Les revenus des opérateurs ont reculé au troisième trimestre 2018

Mickaël Bazoge |

Au troisième trimestre 2018, les opérateurs se sont partagés 8,9 milliards d’euros (hors taxes) sur le marché de détail (les particuliers). Un chiffre certes imposant, mais qui cache un recul de 1,3% par rapport au même trimestre de 2017.

L’Arcep a compilé les résultats des quatre opérateurs, qui ont marqué le pas l’été dernier dans un secteur du fixe (-1,7%) qui représente 48% de leurs revenus. Les services à valeur ajoutée (-16,4%) et les revenus annexes (-2,8%) ont eux aussi baissé. Dans cette dernière catégorie, ce sont les revenus des terminaux mobiles qui ont particulièrement flanché, cette activité ayant généré des ventes de 814 millions d’euros, soit 3,3% de moins : une première en 2018.

Le seul poste qui ait progressé au troisième trimestre, c’est celui des services mobiles « classiques » dont les revenus ont augmenté de 1,1% par rapport à l’an dernier. La vente de forfaits a augmenté de 2,3%. Dans le mobile, les forfaits les plus populaires sont ceux sans engagement : ils représentent 7 souscriptions sur dix. Les demandes de portage de numéro sont supérieures de 2 millions et ce, pour le quatrième trimestre consécutif : les consommateurs ont bien intégré le principe des promotions qui leur permettent de passer d’un opérateur à un autre !

L’Arcep relève que 20 millions de clients ont choisi de lier leur forfait mobile à un contrat fixe chez les opérateurs/FAI. Ils représentent 31% des forfaits mobiles, sur un total de 66 millions ; 75,5 millions de cartes SIM sont en circulation en France, qui compte 67,2 millions d’habitants…

Que font tous ces utilisateurs de réseaux mobiles ? Ils envoient de moins en moins de SMS : 42,6 milliards durant le troisième trimestre, c’est 5% de moins qu’il y a un an. Ils passent des coups de fil, mais moins : le nombre de minutes fixes et mobiles s’établit à 54,1 milliards, en recul de 1% en raison de la baisse du trafic fixe (-10% depuis 2015). Le volume de minutes depuis les téléphones mobiles accélère en revanche, de 2,9%. Sur le fixe, la consommation mensuelle est de 1h59 (-16 minutes), et en mobilité elle est de 3h10 (+2 minutes).

La consommation de 4G continue d’augmenter, mais à un rythme moins soutenu : 6,8 Go par mois en moyenne, soit 32,5% de plus qu’il y a un an. Ce volume a doublé chaque trimestre en 2017. L’Arcep compte 46,4 millions d’utilisateurs actifs en 4G, soit 7,5 millions de plus sur le trimestre.

Sur l’accès internet fixe, le haut débit est constitué de 20,6 millions de clients DSL. Ils sont 1,2 million de moins sur un an, car ils sont de plus en plus remplacés par les abonnés très haut débit : +1,9 million par rapport au troisième trimestre 2017, soit un total de 8,4 millions. 4,3 millions d’entre eux profitent de la fibre optique (1,4 million de plus).

Tags
avatar TrollMan06 | 

Parfait, mon plan fonctionne.

avatar jfvit77 | 

Vivement qu’ils soient réduit à leur unique fonction, celle de fournir un réseau!

avatar joinman | 

@jfvit77

aïe t’as pas compris comment ça fonctionnait.
Ils tirent leurs revenus des services à valeurs ajoutées et non d’un simple acheminement des données. Donc ton raisonnement conduit à leur perte... 😏

avatar jfvit77 | 

@joinman

Ils vendent surtout un accès à un réseau, qu’ils le veuillent ou non!
y a t’il encore vraiment du monde qui choisissent leur opérateur pour les services autres que pouvoir passer des appels, envoyer des messages et l’accès à internet? A la limite de l’assistance pour les personnes qui ont du mal avec les appareil électronique, mais ces gens là se foutent encore plus des services (ex: mes grand parents)... les aficionados des nouvelles freebox font peut être encore exception...
Les opérateurs n’auront plus qu’à vendre cet accès au juste prix, suffisamment pour gagner de l’argents! Au lieux de se tirer une balle dans le pied tout les ans a vendre leurs forfait entre 1 et 5€ (a moins que ce soit le vrai coup d’un forfait 🙄)
TOUS les autres services que proposes ces opérateurs (parfois même sans laisser le choix) sont accessibles par de nombreux autres moyens!
Vod, tv, presses, mail, coffre fort numérique, box, vidéo surveillance, domotique, assistant vocal... au final, plein de services, mais aucune plus valut par rapport au reste du marché...
Il suffit de voir comment ils ont traité les consommateurs avec leur soit disant téléphone subventionné avec engagement 24mois qui a durée tellement d’année... qu’il vendent de moins en moins de smartphone n’est que le début...
Vivement la démocratisation de la eSIM et la possibilité de traiter ce fournisseur de réseau comme tel!

avatar informatix33 | 

Ben dis donc, c’est la grosse dépression sur ce site ;)
Après avoir annoncé la liquidation judiciaire d’Apple à cause de la baisse des embauches, voilà que nos opérateurs coulent tous !
On est mal les copains ...

avatar vespistico | 

@informatix33

pas autant que les Girondins puisque tu est dans le lexomil trip 🥴

CONNEXION UTILISATEUR