Apple empocherait 50% de l’abonnement à son futur service de presse

Mickaël Bazoge |

Ça coince entre plusieurs éditeurs de presse et Apple au sujet du futur service de lecture en illimité. Selon le Wall Street Journal, les conditions proposées par le constructeur sont loin de satisfaire les grands titres approchés par Apple : la Pomme prélèverait ainsi une commission de 50% sur le prix de l’abonnement, qui devrait tourner autour de 10 $ (cela pourrait évoluer). L’autre moitié se partagerait entre les différents médias participants, sur la base du temps passé par le lecteur sur leurs articles.

Apple News a fait son apparition au Canada avec iOS 12.2.

Ce partage de revenus ne serait guère du goût du New York Times et du Washington Post ; quant au WSJ, les discussions seraient plus productives. Les réticences peuvent se comprendre, sachant que les abonnements numériques proposés par ces titres vont de 10 $ à 39 $. Les publications craignent la cannibalisation de leurs abonnements par le service d’Apple, moins cher et plus complet puisqu’offrant l’accès à un ensemble de quotidiens et de magazines.

Avec leurs propres abonnements, ces titres récupèrent en plus des informations précieuses pour alimenter leurs bases de données, comme les adresses e-mail et les coordonnées bancaires de leurs lecteurs, toutes choses qu’Apple garde pour elle. Le constructeur a néanmoins une carte à jouer : Apple News est installé d’office sur tous les appareils iOS et les Mac. L’app draine 85 millions d’utilisateurs, malgré une présence réduite à trois pays (bientôt quatre, avec le Canada)1.

Ce nouveau service présenté comme le « Netflix de la presse » est la réinvention de Texture, une application acquise par Apple l’an dernier. On en trouve des traces dans la bêta d’iOS 12.2. Le WSJ rapporte également qu’Apple aurait dans ses cartons un « package » comprenant l’offre presse, l’accès au service de streaming vidéo et du stockage iCloud.


  1. Le widget News, seule incarnation d’Apple News dans les pays où le service n’est pas disponible, fait la pluie et le beau temps sur la presse locale comme en France. ↩︎

Tags
avatar bibi81 | 

Le travail est fait par les éditeurs et c'est le distributeur (ici Apple) qui prend la plus grosse part du gâteau !!

avatar MrYOSS | 

@bibi81

Cependant Apple permet une très bonne mise en avant. Mais je suis entièrement d’accord avec vous 50% c’est beaucoup trop élevé j’aurais plus vu du 10-15%

avatar Saussau083 | 

@MrYOSS

Pourquoi pas 30 comme sur l’App Store, c’est le plus logique je trouve, faut pas oublier qu’Apple offre un parc de plusieurs centaines de millions d’appareils iOS et macOS a ces éditeurs !

avatar byte_order | 

@Saussau083
1) ce n'est pas *offert* puisque Apple exige 50% de leurs recettes pour y accéder. C'est *payant*, donc.

2) ce n'est pas *son* parc de plusieurs centaines de millions d'appareils iOS et macOS, c'est le parc des propriétaires d'appareils iOS et macOS. Apple a *déjà* vendu ce parc, elle ne peut donc pas le *louer* en plus.

3) La seule chose que Apple possède encore sur ce parc - celui sous iOS uniquement pour l'instant, macOS y échappant encore (mais pas avec ses réglages par défaut) - c'est son verrou exclusif sur la distribution d'applications natives qu'elle a implanté au coeur de iOS.

La part de marché des terminaux sous iOS au USA incitera probablement la presse américaine à céder face à la pression des lecteurs. Elle aurait pu depuis très longtemps monter une offre de kiosque digital au forfait si elle avait fait l'effort de s'y mettre, c'est un constructeur de l'appareil de lecture en position majoritaire qui lui siphonnera ses gains et son lien direct avec le lecteur, tant pis pour elle.

Dans le reste du monde, à part quelques rares exception (Japon ?), les terminaux iOS ne sont pas assez majoritaires pour que la presse concernée accepte un tel deal clairement en sa défaveur.

avatar Saussau083 | 

On verra bien comment se déroulent les négociations en France... En tout cas c'est sur qu'a 50% de comm' faudra réfléchir a deux fois, mais je trouve ça vraiment trop élevé

avatar iPop | 

@MrYOSS

Sûrement les mêmes raisons que autres les augmentations en ce moment.

avatar pagaupa | 

Mdr...ils ne doutent de rien chez Apple...

avatar narugi | 

Scandaleux... Si, les rédactions peuvent bénéficier d’une mise en avant cela se paie au prix de leur rentabilité.

avatar Moebius13 | 

Apple, aucune limite à l'avidité, 50% et pourquoi pas 80%?

Mais que cherchent-ils ? Cela ne leur suffit pas que les ventes des IPhone se cassent la figure en raison des tarifs complètement déconnectés des réalités ? Ils veulent aussi que leurs fournisseurs de contenus se passent de leurs services ?

30% comme sur l'app store c'était déjà beaucoup mais plus raisonnable, mais 50% faut vraiment douter de rien.

Tim Cook aura décidément tout fait pour contenter les actionnaires et faire croître le CA, par contre l'image de marque en prend un sacré coup d'année en année.

avatar MarcMame | 

@Moebius13

"Apple, aucune limite à l'avidité, 50% et pourquoi pas 80%?"

Pourquoi pas en effet.
Ils sont finalement moins gourmand que la grande distribution qui dépasse très souvent les 50% de marge ce qui ne vous empêche pas d’aller faire vos courses chez carrefour, auchan, leclerc ou monoprix sans vous offusquer plus que ça.

avatar Ducletho | 

@MarcMame

C’est complètement faux.
Au mieux après impôts il reste 2% de marge pour le distributeurs
Apple joue dans une autre catégorie pour la renta.
Pas la peine de jouer les révisionnistes pour se donner bonne conscience ( enfin si tu bosses pour Apple sinon c’est aussi con de soutenir et de justifier banque rotchild sans y travailler)

avatar Nexon99 | 

De pire en pire leurs marges...

avatar albanet | 

Toujours Plus de cupidité pour quoi au final... ha il est beau leur trésor de guerre de 200 milliards ! Tellement de pognon qui ne sert à rien et en même temps toute la chaîne de production a la distribution est payée à coups de triques. Et en plus ça se veut « écologique », « engage » et tout... qu’est ce que ça peut leur foutre de même distribuer gratuitement la presse. Ils s’enorgueilliraient à soutenir un secteur en difficulté et ça ne coûterai rien ou presque ....

avatar iPop | 

@albanet

Je crois ça ils l’ont déjà faite, le Kiosque, a l’epoqe

avatar anonx | 

J’espère qu’ils arrêteront de faire les lèches cul et fracasserons la pomme comme il se doit dans leurs articles ☺️

Bravo la pomme continues... tu la mérites ta rouste plouf ☂️

avatar eric691 | 

Prélèvement à un niveau de mafieux

avatar Rigby | 

Vu l’état du secteur de la presse c’est juste honteux ... On a déjà SFR Presse, LeKiosk et ePresse en France, si Apple réussit à convaincre les éditeurs c’est juste incompréhensible.

CONNEXION UTILISATEUR