Brexit : aucun frais d'itinérance pour l'instant

Sabrina Fekih |

Alors que la Grande-Bretagne s'apprête à quitter l'Union européenne, les opérateurs français rassurent leurs clients : utiliser son forfait français outre-Manche n'entraînera pas de frais d'itinérance.

Les messages envoyés par Free Mobile informant qu'aucune surtaxe n'est effectuée.

Depuis le 15 juin 2017, les Européens paient leurs appels, SMS et données mobiles aux tarifs nationaux, où qu’ils se trouvent en Europe. Seule limitation, la différenciation des offres, en matière de data, chez certains opérateurs. Le Brexit soulevait des doutes sur le retour des frais.

Les opérateurs français les dissipent enfin en maintenant leurs conditions tarifaires pour leurs clients, rapporte Le Figaro. Pas de frais d'itinérance si vous utilisez votre forfait français au Royaume-Uni. Pour l'heure cette décision ne s'applique que pour la période de transition qui se terminera le 31 décembre 2020. Au-delà de cette date, l'incertitude règne encore...


avatar rua negundo | 

La balle est dans le camp des opérateurs. Les prix sont libres. Il n’est aucunement nécessaire que la loi leur impose de pratiquer des bas tarifs de roaming pour qu’ils le fassent. Je ne dis pas qu’ils le feront mais le premier responsable ne sera pas là réglementation européenne

avatar SyMich | 

Elle est surtout dans le camp des opérateurs britanniques. N'étant plus dans l'UE, ils peuvent décider de remettre en place des frais de roaming.

avatar rua negundo | 

@SyMich

Oui ils seront libres de le faire (sous réserve de ce que contiendra l’accord sur le Brexit attendu pour la fin d’année entre l’UE et le UK). Cependant, les britanniques voyagent beaucoup sur le continent donc si les opérateurs UK demandent des tarifs de roaming élevé à tous les opérateurs du continent, ils sauront à quoi s’attendre en retour. Les négociations ne sont au final peut-être pas à ce point à l’avantage des opérateurs britanniques. We will see

avatar fousfous | 

Par contre de la France vers l'Angleterre Free fait payer très très chère le SMS.

avatar hirtrey | 

@fousfous

C’est plus vraiment une nécessité les SMS. Tu as toutes les applications de messages utilisant la data

avatar rua negundo | 

@hirtrey

C’est pas comparable, le sms est universel. Pas besoin de se soucier de savoir de quelles applis (généralement du groupe Facebook) le destinataire dispose sur son tel ou même de savoir s’il a un smartphone.

avatar fousfous | 

@hirtrey

Et si t'as que le numéro de téléphone? Surtout que les messageries c'est soit du Google ou du Facebook, donc bon ça donne pas envie d'utiliser.

avatar Billytyper2 | 

@fousfous

Le numéro de tel suffit pour iMessage … 😇

avatar rua negundo | 

@Billytyper2

iOS a une part de marché de 10% à 15% (un peu plus aux US et au UK), sans compter les portables qui ne sont pas des smartphones donc pas très universel iMessage en comparaison aux sms

avatar Billytyper2 | 

@rua negundo

C’est vrai, mais iMessage quoi que l’on en pense est top à ce niveau.
J’avais mis un emoji … je sais bien qu’elle n’est pas universel.

avatar Billytyper2 | 

@rua negundo

Beaucoup de mes amis ont pris un iPhone après avoir eu androïde, et sont restés sur iPhone… tous je crois.

avatar nickyrabbit | 

@rua negundo

En France la part de marché iOS face à Android est de 18% au Q3 2019 (source: JDN oct 19) en hausse de 1,5 %.

La base installée des iPhone actifs chez les 4 opérateurs historiques français oscille entre 15 et 32%. Car un iPhone a une durée de vie 2 fois plus longue qu’un Android (suivi logiciel, marché de l’occasion très actif).

Bref, il ne faut pas sous estimer la force de la communauté iPhone (et peut être encore plus sur iGen 😂)

avatar rua negundo | 

@nickyrabbit

Merci pour les chiffres, je parlais de l’échelle mondiale avec des chiffres très approximatifs. Même à 50% de pdm, on laisse encore de côté la moitié des correspondants potentiels.

avatar fousfous | 

@Billytyper2

Comme l'a souligné d'autres c'est pas avec la part de marché d'iOS qu'iMessage va fonctionner correctement 😕 Apple en position dominante comme le veulent bien rappeler certains ici...

CONNEXION UTILISATEUR