Disney+ : le nombre d'abonnés commencerait à stagner aux États-Unis

Mickaël Bazoge |

Alerte orange pour Disney+ ? Alors que la plateforme de streaming a recruté à tour de bras depuis son lancement en novembre 2019 (au dernier pointage mi-juin, on avait dépassé les 100 millions), il semble que la croissance des abonnements, aux États-Unis du moins, ait atteint un plateau. Selon des chiffres de The Information, le service comptait au mois de juillet 110 millions de clients dans le monde… dont 38 millions sur le marché États-Unis + Canada, seulement un million de plus qu'il y a six mois.

Pour donner un ordre d'idée, Netflix comptait plus de 74 millions d'abonnés dans ces deux pays au premier trimestre 2021. Disney n'a pas voulu confirmer ces chiffres, parlant d'« inexactitudes factuelles » et d'un article qui ne reflétait pas la performance du service. On attendra donc les prochains résultats du groupe aux grandes oreilles, mais si d'aventure ces données s'avéraient, alors elles ne seraient pas de très bon augure pour Disney+.

Certes, avec 12 millions de nouveaux abonnés en six mois, la plateforme de streaming cartonne en Inde, ce qui fait d'ailleurs du pays le marché le plus important (38 millions d'abonnés). Mais l'abonnement y est vendu en moyenne 45 cents par mois, contre 8 $ aux États-Unis. Autrement dit, il faudra vendre beaucoup, beaucoup d'abonnements en Inde pour rentabiliser les investissements nécessaires pour attirer et conserver la clientèle.

Selon The Information, c'est la hausse de prix généralisée du mois de février pour refléter l'apport de contenus supplémentaires (+1 $ aux États-Unis, +2 € en France) qui a fini par refroidir les abonnés. Là aussi, cela reste à voir car en juin, Bob Chapek le patron du groupe Disney affirmait que le service de streaming se portait bien et n'avait pas constaté de taux de désabonnement significativement plus élevé à cause de la hausse des prix.

Et il y a la question épineuse du contenu exclusif : les séries Marvel marchent très bien, le Mandalorian aussi, mais derrière ces arbres la forêt est clairsemée. La qualité et la quantité des films et séries produits par la plateforme ont du mal à se comparer avec HBO Max ou Netflix. Quoi qu'il en soit, Disney+ pourrait tout de même parvenir à atteindre son objectif de 230 à 260 millions d'abonnés d'ici 2024, mais il faudra peut-être passer la deuxième au niveau du contenu.


Tags
avatar Liniuls | 

Le truc c’est que tous ces abonnements sont sans engagement. Du coup, je jongle. (Ou m’abonne un an quand y’a une promo… comme Disney + juste avant l’arrivée de Star)
On peut faire du troc aussi. Je « pirate » les codes mycanal de mes parents et leur prêtent Netflix en parallèle…
En revanche, je viens de laisser tomber Apple TV+ gratuit jusqu’à maintenant. Je me réabonnerai si un jour je me remet à For All Mankind ou The Morning Show. Mais y’a pas d’urgence. Et c’est un peu le problème avec les productions Apple…

avatar Vetsa | 

@Liniuls

Je suis tout à fait d’accord avec toi. On se plaint d’une augmentation de 2 euros par mois. Et même rapporté à l’année, le prix demandé est en deçà de ce que peut coûter certains produits Apple.

Sans compter que ce n’est pas une obligation de s’abonner à l’année!! Pour ma part, je jongle entre Netflix et Disney+, en fonction des mises à jour ou disponibilité de nouvelles séries ou épisodes.

J’y reste un mois ou plus et résilie pour me réabonner par la suite. C’est plus intéressant que de prendre un abonnement à l’année et de se contraindre à devoir regarder chaque jour quelques choses.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR