Amazon : moins de blabla avec Alexa et les développeurs français courtisés

Florian Innocente |

Amazon ne se contente pas de prévenir ses clients que ses enceintes Echo avec l'assistant Alexa vont arriver en France, les développeurs sont invités à se tenir prêts.

Tous ceux intéressés par mettre au point des "Skills" — des branchements entre leurs services en ligne et Alexa — ont maintenant à leur disposition des ressources adaptées à un déploiement en France.

Des informations qui vont de tutos en ligne, à des Webinar (le premier en français aura lieu le 27 mars) en passant par un atelier sur Paris (inscriptions ouvertes pour une journée le 4 avril). Il n'y a pas d'indication précise sur le jour ou tout cela sera utilisable, les relations développeurs d'Amazon s'en tiennent à un « plus tard dans l'année ».

Parallèlement, la version américaine d'Alexa évolue pour rendre plus fluides et plus brefs les échanges avec les utilisateurs. Deux réglages ont été mis en service ou sont testés ces derniers temps. Des améliorations dont pourraient s'inspirer d'ailleurs Siri et Google Assistant.

Le premier, baptisé "Follow-Up Mode", permet à l'enceinte d'écouter ce qui passe durant les 5 secondes qui suivent l'exécution d'une précédente requête. Ainsi, vous pouvez lui demander tout autre chose sans avoir à appeler « Alexa » à nouveau. Il est vrai que les « Dis, Siri » ou « Ok Google » à répétition, lorsqu'on a 2 ou 3 choses à faire, peuvent être vite barbants.

Durant cet intervalle, le témoin lumineux de l'enceinte reste allumé pour signifier qu'elle est à l'écoute. Il y a quelques cas où l'enceinte passe outre le réglage et ne donne pas suite : lorsqu'elle joue de la musique, lorsqu'on se sert de l'enceinte pour téléphoner ou si Alexa estime que ce qu'elle a entendu est un bruit de fond ou qu'il ne lui semblait pas destiné.

Plus récemment, Amazon a commencé à tester auprès d'utilisateurs un "Brief Mode" pour là encore, limiter les échanges vocaux au strict nécessaire. Ce comportement s'applique à la commande des équipements domotiques. Une fois la requête effectuée, l'enceinte la ponctue par un signal sonore au lieu de parler à nouveau avec l'utilisateur. Avec Siri, l'assistant va conclure l'action par un « C'est fait », quand ne parle pas aussi pour prévenir que l'action est en cours et qu'elle prend un peu de temps.

Pour aller plus loin :

Source
avatar albanet | 

Perso je trouve ça bien, ça me gave que SIRI fasse sa petite interessante a parfois pinailler et parler plutôt que d’écouter les ordres.

avatar tbr | 

@albanet

Dis Diri ! C’est qui l’boss ? Hein, dis. C’est qui l’patron ?!

avatar albanet | 

@tbr

Exactement ! Faut se faire respecter des machines !

avatar tbr | 

Little Sister Is Earing You !

Sous-entendu le confort d’utilisation, il faudra faire très attention à ne pas transformer nos vies privées (et petits secrets) en un gigantesque étalage public diffusé sur les réseaux.

Sister Alexa.

avatar Soner | 

@tbr

Je suis un poil moins gêné par Amazon que Google. Attention j’ai dis un poil.

CONNEXION UTILISATEUR