La justice américaine enquête sur les liens entre Google et Android

Mickaël Bazoge |

Android est sous le coup d’une enquête de la FTC, qui veut déterminer si Google ne profite pas de sa situation dominante pour étouffer la concurrence. Plusieurs entreprises ont déclaré auprès du gendarme du commerce américain que le moteur de recherche donnait la priorité à ses propres services sur la plateforme Android, tout en contraignant les autres.

L’enquête n’en est qu’à ses balbutiements, explique Bloomberg, mais si elle aboutissait à des révélations, elle pourrait bien provoquer quelques maux de tête du côté du QG de l’entreprise, à Mountain View. Les services de Google sont étroitement liés à Android, et la manière dont ils sont imbriqués pourrait enfreindre les lois antitrust — dans le cas d’Android, cela reste néanmoins à prouver, ce d’autant que Google propose aussi une version AOSP que les constructeurs peuvent adapter selon leurs besoins, sans les services ni les applications de Google.

Aux États-Unis au deuxième trimestre, Android a capté 59% du marché du smartphone contre 38% pour l’iPhone. Ce n’est pas la première fois que le FTC s’intéresse de très près à Google. Il y a deux ans, la commission avait clos une enquête concernant cette fois le business du moteur de recherche en lui-même, sans que rien ne soit finalement reproché à Google… au grand dam de ses concurrents qui regrettent amèrement la manière dont l’enquête avait été menée à l’époque. Ils craignent aujourd’hui que cette nouvelle affaire n’aboutisse sur rien de concret.


Tags
avatar nova313 | 

S'ils ne sont pas content, ils n'ont qu'à créer leur OS. Google leur fournit une base gratuitement, il est donc normal que certaines de leurs applis soit installé de base. Après, est-ce que Google les menace...

avatar fousfous | 

@nova313 :
Google se sert de sa position dominante pour imposer ses services, c'est ça le problème. Pour ces constructeurs s'en passer c'est se suicider.
Même si personnellement j'ai banni tout ce qui vient de Google.

avatar nova313 | 

@fousfous :
Je m'en doute, mais c'est bien le minimum qu'ils puissent faire. Une façon de dire "merci Google". Après peut être que Google en demande trop. Et de toute façon, les utilisateurs peuvent supprimer les apps Google s'ils le souhaitent.

avatar flagos | 

Malheuresement non, on ne peut pas facilemrnt supprimer toutes les applis Google. Sachant qu'en plus, il faut obligatoirement avoir un compte Google pour accéder au Play Store. Ce qui invite par exemple l'utilisateur de se servir de ce compte Google comme compte mail, puisque Gmail s'en retrouvera déja installé et configuré contrairement aux solutions concurrentes.

avatar Boud | 

comme les applications apple quoi ...

avatar le ratiocineur masqué | 

Justement non : tu peux très bien avoir un compte pour le App Store et c'est tout. Ce compte te sert alors à rien d'autre et ne configure rien d'autre par lui même, ne se lie à rien d'autre sur le téléphone excepté tout bêtement à te donner l'accès au sections "store". Il ne t'invite pas à et ne t'oblige pas à créer un compte iCloud. D'ailleurs au passage : un compte iCloud est totalement facultatif pour utiliser pleinement un iPhone. Rien ne t'empêche d'installer des apps d'une autre entreprise (Google par exemple !) pour gérer tes documents dans le nuage etc.... C'est là où je pense que Flagos voulait en venir : sur Android tu es contraint d'avoir un compte Google, à défaut tu ne peux pas compléter le démarrage de ton appareil. Et ce compte va se lier avec plein de choses différentes (store, mail, calendriers, etc...) sans nécessairement te demander (clairement ?) ton avis. Après je ne connais pas assez Android pour me lancer aveuglément sur ce sujet précis ni maintenir fermement ce que j'avance... ma dernière expérience avec un Android remontant à plusieurs années. Donc si il y'a des connaisseurs ici n'hésitez pas à corriger mon commentaire.

avatar lmouillart | 

La création/utilisation d'un compte Google est totalement optionnelle, même sur un Android possèdent les services/apps Google.
La mise en place d'un SSO entres applications d'un même fournisseur est pris en charge par Android.
On peut très bien n'utiliser que ce qui vient d'Amazon, ou d'autres boutiques.
Par contre effectivement les applications qui viennent du Google Play Store lorsqu'elle vont s'appuyer sur des fonctions (Jeux, In-app, Sauvegarde, ...) ne faisant pas parti d'Android AOSP, vont devoir s'appuyer sur ce qui vient de GMS (donc Google).

avatar Sostène Cambrut | 

@fousfous

Autant on peut reprocher à Google d'abuser de son pouvoir dans son moteur de recherche, autant on peut décemment pas l'accuser de position dominante sur Android.

Google développe un OS libre pour toute le monde mais propose en plus une version avec ses propres services qui n'ont aucune raison d'être libre. C'est son monde, sa boutique, son territoire, normal qu'elle privilégie ses services (MS, Apple, Amazon ne se privent pas pour en faire autant).

avatar zellerda | 

@fousfous
Parce que Apple ne fait pas la même chose peut-être au moins avec Android tu peux toujours installer une nouvelle mouture, Cyanogene par exemple, afin de virer les applis de Google.

Combien de fois j'ai voulu remplacer cette abomination d'application Photos, virer les applis que je n'utilise pas comme, Posdcasts, Astuces, Vidéos, etc...

Au moins avec Android tu peux choisir les applications par défaut, par exemple, je remplace l'application Gmail par CloudMail, l'appli photo par QuickPic, et même le lanceur d'application, qui gère la disposition des icônes par NovaLauncher.

Je suis pas un fervant défenseur d'Android, j'ai été depuis la sortie du premier iPhone chez Apple, mais depuis 1 année j'ai remplacé mon téléphone ainsi que ma tablette par de l'Android.

avatar C1rc3@0rc | 

+1
Non seulement Google fourni des services financer par les recettes publicitaires, donc universelement accessibles gratuitement par les internautes, mais en plus ces services sont tres stables et très performants, des qualités qui font défaut a la concurrence.

On voit par exemple qu'un des plus gros lobbyistes anti-Google est sous mandat de Microsoft, et il est clair que le moteur de Bing - qui est le sous-traitant de la majorité des concurrents de Google, a commencer par Yahoo- est très médiocre par rapport au moteur de Google.

«Il y a deux ans, la commission avait clos une enquête concernant cette fois le business du moteur de recherche en lui-même, sans que rien ne soit finalement reproché à Google… au grand dam de ses concurrents qui regrettent amèrement la manière dont l’enquête avait été menée à l’époque. Ils craignent aujourd’hui que cette nouvelle affaire n’aboutisse sur rien de concret.»

Il y a plusieurs lobbies constitués spécialement contre Google, et Google est l'une des entreprises qui subit le plus d’enquêtes et de demandes d’enquêtes depuis des années.

Ce qui est consternant c'est que ces bureaux d'avocats grassement payés remettent régulièrement sur le tapis les mêmes attaques que celles qui ont précédemment échouées. C'est pire que du patent troll!

De toute façon Android est editer par Google, mais Android est libre, et chaque constructeurs développe son Android pour chacun de ses modèles de terminaux (ce qui pose le problème de la fragmentation ), donc Google n'a légalement aucun contrôle sur les Android dérivés...

En plus Google etant maintenant une société fille d'Alphabet, les enquêtes pour établir des liens de subordinations qui pourraient etre invoquée dans une enquête pour pratiques anticoncurrentielles vont couter de plus en plus cher: Microsoft a elle encore le moyens d'investir sur ce genre de tonneau percé?

avatar reborn | 

Depuis le début google fournit android gratuitement. Les constructeurs avaient la liberté de developer leurs OS.

Ils ont choisis la voie de la facilité

avatar C1rc3@0rc | 

+1
Oui Android est gratuit mais surtout il est opensource et lié a aucunes plateforme ni constructeur!

Donc le code est auditable et reutilisable par qui le veut.
De fait chaque constructeur produit sa version d'Android pour chacun de ses modèles, et ils sont suffisamment specifiques pour que les mise a jour produites par Google ne puissent pas etre appliquées directement...

On voit par exemple qu'Amazon a développé une version d'Android vraiment spécifique. Après ses terminaux ne se vendent pas, mais ça c'est pas la faute de Google.

avatar enzo0511 | 

Il n'y a pas vraiment de position dominante

Google fournit Android gratuitement et les constructeurs peuvent mettre leur sur couche

avatar flagos | 

Ils peuvent mettre leur surcouche mais ils doivent obligatoirement mettre les applis Google en page d'accueil s'ils veulent que leur téléphone ait accès au Play Store.

La position dominante, c'est le Play Store. L'abus de position dominante serait les services Google comme Gmail ou Google Maps.

avatar lmouillart | 

Il faut voir ce que déterminera l'enquête, mais : en chine aucun smartphone Android n'est lié aux services Google (c'est donc possible).
Cyanogen est liée à d'autres services, Boxer/Microsoft (mais la boutique Google est présente)
Les appareils d'Amazon, ne proposent aucun service Google.
Les appareils Nokia (Android) ne proposaient aucun service Google, mais ceux de Microsoft.
Les appareils de Samsung/Sony ... proposent souvent deux écosystèmes.

Les apps des boutiques "non Google" ne nécessitent pas les services Google.
---
De l'autre côté, les clients de smartphones Android voient aussi ce qui se fait du côté de la concurrence, et demandent donc une intégration/interaction poussée entre leur smartphone et les services proposés.

Ceci étant dit effectivement Google, ni aucun membre de l'OHA n'a travaillé sur des solutions permettant de rendre modulaires GMS, et donc de proposer des connecteurs "GMS" pour chacun des gros cloud : Xiaomi/Samsung/Amazon/Microsoft/Google/Apple/Owncloud/...

Concernant les applications préinstallées, c'est pareil, il y a nombre d'endroits où le réseau n'est pas très bon, et donc télécharger les applications est pénible, par contre ne pas pouvoir les enlever l'est encore plus. Techniquement il n'y a aucune raison d'empecher de le faire pour leur grande majorité.

avatar lmouillart | 

A mon avis ce qui pose le plus de problèmes ce le lien fort que proposent les constructeurs entre leur plateforme matérielle et logicielle. La plupart interdisant même de séparer les deux par des verrous logiciels (les constructeurs les pires à ce niveau étant Apple et Nokia/Microsoft)

avatar clarilox | 

En quoi c'est un problème ? Tu ne peux pas non plus séparer logiciel et materiel de tes autres appareils il me semble (TV, micro-ondes, frigo, four, voiture etc...)

avatar lmouillart | 

"Tu ne peux pas non plus séparer logiciel et matériel de tes autres appareils il me semble (TV, micro-ondes, frigo, four, voiture etc...)", c'est aussi problématique sur les appareils que vous mentionniez.
L'actualité prouve que l'on ne peut pas tellement faire confiance aux firmwares des constructeurs.

TV espionnes chez LG.
Logiciel trafiqué chez VW.
Firmwares espion chez Apple, certains constructeurs Android.
Fonctions bridés sur les APN et TV (Canon, Samsung, ...)
Firmwares menteurs sur les imprimantes : (Samsung, HP, Epson, ...)
Etc ...

avatar C1rc3@0rc | 

Faut il rappeler aussi les nouveaux Bios (UEFI Secure) imposés par Microsoft qui empêchent de facilement installer autre chose que Windows sur les PC?

Et puis si on peut ainsi installer que de l'open source sur des plateformes materielles elles memes opensource, comment vont faire les agences d'espionnages industrielles et civiles que comme la NSA et les services chinois?

T'imagines toi la réaction des officines nationale de "securité" si du jour au lendemain tout un chacun peut désactiver le tatouage qu'appliquent les imprimantes a chaque impression?

Et que dire si les administrateur des noeuds internet peuvent desactiver les fonctions d'espionnage des routeurs CISCO!

Tu te rends compte du scandale si on peut reelement desactiver les "optimisateurs" de "bench", VW est maintenant hors jeu, mais imagines la tete des marketeux d'Intel

avatar Domsware | 

@lmouillart :
Firmware espion chez Apple : de mieux en mieux. En voilà une grosse bêtise.

avatar lmouillart | 

Ah ? , nous sommes d'accord, cela n'a pas été très malin de leur part : http://goo.gl/feIQrw

avatar Domsware | 

;-)

Ce n'est pas très malin de la tienne de colporter des rumeurs...

:-)

avatar lmouillart | 

Ce n'est pas une rumeur puisqu'ils ont supprimé le logiciel incriminé.

avatar clarilox | 

Android n'est pas réellement gratuit, uniquement sa version AOSP l'est ! C'est la partie Open Source d'Android, ne contenant pas les services Google, pour le meilleur (pas de récupérations de données de la part de Google) et pour le pire (pas de Google Play Store).
Le choix est donc compliqué : passer un contrat avec Google (et se plier à leurs exigences) et utiliser Android ou ne pas le faire et construire un OS sur Android AOSP (et donc sans Store). Cyanogen a choisi la seconde solution par exemple.

avatar Lemmings | 

Enfin 60% c'est pas franchement une position dominante. C'est une majorité nette mais pas de là à faire que la concurrence n'existe pas.

Et quelle concurrence à ce propos ?

Apple, je doute qu'ils soient dérangés par la position d'Android globalement, ils sont même l'une des seule boite à gagner de l'argent sur ce secteur alors...

Yahoo ? Bha ok, ils sont en galère pour que leurs services sortent du lot, mais Marissa Mayer serait bien hypocrite quand on connait son passé chez Google (elle était la 20° salariée, la petite amie de Larry Page... bref).

Microsoft ? Oui, eux ils ont bien foiré leur passage au mobile (après avoir en grande partie raté celui du net), mais de là à en vouloir à Google... Et puis dans le genre donneur de leçon, ils seraient bien mal placés quand on sait combien de fois ils ont joué avec ce genre de pratiques...

Les fabricants Android ? Comme si Google les empêchaient de fournir leurs services... Bien pourris en général il faut dire, donc là encore, je vois pas trop ce qu'ils auraient à reprocher...

avatar lmouillart | 

Je suppose que par concurrence, on entend plutôt dans ce contexte : Amazon (services mobiles), Yelp, Mappy, Nokia Here, etc ... en gros les fournisseurs de service pure player. Qui se font effectivement laminer que ce soit par l'un ou par l'autre.

avatar Sostène Cambrut | 

@Lemmings

En quoi le fait d'être l'ex de Larry Page ferait-il d'elle une hypocrite ???

Tu réalises que tu tiens un propos misogyne là où ça te semble tellement naturel d'imaginer qu'à partir du moment où une femme a couché avec un homme elle garde nécessairement des intérêts communs à vie ? Tu sais qu'on peut avoir envie de coucher avec quelqu'un sans partager le moindre de ses intérêts ni la moindre idéologie politique ?

avatar myzt | 

J'ai switché d'iOS sur Android y a deux ans, et je ne peux que déplorer les abus de Google
Google + dont je m'en contre-fous, les apps qu'ils nous imposent
J'utilise bien sûr certains de leurs services mais un Android, force et de constater que Google ''force'' un peu la main en mettant leurs apps/services en avant
Android se porterait tellement mieux sans Google
Avis perso, je préfère que Google se cantonne au Play Store et n'impose pas ses services, on (les utilisateurs en général), ont tendance à utiliser Gmail, Chrome, Maps, parce que c'est inclut et ne cherchent pas d'autres alternatives
Sur iOS, je veux bien, c'est un éco-système fermé mais Google qui vante un OS basé sur l'open-source, ça fait tâche

avatar Sostène Cambrut | 

@myzt

Si t'as pas envie de revenir sur iOS je ne saurais que trop te conseiller CyanogenMod. Ta vie va changer (et ton téléphone aussi) quand tu réaliseras à quel point les apps Google peuvent te pister.

avatar Orus | 

"veut déterminer si Google ne profite pas de sa situation dominante pour étouffer la concurrence."
C'est l'objectif de toute grosse entreprisse. Le libéralisme semblent vivre à coté de ses pompes, en pleine schizophrénie. Allez dire cela aux chinois, ils vont bien rire.

avatar Sostène Cambrut | 

@Orus

Ça me rappelle cet épisode des Guignols où les mecs de la World Company atteignent leur but ultime (le monopole) et réalisent qu'ils sont donc devenus communistes.

Mais derrière les lois anti-trust il y a surtout l'idée de protéger les droits des consommateurs en s'assurant de la libre concurrence (qui est censée garantir la baisse des prix).

CONNEXION UTILISATEUR