YouTube Music Premium : bascule instantanée entre lecture audio et clip vidéo

Stéphane Moussie |

Un peu plus d’un an après son lancement, YouTube Music ajoute une option pratique pour ses abonnés Premium. Deux nouveaux boutons en haut de l’interface de lecture permettent de basculer instantanément de la lecture audio (avec la jaquette du morceau) au clip musical (s’il est disponible), et inversement. Plus de cinq millions de titres bénéficient de cette nouveauté.

Le système est bien pensé : si le clip comprend une intro avec des dialogues ou d’autres choses qui ne font pas partie de la piste de l’album, ceux-ci sont automatiquement zappés quand on bascule sur la lecture audio.

Cette option s’ajoute à un réglage global qui permet de désactiver tous les clips pour ne garder que la lecture audio. Les utilisateurs gratuits de YouTube Music n’ont quant à eux pas le choix, le clip vidéo est forcément activé et la lecture à l’arrière-plan ne fonctionne pas.

Le mois dernier, YouTube a annoncé un partenariat avec Universal Music autour de la remasterisation de plus de 1 000 anciens clips. Plus de 100 clips ont d’ores et déjà été remis en ligne en version restaurée, dont des vidéos de The Killers, Kiss, Lady Gaga, Beastie Boys et Tom Petty.

YouTube Music Premium, qui comprend tout le catalogue musical de YouTube sans publicité, coûte 9,99 €/mois (ou 12,99 €/mois sur l’App Store). YouTube Premium, qui supprime en plus la pub sur l’intégralité des vidéos de la plateforme, coûte 11,99 €/mois.

avatar mryonce | 

La coupure en basculant de l’un à l’autre est assez frustrante ..

avatar rua negundo | 

« si le clip comprend une intro avec des dialogues ou d’autres choses qui ne font pas partie de la piste de l’album, ceux-ci sont automatiquement zappés quand on bascule sur la lecture audio. »

Ça doit être compliqué à mettre en place car beaucoup de clips ont en effet une durée légèrement différente de la piste audio et contiennent, pas seulement au début et à la fin mais parfois aussi au milieu de la chanson, des bruitages ou séquences qui ne sont pas sur la piste audio.

Comment coordonner tout ça de façon harmonieuse et transparente pour l’utilisateur ?

avatar machin44 | 

YouTube Premium à 11,99 € ?
Je le vois à 15,99 € partout 🤨

avatar delolia | 

@machin44

Je paie bien 11,99 pour le premium. 15,99 (ou16,99 je sais plus) c'est le prix du pass familial.

avatar machin44 | 

@delolia

Je comprends pas il me propose que celui à 15,99 et me donne le prix du forfait famille à 22,99.
Moi pas comprendre.

avatar jaymcfly | 

@machin44

C’est parce que tu passes par ton iPhone, va sur le site YouTube depuis le web. T’auras les prix de Google et pas ceux avec les 30% d’Apple

avatar machin44 | 

@jaymcfly

Ah impeccable, merci !

avatar DareMac | 

Je comprends pas l’idée des vidéos et de la musique. Quand j’écoute de la musique en me baladant, en étant assis sur le divan, ou peu importe, je ne regarde pas des vidéos en même temps... J’écoute de la musique. Je ne la regarde pas. Bref.

avatar jean_claude_duss | 

@DareMac

C’est ce que fait pas mal de monde : mettre la musique sur sa tv avec les clips qui tournent comme si tu regardais MTV !

avatar DareMac | 

@jean_claude_duss

MTV ne diffuse plus de clips vidéos depuis longtemps, justement. ;-)

avatar jean_claude_duss | 

@DareMac

🙈🙈 je suis vieux moi, je connais pas ces choses la !

avatar Laurent H | 

Stéphane devrait faire plus souvent des actus avec des liens vers des vidéos de KISS.

avatar Nesus | 

C’est quand même génial comme système. Lancer un service gratuit sans pub. Mettre de la pub jusqu’à saturation. Faire payer la tranquillité. Comment être gagnant dans tous les cas.

avatar fte | 

@Nesus

Je ne comprends pas ce que tu veux dire.

Tu as le choix. Tu peux te farcir la pub et payer en temps de cerveau, ou tu peux ne pas te farcir la pub en allant ailleurs ou en payant.

YouTube n’est pas une œuvre caritative.

avatar rua negundo | 

@fte

Si, je pense que tu as compris.

Il ne s’agit pas de s’étonner que Google cherche à maximiser ses profits. Pas de fausse naïveté.

Il s’agit de porter un regard critique sur la stratégie employée : mettre durant des années à disposition un service non facturé et avec peu de publicité, en sachant pertinemment qu’un tel modèle économique n’est pas viable, mais utiliser sa puissance financière pour financer à pertes durant des années un tel service. Attendre que les concurrents disparaissent et que les utilisateurs soient nombreux et captifs. Une fois ces objectifs atteints, proposer un service payant, économiquement viable cette fois, et dégrader le service gratuit (plus de publicités) pour inciter fortement les utilisateurs captifs, qui n’ont plus de concurrents à disposition, à passer au payant.

Oui on a le droit de le critiquer.

Si je suis très riche, je peux ouvrir une boulangerie et vendre la baguette de pain, de qualité, à 5 centimes pendant des années. Attendre que les concurrents meurent un par un puis passer la baguette à 1,20 € une fois les concurrents disparus. Et bien, c’est interdit.

avatar fte | 

@rua negundo

"Oui on a le droit de le critiquer."

Je n’ai jamais prétendu le contraire. Moi-même je m’adonne volontiers à ce sport particulier.

Mais YouTube n’a jamais été gratuit. Ni aucun service "gratuit" du web, particulièrement ceux nés en Californie. Si c’est gratuit (rien ne l’est), vous êtes le produit, aka vous payez en données personnelles, en temps de cerveau. YouTube a toujours été une entreprise du capitalisme de la surveillance.

Il y a de quoi critiquer. Critiquer le capitalisme de la surveillance (je me fais bien allumer sur ce site pour ces critiques), ou critiquer l’auteur du message initial pour sa croyance en la gratuité de YouTube qui ne l’a jamais été.

Oui, on a le droit de critiquer. C’est même parfois un devoir citoyen.

avatar fte | 

@rua negundo

"Si je suis très riche, je peux ouvrir une boulangerie et vendre la baguette de pain, de qualité, à 5 centimes pendant des années. Attendre que les concurrents meurent un par un puis passer la baguette à 1,20 € une fois les concurrents disparus. Et bien, c’est interdit."

La comparaison est erronée. Vendre des produits matériels à perte est souvent interdit, quoique pas partout sur le globe.

YouTube n’a jamais vendu de produit matériel à perte. YouTube a fait évoluer les moyens de paiement de son service : données personnelles, temps de cerveau, devises. On pourrait même argumenter que YouTube a toujours été profitable, après valuation des données personnelles collectées puis activées.

avatar Gueven | 

Ils devraient plutôt améliorer YouTube Music qui est encore loin des standards actuels en terme de fonctionnalité ou de stabilité.
Pour l’instant je reste encore sur Google Play Music.

avatar fte | 

@Gueven

"Ils devraient plutôt améliorer YouTube Music"

Je crois que c’est en marche, d’après ce que je vois. Tant au niveau de l’app que du contenu... quoique ça reste assez typé vidéo, ce qui est certainement un différentiateur à défaut d’être universellement apprécié.

CONNEXION UTILISATEUR