Apple songerait à Intel pour ses terminaux iOS

Christophe Laporte |

Le grand drame pour Intel, c’est d’être passé à côté de l’iPhone et de l’iPad, et du boom des smartphones et des tablettes de manière générale. Si le géant des semi-conducteurs n’a pas convaincu Apple d’utiliser ses technologies pour ses microprocesseurs, il essaierait de convaincre la marque à la pomme d’utiliser ses produits pour les puces radio de ses prochains terminaux.

Selon Kommersant, Apple aurait décidé de se séparer à terme de Qualcomm pour qui ce serait un véritable coup dur. Le journal russe ajoute que le Californien songeait à Intel, mais ce ne serait pas la seule option envisagée.

La société américaine a tout ce qu’il faut pour satisfaire Apple à ce niveau-là. En 2010, elle avait absorbé la division mobile de l’entreprise allemande Infineon avec laquelle la firme de Cupertino travaillait. C’est elle qui avait fourni notamment la première puce 3G de l'iPhone.

À l’époque, le PDG d’Intel — Paul Otellini — avait même consulté Steve Jobs au sujet de cette acquisition (lire : Infineon : le patron d’Intel aurait consulté Steve Jobs). On ignore si cela a eu un lien de cause à effet, mais peu de temps après Apple larguait Infineon pour Qualcomm.

Quoi qu’il en soit, il y aurait plus que des discussions entre Intel et Apple. Les deux sociétés auraient déjà dans leurs labos un prototype d’iPhone 5 avec une puce Intel. Toutefois si les deux sociétés décident de passer à l’acte, il devrait se passer pas mal de temps avant le lancement d’un iPhone estampillé Intel au niveau de la radio. Les sources de Kommersant évoquent deux ans de développement. Cela ne devrait donc pas se faire avant 2015.


avatar Florian1293 | 
J'ai flippé, j'ai cru que c'était le SoC qui passait à Intel...
avatar popo69 | 
Oui il fallait lire la puce du premier iPhone 3G. Je corrige
avatar ipych | 
@AgainstStupidAN : 'Je pense que tout le monde s'en tape (a part qq amateurs eclairés)' Qui es-tu pour dicter quels sujets sont susceptibles d'intéresser les lecteurs de MacGé ?! La rédaction propose et on dispose, c'est très bien comme ça.
avatar lgda | 
@AgainstStupidAN : 'Je pense que tout le monde s'en tape (a part qq amateurs eclairés) de savoir que : 1/ existe une puce radio ds un iphone 2/ elle est estampillée infineon, justin bridou ou intel.' Moi même je m'en tape un peu en effet, mais cet article a tout à fait sa place sur un site spécialisé Apple. Tu n'es pas obligé de tout lire et surtout pas de tout commenter...
avatar YanDerS | 
Partenariat pas impossible pour certains CPU futurs mais pour satisfaire Apple, Intel devra satisfaire à pas mal de ses exigences, assez relevées façon sauce chili Pour des eventuelles iTab 13" ou 15" à l'avenir, ça pourrait le faire
avatar Kevelian | 
Si Intel rentre dans les iDevices ça n'en sera que mieux vu les efforts qu'ils vont faire pour y rester.
avatar YanDerS | 
c'est vrai qu'Apple et ses produits étant une vitrine, Intel pourrait être prêt à faire des efforts considérables pour répondre à ses besoins. Et pour Cupertino, le fait d'avoir à sa disposition de manière conséquente un des plus importants fondeurs et concepteurs de processeur au Monde, ne pourrait que l'intéresser. Tout dépend des projets et de la roadmap d'Apple, et de ce que Intel aura vraiment à lui proposer et à lui garantir en conséquence
avatar PachaColbert | 
Intel a fait un gros boulot avec sa plate forme Haswell au niveau économie d'énergie qui a permis de booster l'autonomie notamment du Macbook Air et des portables qui en sont équipés. Cela a eu aussi pour conséquence de porter un rude coup à la Surface RT de Microsoft. en effet la RT n'avait plus comme avantage déterminant son autonomie, les tablettes Windows 8 sous Haswell étant tout aussi performante dans ce domaine et dotées d'une logithèque impressionnante. Pour les processeurs, je pense qu'Apple voudra garder son indépendance en concevant ses propres processeurs pour les futurs iPhone et iPad.
avatar Florian1293 | 
@MachX : Logitheque impressionnant certes, mais pas du tout adapté au tactile, donc intérêt très limité.
avatar YanDerS | 
"Pour les processeurs, je pense qu'Apple voudra garder son indépendance en concevant ses propres processeurs pour les futurs iPhone et iPad." plus que probable, cependant il faut voir ce que Apple projette par ailleurs et si les solutions qu'Intel prépare pourraient y répondre. Je pense que le problème pour Apple n'est pas tant dans la différence x86/arm que dans le ratio perf/watt qui lui est toujours au cœur de la problématique du Mobile. Si Intel en arrive à pouvoir produire des solutions modulaires selon les besoins d'Apple, avec des ratios bluffants, je vois mal comment Cupertino pourrait en faire l'impasse.
avatar nessbeal | 
Si l’architecture des appareils iOS change avec l'intégration d'un processeur intel, cela ne risque t-il pas de créer une fracture dans la compatibilité logiciel (app) ? Je crains que la pérennité des app (jeux, etc.. ) acheté sous architecture ARM soit compromise.
avatar nessbeal | 
@P.Gomes : J'ai bien lu la news mais je ne l'avais pas tout à fait comprise. J'avais un doute .
avatar YanDerS | 
"Si vous aviez lu l'info, vous auriez vu que l'on parle ici de puce radio, pas d'un éventuel remplacement des puces ARM..." ouais sauf que les puces radio on s'en fout un peu là. Ce qui est bien plus interessant dans l'arrière-cour, c'est la danse du ventre que Intel fait à Apple, et ce qu'ils sont prêts à faire pour que Apple les choisisse pour leurs futurs projet d'iMobiles. Qu'Apple veuille avoir ses propres architectures de puces, soit c'est un fait, mais il n'est pas dit que les mobiles ne continueront pas à se diversifier à l'avenir, en réclamant de plus en plus de puissance. Et si Intel arrive à produire des puces alliant puissance et très basse conso... on ne peut jurer de rien.
avatar PachaColbert | 
C'est bien en effet le ratio Perf/watt qui intéresse Apple au plus haut point pour ses appareils mobiles. Intel pourrait équiper un combo tablette/portable de ce point de vue chez Apple si Apple se décidait à transformer son Macbook Air et d'en faire un ordinateur/tablette. La logithèque d'OS X y tournerait parfaitement et l'autonomie serait impeccable. Mais pour l'iPad actuel ou l'iPhone, ce sera plus dur et pas pour demain d'après moi. Pour l'instant avec ARM, Apple a le ratio Perf/watt et la logithèque. Intel est moins performant dans ce domaine que ARM et le problème est que la logithèque poserait problème. Les développeurs sont-ils prêts à suivre ?
avatar YanDerS | 
"Intel pourrait équiper un combo tablette/portable de ce point de vue chez Apple si Apple se décidait à transformer son Macbook Air et d'en faire un ordinateur/tablette. La logithèque d'OS X y tournerait parfaitement et l'autonomie serait impeccable." mmm, j'y crois guère, notamment parce que ce qui fait l'intérêt des tablette c'est l'utilisation tactile et donc les ergonomies logicielles adaptées en conséquence. Donc pour une tablette OS X, avec l'eternelle barre de menu, le dock... S'il y a un jour des tablette dans des formats plus grands que l'actuel iPad, ce sera très certainement sous iOS. Mais est-ce que ce sera sous proc ARM Axx ? C'est là que Intel a peut-être une carte à jouer. En ce qui concerne le problème de la logithèque, un format tactile plus important, permettant des logiciels plus ambitieux et élaborés, nécessiterait de toute façon un nouvel environnement de développement. Donc...
avatar YanDerS | 
tu devrais sortir plus souvent de chez toi
avatar winstonsmith | 
@Francis Kuntz : Heu tu sais tu devrais lire les articles quand même
avatar napuconcture | 
Qualcomm est un gros concurrent d'Apple, c'est logique qu'Apple cherche à s’en défaire comme dans le cas de Samsung. Chaque puce radio vendue permet à Qualcomm de parfaire les architectures motrices des systèmes Android et Windows Phone. Il est en parallèle possible qu'Apple souhaite intégrer le module radio dans le SOC comme sur les SOC très haut de gamme Qualcomm qui sont intégrés dans les Samsung, Sony, HTC et Nokia, pour des raisons à la fois de coût, de place, et de consommation énergétique.
avatar YanDerS | 
"Il est en parallèle possible qu'Apple souhaite intégrer le module radio dans le SOC comme sur les SOC très haut de gamme Qualcomm" c'est evidemment ce que Intel va essayer de vendre à Apple pour ses puces x86 basse conso
avatar neochti | 
"le Californien songeait à Intel" LOL Autrefois on parlait du couple WINTEL. Apple serait il devenu le nouveau Microsoft ?

CONNEXION UTILISATEUR