Apple n'est pas emballée par une meilleure rémunération des artistes sur Apple Music

Félix Cattafesta |

Apple a exprimé sa prudence à l'idée d'augmenter les revenus des artistes musicaux sur les plateformes de streaming. Le parlement anglais a publié les résultats d'une enquête de 6 mois sur ces plateformes et sur les gains reversés aux artistes. Le rapport appelle à une « refonte complète du système », estimant que les musiciens touchent bien trop peu comparés aux labels et aux plateformes.

Le parlement britannique considère que les royalties devraient être séparées en deux : une moitié pour les artistes et l'autre pour les labels, comme ce qui se fait à la radio. D'après l'étude, les artistes toucheraient entre 13 % et 16 % des gains qu'ils génèrent tandis que les éditeurs et labels se partagent le reste. L'auteure de chansons pop Fiona Bevan a révélé qu'elle n'avait gagné que 100 £ pour un titre figurant sur l'album Disco de Kylie Minogue, qui a été classé numéro 1.

Évidemment, les labels refusent tout changement en expliquant que les plateformes de streaming sont différentes des stations radio et que l'argent gagné est réinjecté pour les nouveaux artistes. Les représentants des plateformes se défendent en expliquant que 70 % de leurs revenus sont déjà reversés aux labels. Pour Elena Segal d'Apple Music, « il s'agit d'une activité à marge restreinte, il ne faudrait donc pas grand-chose pour tout bouleverser ».

Trois majors sont accusés de manque de transparence : Sony, Universal et Warner Music. Le guitariste Nile Rodgers a expliqué qu'il était presque impossible de savoir combien d'argent était reversé par écoute et il considère que ce n'est « pas une bonne relation ». Les chiffres sont assez difficiles à obtenir, car provenant de sources différentes et se contredisant parfois. Dans une lettre aux artistes, Apple avait expliqué payer 0,01 $ par écoute aux ayants droit. Le site The Trichordist expliquait l'année dernière qu'Apple Music dispose d'un des programmes de rémunération les plus généreux, devant Spotify et YouTube.


avatar ruru75020 | 

Au-delà de la rémunération à l’écoute, j’aimerai si ce n’est pas déjà le cas qu’Apple offrent un « bonus » lorsque les sources chargées par les major sont en Hi-res. Comme il est dommage de voir des centaines d’albums potentiellement en hi-res qui ne sont disponibles qu’en lossless voir en rien du tout. Ou alors de voir un album 24/192 n’être dispo qu’en 24/44.1.
Ce sont des piailleries pour certains mais ces histoires de licences audio HD sont un vrai enfer sur Apple Music.

Mais bon ça vient d’arriver j’espère que le catalogue sera encouragé plus fortement à migrer plus efficacement au-delà du simple Atmos qui est un plus indéniable (quand le master est bien fait sinon 🤮) mais qui gagne à être en HD.

avatar vincentn | 

Et pendant ce temps-là les majors s’entendent et vont se gaver encore plus sur les vinyles, en plus de tout le reste. Les perdants à chaque fois, l’artiste et l’auditeur.

https://www.telerama.fr/musique/le-prix-des-vinyles-flambe-les-disquaires-independants-tremblent-6926786.php

Il serait peut-être temps que le législateur, les associations de consommateurs et la commissaire européenne à la concurrence notamment se penchent sérieusement sur ce cartel dans le monde de la musique enregistrée.

avatar misterbrown | 

Les enfoires.
Pas emballée non plus pour payer ses impôts dans les pays respectifs.
Think different qu’ils disaient.

avatar iftwst | 

@misterbrown

Qui est emballé de payer des impôts ? Ou tu en mets parfois un parfois un peu plus dans ton chèque aux impôts certaines années car tu aimes ça ?

Ou tu fais parfois des travaux au black pour éviter de payer davantage ?

avatar en chanson | 

@iftwst

Profiter d'un système d'éducation et de santé gratuit, oui j'aime ca

avatar Paquito06 | 

@en chanson

"Profiter d'un système d'éducation et de santé gratuit, oui j'aime ca"

A moins de vivre dans un paradis fiscal, un micro-Etat, ou certains Etats du Moyen Orient, on n’a jamais vu ca.

avatar JOHN³ | 

@iftwst

Viens vivre en Amérique avec moi, dans 6 mois tu seras content de payer tes impôts en France :)

avatar fredsoo | 

@iftwst

C’est ce que font tous les artisans.
Achats de fournitures perso en tout genre payé en liquide avec l’argent du black.
L’artisanat première entreprise de France, sans aucun doute la plus grosse fraude fiscale de France aussi 😁

avatar vincentn | 

@misterbrown

Je pense que dans la logique d’Apple, c’est que pour passer de 15% à 50% de rémunération aux artistes, les labels ne souhaitent pas rogner sur leur monstrueuse part et exigent (ou le législateur) qu’Apple mettent la main au pot, genre passer de 70 à 80 % de reversements. Apple rappelant juste qu’elle reverse déjà 70 % à ces labels (à eux de se débrouiller avec leurs artistes), et qu’elle ne serait plus rentable en cas de hausse.
Bref, un classique qui va devoir payer.

avatar pacolapo | 

Les enfoirés ? T’a lu tout l’article ?

« Apple Music dispose d'un des programmes de rémunération les plus généreux, devant Spotify et YouTube. »

avatar brunnno | 

@pacolapo

C’est pas en se comparant à autrui qu’on peut juger de sa "générosité " ou de quoi que ce soit d’autre…

avatar r e m y | 

Mais ce n'est pas en contradiction... Apple rémunère mieux que les autres plateformes mais ils rémunèrent les "ayant droits" (labels) et ne semblent pas vouloir que les artistes eux-mêmes soient mieux rémunérés.

avatar cosmoboy34 | 

@r e m y

Qu’est-ce que tu en sait ? Ils indiquent jusque ce qu’ils payent. Après les arrangement majors artistes ça ne les regarde pas.

Apple n’a pas à prendre la responsabilité de la mauvaise parité du gâteau du streaming.

Les artistes sont mal rémunérés par les majors pas par les services de streaming.
Les gouvernements devraient obliger les majors à reverser plus.
meme 50% pour les artistes c’est pas assez

avatar r e m y | 

Mais c'est le titre et la première phrase de cet article! Je fais confiance au rédacteur quant à cette prise de position d'Apple considérant que ce ne serait pas une bonne chose que d'augmenter la rémunération des artistes, c'est tout!

avatar Adodane | 

@pacolapo

D’après Apple oui, ils vont pas dire le contraire lol

avatar Nexon99 | 

@pacolapo

+1. Apple Music dispose effectivement de la meilleure rémunération toute plateforme streaming confondu.
Mais il y a apparement quand même des disparités…

avatar lome_bbrr | 

@Nexon99

Une des meilleures, si ça avait été LA meilleure ils n’auraient pas hésité à le dire ..
Il me semble que Deezer paye plus 🧐

avatar r e m y | 

Mais le sujet c'est la rémunération des artistes!

Apple ne rémunère pas les artistes, mais les labels... donc certe, ils disent rémunérer plus que les autres plateformes (ce que Deezer et Spotify contestent d'ailleurs), mais Apple ne s'occupe pas de ce qui va aux artistes et, selon cet article, ils n'ont pas envie que la rémunération des artistes soit augmentée.

avatar Paquito06 | 

@misterbrown

“Les enfoires.
Pas emballée non plus pour payer ses impôts dans les pays respectifs.
Think different qu’ils disaient.”

Cet article fera plaisir. Il montre d’une part que les enfoirés ne sont pas ceux a qui on pense, d’autre part que les impots sont 4x plus eleves que la remuneration de l’artiste:
https://www.cmc-studio.fr/post/quelle-est-la-r%C3%A9paration-des-droits-sur-une-%C3%A9coute-streaming-et-sur-une-vente-de-disque

avatar nespresso92 | 

30% semble être une règle pour les plate-formes de streaming comme pour les App Stores.

Un pourcentage bien plus élevé que ce que prennent les magasins en 'dur' qui vendent les produits en physiques et dont les charges- coûts directs et indirects- sont supérieures.

avatar romainB84 | 
avatar Adodane | 

Ben en fait oui, on peut comparer à la radio. Du streaming c’est de la radio !

avatar Olivier_D | 

@Adodane

Sans pub, sans animateur, sans horaire précise, et sans orientation musicale. Ouai donc, c’est loin d’être de la radio du coup…

avatar Adodane | 

@Olivier_D

Avec les dizaines de milliers de radios qui existent à portée de clic, on va bien en trouver une sans pub ni animateur lol

avatar bibi81 | 

Avec les dizaines de milliers de radios qui existent à portée de clic, on va bien en trouver une sans pub ni animateur lol

Oui j'ai : https://lounge-radio.com/

avatar huexley | 

"il s'agit d'une activité à marge restreinte».

Clairement on lui fait 100% confiance. Tellement qu'ils avaient filé à tout le monde le torchon de U2 :D

avatar f-factor | 

En tant que musicien pour moi l’équation est simple : dans la mesure où mon seul distributeur numérique est Apple / Spotify et consors, je veux bien qu’ils prennent des frais de distribution et me laissent le reste. (Il s’agit d’en vivre hein, payer son loyer tout ça)

Le problème vient de l’ancien monde : ces « généreux labels et distributeurs » se sont bien rincés sur le dos des artistes et continuent de le faire en se plaçant comme intermédiaires entre le distributeur (apple etc…) et l’artiste en se servant royalement au passage…

Dans le nouveau modèle « distribution directe » que proposent Apple et Spotify, je ne vois pas pourquoi je devrais continuer à me faire racketter par les labels comme avant.
J’aimerais un contrat direct entre moi et Apple / Spotify

Malheureusement ils imposent de continuer à passer par un label/distributeur de l’ancien monde !

Il existe bien la possibilité de créer son propre label mais c’est très coûteux en temps et argent.

avatar en chanson | 

@f-factor

Le nouveau monde façon Appl€ ou Amazon, euh non merci

avatar romainB84 | 

@en chanson

avatar f-factor | 

@en chanson

L’ancien monde s’est bien servi sur notre dos avec ses passes droits et arrangements entre amis; sans parler du chemin de croix de la distribution…
Aujourd’hui un musicien peut potentiellement produire ET diffuser sa musique sans intermédiaires.
Reste que les intermédiaires sont encore imposés par Apple / Spotify etc pour distribuer un album.

J’aimerais tenter le nouveau monde, aux conditions que j’énonce plus haut dans les commentaires (contrat direct entre le musicien et le distributeur numérique) juste pour voir comment ça fait quand le compositeur/musicien voit directement où passe le pognon ;-)

avatar bibi81 | 

Malheureusement ils imposent de continuer à passer par un label/distributeur de l’ancien monde !

C'est qui "ils" ?

avatar f-factor | 

@bibi81

Apple / Spotify et consors

avatar bibi81 | 

Apple / Spotify et consors

Ce n'est pas dans leurs intérêts. Je crois plutôt que ce sont les majors qui imposent à Apple/Spotify et autres cette règle.

Tout comme Apple impose à Amazon de ne pas accepter de vendeurs tiers pour les produits Apple.

avatar ys320 | 

@f-factor

Tu peux publier sur toutes les plateformes via un distributeur du type Tunecore. Mais publier ne suffit pas il faut émerger, c’est le marketing qui fait le reste et les relations Majors Streaming sont biaisées, car ils sont actionnaires. Universal Music va entrer en bourse prochainement grace a ça.

avatar f-factor | 

@ys320

On est d’accord, mais tant que le passage par une major/ label/ distributeur reste obligatoire, on reste encore dans l’opacité des intermédiaires citée par l’article.
« Où est le pognon Lebowski ? » ;-)
Sous prétexte de « il faut absolument une maison de disque pour s’occuper du marketing / distribution » tu arrives à la fin du mois à te demander d’où sort ce chèque de 100 € alors que ton morceau tourne en boucle à la radio.
C’est le sujet de fond de l’article.

avatar Bigdidou | 

@f-factor

« Il existe bien la possibilité de créer son propre label mais c’est très coûteux en temps et argent. »

Hum.
Il y a un moment où il faudrait savoir.
Ça vaut donc le coup et coût d’adhérer à un label existant ou pas ?
Manifestement oui, donc.

avatar pagaupa | 

Ces services de steaming auront bien nické tout le monde! Vive le cd! On ne s’encombre pas avec dès milliers d’artistes qu’on aurait de toutes façons pas écouté... voire ignoré volontairement...

avatar ClownWorld 🤡 | 

Ça parle d’Apple dans le titre pour attirer les clics, puis on lit qu’Apple n’a rien à voir dans l’article…

avatar efj | 

Spotify a publié il n’y a pas si longtemps un portail pour expliquer le mécanisme de rémunération des artistes sur leur plateforme. C’est assez bien foutu: https://loudandclear.byspotify.com/

avatar Sometime | 

Mais que fait T.Swift!

avatar toto_tutute | 

Mais il y a un truc que je ne comprends pas, les labels/maisons de disques/majors reversent de toute façon une grosse part leurs revenus issus du streaming aux artistes et autres ayant droit en fonction des contrats, de leur popularité, etc. ?

avatar ys320 | 

@toto_tutute

Dans le mainstream, c’est a dire 80% de la consommation des grosses plateformes, les très gros artistes y trouvent leurs comptes, les petits rêvent et donc disent oui aux majors pour continuer a espérer et on peut les comprendre.

avatar lome_bbrr | 

@toto_tutute

Il me semble que sur le streaming le mode de rémunération est en fonction de la popularité des artistes et pas du tout en fonction du nombre d’écoutes. Tu peux écouter 10000 fois le même titre, si ton artiste est inconnu alors il n’aura rien.

Je crois avoir compris un truc comme ça à l’époque et Deezer militait pour changer ça. Je ne sais pas où ça en est, c’était il y a 2 ou 3 ans

avatar sergiobzh | 

> Avec les dizaines de milliers de radios qui
> existent à portée de clic, on va bien en
> trouver une sans pub ni animateur lol

> Oui j'ai : https://lounge-radio.com/

Ou encore l’excellente Radio Paradise

avatar Insomnia | 

Apple aurait les moyens de forcer les majors à mieux payer les artistes, mais ça voudrait dire sûrement de réduire la marge de Apple car les majors vont sûrement pas renier sur la leurs…. C’est ça que j’aime pas chez Apple à partir du moment où cela touche au porte monnaie la marque ne bouge pas forcément.

avatar ⚜Dan | 

C’est 0,01 pour chaque écoute, donc être dans le top 1 ou pas, y’a que 1000 personnes qui ont écouter ta chanson. Rien d’impressionnant, C‘est écrit 0,01 lol

CONNEXION UTILISATEUR