Android



iPad : Apple pas si tranquille que ça d'ici 2012 ?

Selon iSuppli, l'iPad devrait être tranquille jusqu'en 2012 : il conserverait 62 % de parts de marché grâce à son avance, mais aussi à la pénurie de composants créée par la demande d'Apple. Les analystes de Piper Jaffray sont moins optimistes : ils pensent que d'ici 2012, la firme de Cupertino ne tiendra plus « que » 44 % du marché.

skitched

Comme dans le marché des smartphones, Android serait le principal concurrent avec 39 % de parts de marché. « Nous pensons que la Galaxy Tab a été un succès imprévu au vu de sa version d'Android qui n'est pas optimisée pour les tablettes […] Nous pensons que ce succès est dû en partie au fait qu'il s'agisse de la seule [NdA : ou presque] tablette disponible qui ne soit pas un iPad, mais aussi qu'Android sera un compétiteur de poids », peut-on lire dans le rapport.

De fait, la Galaxy Tab aurait une part de marché autour des 11 % en 2010 : les analystes de Pipper Jaffray projettent donc qu'Android occupe 32,5 % du marché en 2011, face aux 53 % de l'iPad.

Via eWeek



Des Apps bien indiscrètes

Si Apple a fermement verrouillé la transmission furtives de données personnelles dans les règles de son App Store, il n'en reste pas moins que dans une certaine mesure il est possible de les exploiter à des fins publicitaires. Apple elle-même procède à une collecte des données de géo-localisation avec iAd (lire iAds : Apple commence la collecte des données et Collecte des données : Apple s'explique).

On savait également que l'identifiant unique de l'appareil était transmis sans vergogne (lire iPhone, vie privée et UDID). Le Wall Street Journal a passé en revue 101 applications populaires, partagées pour moitié entre iPhone et Android, et a fait d'étonnantes découvertes.



LG Optimus 2X : Tegra 2 double-cœur pour janvier 2011

Le LG Optimus 2X, précédemment connu sous le nom de LG Star, est le premier smartphone à utiliser un processeur double—cœur, le NVIDIA Tegra 2 à 1 GHz. Ce smartphone à écran 4" 800x480 sera disponible en janvier 2011 en Corée, puis en Europe et dans le reste de l'Asie dans les semaines qui suivront.

skitched

Il sera fourni sous Android 2.2, mais devrait être mis à jour en 2.3 assez vite selon LG. Il dispose d'une webcam en façade 1,3MP, d'un appareil 8MP au dos, de 8 Go de stockage avec un port microSD pour l'étendre, et d'un port HDMI. Point sensible : sa batterie 1.500 mAh, commune sur les smartphones actuels, risque d'être un peu courte pour le surplus de puissance.

Un des concurrents de la plateforme Tegra est Orion, le système-sur-puce de Samsung basé sur deux cœurs Cortex A9 1 GHz et qui préfigure certainement le successeur de l'Apple A4 que l'on devrait retrouver dans les prochaines générations d'iPhone, iPad et iPod touch (lire : Orion : une indication du successeur du A4 ?).

Tags: , ,


Gros lifting pour l'Android Market

Google a annoncé de gros changements dans l'Android Market, sous la forme d'une nouvelle version qui sera disponible pour tout smartphone avec Android 1.6 ou supérieur. Son interface a été revue avec panneau supérieur arrondi qui rappelle le site de promotion du Nexus S.

skitched skitched

Ce panneau remplace le système d'onglet : la partie inférieure est une sorte de roue permettant de passer d'une catégorie à l'autre, dont les deux nouvelles : widgets et fonds d'écrans animés. Le reste du panneau contient soit une sorte de Coverflow d'applications, soit les informations basiques sur une application. L'arrière-boutique de l'Android Market a été revue pour assurer que seules les applications compatibles avec le téléphone de l'utilisateur (taille de l'écran et définition, version d'Android…) sont affichées.

Un des points forts de l'Android Market, la possibilité de se faire rembourser une application dans les 24 heures suivant son application, a été supprimé sous la pression des développeurs. Elle a été remplacée par une période de seulement 15 minutes, trop peu pour finir un jeu et se faire rembourser, mais peut-être trop peu pour tester l'application. La possibilité est néanmoins toujours là, ce qui reste toujours mieux que le système d'Apple qui laisse la main aux développeurs (versions Lite, achats in-app, etc.).



Android : plus de 300 000 activations par jour ?

La guerre des chiffres fait rage entre Google et Apple. Qui, d'Android ou d'iOS, fait le plus d'activations par jour ? Dernier chiffre en date lancé dans cette guerre des chiffres, plus de 300 000 téléphones sous Android seraient activés chaque jour. C'est Andy Rubin, le patron d'Android, qui l'indique sur Twitter.

http://static.igen.fr/img/2010/12//skitched-20101209-092815.jpg

Il ne donne pas plus de précision sur ce chiffre, qui est tout de même surprenant. On se souvient qu'il y a deux jours, Google indiquait qu'il y avait un peu plus de 200 000 appareils sur Android activés par jour (lire : Android toujours à 200 000 activations par jour). Soit les téléphones Android connaissent un succès fou depuis quelques jours, soit le chiffre d'avant-hier était largement inférieur à la réalité, soit Andy Rubin a sorti un chiffre un peu au hasard, histoire de dépasser Apple qui était aux dernières nouvelles à 270 000 terminaux iOS activés quotidiennement.

Sur le même sujet :
- Activation : la guerre des chiffres



Les Androphones consomment plus de data que les iPhone, qui en consomment déjà trop pour les opérateurs

Une étude d'Arieso, entreprise qui vend des solutions d'optimisation des réseaux mobiles, montre que les téléphones sous Android consomment plus de données sur Internet que les iPhone. L'entreprise a comparé la consommation Internet de plusieurs smartphones récents (iPhone 4, Blackberry Bold 9700, Nexus One, HTC Desire et Sony Ericson Xperia) avec comme modèle de référence un iPhone 3G.

L'iPhone 4 et les téléphones sous Android sont ceux qui consomment le plus de données en moyenne, avec une très nette augmentation par rapport au modèle de référence. Comme on pouvait s'y attendre, la consommation mobile de données a ainsi augmenté en moyenne de 250 %. Les utilisateurs d'iPhone 4 passent 67 % de temps en plus que les utilisateurs d'iPhone 3G, téléchargent 41 % de données en plus et effectuent 44 % d'appels de données en plus.

http://static.igen.fr/img/2010/10//IMG_2673-20101026-173224.jpg

Plus étonnant par contre, les utilisateurs sous Android consomment en moyenne plus de données que ceux qui possèdent un iPhone 4. Sous Android, les volumes échangés sont plus importants, mais aussi le temps passé sur les réseaux Internet. Deux hypothèses : soit Android utilise plus abondamment Internet que iOS, ce qui est difficile à prouver ; soit iOS est plus économe, par exemple en comprimant plus fortement les images ou vidéos envoyées sur Internet.

Opérateurs vs Apple/Google/Facebook… : une guerre froide ?

Quoi qu'il en soit, un fait demeure : la consommation de données sur les réseaux mobiles augmente très fortement et les opérateurs ont de plus en plus de mal à maintenir leurs services. C'est pourquoi plusieurs opérateurs européens, dont Orange, Telecom Italia et Vodafone, demandent aux entreprises responsables de cette augmentation de les aider à maintenir leurs réseaux. Parmi les entreprises visées, on trouve bien évidemment Apple et Google, mais aussi Facebook qui draine effectivement une bonne partie du trafic Internet dans le monde. Les opérateurs accusent ces entreprises de profiter des réseaux pour gagner de l'argent, sans les en faire profiter en retour.

Les opérateurs reconnaissent que l'explosion des smartphones leur profite également, avec une augmentation des revenus à la clé. Mais selon eux, l'augmentation des usages est plus rapide que celle de leurs revenus et les opérateurs n'ont pas à assumer seuls cette charge supplémentaire sur les réseaux.

La tension entre les opérateurs et Apple s'est renforcée récemment lorsque cette dernière a présenté une carte SIM spéciale qui limitait le rôle des opérateurs (lire : Carte SIM spéciale : Apple travaille à l'élimination des opérateurs). Le constructeur d'iPhone s'est depuis rétracté (lire : La carte SIM intégrée à l'iPhone serait reportée à 2012), mais la menace demeure, telle une épée de Damoclès suspendue au-dessus des opérateurs.

http://static.igen.fr/img/2010/11//skitched-20101208-162309.jpg

Aux États-Unis, Verizon a déjà essayé de faire payer pour accéder à certains contenus sur son réseau, sans succès (lire : Google et Verizon : fin de la neutralité du net ?). Les opérateurs européens réussiront-ils à faire payer Google, Apple ou d'autres entreprises, comme Skype ? En attendant, les forfaits illimités sont appelés à progressivement disparaître. En France, les opérateurs restent encore sur le modèle illimité/bridé, mais aux États-Unis par exemple, AT&T ne propose plus que des forfaits limités avec ses iPhone.

En attendant leurs premiers blocus, les opérateurs s'adaptent à la demande croissante en matière de données échangées sur le réseau. Le PDG d'Orange a ainsi indiqué aujourd'hui que la 4G serait proposée dans quelques grandes villes françaises au début de l'année 2013. Un premier appel d'offres pour l'attribution des fréquences aura lieu au début de l'année 2011 et Orange estime qu'il lui faudra ensuite entre 18 et 24 mois pour déployer l'équipement LTE nécessaire à la 4G.

via Reuters et Bloomberg

Sur le même sujet :
- La grogne de France Telecom monte



VMware virtualisera sur les smartphones en 2011

http://static.igen.fr/img/2010/11//skitched-20101207-161103.jpgVMware s'est associé au constructeur LG pour vendre des smartphones qui contiennent une solution de virtualisation. VMware est un spécialiste de la virtualisation des serveurs aux ordinateurs personnels (ils développent notamment Fusion pour Mac) et il s'attaque désormais aux terminaux mobiles.

L'idée serait non pas de virtualiser complètement Android, mais seulement des environnements : l'un serait dédié au travail avec des applications et réglages spécifiques, l'autre serait un environnement personnel avec d'autres applications et réglages. Il y aurait aussi deux numéros de téléphone, mais on pourrait recevoir des appels des deux numéros en même temps. Ce système permettrait de séparer ce qui relève du travail et ce qui relève des loisirs et surtout sécuriser la partie travail. La virtualisation se veut très simple : un tapotement sur une icône suffira d'après l'éditeur à changer d'environnement.

Ces téléphones virtualisés seraient proposés en 2011, à un tarif inconnu. Le système serait proposé dans un premier temps uniquement sur des smartphones Android, mais les tablettes seraient supportées dans un deuxième temps et à terme, VMware espère pouvoir proposer sa solution mobile virtualisation sur les autres plateformes, le BlackBerry et l'iPhone en tête.

Si LG est le premier constructeur impliqué dans ce projet, VMware indique travailler avec d'autres fabricants et opérateurs, la gestion du double numéro impliquant certainement une modification de leur part.

via Network World

Tags: , ,


Android toujours à 200 000 activations par jour [MAJ]

Dans son billet de présentation du Nexus S, Google a publié une statistique qui suscite bon nombre de commentaires. Le géant de l'internet indique que son système d'exploitation est embarqué dans plus de 100 appareils et qu'il procède à un peu plus de 200 000 activations par jour.

C'est ce dernier chiffre qui fait beaucoup réagir. Si il est exact, cela signifie que la croissance d'Android commence à piquer du nez. En effet, en août dernier, Eric Schmidt avait confié que 200.000 appareils utilisant Android étaient activés chaque jour (lire : Android : 200.000 activations par jour). Jusqu'à présent, ce chiffre montait régulièrement. En juin, par exemple, Google recensait 160 000 activations jour.

À l'époque, cette déclaration avait créé une minipolémique. Peu de temps après, Steve Jobs avait déclaré que sa société activait 230 000 appareils équipés d'iOS par jour (iPad inclus donc…).

[image : Fortune Tech]

[MAJ] Lors de la conférence de présentation d'Android 2.3, Google a indiqué qu'en octobre, elle activait en moyenne 214 000 appareils par jour. La croissance d'Android a bel et bien tendance à ralentir donc.

Sur le même sujet :
- Google commercialise le Nexus S avec Gingerbread
- Activation : la guerre des chiffres

Tags:


Google commercialise le Nexus S avec Gingerbread

Google a annoncé la commercialisation du Nexus S, le successeur du Nexus One construit cette fois en partenariat avec Samsung. Ce smartphone sera le premier à être équipé de la nouvelle version d'Android, la 2.3 surnommée Gingerbread.

http://static.igen.fr/img/2010/11//skitched-20101206-171426.jpg

Le Nexus S est équipé d'un écran de 4" (dit "Contour Display" avec des angles adoucis), d'un processeur Hummingbird 1 GHz Cortex A8 (équivalent de l'Apple A4 qui équipe les iPhone 4), de 16 Go de mémoire de stockage, deux caméras et une puce NFC qui va sans doute devenir un standard pour tous les futurs smartphones. Gingerbead apporte justement le support des puces NFC, mais aussi un nouveau clavier, une application de VOIP, des améliorations dans l'interface, le copier/coller ou encore un support du gyromètre. Le Nexus S peut servir de hotspot WiFi pour plusieurs terminaux (jusqu'à six). Google a publié une vidéo pour présenter quelques fonctions, entre deux images de pieds.

Sur le site dédié à ce téléphone, Google détaille les nouvelles fonctions à la fois du Nexus S et de Gingerbread. Parmi les nouveautés, on notera la présence du NFC expliqué rapidement dans la vidéo ci-dessous. Le système n'aura que peu d'utilité pour le moment, mais à terme, cela devrait devenir un moyen très utilisé de faire interagir le téléphone avec des objets du quotidien. Le système est pourtant déjà connu des usagers des transports en commun parisiens ou lyonnais, entre autres.

L'écran du Nexus S est légèrement plus grand que celui de l'iPhone, mais sa définition est moins importante (480 x 800). C'est un Super AMOLED capacitif avec un verre oléophobique et il est censé supprimer 75 % de reflets par rapport aux autres smartphones. La caméra arrière est de 5 mégapixels et permet de filmer en 720p avec un autofocus et un flash ; la caméra avant est de résolution VGA. Son autonomie est de 6,7 heures annoncées en communication 3G.

http://static.igen.fr/img/2010/11//skitched-20101206-173825.jpg

Le Nexus S sera disponible aux États-Unis le 16 décembre dans tous les magasins Best-Buy et le 20 décembre en Grande-Bretagne. Il sera vendu débloqué et sans engagement avec un opérateur à un prix inconnu. On ne sait pas ce que Google a prévu de faire pour le reste du monde. On se souvient que le Nexus One n'avait pas été commercialisé directement en France.

http://static.igen.fr/img/2010/11//skitched-20101206-175830.jpg

Android 2.3, aka Gingerbread, sera disponible pour tous les téléphones dans les prochaines semaines. Le SDK est d'ores et déjà disponible. Le Nexus One aura droit à la mise à jour, pour tous les autres terminaux sous Android, cela dépendra à la fois du constructeur et de l'opérateur. C'est bien là l'avantage des téléphones de Google : ils ne dépendent que de Google et ils sont systématiquement mis à jour.



Android a rattrapé iOS aux États-Unis

D'après une étude réalisée par comScore, Android a rattrapé iOS aux États-Unis en terme de parts de marché. iOS d'Apple représente ainsi 24,6 % du marché américain, une situation stable par rapport à la période précédente alors qu'Android atteint 23,5 %, une augmentation de 6,5 points par rapport à mai-juillet 2010. RIM reste numéro 1 aux États-Unis, mais perd 3,5 points, tandis que Microsoft et Palm restent bons derniers et perdent, eux aussi, du terrain.

http://static.macg.co/img/2010/11//Sans_titre-20101203-185900.jpg

Aux États-Unis, 1/4 des possesseurs de téléphones sont désormais des utilisateurs de smartphones, un chiffre en constante hausse (14 % de plus que sur la période précédente). Ainsi, sur l'ensemble du marché, c'est Samsung qui est le constructeur en tête avec 24,2 % de part de marché, suivi par LG avec 21 % et Motorola avec 17,7 %. L'étude montre aussi logiquement que les usages évolués du téléphone augmentent : les Américains utilisent plus un navigateur web (36,2 %), ils sont plus nombreux à télécharger des applications (33,7 %), à accéder aux réseaux sociaux (24,7 %) ou à jouer à des jeux sur leurs téléphones (23,7 %).