Fermer le menu

orange

Toute l'actualité sur orange

Délais en hausse pour les iPhone 6 sur l'Apple Store

22/09/2014 | 10:00

C'est au tour de l'iPhone 6 de voir ses délais d'expédition s'allonger sur l'Apple Store. Les modèles de grosses capacités — 64 et 128 Go — sont passé à 3/4 semaines. Seuls les "petits" 16 Go restent sur 7 à 10 jours.

Pour les iPhone 6 Plus, rien de nouveau, toute la famille, quelle que soit la couleur, est toujours à 3/4 semaines. Il faut rappeler que ce vendredi Apple lance ces iPhone dans une vingtaine de pays supplémentaires en Europe, Asie et Moyen-Orient.

Des iPhone 6 16 Go plus présents dans les stocks mais pas toujours faciles à avoir. Un lecteur, client d'Orange, nous écrivait ce week-end qu'il n'avait pu en obtenir un en agence, malgré du stock. Client d'un « forfait Open à 70 euros » son tort visiblement était justement d'être déjà client d'Orange. Au même moment d'autres — nouveaux — clients étaient servis, justement en iPhone 6 16 Go. Une mésaventure qui en rappelle une autre au moment de l'arrivée de l'iPhone 5 lorsqu'Orange avait du mal à lâcher ses nano-SIM (lire iPhone 5 : ces nano-SIM qu'Orange ne veut pas donner).

Lire la suite

Free Mobile bridé en itinérance Orange, la preuve

05/09/2014 | 17:02

Ce n’est pas un secret : quand on utilise Free Mobile, on a plus de chance de tomber sur une antenne d’Orange, que sur une mise en place par Free. Et quand on est dans la situation où on exploite le réseau de l’opérateur historique — on parle alors d’itinérance —, les débits sont loin d’être exceptionnels, ils sont même souvent assez médiocres. On en avait fait l’amère expérience lors de nos vacances passées avec Free Mobile, cette fois c’est une étude plus rigoureuse publiée par ZDnet qui le montre.

Basée sur plusieurs dizaines de milliers de tests dans toute la France, l’étude a été menée grâce à l’application 4GMark qui ne se contente pas de mesurer un débit théorique, mais aussi des cas concrets, du streaming de vidéo au téléchargement de sites et de fichiers. Grâce à ces données exhaustives, l’application offre une vision beaucoup plus fine sur un réseau : on peut ainsi détecter si un usage en particulier fonctionne mieux qu’un autre.

Les résultats sont sans appel : alors que les trois opérateurs historiques proposent des débits cohérents quel que soit le type de fichier téléchargé, Free Mobile est le seul à présenter des écarts importants. Certains fichiers, comme les images ou les PDF, se chargent rapidement et sans erreur. À l’inverse, les formats vidéo et musicaux sont tous très lents, et surtout, les erreurs au chargement sont beaucoup plus nombreuses que chez les autres opérateurs.

...

Lire la suite

Vol de données : la Cnil sanctionne Orange

27/08/2014 | 19:15

Le vol de données subi par Orange mi avril est resté en travers de la gorge de la Cnil. La Commission nationale de l'informatique et des libertés tape sur les doigts de l'opérateur pour « défaut de sécurité ». Suite à la faille de sécurité qui a permis aux hackers de subtiliser les données confidentielles d'1,3 million de personnes, l'institution a dépêché ses meilleurs limiers afin d'enquêter sur la « défaillance technique » d'un des prestataires d'Orange à l'origine de cette intrusion. Rappelons qu'il s'agissait de fichiers pour des campagnes promotionnelles par e-mail qui concernent tout aussi bien des abonnés d'Orange que des clients d'autres opérateurs.

Si la Cnil a pu constater que les dysfonctionnements à l'origine de la faille ont bien été corrigés, « plusieurs lacunes en termes de sécurité des données ont été identifiées et ont justifié l'engagement d'une procédure de sanction ». Orange a assuré que toutes les mesures utiles avaient été prises afin d'assurer la sécurité des données, mais l'opérateur n'a pas cru bon de réaliser un audit de sécurité avant d'utiliser la solution de son prestataire; cette mesure lui aurait pourtant permis d'identifier la vulnérabilité.

Rajoutons à cela que non seulement Orange a fait parvenir à ses fournisseurs des fichiers clients non sécurisés, mais encore que l'opérateur n'a pas cru bon d'imposer à ses prestataires de clause de sécurité et de confidentialité pour ces mêmes...

Lire la suite

Orange ouvre son offre Ligue 1 à tous les utilisateurs de l'App Store

08/08/2014 | 08:00

Alors que la saison 2014–2015 de football débute aujourd’hui, Orange a annoncé que son application Ligue 1 [5.1 – Français – Gratuit (achats in-app) – iPhone/iPad] n’était plus réservée à ses abonnés mobiles. Tout un chacun peut maintenant s’abonner à l’offre de l'opérateur qui permet de regarder tous les matchs de Ligue 1 en direct et les trois plus belles affiches de Ligue 2, ainsi que du contenu annexe (résumés, interviews…).

L’abonnement mensuel sans engagement coûte 8,99 €. Le pass annuel est facturé 69,99 € — le prix est dégressif au fil de la saison. Les abonnés Orange bénéficient de tarifs promotionnels : 1 €/mois les deux premiers mois, puis 6,99 €/mois. Ceux qui sont clients 4G depuis avril peuvent regarder la saison entière gratuitement.

L’offre Ligue 1 d’Orange est moins chère que beIN Sports (qui a aussi d'autres championnats et compétitions et qui ne se résume pas qu’au foot), mais elle se limite aux smartphones et tablettes. Pour des questions de droits, il n’est pas possible de diffuser sur son téléviseur en HDMI ou via AirPlay les matchs. C’est dans ces cas-là qu’on aimerait bien un iPad plus grand.

Lire la suite

4G : Orange fait presque jeu égal avec Bouygues pour les autorisations

05/08/2014 | 12:35

Si Orange a récemment dépassé Bouygues Telecom en nombre de supports 4G en service, l'opérateur du groupe de BTP gardait toujours une petite avance en matière d'accords donnés par l'Agence Nationale des Fréquences. Cette avance est sur le point de disparaître. Au 1er août, Orange comptait 7 056 supports 4G autorisés (+ 322 en un mois), contre 7 086 pour Bouygues (+ 51). Vu la vitesse à laquelle va l'opérateur historique, il ne fait aucun doute qu'il aura dépassé son concurrent le mois prochain.

Un support peut comporter plusieurs antennes

Une fois n'est pas coutume, on constate une augmentation significative des accords obtenus par SFR et Free Mobile. Ils ont respectivement engrangé 207 et 323 autorisations au cours de juillet, contre 130 et 138 un mois auparavant.

Concernant les supports en service, Orange accroit l'écart, mais ce n'est pas l'opérateur qui en a activé le plus durant cette période (+ 46). SFR s'est montré très dynamique en activant 153 supports pour un total de 1 927, mais est encore bien loin des deux champions qui dépassent les 6 000. À noter une anomalie du côté de Bouygues : son nombre de supports en service a baissé d'une unité.

Orange : la panne réseau est terminée

05/08/2014 | 11:44

Le réseau Orange semble connaître quelques difficultés ce matin. Vous êtes un certain nombre sur Twitter à évoquer une certaine instabilité du réseau de l’opérateur historique.

Si l’on se fie aux différents témoignages trouvés sur Twitter, ce serait la DATA qui poserait essentiellement problème. Le réseau semble fonctionner par intermittence.

Les pannes chez les opérateurs sont un problème de plus en plus récurrent. Fin juillet, c’est SFR qui avait connu une panne nationale de son réseau.

[MàJ 9:30] La panne semble être nationale. Nous avons eu des messages de personne expliquant avoir des difficultés à se connecter au réseau d’Orange un peu partout en France. Chez certains, il y a du mieux depuis quelques minutes, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Mais dans la plupart des cas, l’accès à la DATA reste difficile.

Orange n’a pas communiqué pour le moment, se contentant de demander à ses abonnés de s’assurer qu’ils sont bien dans une zone couverte.

[MàJ 11:55] Orange vient de faire savoir que la panne était résolue. Elle fait suite à une augmentation de capacité réseau. Orange précise que cette panne s’est fait surtout sentir entre 7:30 et 8:30.

Qui veut épouser Bouygues Telecom ? Le soap opera de l'été

05/08/2014 | 10:44

Le rêve américain de Xavier Niel va-t-il l'écarter du marché français ? À l'en croire, non. Le fondateur de Free a déclaré au Wall Street Journal que même si son entreprise parvenait à acheter l'opérateur américain T-Mobile pour 16 milliards de dollars, il devrait toujours avoir la capacité d'« acheter des petits morceaux de Bouygues Télécom si Orange décide de renégocier ».

Que vient faire Orange dans cette histoire ? Après avoir annoncé début juillet par un communiqué qu'il ne participera pas « à une opération de consolidation du marché français des télécoms », l'opérateur historique s'est montré moins catégorique seulement quelques jours plus tard. « D'un point de vue concurrentiel, nous ne prendrons pas le risque de repartir sur ce dossier. Mais si quelqu'un d'autre décide de le faire et nous sollicite (...) pour, peut-être, permettre d'élaborer une offre qui peut satisfaire Bouygues, bien sûr qu'on regardera », a déclaré le PDG Stéphane Richard. Et pour éviter un déséquilibre concurrentiel, Orange pourrait alors céder une partie de Bouygues, par exemple son réseau, à Free.

Stéphane Richard et Xavier Niel, les deux prétendants de Martin Bouygues. Photos LeWeb CC BY

Alors, ira ou ira pas ? Bouygues Telecom a répondu à ces multiples déclarations en publiant à son tour...

Lire la suite

Netflix le 15 septembre en France, la riposte d'Orange attendra [màj : pas si sûr]

31/07/2014 | 16:50

Netflix a fait savoir qu'il se lancera en France le 15 septembre à 20 heures. Le mois de septembre était déjà une certitude depuis quelques jours, mais on attendait une confirmation pour la date précise. Malheureusement, le service de vidéo à la demande illimité et sur abonnement (sVOD) ne précise toujours pas le tarif même si le prix de 7,99 euros a été avancé (pour un écran en définition standard). Pour 1 euro de plus, le spectateur pourrait bénéficier de deux écrans et de la HD; et contre 11,99 euros, ce sont jusqu'à 4 écrans en HD qui seraient offerts. Cela reste bien sûr à confirmer.

Le lancement de Netflix en France étant prévu de longue date, la concurrence n'attendait plus que l'officialisation pour amorcer (enfin) les grandes manœuvres. Ce sera le cas notamment chez Orange qui a une sérieuse carte à jouer avec le catalogue de son bouquet OCS. L'opérateur, qui a d'ailleurs fait savoir qu'il n'accueillera pas Netflix dans sa box (lire : Netflix ne sera pas disponible chez Orange au lancement), prépare en effet une riposte hexagonale face au débarquement de l'américain.

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a déclaré au micro de France Inter hier matin que « la France [étant] un pays particulier, nous avons des responsabilités. Je ne souhaite pas qu’Orange soit le cheval de Troie de Netflix » (cela n'empêchera pas Orange de...

Lire la suite

Orange : premier semestre solide, mais des profits en chute

29/07/2014 | 22:30

Malgré « des conditions de marché toujours très difficiles », comme l'explique Stéphane Richard, Orange affiche des résultats somme toute assez solides pour son premier semestre. Le chiffre d'affaires s'élève ainsi à 19,6 milliards d'euros pour cette période, ce qui représente une baisse de 3,6% par rapport au premier semestre de 2013. Le deuxième trimestre, avec une baisse de 2,3% des revenus, s'est montré un peu meilleur que le premier (-3%) et que le quatrième trimestre 2013 (-3,8%).

L'opérateur historique commence ici à cueillir les fruits d'une stratégie d'économies tous azimuts : les coûts directs et indirects sont en baisse, de respectivement 298 millions et 213 millions d'euros, tandis que les coûts d'exploitation enregistrent un recul de 511 millions d'euros (-3,7%) — cette dernière baisse permet d'ailleurs de compenser à 70% le recul du chiffre d'affaires.

C'est ce qui permet ainsi à la société d'afficher une marge d'exploitation (Ebitda, soit les bénéfices avant impôts, intérêts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations) de 6,14 milliards d'euros au premier semestre, soit un taux de marge stable de 31,3%. Sur l'ensemble de l'année, Orange se fixe un objectif d'Ebitda compris entre 12 et 12,5 milliards. En revanche, pas de miracle pour le résultat net qui chute à 891 millions d'euros, ce qui représente une diminution de 318 millions d'euros (-30,3%).

En ce qui concerne l'activité téléphonie mobile du groupe et notamment la vente de forfaits mobiles, elle enregistre une hausse de 146 000 abonnements supplémentaires pour la France depuis le premier semestre 2010. La 4G a attiré 2 millions de clients dans l'Hexagone, dont 650 000 sur le seul premier...

Lire la suite

Netflix ne sera pas disponible chez Orange au lancement

29/07/2014 | 10:15

Stéphane Richard était l’invité de BFM Business ce matin, et le patron d’Orange a expliqué à cette occasion que Netflix ne sera pas proposé à ses abonnés à son lancement en France. Rappelons que ce service qui permet de regarder des films et séries en streaming avec un abonnement illimité doit arriver en septembre. On savait que l’entreprise voulait signer des accords avec les fournisseurs d’accès à internet pour qu’ils ajoutent Netflix à leurs offres de base, mais les box ADSL et fibre d’Orange resteront à l’écart.

© Vincent Capman / Paris Match

À dire vrai, ce n’est pas une surprise. Orange est un FAI, certes, mais aussi un concurrent avec OCS, une offre très similaire à celle de Netflix. Avec des épisodes diffusés 24 heures seulement après les États-Unis, cette offre a par ailleurs connu un beau succès. Dans ces conditions, on peut comprendre que Stéphane Richard préfère tenir ses abonnés à l’écart, mais ce ne sera pas forcément gênant.

En effet, il ne sera pas nécessaire d’avoir Netflix sur sa box pour accéder au service. On peut regarder les films et séries depuis n’importe quel navigateur, ou via les applications mobiles proposées par l’entreprise. L’Apple TV intègre un accès à Netflix et c’est sans conteste une excellente option, économique et discrète.

Par ailleurs, le patron d’Orange ne ferme pas complètement la porte à Netflix : entre ses mots, on comprend qu’en cas de succès, le service pourrait finalement être ajouté sur les box de ses utilisateurs. Reste donc à savoir si l’offre de Netflix sera suffisamment séduisante, ce que l’on ne saura probablement pas avant le mois de septembre. Sachant que le vrai problème, au fond, est sans doute financier : le FAI aimerait que Netflix...

Lire la suite

Pages