Kickstarter : Prizm sait ce que vous voulez écouter

Nicolas Furno |

Prizm est un appareil qui alimente vos enceintes avec la musique que vous voulez écouter. Le pari de cet objet connecté conçu par une équipe parisienne est d’apprendre vos goûts musicaux et de s’adapter pour vous proposer non seulement la musique que vous connaissez, mais aussi des morceaux qui pourraient vous plaire. Connecté en Wi-Fi à des services de streaming (Deezer, Spotify et SoundCloud au lancement), l’appareil y pioche la musique diffusée ensuite sur les enceintes connectées en local (sortie mini-jack, prise optique ou Bluetooth), mais sa particularité vient de son intelligence.

À l’intérieur du Prizm, une puce Bluetooth sert essentiellement à détecter votre présence. Quand vous rentrez chez vous, avec votre smartphone dans la poche, l’appareil sait que vous êtes là et il lance une liste de lecture adaptée à votre goût. Si votre colocataire rentre avant vous, ce sont ses goûts musicaux qui auront la priorité. Une soirée en amoureux ? Un profil spécifique est alors activé, avec une liste de lecture adaptée pour plaire aux deux. Et si vous entendez un morceau qui ne vous plait pas, ou au contraire un que vous aimez particulièrement, appuyez sur l’une ou l’autre des faces du produit pour valider, ou au contraire refuser la proposition.

Son intelligence va plus loin encore : non content d’apprendre en fonction de ce que vous lui dites, le Prizm retient aussi vos goûts en fonction du moment. Vous aimez vous réveiller avec un morceau punchy, mais vous vous endormez toujours dans une ambiance jazzy ? Il finit par le retenir et ne propose plus que des morceaux du genre correspondant au bon moment. Et s’il détecte que vous avez invité des amis pour une fête, vous n’aurez que des morceaux adaptés. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi reprendre le contrôle et l’appareil peut aussi lire votre liste de lecture préférée, sans intervenir.

Prizm est un produit vraiment ambitieux. S’il fonctionne aussi bien que prévu, il sera très utile pour avoir un fond musical, sans avoir à régler quoi que ce soit. L’appareil est prêt, mais comme c’est souvent le cas aujourd'hui, il nécessite un financement pour entrer en production et ses concepteurs viennent le chercher sur Kickstarter. Si l’appareil vous intéresse, vous pouvez en précommander un exemplaire à partir d’une centaine d’euros tout compris (les prix augmentent au fur et à mesure des commandes). Les livraisons sont prévues à partir du mois de juin 2015.


avatar pumk1n | 

Et en plus c'est inventé et conçu par un ingénieur français ! Je pense que je vais essayer d'en avoir un... Il devrait être assez rapidement financé !

avatar Helmer | 

Moi j'écoute surtout telle ou telle musique en fonction de mon humeur, du temps qu'il fait, de l'actualité, Prizm n'est pas fait pour moi.

avatar iAnn | 

Donc il apprend... la musique que je veux le matin au lever, quand je rentre du travail (pour peu que je travaille à l'extérieur)... mais mes envies musicales ne sont pas si simple, et de mon humeur dépendent ces choix plus que d'un horaire précis. Et lorsque je ne veux pas de musique, cela ne risque t-il pas d'être trop intrusif... et hop, je coupe, et hop je recoupe la musique ;-))) SILENCE !!!

Bon, par contre pour ressortir des titres oubliés au fin fond de ma bibliothèque de + de 1200 albums pourquoi pas ; mais il y a genius pour ça non ?

Le seul truc intéressant c'est la découverte autour des musiques que j'aime – mais là encore cela est-il réellement de la découverte puisque cantonné autour de goûts musicaux personnels.

Quand les capteurs de la "Watch" pourront analyser l'humeur de la personne, peut-être pourra t-il proposer plus correctement des choix musicaux ;-)))

avatar cherbourg | 

J'imagine, tu arrives chez toi avec un super canon et Mireille Mathieu commence à chanter...grillé !!!

avatar Ben_75 | 

Prizm envoie mes goûts musicaux directement à la NSA ? (désolé, avec un nom pareil, la tentation était trop grande :p)

avatar Oliviou | 

Encore des promesses intenables. Les concepteurs de ce genre de logiciels prédictifs considèrent que l'être humain est un robot vaguement perfectionné, qui a toujours les mêmes envies au même moment.
Mais en fait, non.
Astuce : rendre un ordinateur "intelligent" ne se fait pas en prenant l'humain pour un imbécile, mais en rendant l'ordinateur intelligent.

CONNEXION UTILISATEUR