ce sujet par VRI, la part du marché de l’iPhone au Japon est passée de 34 % à 39 %. Il s’agit d’une valeur conservatrice, car les autres études publiées font état de chiffres plus élevés. Malgré tout et quelle que soit la part réelle de marché de l’iPhone qui varient donc entre 39 et 70 % suivant les enquêtes, il reste l’AppPhone le plus utilisé, loin devant ses concurrents sous Android. Le concurrent le plus proche est Sony avec 15 %, suivi de Sharp (13 %) et Fujitsu (8 %). Le dernier du peloton est le coréen Samsung avec le score peu flatteur de 6 %.

L’étude a été menée du 7 au 11 février auprès de 21 776 personnes, âgées de 15 à 69 ans. NTT Docomo ayant commencé à commercialiser l’iPhone à partir de septembre 2013, les résultats ont été comparés à ceux relevés au mois d’août 2013.

En seulement cinq mois, 8 % des clients de NTT Docomo ont cédé à la tentation de l’iPhone. Pour les analystes, ce chiffre est plutôt flatteur sur une durée assez courte, sachant qu’il n’est pas facile de changer de modèle de téléphone lorsqu’on est lié par un contrat de deux ans à son opérateur. Les parts de marché de Docomo chez les personnes interrogées ont légèrement augmenté, passant de 41 à 44 %. Jusqu’à présent, NTT Docomo restait l’opérateur numéro un de l’Archipel, mais avec des parts de marché en baisse constante depuis plusieurs années.

Du côté des autres opérateurs, la proportion des clients recourant à un iPhone est beaucoup plus importante, laissant présager que le pourcentage des utilisateurs d’AndroPhones chez NTT Docomo va continuer à baisser. L’iPhone est en effet une valeur sure chez les deux autres opérateurs majeurs de téléphonie mobile japonais. Chez les personnes interrogées clientes de KDDI (réseau Au, représentant 30 % des participants à l’enquête), l’iPhone représente presque la moitié (46,6 %) des mobiles utilisés.
Chez SoftBank Mobile (23 % des personnes interrogées), l’opérateur japonais historique qui a commencé à distribuer seul l’iPhone au Japon, l’iPhone représente 76 % des AppPhones utilisés par les participants à l’enquête. D’autre part, l’enquête a montré que les deux opérateurs KDDI et Softbank Mobile ont perdu quelques parts de marché au profit de NTT Docomo. KDDI est passé de 32 % à 30 % des utilisateurs d’AppPhones ayant participé à l’enquête. Et Softbank Mobile a perdu également 2 %, passant de 25 à 23 %.

Enfin, pour les tablettes, selon l’enquête de VRI, Apple règne encore en maître sur le marché japonais avec 50 %. Cependant, la concurrence des tablettes sous Android se renforce puisque par rapport au mois d’août, Apple perd 4 points. En deuxième position, on trouve les Nexus avec 12 %. Le marché est ensuite profondément émietté avec Sony (6 %) et Fujitsu (4 %). Samsung (4 %) et Amazon (3 %). Les tablettes bon marché d’Asus sous Android connaissent une croissance, passant de 1 à 3 %. Le reste des fabricants japonais ou étrangers n’ayant pas de parts marché significatives, sont regroupés sous la rubrique « Autres… » avec 18 % du marché.


avatar Tyrael | 
Pourquoi cette désaffection vis à vis de Samsung ? Il y a une défiance des Japonais vis à vis des Coréens ? (Je demande, hein… je ne connais pas l'historique des possibles conflits entres les deux pays)
avatar Homer Simpson | 
Ça me rappelle une amie japonaise dénigrant une autre en disant qu'elle avait un look coréen et qu'elle était probablement d'origine coréenne... Effectivement, ce n'est pas vraiment l'amour fou entre la Corée et le Japon.
avatar ElGringo13 | 
@Silverscreen : il est fort probable que les japonais pensent samsung comme responsable du déclin de certaines marques japonaises avec sa manie de noyer les marchés qu elle aborde comme la télé électroménager etc ... ou tout simplement ils aiment l iphone
avatar plodd5 | 
@hari-seldon : +1
avatar YanDerS | 
Ils sont quand même assez stupéfiants ces chiffres concernant les iMobiles au Japon
avatar bde245 | 
Ce n'est pas forcément l'effet d'une défiance des consommateurs vis à vis de Samsung : jusqu'à ce que Apple vienne changer la donne, le marché japonais était fait quasi exclusivement de téléphones présentés sous la marque des opérateurs, le nom du fabricant n'apparaissant pas ou peu (via les lettres initiales de la référence du produit). Samsung n'a pas ou peu adhéré à ce modèle, qui supposait que les fabricants proposent des modèles exclusifs à chaque opérateur. Mais n'a pas réussi non plus à s'en affranchir comme Apple a su le faire.

CONNEXION UTILISATEUR