Rumeurs



À la pêche aux moules de l'iPhone 6 [màj]

Avec l'iPhone 6, le robinet à fuites est toujours grand ouvert. Il y a deux semaines, une série de schémas et de photos est apparue, dévoilant le (supposé) nouveau design des deux futurs smartphones qu'Apple concocterait - ce que l'analyste Ming-Chi Kuo a depuis confirmé (lire : iPhone 6 : un navire amiral et un paquebot pour l'automne). On gardera à l'esprit que tout cela reste frappé du sceau de la rumeur même si ces différentes indiscrétions proviennent de plusieurs sources.

Clic pour agrandir

De nouveaux schémas sont apparus sur Weibo; même s'il est impossible d'être sûr à 100% qu'il s'agit bien d'iPhone, ils semblent néanmoins démontrer qu'Apple et Foxconn sont en pleine préparation de la production de l'iPhone 6 (du moins pour un des modèles qui pourrait s'avérer être celui de 4,7 pouces). En plus de ces schémas techniques, deux photos de moules ont également fait leur apparition. Si on accepte l'hypothèse qu'il s'agit de la matrice d'un des iPhone de prochaine génération, cela signifie que le partenaire d'Apple est réellement sur le point de rentrer en production.

L'iPhone 6 de 4,7 pouces pourrait être dévoilé à la rentrée, tandis que son grand frère de 5,5 pouces devrait attendre un peu : la production de ce grand modèle rencontrerait quelques difficultés.

Mise à jour - Une nouvelle photo de ce qui est présenté comme le moule de l'iPhone 6 a été publiée par Nowhere Else. Elle permet de comparer la taille du nouveau modèle (de 4,7 pouces) avec un iPhone 4S. Les mesures de l'appareil seraient de 138 mm de long sur 64 mm de large, avec un écran d'une diagonale de 12 cm, soit 4,7 pouces.

Clic pour agrandir

Tags:


Le smartphone à "écran magique" d'Amazon dévoilé en juin

Sauf accident, le premier smartphone d'Amazon sortira fin septembre, après une annonce en juin prochain, écrit le Wall Street Journal. Le quotidien qui ajoute que le terminal a déjà été montré à des développeurs à Seattle et San Francisco. Contrairement aux tablettes Kindle et au boîtier TV tout juste annoncé qui n'ont pas de fonctions spectaculaires comparées à la concurrence, ce téléphone jouerait la carte de l'originalité.

Il est de nouveau décrit comme comportant un écran capable de simuler une représentation en 3D, façon hologramme, de ses images. Et sans qu'il soit nécessaire de porter des lunettes spéciales. Dans l'esprit peut-être de ce que propose la Nintendo 3DS avec cette petite sensation de profondeur dans les jeux.

Pour y réussir, Amazon utilise des caméras qui suivront le mouvement des yeux. Le Wall Street Journal en annonce quatre intégrées en façade de l'appareil. Fin mars, l'analyste Ming-Chi Kuo parlait lui aussi de caméras mais au nombre de six et pour interpréter les gestes faits par l'utilisateur, sans toucher l'écran. Rien n'empêche d'ailleurs que les deux possibilités soient au menu.

En 2012, date d'apparition de cette rumeur d'un téléphone, on parlait déjà de ces multiples caméras logées dans les coins et dans les mois suivant d'un écran particulier. La difficulté de mise au point de ce dispositif explique peut-être pourquoi ce téléphone tarde à ce point à sortir. Car il devient difficile de ne pas donner de crédit à cette rumeur. Entre des liseuses, des tablettes, un boîtier TV/console de jeu et il y a quelques jours l'annonce d'un lecteur de code barre pour remplir son frigo, l'arsenal de gadgets électroniques d'Amazon ne cesse de se diversifier et l'absence d'un téléphone au milieu est singulière.

Rien de plus précis n'est dit sur la valeur ajoutée d'un tel écran et les scénarios d'usage, ni sur le positionnement tarifaire. Mais en règle générale, Amazon écrase les prix…

Sur le même sujet :
- Amazon, son smartphone et ses six caméras
- Fire TV : le boîtier TV d'Amazon plait à moitié
- AmazonFresh : l'épicerie au bout du lecteur de codes barre, à Paris dès cette année ?

Tags:


De la musique haute définition sur l'iTunes Store ?

L'iTunes Store pourrait bien proposer aux plus audiophiles de ses clients d'acheter des morceaux en haute définition. Actuellement, les titres vendus dans la boutique sont proposés en 16 bits encodés à 256 Kbit/s; une qualité somme toute correcte pour la majorité des utilisateurs (qui se contentent bien souvent des écouteurs Apple); mais à en croire le bloggueur spécialiste de la musique Robert Hutton, Apple s'apprêterait à lever le voile sur un nouveau rayon 24 bits.

Cela fait quelques années maintenant (depuis au moins 2011) qu'Apple demande aux maisons de disques de fournir des morceaux en 24 bits (avec un échantillonnage 96 kHz ou 192 kHz). Pour des raisons liées au téléchargement, Apple procède donc à un encodage pour en compresser le poids. Le catalogue « Mastérisé pour iTunes » utilise lui les masters originaux (lire : « Masterisé pour iTunes » : le symbole de la victoire d'iTunes sur le CD) afin d'en tirer un meilleur encodage, mais les morceaux restent compressés en 256 Kbit/s.

De fait, la firme de Cupertino est propriétaire du plus important catalogue de musique haute résolution au monde, écrit Hutton. Et Apple pourrait profiter de la conjonction de deux événements pour lever le voile sur cette nouvelle offre : la WWDC et les remasters de la discographie de Led Zeppelin, qui tombent tous deux… le 2 juin. Apple vendrait ces morceaux haute définition 1$ plus cher que les titres habituels. Un catalogue conséquent et des prix abordables, voilà qui serait de nature à faire de l'iTunes Store la boutique incontournable des amateurs de restitution sonore de qualité (et qui participerait au passage à faire revenir quelques clients vers iTunes, lire : Apple envisagerait une refonte de l'offre musicale de l'iTunes Store).

Led Zep comme en studio.Clic pour agrandir

La demande en matière de produits audiophiles a repris du poil de la bête ces derniers temps : Neil Young et son baladeur Pono a explosé les compteurs de Kickstarter (lire : Pono, le baladeur pour audiophiles de Neil Young, bientôt sur Kickstarter). Alors que le projet ne demandait que 800 000$, il a déjà atteint les 5,8 millions de dollars.



Apple TV 2014 : du mouvement dans le canapé

Si l'Apple TV a souvent été dépeint comme un « hobby » par Apple, ça n'est plus le cas depuis que le petit boîtier a représenté un marché d'un milliard de dollars l'an dernier (lire : Tim Cook : « Difficile d'appeler l'Apple TV un hobby »). De fait, le constructeur a planché sur un profond renouvellement de son offre destinée à l'installer durablement dans les salons. L'analyste Ming-Chi Kuo, qui nous a fait part de ses prévisions -souvent justes par le passé- concernant l'iWatch, les iPhone 6 et la gamme 2014 d'iPad, prévoit que ce nouvel Apple TV va jouer un « rôle clé » dans l'écosystème du constructeur.

Concept d'Apple TV avec capteur de mouvements. Crédit Brightcove - Clic pour agrandir

La technologie développée par PrimeSense, rachetée par Apple en fin d'année dernière bat au coeur du Kinect de Microsoft (lire : Acquisition de PrimeSense : que prépare Apple ?). Cupertino en tirerait profit pour son Apple TV, qui pourrait être commandé avec des gestes, comme l'est la Xbox actuellement. Cela ouvrirait d'ailleurs au boîtier des perspectives intéressantes en matière d'interaction dans des jeux, mais Ming-Chi Kuo ne peut pas affirmer avec certitude que l'Apple TV disposera de sa propre boutique d'applications - même si cette perspective est plus que probable dans un proche avenir.

Apple TV ou iTV au pied du sapin ? Crédit Brightcove - Clic pour agrandir

Cette nouvelle génération d'Apple TV serait disponible à la fin du troisième trimestre, voire au début du quatrième. Apple pourrait en écouler 1,8 million au troisième trimestre, et 2,5 millions de plus durant les fêtes.

Enfin, pour ce qui concerne l'iTV, là aussi rien ne sert de retenir son souffle : le téléviseur ne devrait pas être lancé cette année… s'il l'est jamais. Apple pourrait attendre de muscler son offre de contenus TV avant, éventuellement, de produire une smart TV.

Tags: ,


iPad 2014 : renouvellement en douceur avant l'iPad Pro en 2015 ?

Si le troisième trimestre sera l'occasion pour Apple de revoir profondément sa gamme d'iPhone et de se lancer sur le marché des montres connectées, il devrait sans doute s'agir d'une année de transition pour l'iPad. Ming-Chi Kuo, dont la boule de cristal voit l'avenir de façon sûre à tout coup (ou pas loin), annonce en effet un rafraîchissement des gammes de tablettes, en attendant les vraies nouveautés programmées pour 2015.

Dans le détail, un iPad Air 2 serait lancé avant la fin de l'année (sans doute au troisième trimestre), en embarquant avec lui un processeur A8 produit par TSMC, un capteur Touch ID ainsi qu'un appareil photo de 8 mégapixels. Le nouvel iPad mini Retina bénéficiera des mêmes composants (processeur A8 et capteur d'empreintes digitales); l'analyste explique par ailleurs qu'Apple serait déçue des performances des ventes du modèle lancé l'an dernier. Le constructeur a répété l'erreur déjà commise avec l'iPad 2 de livrer un iPad mini Retina plus épais que son prédécesseur, ce qui expliquerait les ventes moins bonnes qu'escompté, selon Ming-Chi Kuo. Ce renouvellement sans surprise des iPad expliquerait des estimations « plates » (tout est relatif…) de 73,5 millions d'unités pour cette année.

Les choses sérieuses attendraient donc 2015, avec l'iPad Pro de 12,9 pouces, annonce l'analyste. Cette tablette grand format s'orienterait vers le divertissement mais aussi la productivité, ce qui nécessite un gros travail de développement d'Apple. Une « nouvelle interface utilisateur », innovante et plus intuitive serait au menu, ainsi qu'un fonctionnement optimisé avec un clavier.

Sur le même sujet :
- Feuille de route 2014 d'Apple : Ming-Chi Kuo est-il fiable ?



iPhone 6 : un navire amiral et un paquebot pour l'automne

L'iPhone 6 sera bel et bien décliné en deux modèles, prévoit Ming-Chi Kuo, analyste chez KGI dont les pronostics tombent bien souvent dans le mille. Il confirme que les deux versions proposeront bien des tailles d'écran de 4,7 pouces et 5,5 pouces - ce dernier afficherait une résolution de 1 920 x 1 080, autrement dit 1080p (401 pixels par pouce). Le modèle de 4,7 pouces serait lui de 1 334 x 750 (326 ppp), une résolution certes étrange mais qui permet aux développeurs de n'avoir pas trop de travail d'adaptation de leurs apps; il en ira de même avec l'iPhone de 5,5 pouces.

Crédit MacRumors - Clic pour agrandir

Au coeur de ces deux smartphones battrait un processeur A8 équipé d'1 Go de RAM (LPDDR3), des dalles in-cell ainsi que le capteur Touch ID de reconnaissance digitale. Pour la première fois dans l'histoire de l'iPhone, Apple glisserait une puce NFC qui servira sans doute à communiquer avec l'iWatch (lire : iWatch : deux modèles au troisième trimestre ?). Peu de changement pour le capteur photo, qui se contenterait de 8 mégapixels avec une ouverture f/2.2 (à l'identique de l'iPhone 5s), mais Apple proposerait un système de stabilisation optique de l'image ainsi que des améliorations dans les situations de basse luminosité (lire : La qualité plus que les mégapixels pour le capteur photo de l'iPhone 6).

Question design, le pourtour de ces iPhone serait de 10 à 20% plus fins que celui de l'actuel iPhone 5s. Le boîtier en métal serait d'une épaisseur de seulement 6,5 à 7 mm. Seuls les modèles haut de gamme (le 5,5 pouces de 64 Go, par exemple), offriraient une protection de l'écran en saphir synthétique, contraintes de production obligent. Grand changement en vue : Ming-Chi Kuo pense qu'Apple pourrait placer le bouton d'allumage sur la tranche afin de faciliter l'utilisation à une main… ce qui ne sera vrai que pour la version de 4,7 pouces. Le modèle de 5,5 pouces compenserait un usage à deux mains par une batterie produisant de 50 à 70% plus de watt-heures que celle de l'iPhone 5s; c'est qu'il en faut pour alimenter un tel écran !

Crédit MacRumors - Clic pour agrandir

En matière de gamme, l'iPhone 4,7 pouces serait le navire amiral de la famille, celui à même de représenter le gros des ventes, tandis que la version de 5,5 pouces est positionné comme une phablette haut de gamme… qui pourrait même cannibaliser l'iPad mini. Que les petites mains se rassurent : l'iPhone 5s ainsi que l'iPhone 5c resteraient au catalogue en tant que respectivement milieu et entrée de gamme. Les deux nouveaux modèles devraient être lancés cet automne, avec priorité donnée au 4,7 pouces.

Tags:


iWatch : deux modèles au troisième trimestre ?

Si toutes les prédictions de Ming-Chi Kuo s'avèrent exactes, alors il est grand temps de commencer à économiser pour être prêt à la rentrée : c'est là en effet qu'Apple compte dévoiler une bonne partie de son jeu mobile. L'analyste de KGI, qui s'est rarement trompé ces dernières années, annonce en effet le lancement de l'iWatch, ou plutôt… des iWatch, deux modèles étant effectivement attendus.

La montre connectée d'Apple pourrait fonctionner de manière autonome, mais nécessiterait néanmoins une connexion avec un iPhone ou un iPad pour en tirer le maximum - et notamment avec Healthbook, la future application santé qui devrait être une des grandes nouveautés d'iOS 8 (lire : iOS 8 : tout ce que l'on sait déjà sur le futur système). Le logiciel sera t-il dès lors adapté à l'iPad ? L'analyste ne le précise pas.

L'iWatch vue par Todd Hamilton - Clic pour agrandir

L'iWatch, déclinée en deux modèles, disposerait d'écrans AMOLED de 1,3 et 1,5 pouce flexible et protégé par une couche de saphir synthétique; elle pourrait bien être courbée afin de mieux épouser la forme du poignet. Apple mettrait à profit son expertise en matière de Liquidmetal : des parties mécaniques seraient fabriquées dans l'alliage métallique amorphe. Pour le design, Apple mise sur le SiP, « System in package » ou en français « système dans un boîtier », un procédé qui permet de confiner dans un boîtier réduit tous les circuits intégrés d'un système électronique.

Plus étonnant, Ming-Chi Kuo prévoit également l'intégration d'une puce NFC équipée d'un « élément sécurisé », ainsi que la reconnaissance biométrique. Peut-on imaginer un écran qui agirait comme lecteur d'empreintes digitales ? La batterie embarquerait une capacité de 200 à 250 mAh : avec l'optimisation logicielle dont Apple a la maîtrise, l'autonomie de l'iWatch devrait être de plus d'une journée (même si on espère beaucoup mieux). Des antennes seraient intégrées qui permettraient une recharge sans fil.

Apple aurait l'intention de proposer plusieurs modèles, se distinguant par l'usage de matériaux différents pour le bracelet et le boîtier. La déclinaison haut de gamme pourrait être vendue plusieurs « milliers de dollars »; l'analyste estime qu'Apple se poserait ici en concurrent non pas des fabricants de produits électroniques, mais des constructeurs de montres de luxe.

Luxe ou pas, Ming-Chi Kuo estime qu'Apple pourrait écouler 5,5 millions d'unités en 2014, et de 30 à 50 millions en 2015. L'iWatch sera le produit « le plus important » de l'année pour Apple, prévient l'analyste, plus important encore que l'iPhone 6. La montre devra prouver la capacité d'innovation d'Apple avec à sa tête Tim Cook. Grosse pression.

[Via : AppleInsider]

Tags:


Apple envisagerait une refonte de l'offre musicale de l'iTunes Store

Billboard assure qu'Apple réfléchit à revoir totalement son offre musicale pour l'adapter aux nouveaux usages. Le site spécialisé dans l'industrie de la musique répète ce qu'il a déjà déclaré il y a trois semaines : alors que la vente de morceaux à l'unité ou par album est sur le déclin, la firme de Cupertino envisage de lancer un service de streaming à la Spotify et de s'étendre à Android.

En haut à droite, le bouton pour acheter le morceau en cours de lecture sur iTunes Radio

Le nouvel article se concentre spécialement sur iTunes Radio, qualifié « d'échec pour arrêter le déclin du téléchargement de musique ». Seulement 1 à 2 % des utilisateurs d'iTunes Radio cliqueraient sur le bouton « acheter » des morceaux diffusés. Pas de quoi faire remonter les ventes à l'unité qui ont décliné de 15 %.

iTunes Match, le premier pas d'Apple dans le streaming, ne compterait que 1 million d'abonnés, d'après des sources de Billboard travaillant dans des labels. C'est six fois moins que le nombre d'abonnés payants de Spotify.

Pour rester dans le coup, Apple travaillerait donc à une refonte de l'iTunes Store qui ferait l'objet d'intenses débats, aussi bien en interne qu'auprès de ses partenaires. L'arrivée du service sur Android, si elle se concrétisait, marquerait en effet un tournant dans la stratégie de l'entreprise, qui s'est toujours tenue très à l'écart du système de Google.



Première capture d'iOS 8 sur un iPhone 6 ?

Une capture d'écran présumé d'iOS 8 circule actuellement sur Weibo, l'équivalent chinois de Twitter. L'image est à prendre avec les pincettes habituelles, même si elle semble conforme aux nombreuses rumeurs lues jusqu'à maintenant (lire : iOS 8 : tout ce que l'on sait déjà sur le futur système). On y retrouve ainsi une application autonome pour iTunes Radio, disponible actuellement dans un onglet de l'app Musique, ainsi que les logiciels Healthbook et CarPlay. La présence d'une nouvelle app jusqu'alors inconnue, Watch Utility, éveille les soupçons mais il pourrait s'agir du lien logiciel avec l'iWatch.

Clic pour agrandir

Plus curieux encore, cette capture écran serait réalisée, selon Weibo, depuis un iPhone 6. La taille de l'écran est inconnue (4,7 pouces ? 5,5 pouces ?), en revanche la résolution de 1 600 x 966 (en version réduite ci-dessus) est plutôt étrange car elle ne correspond pas à une augmentation homothétique de celle de l'iPhone de 4 pouces (1 136 x 640). Mais un écran de 4,7 ou de 5,5 pouces peut déboucher sur une telle résolution qui nécessitera aux développeurs d'adapter leurs applications, comme lors du passage des 3,5 aux 4 pouces.

Cette résolution permettrait néanmoins de caser une grille de 6 x 5 icônes (contre 5 x 4 sur l'iPhone actuel), avec un dock comprenant 5 applications au lieu de 4. On gardera à l'esprit qu'il peut s'agir d'un simple montage.

Tags: ,


Paiement : Apple et Google intéressés par Square

Ces derniers mois, Apple et Google ont envisagé d'acheter Square, révèle Re/code qui consacre un long article à cette start-up spécialisée dans le paiement mobile.

La jeune pousse est toujours indépendante aujourd'hui et ne cherche pas officiellement un acquéreur, mais son CEO, Jack Dorsey, qui est aussi à l'origine de Twitter, serait plus enclin à vendre à Apple qu'à Google s'il devait se passer quelque chose. L'esprit de Square serait plus proche de la firme de Cupertino que de Mountain View, et c'est un ancien d'Apple (Jesse Dorogusker) qui dirige l'équipe matérielle (lire : Square aplatit son lecteur grâce à un ancien d’Apple). Les produits Square (un lecteur de carte bancaire et un support spécial pour iPad) sont par ailleurs vendus dans les Apple Store nord-américains.

Alors qu'on prête à Apple de sérieuses intentions sur le secteur du paiement, acquérir Square lui permettrait à l'évidence de s'attacher les services de personnes spécialisées dans ce domaine et d'avoir un pied chez les commerçants. Rien n'est fait cependant : Cupertino n'a déposé aucune offre formelle et ne compterait pas le faire à court terme.