Huawei ne veut pas d’un boycott des produits Apple

Mickaël Bazoge |

Huawei s’opposera à une interdiction des produits d’Apple sur le territoire chinois, si d’aventure Pékin devait en arriver à cette extrémité. Dans une interview à Bloomberg, Ren Zhengfei le fondateur du groupe chinois a expliqué que « d’une part, cela n’arrivera pas. Et puis deuxièmement, si cela devait quand même arriver, je serais le premier à protester ». Il indique même qu’Apple est un « professeur », c’est l’entreprise en tête de peloton. « En tant qu’étudiant, pourquoi voudrais-je m’opposer à mon professeur ? Jamais ».

Alors qu’un mouvement de boycott a débuté en Chine contre les produits d’Apple, ce soutien de Huawei au constructeur de Cupertino permettra peut-être de faire retomber la pression. Il y a quelques jours, devant la presse chinoise, Ren Zhengfei a admis qu’il avait acheté des iPhone pour toute sa famille. « L’iPhone a un bon écosystème », convient-il. Aimer Huawei ne signifie pas nécessairement être exclusif aux smartphones de Huawei… Si le milliardaire de 74 ans apprécie manifestement les produits d’Apple, il a des mots durs contre Donald Trump.

Dans cette même interview à Bloomberg, il dit pis que pendre du président américain : ce n’est pas un homme politique, c’est une « blague », selon lui. Si l’interdiction faite à Huawei de commercer avec des entreprises américaines a été justifiée par des questions de sécurité nationale, l’hôte de la Maison Blanche a récemment convenu que le cas Huawei pourrait être réglé dans le cadre d’un accord global entre les États-Unis et la Chine.

« Huawei est quelque chose de vraiment dangereux. Regardez ce qu’ils ont fait du point de vue de la sécurité, du point de vue militaire, c’est très dangereux », a pourtant martelé Donald Trump. Malgré tout, « il est possible que Huawei puisse être intégré dans une sorte de deal commercial ». Le commerce passe-t-il avant la sécurité nationale ? Ren Zhengfei a rebondi sur cette question : « de quelle manière sommes-nous liés [aux négociations commerciales] entre la Chine et les États-Unis ? ».

Ren Zhengfei, photo Qilai Shen pour Bloomberg.

Si Trump devait appeler le patron de Huawei, « je l’ignorerais, et alors avec qui ira-t-il négocier ? S’il m’appelle, je pourrais ne pas répondre. Mais il n’a pas mon numéro ». Zhengfei, qui qualifiait pourtant Trump de « grand président » il y a quelques mois, en rajoute : « Je vois ses tweets et je trouve qu’ils sont ridicules tellement ils se contredisent. Comment [Donald Trump] a-t-il pu devenir un maître dans ‘l’art du deal’ ? ».

Au cœur des récriminations américaines contre Huawei, se trouve le soupçon selon lequel l’entreprise aurait volé des technologies américaines. Zhengfei rit de ces accusations et explique que les technologies soi-disant volées ne sont toujours pas en possession des États-Unis. « Nous sommes devant les États-Unis. Si nous étions derrière, Trump n’aurait aucune raison de nous attaquer ».

Tags
avatar broketschnok | 

Oui parce qu’ils ne seront plus qui copier...

avatar en ballade | 

@broketschnok

Qui copie qui ? Copier l'optique huawei pourrait inspirer Appl€

avatar quentinf33 | 

@en ballade

« aPpl€ » 🤪

avatar Sacha12 | 

@broketschnok

t’as tout compris 😂🙌

avatar ClownWorld 🤡 | 

Encore heureux, le contraire eut été gonflé

avatar marenostrum | 

Il est logique, en étant devant n’ont plus besoin de les interdire. Les autres sans les bloquer ne peuvent plus les rattraper.

avatar roccoyop | 

J'ai pensé exactement à la même chose. Apple n'est plus un concurrent pour Huawei, pas en Chine en tout cas. Ils n'ont aucun intérêt à ternir leur image pour un nain.

avatar fallherpe | 

De toute façon Facebook, Google et Amazon sont déjà bloqués en Chine... J’ai toujours du mal avec la Chine tant son système est totalitaire, à contrario des Etats-Unis (je parle au-delà des dirigeants). Contrairement à ce qu’on imagine Trump n’a pas tous les pouvoirs. Xi Jinping oui (un titre « d’empereur » ne serait pas usurpé !), ce qui implique s’il le veut, les pleins pouvoirs sur Huawei ! Pour faire simple : en Chine, le « système » c’est lui...

avatar fosterj | 

« Il a pas mon numéro » ... La NSA morte de rire 🤣

avatar sebas_ | 

Je trouve ça très fair play de sa part (pour une fois). On voit les grands dirigeants qui pensent à long terme et au respect vs les médiocres....

avatar Bigdidou | 

@sebas_

« Je trouve ça très fair play de sa part »

C’est évidemment too much pour être vrai.

Tu imagines bien qu’il ne s’agit aucunement d’un quelconque fair play, mais de relayer ce que le gouvernement Chinois a à dire.
Soit dans le cadre d’une négociation (stoppez le boycott d’Apple et on vous donne un truc, par exemple un peu de délai...), soit parce qu’un boycott chinois d’Apple serait néfaste pour l’économie chinoise en n’apportant rien de concret aux négociations en cours, soit pour des tas d’autres raisons qui nous échappent ;)

Ce qui m’épate un peu, c’est la grossièreté apparente du truc et la taille de brosse à reluire. A se demander s’il n’y a pas une bonne dose d’ironie, de foutage de gueule et d’une volonté d’être humiliant.
Huawei n’a peur de rien, au point de venir au secours d’Apple... Ils boivent du petit lait.

avatar occam | 

@Bigdidou

"Ce qui m’épate un peu, c’est la grossièreté apparente du truc et la taille de brosse à reluire. "

Pour le destinataire ultime, rien n’est trop grossier, et aucune brosse à reluire n’est surdimensionnée.

Quand on est l’invité de l’empereur Naruhito, et que l’on ne se gêne pas de claironner, avant d’y aller :

« “Prime Minister Abe said to me, very specifically, ‘You are the guest of honor.’ There’s only one guest of honor … I’m the guest of honor at the biggest event that they’ve had in over 200 years. So it’s a great thing.” »

...à l’aune d’une vanité si grossière et si gargantuesque, rien ne saurait passer pour exagéré.
https://www.theguardian.com/us-news/2019/may/25/donald-trump-japan-shinz...

avatar Bigdidou | 

@occam

« Pour le destinataire ultime, rien n’est trop grossier, et aucune brosse à reluire n’est surdimensionnée. »

De ce point de vue, tu n’as pas tort, mais ils y vont fort.
Je prendrais pas très bien qu’on me traite de teletubbie.

avatar debione | 

@bigdidou

Ça c’est juste parce que tu as une mauvaise image des teletubbies... Mais imagine un instant que tu y croies aux teletubbies, je crois malheureusement qu’on en est là... se rappeler de qui est considéré comme un grand dirigeant par le destinataire...

avatar Bigdidou | 

@debione

« Ça c’est juste parce que tu as une mauvaise image des teletubbies... »

:D
Bien vu ;)

avatar AppleDomoAdepte | 

Très belle réaction !
Les chinois ont progressé et progressent de plus en plus vite dans les technos de demain.
On peut critiquer leur politique intérieure telle que nous la comprenons mais nos pays occidentaux, les USA en tête, ne sont pas des parangons de vertu.
Après, je préfère être en Europe

avatar reborn | 

@AppleDomoAdepte

Après, je préfère être en Europe

Ah sur ! Moi aussi 🤣

avatar iPop | 

@AppleDomoAdepte

Tous les états (gouvernement ) se ressemblent.

avatar Brice21 | 

@AppleDomoAdepte

Les technologies de demain sauf les systèmes d’exploitation, les logiciels et les microprocesseurs... mais alors quoi en fait ?

avatar reborn | 

il devrait se lancer dans un one man show 🤣🤣🤣

j’ai acheté des iPhones pour toute ma famille
🤣🤣🤣

avatar marenostrum | 

le diplomate chinois (le gars du twitter) avait bien un iPhone aussi. il dit vrai pour moi.

avatar AhRiMaN | 

J’ai ri aussi a la lecture de cette phrase , on imagine bien le père Ren Zhengfei rentrer a la maison les bras chargés d'iPhones 😂

avatar tboy | 

-

avatar Nesus | 

À l’inverse de ce que disent beaucoup de commentaires, la bataille n’est pas dans le téléphone, la bataille est dans la 5G. Les USA se sont complètement fait dépasser (surtout Qualcomm) et la Chine est déjà prête à la commercialisation de cette dernière. Il est là le problème. Se faire piquer l’infrastructure réseau. C’est ce que Trump veut éviter. Et c’est ce que tout pays devrait faire. Maintenant Trump est un con et sa manière est pathétique.

avatar debione | 

@Nesus
Ce que tout pays devrait faire? Genre s’equiper Uniquement en infrastructure française pour les télécoms français? Ou alors choisir qui va nous espionner?

avatar lil0 | 

"la bataille n’est pas dans le téléphone, la bataille est dans la 5G". Merci de le souligner, les gens sous-estiment grandement les enjeux autour de la 5G.
2G/3G/4G, à chaque évolution des technologies réseaux des applications et des startups se développent autour(Uber est l'exemple le plus classique.), la très grande majorité de ces applications étaient américaines tout simplement parce que ces technologies réseaux se déployaient toujours en premier aux USA.
L'objectif des USA est de s'assurer que les applications et startups qui vont se développer en exploitant la 5G soient américaines; ils voient donc d'un très mauvais oeil le déploiement rapide de la 5G en dehors de leur pays(surtout en Europe), c'est pourquoi Huawei est ciblé.
Perso, cette histoire me rappelle le lobbying acharné des USA pour ralentir le développement d'un GPS européen, et ça a marché, Galileo a pris énormément de retard par rapport à son équivalent chinois, et même aujourd'hui l'Europe n'est pas complètement indépendante du GPS américain.

avatar Brice21 | 

@lil0

C’est faux. Le standard GSM est européen et aux USA ils utilisaient CDMA. La 3G et la 4G ont été déployée en Europe avant les USA. Les réseaux mobiles aux USA sont juste pourris par rapport à ce que l’on a en France ou en Belgique et les prix sont exhorbitants. Tes conclusions sont fantasques.

avatar lil0 | 

Ces réseaux mobiles étaient moins bien déployés sur le territoire américain que dans certains pays européens parce que le territoire américain est vaste mais les premières villes qui en profitaient et les exploitaient correctement étaient américaines. Ensuite je ne vois pas pourquoi tu dis que mes conclusions sont fantasques, Galileo travaille pour l'instant de concert avec le GPS américain, seul il ne couvre pas encore toute l'Europe, son équivalent chinois Beidou 2 couvre toute l'Asie et l'Océanie.

avatar Brice21 | 

@lil0

“à chaque évolution des technologies réseaux des applications et des startups se développent autour(Uber est l'exemple le plus classique.), la très grande majorité de ces applications étaient américaines tout simplement parce que ces technologies réseaux se déployaient toujours en premier aux USA.”

C’est ceci que je met en doute. Ce ne sont pas du tout les réseaux qui ont été à la base de l’émergence des startups américaines. Nous avions en europe de meilleurs réseaux mobiles, avant eux. Ce sont de toutes autres raisons.

avatar lil0 | 

Attention, je ne généralise pas quand je parle des startups américaines. Facebook, Paypal etc... n'ont rien à voir avec les réseaux mobiles. Je dis que DES( pas LES) startups américaines se sont développés en utilisant ces réseaux mobiles, exemple Uber (tinder avec la localisation ?) qui a lancé ses premiers services dans les villes où le réseau mobile le permettait avec la quasi garantit que le service serait bientôt accessible à l'ensemble du marché américain (300 millions de personnes quand même). Imagine qu'Uber aurait été une startup européenne, tu as quelques(j'insiste sur le quelques) pays en Europe avec en effet un réseau mobile pas trop en retard mais un déploiement à plus grande échelle qui est toujours beaucoup plus compliqué qu'aux USA.

avatar Indecence | 

Jusqu'au jour où on apprendra que derrière cette interdiction se cache Apple qui a "poussé" les déboires de Huawei.

avatar debione | 

@indecence

Pas que Apple... Les Us tiennent le monde par les couilles actuellement et on la possibilité absolue d’espionner qui ils veulent... Parce que une fois que l’on a enlevé les GAFA + Microsoft-intel-amd-nvidia-oracle... il reste quoi comme appareil pas soumis au Patriot Act? Grosso merdo rien... et les US feront tout ce qui est possible pour que cela dure le plus longtemps possible, comme faire pression sur des pays pour qu’ils ne s’equipent Pas en autre chose que NSA-certified...

avatar Ducletho | 

Je crois que Huawei est le premier émetteur de brevet au monde. Qualifier Huawei de copieur pur, c’est juste de l’ignorance.
Plusieurs intentions sont données concernant l’attaque us vs Huawei
Certains analystes pensent que Trump tentent de gagner du temps pour laisser a qualcomm de finaliser sa solution pour les infrastructures.
La 5g est essentielle pour le développement des entreprises : c’est Huawei à aujourd’hui à les moyens techno de faire le déploiement. Les enjeux sont tels que le smartphone est un hobby pour le constructeur.
Alors qu’il y ait du smartphone Apple ou pas, je pense Huawei est sincère puisque son résultat d’exploitation va reposer sur l’équipement telecom.
A ce jour, aucune preuve de Blackdoor pour Huawei vs CISCO ( pour le coup est avéré)
Il y a des armes de destruction massive en Irak aussi...

avatar 8enoit | 

« Nous sommes devant les États-Unis. Si nous étions derrière, Trump n’aurait aucune raison de nous attaquer »

Hahaha
Le vol industriel fait partie du modèle chinois, c’est un fait.
Trump a raison. Sa vulgarité permet aux chinois de se dépeindre en victimes… c’est de bonne guerre. Mais personne n’est dupe.

avatar debione | 

@8enoit

Comme il fait partie du modèle us, Russe, français, anglais... les services de renseignement, c’est pas James Bond, la plupart du temps cela consiste à espionner l’appareil industriel de l’autre....

CONNEXION UTILISATEUR