Samsung grille la priorité à TSMC sur la gravure à 3 nm

Nicolas Furno |

Samsung annonce fièrement avoir lancé la production de puces gravées en 3 nm, ce qui est en effet une première. Même s’il est difficile de comparer directement les finesses de gravure d’un fondeur à l’autre, les procédés de fabrication n’étant pas les mêmes et apportant des avantages également différents, TSMC n’a pas été le premier cette fois. L’entreprise coréenne a devancé son homologue taïwanais, qui ne devrait même pas être capable de fournir Apple en puces 3 nm pour les nouveaux iPhone, comme c’était prévu initialement.

L

L'iPhone 14 pourrait manquer les puces gravées à 3 nm

Pour autant, ce n’est pas une catastrophe pour TSMC et une victoire absolue pour Samsung. Les premières puces gravées à 3 nm sont bien sorties des usines de l’entreprise, mais il s’agit d’une production limitée qui n’est même pas destinée aux smartphones. C’est la production de masse qui pose encore problème et les deux concurrents en sont au même niveau sur ce point. TSMC devrait la lancer d’ici la fin de l’année, Samsung ne donne aucune date dans son communiqué de presse, mais note que l’extension aux puces de smartphones est la prochaine étape.

Image Samsung.

Au bout du compte, les deux entreprises sont sans doute plus proches qu’il n’y paraît. L’affinement des gravures est un enjeu considérable dans le monde du mobile, mais chaque nouvelle étape est un petit peu plus difficile que la précédente. C’est en partie pourquoi Samsung comme TSMC ont pris du retard sur leurs ambitieux calendriers initiaux, la pandémie et les pénuries liées sont évidemment une autre explication. Quoi qu’il en soit, les deux ne s’arrêteront pas en si bon chemin et on sait que la gravure à 2 nm est une prochaine étape déjà à l’horizon.

TSMC pourrait graver ses puces à 2 nm dès 2023, dans les iPhone en 2024 ?

TSMC pourrait graver ses puces à 2 nm dès 2023, dans les iPhone en 2024 ?

Pour en revenir à la gravure 3 nm de Samsung, il s’agit d’une première génération qui n’apporte pas tous les gains espérés par cette transition. Le fondeur promet malgré tout une consommation réduite jusqu’à 45 %, une augmentation des performances jusqu’à 23 % et une réduction de la taille jusqu’à 16 % par rapport aux puces gravées en 5 nm. La deuxième génération de 3 nm devrait améliorer légèrement les deux premiers points, mais surtout réduire la taille des puces jusqu’à 35 %.

Samsung ne sera pas le seul fabricant de smartphone à exploiter ces puces, Qualcomm est l’un de ses nombreux clients et on devrait ainsi retrouver ces puces à 3 nm dans de multiples appareils. Reste à savoir si la transition se fera avant la fin de l’année ou plutôt en 2023, comme cela semble désormais être le plan pour Apple, dans tous ses produits d’ailleurs.

TSMC emmènerait les M2 Pro vers les 3 nm

TSMC emmènerait les M2 Pro vers les 3 nm


Tags
avatar Furious Angel | 

Je trouve qu’on parle trop de la finesse de gravure pour les puces, comme si c’était le seul élément pour la perf/la conso. L’architecture compte énormément et on le voit avec le M1.

avatar raoolito | 

gravé justement en 5nm il me semble, une premiere à l'epoque.
Mais c'est vrai qu'on a affaire à un mix des deux: finette et archi. Sachant que l'un et l'autre sont liés.

avatar moilechiennoir | 

Bonjour,

Voici un article qui m’a paru intéressant sur le sujet.

https://blog.materiel.net/finesse-de-gravure-bientot-l-impasse/

Cordialement

avatar Baptiste_nv18 | 

@moilechiennoir

Sans vouloir être désagréable, ça fait des années qu’on nous dit qu’il ne va bientôt plus être possible de graver en dessous des finesses de gravures actuelles, et pourtant ça avance toujours, certes doucement, mais ça avance.
Mais l’article est très intéressant, ça permet de mieux comprendre.

avatar raoolito | 

c cela.
il y a 20 ans on en etait loin de l'echelle du nanometre.. A ce jeu là, on aurait du s'arreter depuis un bail.
direction le picometre bientot
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mètre#Multiples_et_sous-multiples_du_mètre

avatar Mrleblanc101 | 

@raoolito

Le armstrong plutôt, pas le picomètres

avatar raoolito | 

@Mrleblanc101

ah bon?
pourquoi?

avatar IceWizard | 

@Baptiste_nv18

« Sans vouloir être désagréable, ça fait des années qu’on nous dit qu’il ne va bientôt plus être possible de graver en dessous des finesses de gravures actuelles, et pourtant ça avance toujours, certes doucement, mais ça avance. »

Ça avance, mais les perturbations dus aux effets quantiques sont de plus en plus importantes. Les fabricants ont trouvés des tas d’astuces pour les pallier, mais c’est de plus en plus difficile à chaque progression dans la miniaturisation. Plus c’est petit, plus les lois bizarres de la mécanique quantique sont présentes.

C’est pour ça que les coûts de développement des techniques de gravures sont devenus aussi énormes. Et que le nombre de sociétés à la pointe de la gravure se compte maintenant sur les doigts d’une main. Ne parlons même pas du coût délirant de fabrication des chaînes de production de processeurs.

Il y a forcément une limite à la finesse de gravure, même si les estimations théoriques des décennies précédentes ont été largement dépassés. Ne serait-ce qu’a cause de l’explosion croissante des coûts de recherche pour améliorer les techniques de gravures.

Bref, on attend la prochaine étape technologique qui sera .. euh .. ma boule de cristal est bugée, on dirait !

Édit : une petite anecdote historique. A une époque, le meilleur Apple II existant était un clone soviétique, doté d’une carte graphique améliorée. Il était construit autour d’un clone du processeur 6502, de fabrication locale. Les russes avaient aussi des copies du processeur Z80, surtout pour le matériel militaire (et des clones d’autres ordinateurs occidentaux).

A cette époque, il était relativement « facile » de graver des processeurs à la pointe du progrès. C’est très différent maintenant.

En 2014/2015 les russes ont annoncés le lancement d’un processeur local, le Baikal, développé à partir d’une licence ARM, gravé en 28 nm. Objectif : équiper les services publics et l’armée d’ordinateurs utilisant des processeurs non fabriqués en Occident.

Je ne sais pas ce qu’est devenu ce projet, mais il est certain qu’avec le blocus actuel, les russes ont sacrément besoin de processeurs locaux, même gravés en 28 nm.

avatar iPop | 

@Baptiste_nv18

Irrémédiablement comme fut le CD ou les disques à plateau, le limite étant la distance entre la tête de lecture et le support. Chose que les SSD ont résolu.
La finesse a aussi ses limites à moins de tout mettre dans le Subspace.

avatar IceWizard | 

@iPop

« La finesse a aussi ses limites à moins de tout mettre dans le Subspace. »

T’as trop lu Hyperion, toi .. le TechnoCentre, siège de la civilisation des IA était dans le SubEspace. Cela ne leurs a pas vraiment portés chance, à la fin de la première saga. 💻💥💥

Cette saleté de Dieu Mécanique de la fin des temps, vivait aussi dans le SubEspace, d’ailleurs !

Perso, je parie plus sur les transistors à base de Nano-tubes de carbone, composés de quelques dizaines d’atomes et pouvant commuter à des fréquences de plusieurs centaines de GHz, pour une dépense énergétique quasi-nulle.

Mais c’est de la SF pour le moment, même si la DARPA a déjà dépensé plusieurs milliards de $ depuis 2018, pour financer la R&D sur le sujet. On croise les doigts 🤞pour avoir des nouvelles avant 2050 !

avatar iPop | 

@IceWizard

En effet mais je ne prenais pas la référence là (complètement oublié et pourtant je me remémorais le livre il y a pas si longtemps, faudrait que je le relise). 🤭

avatar IceWizard | 

@iPop

« En effet mais je ne prenais pas la référence là « 

Il y a aussi une nouvelle d’Asimov sur le sujet, où un super-ordinateur installé dans le SubEspace, bien après la mort de l’univers, provoque un nouveau Big-bang, pour relancer le cycle.

avatar iPop | 

@IceWizard

C’est à celui ci là que je pensais exactement mais j’en ai oublié le titre.

avatar IceWizard | 

@iPop

« C’est à celui ci là que je pensais exactement mais j’en ai oublié le titre. »

Je l’ai lu il y a plus de 30 ans, je crois me souvenir que le titre était quelque chose comme « la dernière question » ou « l’ultime question ».

avatar iPop | 

@IceWizard

🥂😱 mon dieu, moi aussi.
« Que la lumière soit »

avatar IceWizard | 

@iPop

C’était bien « la dernière question ».

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Dernière_Question

avatar iPop | 

@IceWizard

Quand je vois les momes regarder des dessins animés debiles, je me dis qu’on avait vraiment de la chance. 😐
Je t’en remercie.

avatar IceWizard | 

@iPop

« Quand je vois les momes regarder des dessins animés debiles, je me dis qu’on avait vraiment de la chance. 😐 »

Bah j’ai regardé récemment un épisode de Goldorak, que j’adorais à l’époque. Cela me semble plat et sans le moindre intérêt maintenant. Les goûts évoluent.

Par contre, il m’arrive de regarder avec intérêt des dessins animés asiatiques. Je suis fan quand cela parle de magie. Ou d’aventures de personnes coincés dans un jeu vidéo, comme « Art Sword Online » ou « Log Horizon ». De temps en temps je prend un mois d’abonnement à Crunchyroll (existe en application iOS), pour me faire une cure de série d’animation asiatique.

Avec mention spéciale à la série « BOFURI : je suis pas venue ici pour souffrir, alors j’ai tout mis en défense », totalement hilarante pour tout amateur de jeu de rôle informatique !

avatar iPop | 

@IceWizard

Moi j’étais fan de Ulysse et Peuple du centre de la terre oublié (un truc dans le genre). Les cités d’or n’était pas mauvais non plus.

Pour les trucs asiatiques, il y en a tellement que ça m’effraie. J’ai regardé deux trois trucs mais s’en aller plus loin., je suis dépassé.

Le plus drôle c’est que je n’était pas fan du Muppet Show, aujourd’hui je m’éclate en le regardant.

avatar iPop | 

@IceWizard

Au fait, il semble que Hyperion sera fait en série ou film, je ne sais plus. C’est pas mon préféré, à moins que ça recueille Endymion aussi.

avatar IceWizard | 

@iPop

« Au fait, il semble que Hyperion sera fait en série ou film, je ne sais plus. C’est pas mon préféré, à moins que ça recueille Endymion aussi. »

Pitié non ! L’épée de Justice, Dune, Fondation et la Roue du Temps m’ont dégouté à vie des adaptations en séries tv ..

avatar iPop | 

@IceWizard

Et je pense qu’il y en encore d’autres au programme; ils ont plus d’inspiration les gars.

avatar toto_tutute | 

Et la fréquence des procos, on en parle plus ? 🤔

Je me souviens avec nostalgie de la période 1997/2005 (grosso modo) où c'était au cœur du paradigme de l'informatique personnelle.

C'était la course à celui qui allait atteindre le 1 GHz en premier ! Je me rappelle très bien des couvertures de magazines de l'époque. J'ai encore des PC Direct, PC Achat et autre SVM de cette période exaltante.

avatar celebration | 

@toto_tutute

Oui c’était très plaisant comme course !!!

avatar iPop | 

@toto_tutute

A l’époque l’électron prenait le bus et parcourait de longue distance, maintenant c’est l’inverse.

avatar Mrleblanc101 | 

@toto_tutute

Bah oui on en a parlé beaucoup lorsqu'Intel a passé le 5Ghz sans overclock il y a un an ou deux

avatar Bounty23 | 

Si seulement pour UNE génération on pouvait avoir une puissance similaire (donc sans performance en plus) mais tout miser sur l’optimisation d’énergie… a chaque fois c’est marqué qu’on a qu’ayant d’autonomie mais 20% de puissance en plus mis ça serait bien qu’ils nous fassent un « tik tok » genre une année ils augmentent l’autonomie et l’autre les performances

avatar IceWizard | 

@Bounty23

« ça serait bien qu’ils nous fassent un « tik tok » genre une année ils augmentent l’autonomie et l’autre les performances »

Pour autant que je me souvienne c’est ce que fait Apple depuis le début, avec les processeurs Ax des systèmes mobiles.

Pour les Mx je ne sais pas.

avatar armandgz123 | 

@IceWizard

Apple ne fait pas ça avec ses puces Ax

avatar Mrleblanc101 | 

@Bounty23

Euhhh... la puce peux être 2x plus puissant et quand même consommé moins si tu n'utilise pas la puissance supplémentaire. Les gains vont surtout dépendre de comment l'architecture gère sa consommation d'énergie.

avatar misterbrown | 

On se rappel de la différence de traitement pour la puce A9 de l’iPhone 6s gravée par Samsung ou TSMC.

Bilan : celle de TSMC était meilleur même si c’était gravé plus gros (16nm vs 14nm) !

https://www.igen.fr/iphone/2015/10/les-iphone-6s-tsmc-durent-vraiment-plus-longtemps-93356?amp

avatar Mrleblanc101 | 

@misterbrown

Oui d'ailleurs les prochain de Qualcomm devrait être entièrement TSMC à cause de la meme raison

avatar misterbrown | 

Samsung sait faire de bons écrans … et de la mémoire.

avatar Workke | 

Huawei , qui n’a pas la gravure inférieur à 14nm a cause de l’embargo USA, à quand même réussi à faire produit « équivalent 7nm ».
Comment ?
Simplement en faisant un effort de place des composants afin d’optimiser le circuit.

Comme dit dans l’article la finesse de gravure ne fait pas tout à elle seule. Une puce mal conçu aura beau être fine elle pourrait être plus energivore et/ou moins performante.

avatar misterbrown | 

@Workke

Exact. C’est un argument commercial parfois

CONNEXION UTILISATEUR