Test du clavier Logitech Multi-Device K480

Stéphane Moussie |

Vous avez toujours plusieurs appareils mobiles qui traînent sur votre bureau et vous voudriez bien les ranger sans que cela ne prenne trop de place ? Logitech a eu une idée : un clavier avec une entaille où poser son iPhone et son iPad. Tant qu'à faire, le fabricant a ajouté un commutateur à son clavier pour pouvoir l'utiliser simplement avec plusieurs terminaux. Est-ce une bonne idée ? Si oui, est-elle bien exécutée ? Réponses dans notre test du clavier Logitech Multi-Device K480.

Un clavier sans fil mais pas mobile

Sans fil ne rime pas toujours avec mobile. Le K480 a beau être un clavier Bluetooth, il est imposant. Il est à peu près aussi long que le clavier sans fil d'Apple, mais il est sensiblement plus large et plus épais (299 x 195 x 20 mm). Surtout, c'est son poids qui impressionne. Avec pas moins de 820 g sur la balance, ce n'est pas le clavier qu'on achètera si on veut le transporter quotidiennement.

Cet embonpoint présente toutefois des avantages. Une fois posé sur le bureau, le clavier ne bouge plus (les quatre larges patins antidérapants y sont aussi pour quelque chose). Il ne bascule pas non plus quand on insère une tablette et un smartphone dans la fente prévue à cet effet.

Le K480 est donc lourd, mais pas dense pour autant. Quand on le prend dans ses mains, son plastique craque beaucoup. En utilisation normale — quand on le touche du bout des doigts, donc —, on ne s'en rend heureusement pas compte, mais le clavier d'Apple en aluminium reste autrement mieux fini.

Un support pour terminaux mobiles

Si la fabrication du K480 n'est pas son fort, il a heureusement d'autres atouts à faire valoir. Le premier, c'est sa rainure pour accueillir des terminaux mobiles. On peut insérer dans la fente des smartphones et tablettes jusqu'à 10,5 mm d'épaisseur et 25,8 cm de largeur. Plus concrètement, on peut y glisser un iPhone 6 avec son étui et un iPad mini (à la verticale ou à l'horizontale) côte à côte. Un iPhone 6 Plus et un iPad Air tiennent également l'un à côté de l'autre à la verticale. Rien n'empêche par ailleurs de glisser des stylos, des trombones ou n'importe quoi d'autre tant que ce n'est pas trop épais.

La rainure est en silicone, un matériau parfaitement adapté pour ne pas abîmer les terminaux et les garder bien en place. Ceux-ci sont inclinés, de sorte qu'on puisse les lire aisément. C'est très pratique quand on utilise régulièrement son smartphone et/ou sa tablette au bureau. Les fonctions de Continuité d'OS X Yosemite et d'iOS 8 ont fait tomber des barrières entre ordinateurs de bureau et appareils mobiles, notamment celles des SMS que l'on peut maintenant gérer à partir de son Mac. Mais il y a toujours le cas où on utilise des produits de plateformes différentes (Mac + Android ou PC + iPhone par exemple) qui ne communiquent pas aussi bien entre eux.

Le bouton d'accueil des iPhone et iPad reste accessible quand l'appareil est inséré à la verticale, mais pas dans son intégralité. C'est un peu gênant quand on utilise Touch ID : faute de pouvoir poser tout son doigt sur le bouton, le capteur Touch ID ne le reconnait pas toujours du premier coup et il faut donc répéter plusieurs fois l'opération ou saisir le code de déverrouillage. Pour palier ce petit problème, on peut bien sûr placer à l'iPad ou l'iPhone en orientation paysage afin que le bouton soit accessible très facilement, mais l'iPhone 6 et l'iPhone 5s ne sont pas commodes à utiliser dans ce sens — contrairement à l'iPhone 6 Plus qui dispose d'un mode paysage. Positionner son terminal à l'horizontale présente un autre avantage ; le connecteur Lightning est à l'air libre et on peut donc raccorder l'appareil à une source de courant pour le recharger.

Un commutateur bien pratique et une compatibilité avec plusieurs systèmes

Le deuxième atout du clavier de Logitech, c'est son commutateur. On peut jumeler à trois appareils différents et basculer entre eux en tournant la molette. C'est aussi simple que ça. Pour ce test, nous avons réglé le clavier comme ceci : dans la position 1, il est actif sur le Mac ; dans la position 2, il est jumelé à l'iPhone ; et dans la position 3, il est connecté à l'iPad.

Typiquement, quand on veut utiliser le clavier sur iPhone pour répondre à un SMS, on déverrouille l'iPhone (pas toujours facile si on utilise Touch ID), on tourne la molette sur la position 2 et on peut taper son texte immédiatement dans l'application Messages. Les touches de raccourcis du clavier sont prises en compte par iOS. Il y en a deux (oui, deux) pour revenir à l'écran d'accueil et activer le multitâche, une pour lancer Spotlight, une pour réaliser des captures d'écran et plusieurs pour le contrôle de la musique et du volume.

Le clavier K480 prend en charge Windows 7, Windows 8, OS X, Chrome OS, Android (3.2 minimum) et iOS. Il ne manque que Windows Phone pour que la compatibilité soit exhaustive. Ce clavier dispose de 79 touches au total, dont 12 de fonction. Sur iOS, toutes les touches sont reconnues nativement par le système. Sur Mac, le contrôle de la musique, de la luminosité et Spotlight fonctionnent sans pilote, mais pour le reste, il faut installer le Logitech Control Center.

Comme les claviers diffèrent légèrement selon les plateformes, certaines touches ont plusieurs fonctions. Quelques touches sont un peu surchargées, mais c'est le prix à payer pour avoir un clavier qui supporte n'importe quel système.

Un clavier bruyant

La frappe du K480 est sensiblement différente de celle du clavier d'Apple. La course des touches est légèrement supérieure, les touches sont plus rondes, un peu plus espacées et le clavier fait plus de bruit. Si vous êtes habitué au clavier d'Apple, le produit de Logitech demandera un temps d'adaptation — il nous a fallu environ deux jours pour ne (presque) plus faire de fautes de frappe.

Même après cette adaptation, nous préférons toujours la frappe du clavier d'Apple, plus discrète et plus rapide.

Le clavier est alimenté par deux piles AAA. Logitech annonce une autonomie de deux ans, à raison de deux millions de frappes par an dans un environnement professionnel. Si cette longévité est véridique (nous n'avons pas pu vérifier...), c'est largement supérieur au clavier sans fil d'Apple dont l'autonomie se chiffre en semaines voire en mois.

Pour conclure

Le clavier K480 de Logitech est vraiment pratique quand on utilise plusieurs appareils, a fortiori quand ils tournent sous des systèmes différents. Le fait de pouvoir poser des terminaux dans sa rainure est très malin, et la molette est un moyen efficace pour effectuer la bascule.

Dommage que la fabrication ne soit pas de meilleure qualité et que la frappe ne soit pas plus agréable. Si votre premier critère d'achat est la possibilité d'utiliser facilement votre clavier avec plusieurs appareils, le K480 est un bon choix, d'autant que son prix est raisonnable (autour de 50 €). En revanche, si c'est le confort de frappe qui est primordial pour vous, on recommande plutôt le clavier d'Apple.

avatar lawappe | 

Le Minitel 2.0...

avatar marc_os | 

- j'ai retiré mon commentaire qui était une question à laquelle j'ai trouvé la réponse dans l'article -

avatar Salomoon | 

Etrange ce poids de pachyderme et cette finition en retrait, Logitech m'a habitué à mieux !
Perso j'ai le logitech K810 pour mon mac mini, iPad Air et iPad Mini, le switch entre les 3 appareils se fait très facilement et instantanément avec 3 touches, pas de molette comme ici.
La finition est d'un très bon niveau et le rétro éclairage est un plus appréciable !
La batterie est rechargeable, pas de problèmes de piles donc.
Bon après il ne fait pas dock, mais ce n'est pas ce que je cherchais car j'ai déjà la Smart Cover ou Case qui le fait pour l'iPad ;)

avatar pat3 | 

@Salomoon :
Est-çe que le K810 nécessite d'utiliser le Logitech Control Center? Parce que j'ai de très mauvais souvenir de ce pilote qui m'a fait revendre presque tous mes accessoire Logitech et abandonner pour longtemps la marque…

avatar oliverbass | 

"Le clavier K480 prend en charge Windows 7, Windows 8, OS X, Chrome OS, Android (3.2 minimum) et iOS. Il ne manque que Windows Phone pour que la compatibilité soit exhaustive."

Je suis étonné que Blackberry OS10 soit autant ignoré ; il monte doucement en puissance et vaut vraiment le coup qu'on s'y intéresse.

avatar raikko | 

"Étrange ce poids de pachyderme" ???

Ben vu le concept, je ne vois pas comment un iPad pourrait tenir en place, notamment à la verticale si le clavier n'était pas suffisamment lesté...

avatar jpetit2 | 

Test partiel. Il aurait été intéressant de tester une partition windows sous Boot Camp; le seul intérêt pour moi de ce genre de produit.

avatar CorbeilleNews | 

@oliverbass :
Oui et Linux ???

avatar Letsam | 

"c'est largement supérieur au clavier sans fil d'Apple dont l'autonomie se chiffre en semaines voire en mois."

Le propos est un peu dénigrant pour le clavier bluetooth d'Apple, lequel a une autonomie remarquable, tenant facilement 6 mois avant changement de piles.

CONNEXION UTILISATEUR