La radio de rattrapage par podcast progresse

Anthony Nelzin-Santos |

Selon Médiamétrie, l'écoute de la radio en rattrapage par podcast progresse : alors que 7 auditeurs sur 10 écoutaient leurs podcasts téléchargés à l'unité ou par abonnemet l'an dernier, ils sont désormais 8 sur 10 à le faire. Médiamétrie n'a étudié que les podcasts d'une poignée de stations (Europe 1, France Bleu, France Culture, France Info, France Inter, France Musique, Le Mouv' et RTL), dont les podcasts sont très populaires, mais laisse échapper le phénomène encore vigoureux qu'est le podcasting « indépendant ».

Les auditeurs téléchargent en moyenne 15,5 podcasts par mois et en écoutent 12,1 — ce sont donc 78 % des podcasts téléchargés qui sont écoutés. L'année a été favorable grâce à une riche actualité, politique notamment. Les podcasts sont d'abord et avant tout écoutés à domicile sur ordinateur, notamment par des jeunes de 25 à 34 ans, les CSP+ et les franciliens.

Les comportements sont néanmoins très différents selon les supports d'écoute : les plus gros consommateurs sont ceux qui prennent à la lettre le concept de « baladodiffusion » et écoutent ainsi leurs podcasts en mobilité. Les auditeurs sur baladeur écoutent 15,8 podcasts par mois, ceux sur téléphone en écoutent 17,2 par mois.

Le plus grand catalogue de podcast est aujourd'hui sans aucun doute l'iTunes Store, qui regroupe les productions d'indépendants depuis 2005 (le terme podcast lui-même vient de la contraction d'iPod et de broadcasting, diffusion). Les radios ont investi le domaine depuis 2008, en en faisant un moyen d'écoute de rattrapage, et monopolisent depuis les classements.


avatar hellhasnofury | 
Effectivement . Puis, ils permettent d écouter autres choses, s'abonner à ses émissions de radio différentes, envoyer le lien à des amis etc...

CONNEXION UTILISATEUR