Luxe, calme et volupté

deserty |

Formé en 1992, le groupe Labradford s’est révélé être, aux côtés de Tortoise, une des figures de proue du renouveau du rock, des aventuriers qui décidèrent de mettre les guitares en veilleuse, des illuminés notoires plaçant le silence au centre de leur musique allant puiser leur inspiration du côté d’Erik Satie ou d’Arvo Pärt.
Quiet City est la quatrième échappée hors de Labradford de son leader Mark Nelson et marque également une sorte de retour en arrière pour son projet solo électronique Pan American. L’instrumentation traditionnelle (guitare, batterie, basse, trompette...) a repris sa place sur le devant de la scène et se love confortablement dans une couverture sonore électronique faite de bourdonnements et d’acouphènes. L’auditeur est alors plongé dans une atmosphère cotonneuse où se rencontrent sérénité et bien-être, porté par une musique contemplative et délicate qui le coupe du monde extérieur. Une musique qui illustre parfaitement cette impression de quiétude que l’on ressent dans le demi-sommeil du matin, quand on ne dort plus vraiment mais que l’on n’est pas tout à fait réveillé. Quarante-cinq minutes de douceur dans un monde de brutes.
Un inédit tiré des sessions d’enregistrement à télécharger ici.
Plus de détails sur l’album Quiet City et des extraits à écouter à cette adresse.
Album disponible sur l'iTunes Music Store.


CONNEXION UTILISATEUR