Nook : Barnes & Noble ressuscite sa gamme de liseuses électroniques

Anthony Nelzin-Santos |

Le marché des liseuses électroniques serait-il en train de frémir ? Après des années d’expérimentation, les premiers modèles en couleurs sont enfin commercialisés, grâce à l’initiative de petits fabricants comme Vivlio. Kobo et Amazon viennent de revoir une partie de leur gamme, avec la nouvelle Sage pour l’un et un énième Paperwhite pour l’autre. Et voilà qu’un nom revient d’entre les morts, celui de Nook.

Nook GlowLight 4. Image Barnes & Noble.

Barnes & Noble, qui reste la plus grande chaine de librairies des États-Unis, n’avait pas présenté de nouvelle liseuse depuis quatre ans. Quelques semaines après avoir ressuscité la marque Nook sous la forme d’une tablette conçue par Lenovo, James Daunt annonce que « Barnes & Noble investira désormais dans la gamme de produits Nook d’une manière significative ».

Le CEO du libraire assure que « l’équipe travaille sans relâche pour concevoir de nouveaux produits Nook », et promet « une suite robuste d’innovations en 2022 ». Cela commence par une révision de la liseuse GlowLight, positionnée face au Paperwhite d’Amazon et à la Libra de Kobo, avec un prix de 149,99 $ (env. 132 €).

La GlowLight 4 pourrait pourtant concurrencer les modèles premium, avec ses boutons physiques et ses 32 Go de stockage, mais en même temps être comparée aux modèles d’entrée de gamme, avec sa construction tout-plastique et ses bordures imposantes. Barnes & Noble avait présenté la première liseuse « étanche », bien avant Amazon et Kobo, mais fait aujourd’hui l’impasse sur cette distinction.

L’éclairage adaptatif. Image Barnes & Noble.

Alors que la mode est aux « grands » écrans de 7 à 8", le libraire américain garde son écran de 6", toutefois doté d’un système d’éclairage adaptatif. La GlowLight 4 prend en charge les fichiers ePub et PDF, qui pourront être lus pendant plusieurs semaines avant qu’il faille recharger la batterie par le biais d’un port USB-C.

Les liseuses de Barnes & Noble ne sont pas commercialisées en dehors des États-Unis, mais peu importe. Le libraire américain a toujours fait office d’aiguillon, doté d’une grande connaissance du marché du livre, et d’un petit grain de folie. Son retour pourrait bien réveiller un marché endormi depuis plusieurs années faute de concurrence.


avatar Nesus | 

Ma première liseuse fut un Nook. L’interface était vraiment fantastique. Le rachat par Microsoft à tout tué. Maintenant, possesseur d’une Kobo, je doute de faire le chemin inverse. Le processus de verrouillage du client via les stores est quand même très efficace et avoir deux liseuses en même temps…

avatar thesupertimal | 

Cool 🤩

avatar koko256 | 

J'aimais bien un ipod touch eink ou l'équivalent Android (mode animation réduites)...

avatar cyrildruesne | 

@koko256

Ça existe (ou presque : écran de 6 pouces au lieu de 4 pour un iPod Touch), chez Onyx notamment :
https://onyxboox.com/product/compare

avatar yoyo14 | 

@cyrildruesne

Très intéressant !
Mais le design et le prix…

avatar iPop | 

Je trouvais tres intéressant la tablette Eink de Sony. Très fine et permet de prendre des notes en plein jour.

avatar Gregoryen | 

Pourquoi j'ai pensé a Animal Crossing ? 😅

avatar Lu Canneberges | 

@Gregoryen

Ah pareil, tu n’es pas seul ! ^^ Tu joues ?

avatar Gregoryen | 

@Lu Canneberges

Oui ^^

avatar Lu Canneberges | 

@Gregoryen

Super ! Si ça t’intéresse 😉 : SW-5457-3177-8306

CONNEXION UTILISATEUR