Loi anti-Amazon : la France maintient le cap malgré la Commission européenne

Mickaël Bazoge |

Bruxelles fait les gros yeux à Paris. L'exécutif européen a émis plusieurs critiques concernant la loi « anti Amazon » qui devrait repasser au vote ce jeudi à l'Assemblée. Le principe de ce texte est le suivant : un revendeur de livres en ligne (comprendre : Amazon) ne peut offrir la gratuité des frais de port. Il pourra en revanche proposer une réduction sur les frais de livraison, à concurrence d'un montant équivalent à 5% du prix du livre. De fait, les frais de port pourraient se retrouver à 1 centime au besoin, mais le symbole de la fin de la gratuité est là, tandis que le parlement réitérait son soutien au secteur en crise des libraires.

Le vote de ce texte, qui aurait dû être une formalité après son passage au Sénat en janvier dernier (lire : Le Sénat adopte la loi « anti-Amazon »), a été repoussé pour laisser le temps à la Commission européenne de donner son avis sur le sujet. Et celui-ci est courroucé. Globalement, Bruxelles doute de la pertinence des mesures envisagées vis à vis de l'objectif affiché. La Commission craint que ce dispositif puisse restreindre la liberté d'un libraire établi dans un autre État membre de fournir des services en France; les contraintes que font peser le texte de loi sur les détaillants en ligne pourraient empêcher un acteur à se positionner sur ce marché s'il ne possède pas l'assise économique d'un Amazon. Enfin, l'exécutif européen reproche à la France de n'avoir pas fourni suffisamment d'éléments pour apprécier à sa juste mesure la proportionnalité du dispositif.

La rapporteure du projet de loi, la sénatrice Bariza Khiari, a rappelé que des négociations (« âpres ») s'étaient engagées entre le gouvernement et la Commission, afin d'aligner le projet de loi français avec les exigences européennes. Le texte pourrait ainsi être accepté, si la France renonçait à la mesure consistant à interdire la gratuité des frais de port… ce qui est l'ossature du texte même si, comme on l'a vu, il reste possible aux détaillants en ligne de facturer ne serait-ce qu'1 centime par envoi. La Commission est prête à aller jusqu'à la condamnation si la loi était votée en l'état.

Cette menace, perçue comme un chantage par la rapporteure, n'a pas porté ses fruits : les élus de la Commission de la Culture du Sénat ont en effet décidé de passer outre et de conserver le texte tel quel. En janvier, ce dernier avait été voté à l'unanimité. Quant à une éventuelle condamnation de la Commission, Bariza Khiari renvoie Bruxelles dans les cordes : « Comment les autorités européennes pourraient-elles justifier un contentieux contre le dispositif français, qui protège les libraires sans excès manifeste contre les détaillants en ligne, alors qu'elles demeurent impuissantes face aux stratégies d'optimisation fiscale développées par les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) au détriment des États membres ? »


Source
Tags
avatar iRobot 5S | 

Qu'ils interdisent a amazon de vendre a perte, mais qu'ils laissent la gratuite des frais de port.

avatar Spry | 

@iRobot 5S :
On est bien d'accord qu'on parle de la gratuité des frais de livraisons sans minimum d'achat pour les livres, hein ?

Parce que c'est ça qui pose problème pour les libraires. À savoir de proposer à la fois les 5% de la loi Lang, et donc les frais de port offerts.

Du point de vue consommateur, c'est assez difficile de comprendre ce que ça change réellement de payer le même prix en magasin et en ligne (sachant que les livres ont un prix fixé par les éditeurs et que c'est très reglementé à ce niveau là), mais je ne me doute pas qu'économiquement, la force de frappe des grandes boutiques comme Amazon et la Fnac (parce qu'on oublie souvent que ça va toucher d'autres entreprises) n'est pas supportable par les enseignes plus modestes.

avatar izoong | 

Vu ce qu'est Amazon ils devraient purement et simplement être interdit.

avatar Karybout | 

Plus de 15 ans que Amazon existe et pas un de ces cretins de libraire n'a pensé évoluer pour créer quelque chose de nouveau !!!

C'est le même problème dans tous les domaines avec comme seule réponse : PROTECTIONISME !
Le français pas bouger, content, prétentieux et surtout complement abruti !

Et on s'étonne que les meilleurs sont vont ?
Notre pays est en train de s'arrêter de fonctionner !

Dans 10 ans ce sera une honte d'etre français !

avatar Mathias10 | 

@Karybout :
On est d'accord ;-)

avatar Karybout | 

Si seulement on pouvait tous devenir fonctionnaires, ca serait le paradis.

Montebourg penserait pour nous, que du bonheur au pays de Oui-Oui ... pardon au pays de Arnaud-Arnaud.
Et il y a en effet fort a parier qu'on soit tous obligés de s'appeler Arnaud-Arnaud dans le futur.

avatar izoong | 

Et toi tu n'es qu'un petit prétentieux qui ne connaît même pas les alternatives à amazon. Des comme toi toujours prompt à l'insulte, ignare et fier de l'être c'est ça qui pourris le pays.
"Et on s'étonne que les meilleurs s'en vont" toi t'es pas prêt de partir...

avatar Karybout | 

Eh si, je suis parti il y a longtemps et je suis revenu tranquillement.

Et je pense repartir mais dans un pays moyennement developpé, pas pour réussir parce que ca ne m'intéresse pas mais parce que c'est un pays qui me plait bien alors que la France devient une honte d'individus pourris gatés qui nous disent qu'a l'époque du minitel, du telephone fixe payant à l'abonnement + minutes, la K7 audio et du vinyl et de 10000 morts sur les routes par an c'était mieux qu'aujourd'hui !

Un pays de pauv' jeunes qui font des bac +7 qui ne valent rien ... parce qu'ils ont choisi des impasses et sont incapables de l'assumer.

Un pays qui voudrait du tissu industriel mais ou personne ne veut se salir les mains.

Un pays ou des gamins incapables d'aimer quoique ce soit vous disent "ben on s'ennui, il n'y a rien à faire alors on fout le bordel" (... mais que font les libraires !!!!!!)

Bref un bon pays de crétins, oui ... pardon, arnaud !

avatar izoong | 

Voilà c'est ce que je disais c'est pas avec des gens comme toi que les choses s'arrangerons préférant la fuite et le chacun pour soit parce que finalement c'est plus facile que de se confronter aux problèmes. Bravo, le pays n'a effectivement pas besoin de gens comme toi. bon débarras.

avatar rikki finefleur | 

@Karybout

tu es juste drôle.
Il est plus facile de
- casser les prix
- faire de la pub
- provoquer de la concurrence déloyale
quand un utilise
- des paradis fiscaux
- qu'ion évite de payer des impots par ce moyen (ce qui permet de réinvestir, de vendre éventuellement à perte pour couler la concuirrence, de faire plein de pubs)

Voilà de beaux exemples de distorsion de concurrence , pour l'idiot de français qui s'installe en france et pense qu'il est juste de payer ses impôts en rapport avec les services rendus.

Ces sociétés comme amazon ont détruit des milliers d'emplois sur notre sol, mais pas de grandes entreprises, des toutes petites, donc pas de bruit.
Ou comment vendre pour quelques milliards en france et déclarer quelques 9 millions ou moins d’impôts sur les sociétés. Apple dans le même sac que ces filous.

Le jour ou l'europe mettra à la porte ce genre de sociétés de filous, ce sera un grand pas pour l'europe.

avatar warmac33 | 

@ Karybout
et je suis devenu tout autant dépité que toi...
pour moi un pays qui trouve normal que ses cheminots pourrissent les vacances des travailleurs en bloquant leurs trains parce qu'il ne faudrait pas toucher à leur retraite à 52 ans est un pays foutu...

chronologie des médias, loi anti-amazon, repoussage de l'ouverture à la concurrence des trains, taxis qui vandalisent les concurrents et leurs clients... cet hexagone est devenu un ramassis de branleurs assis sur leurs acquis et cherchant sans cesse à bloquer le progrès et la concurrence

et je passerai sur les scènes de guérilla urbaine avec voitures brûlées et magasins vandalisés pour soi-disant fêter la victoire d'un pays, les médias préfèrent nous abreuver de reportage sur nos bleus millionnaires, il ne faudrait pas oublier de donner de l'opium au peuple en plus des jeux afin qu'il ne réveille pas.

tout va bien, on est champions du monde... de l'autosatisfaction surannée !

avatar iRobot 5S | 

@Karybout :
Ne vas surtout pas dire ça a un fonctionnaire.

avatar Minileul | 

Frais de livraison estimé à 1ct pour 100 livraison et hop la c'est presque gratuit ;-)

avatar arekusandoro | 

Dramatique, des qu'on parle d'un projet de loi vous êtes des experts...tout le monde sera content quand amazon aura tué toutes les librairies indépendantes....

J'ai pas honte d'être français, je n'ai jamais eu honte de l'être...

avatar Le docteur | 

Ceux qui veulent interdire Amazon habitent sans doute Paris ou ne lisent pas. Quand tu dois te contenter de ce que ton libraire veut bien avoir, que pour avoir une commande, ça prend une semaine, deux semaines, un mois, deux mois, comme ça m'est arrivé quand je commandais des bouquins il y a une vingtaine d'années. Apparemment c'est encore assez long et sans doute ont-ils été bousculés par Amazon. Alors oui, si j'ai un vrai libraire près de chez moi, je le préférerais dès que je peux avoir mes bouquins chez lui, mais Amazon a ouvert un monde à pas mal de provinciaux.
J'ai même vu des libraires mentir à des gamins sur des manuels pour ne pas les commander.

Alors attaquer la gratuité des frais de port c'est encore une fois nous forcer la main et nous reprendre cette liberté qu'Amazon nous a donné, c'est vrai.
Je n'achète rien sur priceminister par exemple, parce que les frais de port sont rédhibitoires. J'aimerais qu'on me laisse continuer à utiliser Amazon et eBay.

avatar bibi81 | 

Le premier commentaire qui explique le succès d'Amazon... Et oui dès qu'on veut un livre un peu exotique (genre un livre sur swift) le libraire vous regarde d'un oeil interrogatif.

avatar Karybout | 

Il fallait que les libraires fassent autre chose.

La concurrence frontale avec Amazon était perdue d'avance.
Ils ont bien emmerdé la FNAC et les grandes surfaces en leur temps maintenant c'est Amazon.

On ne peut pas passe son temps a se plaindre de concurrence différente sans se bouger et tenter s'innover.

Idem avec un certain nombre de professions protégées comme le taxis par exemple.

Le monde change !
Les règles doivent changer !

avatar Hugo1978 | 

Bien sûr que soutenir les petits libraires, ça sonne bien sur le papier. Seulement, c'est comme pour tous les domaines. Internet, c'est facile, c'est pratique, c'est pas cher. Et ça va pas disparaître du jour au lendemain. C'est pourquoi il faut que les petits commerces proposent une plus-value du côté du service au client. Et souvent c'est ce qui fait défaut. Si je veux acheter un bouquin chez un petit libraire, le gars à un choix restreint, il est pas poli, il est incapable de me conseiller correctement, je commande un bouquin il lui faut 3 semaines pour me dire qu'il ne l'aura pas... Voilà, je ne dis pas que c'est partout comme ça. Mais c'est beaucoup trop souvent comme ça . Donc du coup pour moi le probleme n'est pas, ou pas seulement, à chercher du côté d'Amazon

avatar martinx | 

Amazon détruit des emplois, a installé son siège européen a Luxembourg pour éviter de payer des impôts en France, propose des conditions de travail abominables.

Je ne commande jamais sur leur site. Je préfère me tourner vers la fnac ou rue du commerce. Même si l'attente est d'une journée en plus...

Les libraires peuvent commander n'importe quel livre mais après c vrai, c tellement dur d'attendre une journée pour recevoir son ouvrage....

Pensez au problème dans sa globalité et réfléchissez avant qu'un drone amazon viennent vous apporter vos courses et lave votre linge a la maison et détruise tous les commerces de votre ville....

avatar Hugo1978 | 

@martinx :
En même temps, je ne vais pas non plus acheter mon lave-linge chez le marchand d'à côté simplement parce qu'il est petit et français. S'il est incapable de m'offrir la moindre plus-value par rapport à Amazon, je choisis Amazon, je suis désolé.

avatar martinx | 

@Hugo1978 :
Justement en pensant de cette façon tu fais le jeu d'amazon. Je suis pour la libre concurrence mais pas déloyale comme celle d'amazon. Je reprends ton exemple. Pendant que ton petits magasin va acheter 10 lave linge, amazon va en acheter 1000 et pratiquer des prix de vente bien moins chers car il a une force de frappe plus forte. Aujourd'hui je pense que le prix n'est plus le premier facteur d'achat. Il y a bien d'autres facteurs qui rentrent en compte. Si tu ne souhaites pas voir ton pays manquer d'entreprises, réfléchis à 2 fois avant de faire tes achats en ligne.

avatar Hugo1978 | 

@martinx :
Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il n'y a pas que le prix. La plus-value d'un commerce de proximité, ça peut être beaucoup de choses. Le sourire de la vendeuse, les compétences, les conseils personnalisés, le service après-vente, un café offert... j'en sais rien.
Mais si le petit commerçant ne fait pas d'efforts substantiels de ce côté-là, et c'est un des seuls où il peut concurrencer efficacement un géant comme Amazon, personnellement, je choisis Amazon. Le choix est vaste, la livraison est rapide, pour avoir eu affaire à leur service après-vente une fois, ils ont été efficaces...
C'est regrettable, mais souvent l'expérience achat est plus agréable sur Amazon que chez le petit commerçant.

avatar aimstar | 

Les legislateurd feraient mieux de revoir les lois fiscale au lieu d'encore une fois toucher au porte monnaie de nous autres petits porteurs...

1cts par bouquin ? Serieux ??

Qu'est ce que ca va changer ?!

Les prix vont augmenter d'un centime...Ce qui veut dire que le consommateur va payer plus cher mais de un centime donc il s'en rendra a peine compte... Par contre Amazon 1cts par bouquin sur les milliers qu'il doit vendre ca fera un bon petit pactol en plus.

Donc en résumé
Consommateur = perdant
Amazon = gagnant

Et on veut nous faire croire que cest pour le bien des libraires qui comme dit plus haut ne sont pas capables d'avoir les livres qu'il faut rapidement, pas capable d'avoir un site et de livrer chez nous... Qu'ils se mettent a jour apres on en reparlera !

avatar slv | 

protectionnisme et social clientélisme sont les deux mamelles flasques de la France qui décline.

avatar fredseg | 

Le texte adopté prévoit que les commerces en lignes ne pourront plus appliquer la remise de 5% habituellement consentie et que *de plus* ils devront faire payer les frais de port (donc au moins 0,01 €). Donc tous les livres vendus par Amazon ou Fnac.com vaut augmenter de 5% et 1 centime (et non pas seulement de 1 centime comme on peut le croire en lisant l'article). Par ailleurs la prochaine discussion est au Sénat et non à l'Assemblée.

avatar Vetsa | 

Juste pour dire que le succès d'Amazon il le doit à qui? Aux consommateurs qu'il a su fidéliser. Me concernant j'ai encore jamais passé commandes chez eux.

Pour le moment lorsqu'un livre me plait j'ai vite fait de faire un saut à la librairie d'à côté que de passer commande à Amazon et attendre la livraison!!

C'est comme certaines personnes qui préfèrent se rendre à une boutique physique et feuilleter le livre ou en découvrir des nouveaux et aller l'acheter ensuite sur Amazon!

Et viennent ensuite donner une leçon de morale sur la fidélisation ou le plus value du libraire etc. Comme certains l'ont dit le marché du livre est très encadré et Amazon n'est une entreprise à but lucratif, et que je sache aucune entreprise ne vend réellement à perte!! Y'a toujours moyen de récupérer l'investissement initial.

CONNEXION UTILISATEUR