Ubuntu Edge, le plus bel échec du crowdfunding

Anthony Nelzin-Santos |

En récoltant 12,8 millions de dollars, Canonical a réalisé la plus grosse levée de fonds participative de l'histoire. Qui est aussi un échec retentissant, puisque l'objectif était de lever 32 millions de dollars pour financer la fabrication de l'Ubuntu Edge.

Ubuntu Edge

Le projet était très ambitieux, trop ambitieux, l'entreprise de Mark Shuttleworth ne s'en cachait d'ailleurs pas. La campagne de crowdfunding n'a jamais atteint le rythme nécessaire d'un million de dollars par jour, même lorsque Canonical a baissé de plus de 100 $ le prix de son smartphone très haut de gamme. La société sud-africaine, qui coordonne le développement la distribution GNU/Linux Ubuntu, ne touchera pas un centime et les 27 500 participants ne seront pas débités.

La montre connectée Pebble reste donc le plus gros succès du crowdfunding, avec 10,27 millions de dollars récoltés pour 100 000 dollars demandés. Tout n'est cependant pas perdu pour Canonical : le bruit généré par l'Edge a relancé l'intérêt de quelques constructeurs pour Ubuntu Phone. En cela, Mark Shuttleworth a peut-être réussi son pari.


avatar Marksanders | 
Ils auraient du choisir Kickstarter. Je n'avais même pas vu leur campagne.
avatar jmquidet | 
Dommage, c'était prometteur..
avatar boccob | 
Beau smartphone, OS sympa, store vide ... tien ça me rapelle quelqu'un qui est en train de couler ça ...
avatar jarno24 | 
Accessoirement : http://linuxfr.org/news/sous-le-capot-de-la-beta-libreoffice-4-1 Cet intéressant point sur le développement de LibreOffice montre que le code est refondé en vue de sa portabilité sur iOS et Android. Il y a des chances pour qu'on voie quand même LibO sur Ubuntu Touch ou sur Firefox OS.

CONNEXION UTILISATEUR