Apple Music verse 0,01 $ par stream aux ayants droit 🆕

Mickaël Bazoge |

Apple Music paie aux ayants droit un cent par stream (0,01 $), révèle le service dans une « lettre aux artistes » accessible depuis le tableau de bord en ligne destiné aux labels et aux éditeurs. Ça parait peu, mais il faut savoir qu'en face, Spotify verse en moyenne entre un tiers et la moitié d'un cent par stream.

Bien sûr, en volume Spotify paie davantage avec ses 345 millions d'utilisateurs (dont 155 millions d'abonnés payants), alors que le dernier chiffre connu pour Apple Music, qui remonte à juin 2019, est de 60 millions. Toutefois, en valeur le service de streaming d'Apple est donc plus généreux.

Dans le courrier, Apple veut se mettre les artistes dans la poche : « Nous croyons qu'il faut payer chaque créateur au même taux, que chaque lecture d'un morceau a une valeur, et que les créateurs ne devraient pas avoir à payer pour promouvoir [leur musique] ». La Pomme préfère gérer seule les mises en avant éditoriales sur Apple Music1.

Les artistes ne sont pas directement payés par les plateformes de streaming : ces dernières versent les sous aux détenteurs des droits, ce qui inclut les maisons de disques, les éditeurs et les distributeurs. La part dédiée à l'interprète et au compositeur est un pourcentage de cette somme négociée avec tous les ayants droit.

Autre chiffre intéressant : 52% du total d'un abonnement Apple Music — soit 52 cents pour chaque dollar ou euro — part dans la poche des maisons de disques. Chez Spotify, le taux est assez proche, il oscille entre 50 et 53 cents en fonction des accords entre le service et les labels.

Mise à jour — Voici la lettre envoyée par Apple aux ayants droit (vue 9to5Mac) :

We believe in the value of music and paying creators fairly for their work. Since we launched the iTunes Store in 2003, we have helped millions of artists and songwriters make a living from music. As the discussion about streaming royalties continues, we believe it is important to share our values. We believe in paying every creator the same rate, that a play has a value, and that creators should never have to pay for featuring.

We pay the same 52% headline rate to all labels.

While other services pay some independent labels a substantially lower rate than they pay major labels, we pay the same headline rate to all labels. This means artists can distribute music however they like, knowing Apple Music will pay the same rate. Sign with a label or stay independent; we believe in the value of all music.

We pay the same headline rate for all compositions.

Without songwriters, there wouldn’t be recordings. That is why we have paid every publisher and licensor the same headline rate within each country. It’s also why we have invested millions to optimize publishing operations to ensure songwriters are paid as quickly as possible.

Our average per play rate is $0.01.

While royalties from streaming services are calculated on a stream share basis, a play still has a value. This value varies by subscription plan and country but averaged $0.01 for Apple Music individual paid plans in 2020. This includes label and publisher royalties.

We do not pay a lower royalty rate in exchange for featuring.

Apple Music’s team of global tastemakers hand-curate 30,000 editorial playlists. These tastemakers select music based on merit and we do not ask anyone to accept a lower royalty rate in exchange for featuring. The same is true for Apple Music’s personalized playlists and algorithmic recommendations.

As a result of our commitment to these values, Apple Music paid out royalties for more than 5 million recording artists around the world in 2020, over 1 million more than in 2019. The number of recording artists whose catalogs generated recording and publishing royalties over $1 million per year increased over 120% since 2017, while the number of recording artists whose catalogs generated over $50,000 per year has more than doubled.

Like others, we have looked at alternative royalty models. Our analysis has shown that they would result in a limited redistribution of royalties with a varied impact to artists. Per play rates would cease to be the same for every play of a song. But more importantly, the changes would not increase what all creators earn from streaming. Instead, these changes would shift royalties towards a small number of labels while providing less transparency to creators everywhere.

At Apple Music, our focus remains on artists and songwriters and finding new and innovative ways for all creators to make a living from music. With Apple Music, music fans around the world enjoy an uninterrupted ad-free experience while knowing their data is kept private and used only to enhance the overall music experience for them.


  1. L'App Store, qui obéit au même principe éditorial qu'Apple Music, présente néanmoins des publicités, payées par les développeurs, dans l'écran de recherche et les résultats d'une recherche.  ↩︎


avatar Madalvée | 

C'est ridicule, voilà pourquoi j'achète toujours ma musique.

avatar cecile_aelita | 

@Madalvée

avatar roccoyop | 

@Madalvée

Si tu penses qu’avec ta musique achetée les artistes gagnent plus... ce sont surtout les maisons de disque qui se gavent grâce à toi.

avatar Lemmings | 

@roccoyop ça dépend comment tu achètes. Si tu passes par les supports physiques ou des shop type iTunes oui, mais si tu achètes en direct sur Bandcamp, là c'est top pour l'artiste.

avatar supermars | 

@Madalvée

Non, ce n’est pas ridicule car potentiellement un artiste peut toucher un immense public qu’il n’aurait pas touché si ce public devait acheter 10-15€ un album. De plus, ce public élargi peut venir aux concerts.
Après, tout dépend du talent.
Donc un centime le stream de 30 secondes c’est bien et c’est démocratique d’une certaine manière.

avatar garoprod | 

@supermars

Rien ne dépend du talent. Les streams s'achètent, les algorithmes travaillent. Le nombre de streams ne veut rien dire, ne mesure en rien la popularité d'un artiste ni son talent et ne rapporte rien.

Les plateformes de streaming ne sont qu'un outil de marketing supplémentaire pour les artistes. Cela n'est en rien égalitaire. Les seuls gagnants sont les plateformes elles-mêmes.

avatar supermars | 

@garoprod

C’est vrai. Au moins en partie. Merci pour ce rappel.

avatar fendtc | 

Imagine que j’écoute une radio en streaming... (je choisis pas forcément ce que j’écoute... ok)
C’est quoi la rémunération ?
1 million d’auditeurs : 10.000€ la chanson ? Je crois pas!
J’aimerais bien une petite comparaison ! Histoire de voir :-)

avatar koko256 | 

@fendtc

1 milllions d'auditeurs ? Mais c'est énorme cela n'arrive quasi jamais. Déjà pour la télé c'est un bon score (OM PSG 1,7M) alors une radio... alors une radio en ligne.

avatar matackermann | 

@koko256

Audience des grosses tètes : un peu plus d’un million d’auditeurs.
Matinale de France Inter : 4 000 000 d’auditeurs

avatar koko256 | 

@matackermann

Manifestement c'est assez unique pour une radio. Et l'on ne trouve l'info que sur le site de radiofrance et quelques journaux dont certains qui citent aussi la concurrence qui doute des résultats de médiamétrie. Avec le streaming on a les vrais chiffres. Personnellement je connais une personne qui écoute cela le matin.

avatar matackermann | 

@koko256

J’ai travaillé dix ans en radio. Comme toutes les audiences, c’est sujet à discussion chez les directeurs d’antenne, surtout quand elles ne vont pas dans le sens des déçus. Néanmoins, l’indicateur de popularité est valable et la radio tient mieux le choc du virage numérique comparé à la télévision au niveau des audiences, même si le confinement lui a fait très mal. Heureusement il reste les podcasts, qui là fonctionnent encore plus fort.

avatar rua negundo | 

@matackermann

Les fameux communiqués « première radio sur les 35/44 ans CSP+ habitant dans des agglomérations de 100.000 à 250.000 habitants le mardi entre 9h45 et 10h30 »

avatar Louisgaga | 

@koko256

Si chaque français comme toi connais une personne ça fait potentiellement beaucoup..

avatar koko256 | 

@Louisgaga

Je ne sais pas si c'est du lard ou du cochon mais quelles que soient l'idée et le sens, non cela ne fait pas grand monde.

avatar vincentn | 

@koko256

Si vous saviez pour les « vrais »
chiffres du streaming. Achats de faux stream, trafic d’écoute… il y a tout un business derrière, notamment dans le rap (mais pas que).
Je vous conseille de lire la formidable enquête au long cours sur l’économie de la musique de Sophian Fanen, qu’il publie dans l’excellent site Les Jours. Elle s’intitule La fête du stream.

avatar koko256 | 

@vincentn

J'ai commencé le debut... l'icône avec la molette de souris en place de clitoris c'est un peu dommageable...

avatar Lemmings | 

@fendtc : on ne peut pas vraiment comparer. Une radio c'est gratuit à l'écoute. Donc les rémunérations... Et sur les radio web... laisse tomber !

avatar koko256 | 

Bizarre qu'Apple paye mieux à la chanson mais le même pourcentage du forfait. Apple est plus cher ?

avatar marc-5 | 

@koko256

Je pense qu’il y a une distinction à faire entre ayants-droits (créateurs) et maisons de disques qui ont des revenus différents reversés par Apple

avatar Adk3rn | 

@marc-5

Personnellement ça m’étonne et je ne suis pas convaincu de votre réponse. Les plateformes ont des accords avec les labels/maisons de disque, l’argent leur est reversée et ce sont elles qui reversent ensuite aux artistes. Donc Apple a peut être réussi à négocier avec les maisons de disques que plus d’argent arrive aux artistes (en gros, que les labels s’en mettent moins dans les poches). Je trouve ça assez curieux que Spotify n’ait pas réussi à le faire alors qu’ils pèsent plus lourd...

avatar moua | 

Le problème c’est que les auteurs (notamment dans le domaine de la hip-hop, mais pas que) ont divisé la durée des musiques pour multiplier les lectures.

De même, les jeunes qui écoutent beaucoup plus la musique, multiplient les lectures (et donc les rémunérations, et les charts) de certains titres.

Au contraire une personne qui écoute moins de titres dans le mois, paiera le même prix mensuel.
Et les artistes qu’il écoute seront faiblement rémunérés.

Bref, le system est cassé, il y a bien des projets pour changer ce mode de rémunération mais les gros major bloquent tout.

avatar Link1993 | 

@moua

J'avais pas pensé à ça... donc moi, écoutant un album de Transatlantic, contenant 4 morceaux de 30min, je le rémunère presque pas ?
Heureusement que j'ai acheté le CD ! 😬

avatar Baptiste_nv18 | 

@Link1993

Non, c’est son analyse qui est cassé. Lorsque vous écoutez un morceau, une écoute est comptée dès que vous avez écouté 30 secondes, peu importe si le morceau dur 30 ou 4 minutes.

C’est expliqué ici : https://artists.apple.com/support/109-understand-your-analytics (en anglais)

avatar Link1993 | 

@Baptiste_nv18

Bah, non, il dit bien que c'est l'écoute d'un morceau qui est rémunéré, pas la durée ! Que la comptabilisation se fasse à 30s ou 1min ne change rien, un album avec 12 morceaux de 3min rapportera plus qu'un album de 4 morceaux à 25min chacune...

avatar Louisgaga | 

@Link1993

Oui c'est bien ça.

A noter qu'un partage des revenus par utilisateurs est à l'étude chez plusieurs acteurs du streaming pour remédier à ce problème.
Si tu écoutes une fois un album pendant un mois donne tous les revenus iront à cet artiste là.
Et si ton voisin écoute 1000 morceaux de 1000 artistes différents alors les revenus provenant de son abonnement seront partagés auprès de ces 1000 ayant-droits.

avatar fte | 

@Baptiste_nv18

"Non, c’est son analyse qui est cassé."

Non non. C’est ta compréhension de son analyse qui est cassée.

Il vaut mieux une playlist de 20 titres de 3 minutes qu’une playlist se 10 titres de 6 minutes.

avatar hervemac | 

@moua

Alors je ne suis pas rentable pour mes artistes, moi qui écoute des chansons de 8,12, voir 15min le titre. Après mon Spotify est tout le temps allumé donc ça compense 😁

avatar Lu Canneberges | 

@moua

La solution de Deezer à ce niveau là est beaucoup plus intéressante et répond au problème non ?

avatar moua | 

@Lu Canneberges

Oui... mais il me semble que cette solution est bloquée par les majors.

La situation actuelle arrange les plateformes, les gros majors, et les clients s’en foutent.

Par contre les artistes, notamment en dehors de la cible hip-hop/jeune sont clairement lésés.

Même à 1 centime/titre, en retirant 30% pour la plateforme,

il faudrait en écouter 29 par heure pendant 8 heures chaque jour du mois avant que le client ne soit plus rentable.

Je vous laisse calculer à 1/2 centime par stream.

avatar fte | 

@moua

"Bref, le system est cassé"

Depuis 1950 environ. Hélas.

avatar Shawny | 

Donc si j’écoute plus de 1000 titres par mois, je mets Apple en faillite ? Dingue.

avatar bibi81 | 

Donc si j’écoute plus de 1000 titres par mois, je mets Apple en faillite ? Dingue.

Ou Apple va commencer à faire comme Spotify et baisser le montant reversé aux ayant-droits ;)

Ce type de service marche bien quand il y a toute la clientèle, celle qui écoute beaucoup mais aussi celle qui écoute peu (pour compenser celle qui écoute beaucoup).
Et comme les personnes qui consomment peu de musique n'ont aucun intérêt à souscrire à ce type de service, on voit apparaître les packs (musique + films + revues + ...) qui ont plus de chance d'avoir une clientèle la plus large possible.

avatar rua negundo | 

@bibi81

Je ne comprends pas cette logique de prix par stream alors qu’il s’agit d’un abonnement forfaitaire.

Apple et Spotify reversent à quelque chose près la même part de leur chiffre d’affaires aux ayant droits. Cela montre bien qu’Apple est ni plus généreuse ni plus radine que Spotify. Cela voudrait dire qu’actuellement les abonnés d’Apple Music écoutent en moyenne un nombre de titres moins élevé par mois.
En suivant cette logique de 1 cent garanti par stream, Apple Music devrait avoir intérêt à ce que les abonnés utilisent le moins possible leur service. Or, ça n’est pas le cas. Il s’agit de prix forfaitaires, plus les abonnés écoutent de titres par mois, plus la rémunération marginale de chaque titre diminue.

avatar Krysten2001 | 

@bibi81

« Ou Apple va commencer à faire comme Spotify et baisser le montant reversé aux ayant-droits ;) »

Peut-être pas vu que ce n’est pas la seule source de revenus d’Apple 😉🙃

avatar Nathalex | 

@Shawny

J’aurais dit que non si le montant de la rémunération des ayant droits est calculée ex post, une fois que toutes les écoutes de tous les abonnés ont été évaluées.

avatar ys320 | 

C’est bien que Apple dise enfin, que c’est les majors du disque qui se gavent. En plus elles sont actionnaires de Spotify et Deezer. Les artistes gagnent beaucoup plus sur la diffusion en radio (Fm) Le reversement à la SACEM est entre 7% et 12% du CA selon les radios.

avatar noisette | 

Donc si j’écoute 1 million de fois Apple reverse 10000 à l’artiste ou ils considèrent que je suis un auditeur unique même si j’écoute plusieurs fois le morceau

avatar Kaserskin | 

Donc au dessus de 33 musiques écoutées par jour, vous faites théoriquement perdre de l’argent a Apple ! 😬

Comme pour les salles de sport, les gros utilisateurs « vivent sur le dos » des non/petits utilisateurs 👍

avatar macosZ | 

C’est quand même ultra cradingue comme business model le streaming.

J’utilise spotify mais heureusement que je me rachète une conscience en continuant à acheter des disques

avatar AKZ | 

J’utilise Spotify pour découvrir des albums et des artistes comme on le faisait autrefois en allant écouter des vinyles à la Fnac sous une demi-sphère contenant de haut-parleurs. C’était vraiment sympa.
Ensuite j’achète les meilleurs albums, si possible directement aux artistes via leur site.

avatar macosZ | 

@AKZ

Je fais la même chose

Après pour les achats j’utilise surtout Bandcamp généralement le vendredi, ils filent l’intégralité aux artistes

avatar ClownWorld 🤡 | 

Qu’est ce que les commentaires sont chiants à lire, on croirait des collégiens

avatar lemonsieurduval | 

Sur la radio : c’est un pourcentage du chiffre d’affaire global qui revient aux artistes (dépend si c’est une radio musicale ou généraliste). Je n’ai pas le détail mais ce n’est pas négligeable si l’artiste est bien playlisté

avatar Louisgaga | 

Le dernier chapitre montre que les utilisateurs de Apple musique utilisent donc deux à trois fois moins leurs abonnements que ceux de Spotify?

avatar r e m y | 

J'ai un peu de mal à comprendre les calculs.... Spotify ou AppleMusic reversent aux ayant-droits 50% du montant des abonnements (qui sont similaires entre les 2) et pourtant AppleMusic rémunèrerait 2 a 3 fois plus chaque écoute???
Est-ce que, pour un même montant d'abonnement, un abonné d'AppleMusic écoute 2 à 3 fois moins de titres qu'un abonné Spotify? 🤔

(Au passage, heureusement qu'on ne peut plus payer son abonnement Spotify en achat in-app sur lesquels Apple prélève 15%... c'est toujours 7,5% de plus pour les ayants-droits)

avatar rua negundo | 

@r e m y

Exactement. C’est ce que je me demande aussi au commentaire #17

avatar Dustykid26 | 

Pour info, pour 1 000 000 de lectures, Spotify reverse environ 3000 €…

avatar loupsolitaire97 | 

@Dustykid26

Merci captain obvious, c’est écrit dans l’article...

avatar Dustykid26 | 

@loupsolitaire97

Ou ça ? 🧐

Pages

CONNEXION UTILISATEUR