The Brian Jonestown Massacre

deserty |

La sortie prochaine d’une anthologie en deux disques et 38 morceaux est une bonne occasion pour parler d’une formation pourtant née à l’aube des années 90 et responsable d’une bonne dizaine d’albums mais restant étrangement confidentielle en Europe : le Brian Jonestown Massacre. La rumeur raconte que, depuis sa création, le groupe a connu une cinquantaine de membres au cours des années, un seul est présent depuis le début : son leader, au (mauvais) caractère bien trempé, Anton Alfred Newcombe. Celui-ci, nourri aux Rolling stones période Brian Jones (d’où le nom du groupe), compte parmi ses connaissances les Warlocks, Dead Meadow et les Dandy Warhols. Tout ceci nous donne ainsi une idée assez précise de ce à quoi il faut s’attendre : une sorte de pop-rock-folk psychédélique, un peu comme-ci Bob Dylan interprétait des chansons écrites par Echo and the Bunnymen et était accompagné par les Spacemen 3. Mais restons en là pour les descriptions hasardeuses, la dernière livraison de la formation s’appelle And this is our music : jetez-vous sans plus tarder sur ce disque magnifique, d’une fraicheur incomparable et laissez-vous ensorceler par les merveilles que vous y trouverez, du tubesque when jokers attack au génialissime You look great when I’m fucked up ( Calexico interprétant Minas de Cobre sous LSD), en passant par le splendide Tschusse. Vous ne le regretterez pas. Si vous en doutez, profitez de la page mp3’s du site officiel qui est, disons, bien fournie…vous y trouverez en effet L'INTEGRALITE de leur discographie à télécharger GRATUITEMENT. Anton semble se moquer royalement de vendre des disques et propose à ses fans de les télécharger, tous.


CONNEXION UTILISATEUR