Une « cité de l'objet connecté » à Angers pour faire de la France un leader

Stéphane Moussie |

Inexistante sur le marché des smartphones, la France peut peut-être tirer son épingle du jeu en ce qui concerne les objets connectés. C'est en tout cas l'ambition du ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique. Dans le cadre de l'action « la Nouvelle France industrielle », Arnaud Montebourg a validé cette semaine la feuille de route du plan sur les objets connectés.

Arnaud Montebourg à la conférence LeWeb13 - Crédit LeWeb CC BY

La mesure phare, c'est l'installation d'une cité de l'objet connecté à Angers dès cette année. Le but de cette cité est de devenir le point névralgique de l'innovation en France en ressemblant un fablab, un centre d’innovation technologique et des usines de production. L'investissement est évalué à 15 millions d'euros et une cinquantaine de personnes sont prévues pour faire tourner ce site industriel.

Le plan, supervisé par Eric Carreel, le cofondateur de Withings (spécialisé dans le bien-être avec le bracelet Pulse, une balance connectée...), voit grand puisque sa finalité est de bâtir des projets « non pas à l’échelle d’entreprises, mais à l’échelle de filières. »

D'ici à ce que les entreprises arrivent à s'allier pour proposer des produits qui recouvrent l'intégralité d'une filière, un effort sera porté pour que les objets communiquants français soient « connus et reconnus, du consommateur français au journaliste américain. » Netatmo, Parrot et Withings jouissent déjà d'une certaine notoriété en dehors des frontières hexagonales, mais l'objectif est de passer la seconde pour que ces marques ne soient pas oubliées quand les mastodontes américains (Google, Apple, Amazon...) investiront vraiment le marché.

Une action concrète envisagée est la tenue d'un keynote à la mi-2015 intégrant des annonces sur le lancement d’objets connectés « French Tech ». L'objectif étant que cet événement ait une portée internationale et qu'il mette en avant « l’excellence française ». Qui serait le mieux placé pour présenter ce show selon vous ?


avatar Tchobilout23 | 

Je pense que c'est jouable... Ce serait la classe.. French Touch

avatar Pomanks | 

L'acteur des pubs Renault, il s'y connaît en "French Touch" ^^
Sinon, habitant Angers, je suis ravi de savoir que c'est dans cette ville que se bâtira prochainement cette "Cité de l'objet connecté" !! :)

avatar JokeyezFX | 

Une présentation de ce show par Cédric Ingrand (désolé si je me suis trompé dans l'orthographe de son nom) ne me semble pas absurde...

avatar iRobot 5S | 

"Le but de cette cité est de devenir le point névralgique de l'innovation en France en ressemblant un fablab, un centre d’innovation technologique et des usines de production"

Une silicon valley en fait.

Alors déjà si on veut "l'excellence a la française" ces sont de parler de "french tech" et de "keynote" entre autre et remplaçons les par des équivalents français.

Bientôt on ne saura plus parler notre propre langue dans notre propre pays.

C'est comme l'autre jour on est aller acheter une "amorce" pour une lampe halogène, et (qu'elle ironie) le vendeur n'as compris que quand on a dit "starter".
Sur le coup j'ai ressentis un mélange d'agacement et de pitié.

avatar iRobot 5S | 

@iRobot 5S :
*Cessons

avatar macouillelafripouille | 

N'importe quoi. Si y'a Montebourg ça va être un four. Sans doute pour placer des amis socialistes...

S'ils veulent une silicone valley qu'ils commencent déjà par aider les start up au moins fiscalement. Comme les socialistes ne savent que taxer c'est pas gagné.

avatar Photo | 

Tremble Cupertino, Angers s'éveille !
Dans dix ans, on ne donnera plus Steve Jobs et Apple comme exemple de réussite, mais Montebourg, Archos et la French Touch !
Dommage, j'aimais bien Withings...

avatar remids | 

Ahhh, la droite se réveille sur les forums. Ça vous arracherait la gueule de comprendre que le volontarisme, c'est important? Revendiquer une place importante pour la France dans le domaine des objets connectés, c'est le premier travail d'un ministre. De gauche comme de droite. Ça dépasse ce clivage, et ça dépasse encore plus la personne de Montebourg.

avatar boubloux | 

Withing font des truc mignon et des gadget mais si on veut du vrai trackeur d'activité c'est un heart rate monitor de chez polar avec une montre associé ou bien un smartwatch de Nike

avatar Sonny972 | 

Ce ministre est passé maître dans l'art de la masturbation intellectuelle. Et il n'est pas le seul. Ils sont nombreux, peut importe les partits politiques, à penser de manière similaire. Ils croient qu'il suffit de décider de devenir les meilleurs pour le devenir. Mais c'est l'inexpérience qui parle, ils n'ont jamais été entrepreneurs.
Auquel cas, ils sauraient que la France est un goulot d'étranglement pour les petits entrepreneurs.
Entre le RSI, cette organisation mafieuse de racket, la lourdeur de l'administration, les banques qui attendent que tu ai une épargne de 1000€ pour te faire un crédit de 2€, les taxes en tout genre et les organisme de prêts qui te demandent jusqu'à la couleur de la culotte de ta grand-mère pour t'accorder une aide, c'est pas gagné.

Parce que dans le fond, c'est ça la France : tout le monde veut créer des Apple, mais personne ne veut prendre les risques qui vont avec...

avatar Tchobilout23 | 

@Sonny972 :
C'est très bien résumé.. Le problème est bien la..

avatar SupermariOSX | 

Attention à la valorisation "french made" aux US. Il suffit d'un désaccord sur un fond politique (souvenez-vous de l'iraq) pour se prendre un boycott des produits français.
Mais bon... Malgré ça, l'idée est bonne, les boîtes françaises de techno ont de bons arguments à faire valoir !! Bravo les gars ! Vous faites du bon boulot !!!!

avatar Karamazow | 

Xavier Niel !

avatar Mathias10 | 

Le fait que le gouvernement soit sponsors du web 3.0 est le premier socle nécessaire pour les prochaines revolutions digitales à venir.

avatar Obidjoule | 

Heuuu... Craig Federighi !!! :-D

avatar Billytyper2 | 

Présentation par Dieudo?

avatar hugome | 

Test

avatar hugome | 

Le problème de ce volontarisme, c'est qu'il ne repose sur rien en termes d'analyse de marché.

CONNEXION UTILISATEUR