TSMC pourrait graver ses puces à 2 nm dès 2023, dans les iPhone en 2024 ?

Nicolas Furno |

TSMC a obtenu les autorisations nécessaires des autorités taïwanaises pour construire une nouvelle usine à Hsinchu, rapporte le site Nikkei Asia. Cette usine est dédiée à la gravure de 2 nm qui, si tout va bien, pourrait être opérationnelle dès 2023. Ce qui signifie que des produits pourraient embarquer de telles puces en 2024.

Apple étant le plus gros client, et de loin, de TSMC, il aura certainement la primeur de cette finesse de gravure pour ses produits. Sauf problème sur la route, les iPhone de 2024 devraient ainsi pouvoir franchir une nouvelle étape en basculant sur la gravure à 2 nm. Pour rappel, la gamme actuelle est gravée à 5 nm et c’est la meilleure finesse sur le marché, mais on devrait vite passer à une gravure encore plus fine.

L’une des installations TSMC actuelles (photo 曾 成訓 (CC BY 2.0).)

TSMC se prépare en effet activement pour la gravure à 3 nm, prévue pour l’année prochaine. D’après les dernières rumeurs, c’est un iPad qui bénéficierait de cette gravure, les iPhone de 2022 pourraient utiliser une gravure intermédiaire, à 4 nm bien entendu. Chaque nouvelle étape apporte des gains de performances tout en réduisant la consommation énergétique.

10 nm, 7 nm, 5 nm : la finesse de gravure, enjeu du monde mobile

10 nm, 7 nm, 5 nm : la finesse de gravure, enjeu du monde mobile

Entre 5 et 3 nm, TSMC estime que l’on pourra bénéficier de 10 à 15 % de performances en plus et de 25 à 30 % d’énergie consommée en moins. Mais affiner les gravures nécessite un effort toujours croissant et des investissements colossaux. TSMC travaille sur le 2 nm depuis 2019 et l’entreprise pourrait retarder sa sortie si un problème se pose d’ici 2024. Malgré tout, la création de cette usine est le point de départ indispensable et le fondeur de Taïwan n’a pas connu d’échecs majeurs depuis des années.

Face à lui, Intel a justement enchaîné les problèmes qui l’ont empêché d’affiner ses processeurs aussi rapidement, ce qui explique en grande partie son retard. L’entreprise américaine compte toutefois se reprendre et rattraper son retard avec un plan de relance qui doit l’amener à graver à 2 nm à l’horizon 2024. Si Intel réussit à tenir ce délai, il aura pratiquement rattrapé son retard sur son concurrent asiatique. Mais contrairement à TSMC, il doit encore prouver qu’il en est capable…

Intel dévoile son plan de relance pour redevenir leader en 2025

Intel dévoile son plan de relance pour redevenir leader en 2025


avatar Bozzo | 

Deus-trois fautes d’orthographe à corriger…

avatar Jeckill13 | 

@Bozzo

Il y a une fonction pour signaler les fautes.

avatar Paquito06 | 

@Bozzo

"Deus-trois fautes d’orthographe à corriger…"

Au moins une 😅

avatar Furious Angel | 

Question de profane : à finesse de gravir égale, une architecture ARM et une architecture x86 sont-elles « au même niveau » ?

Après je sais que beaucoup de choses entrent en comptent et que les puces Apple Silicon ont l’avantage de tout mettre à une très faible distance, mais je parle en théorie pure.

Et justement, cette proximité de chaque partie est-elle inhérente à ARM ? En gros, est-ce que graver à 2 nm serait suffisant pour Intel ?

avatar povpom | 

@Furious Angel

J’ajouterais : est il possible de gravir le K2 avec l’une ou l’autre architecture ?

(Désolé, elle n’est pas terrible mais je n’ai pas résisté.
Ceci dit, très bonne question. Je « like » ;) )

avatar iPop | 

@Furious Angel

Quel k il noter c’est du pareil au
Même.

avatar romainB84 | 

2 nm... ca commence à vraiment devenir impressionnant (non pas que ca ne l'était pas deja a pas 5 ou7^^)!!
Mais, là on commence à approcher des dimensions ou même les atomes ne pourront pas entrer dans les transistors lol

avatar IceWizard | 

@romainB84

« Mais, là on commence à approcher des dimensions ou même les atomes ne pourront pas entrer dans les transistors lol »

AntMan a une astuce pour régler ce problème ! 🐜🦟🐜🐜

avatar iPop | 

@romainB84

Me suis dis la même chose

avatar Fennec72 | 

@romainB84

Un jour, à force de réduire la taille de gravure, on va arriver à une gravure en négatif ! 😉

On y est bien arrivé avec les taux d’intérêt !

avatar Paquito06 | 

@Fennec72

"Un jour, à force de réduire la taille de gravure, on va arriver à une gravure en négatif ! 😉
On y est bien arrivé avec les taux d’intérêt !"

Avec les taux d’interet negatifs, on est payé pour emprunter.
Avec les gravures negatives, ca risque d’etre un peu plus grave 🙃

avatar Fennec72 | 

@Paquito06

Les processeurs gravés en négatif produiront de l’électricité et du froid au lieu de consommer de l’électricité et produire de la chaleur! 😉

avatar Paquito06 | 

@Fennec72

Oh c’est tres bon ca! J’ai hate d’etre en 2048!

avatar IceWizard | 

@Fennec72

« Un jour, à force de réduire la taille de gravure, on va arriver à une gravure en négatif ! 😉 »

Ça me rappelle une vieille nouvelle d’Asimov où le super ordinateur UNIVAC était minuscule, la plupart de ces circuits n’étant pas ici, mais dans l’hyperespace.

avatar Fennec72 | 

@IceWizard

👍

avatar UraniumB | 

Mais comment peut-on fabriquer des transistors si petits ???

avatar IceWizard | 

@UraniumB

« Mais comment peut-on fabriquer des transistors si petits ??? »

Avec de très petites mains, des burins minuscules et beaucoup de patience !

avatar Fennec72 | 

@IceWizard

Peut-être des Oompa Loompas ? (comme dans Charlie et la Chocolaterie) 😉

avatar UraniumB | 

@IceWizard

Aaahhhhh !

avatar Mrleblanc101 | 

Intel en 2nm en 2024 ?! En 2024 ce sera encore du 14nm je pari

avatar David Finder | 

Question de profane sur ce sujet pour moi aussi :

Les fondeurs doivent-ils fabriquer de nouvelles usines à chaque fois qu’une nouvelle étape de réduction de gravure est franchie ?
Est-ce seulement pour une question d’espace (taille de l’usine actuelle qui continuera à fabriquer des transistors plus « gros »), où alors faut-il vraiment tout revoir avec une nouvelle chaîne de production ?

Ça doit vraiment couter une fortune colossale s’il faut construire à chaque fois qu’ils réduisent la finesse de gravure…

avatar Musexp | 

@David Finder

Je pense qu’il faut construire la nouvelle chaîne afin de maintenir la génération précédente en fonctionnement. D’autant plus qu’il peut y avoir des difficultés majeures remettant en cause le projet de gravure en 2nm, vu que ça a l’air incertain et semé d’embûches !

avatar David Finder | 

@Musexp

C’est ce que je pensais aussi, mais je n’étais pas sûr.

Merci ☺️

avatar ohmydog | 

@David Finder

A mon avis, c’est surtout que la demande est telle qu’ils peuvent conserver l’ancienne usine.
Parce qu’il est possible d’adapter les usines, comme le fait intel en les passant sur des finesses de gravure successives

avatar David Finder | 

@ohmydog

Ok, je commence à mieux comprendre.

Merci ☺️

CONNEXION UTILISATEUR