Google Play : toutes les apps validées en amont et classées par âge

Stéphane Moussie |

L'heure est au changement sur Google Play. Après l'annonce de l'arrivée de la pub, Google prévient les développeurs de deux nouvelles mesures qui doivent « améliorer l'expérience utilisateur » de sa plateforme de téléchargement destinée à Android.

Un classement par âge

La première, c'est le classement des apps par âge. Tous les développeurs sont invités à remplir un questionnaire pour indiquer à quels publics sont adaptées leurs applications. Un jeu violent sera par exemple déconseillé aux enfants et catégorisé « 16+ » ou « 18+ », tandis qu'une application comme Google Earth sera marquée comme adaptée à tous.

Google Play va respecter le système de classification de chaque pays ; en Europe, c'est le classement PEGI qui sera utilisé, aux États-Unis, l'ESRB, etc. Un système d'évaluation générique sera appliqué dans les États qui n'ont pas de règles déjà en place.

Cette classification n'est pas obligatoire pour le moment, mais elle va vite le devenir. À partir de mai, toutes les nouvelles applications et les mises à jour devront être catégorisées par âge pour être publiées sur Google Play. Quant aux applications déjà présentes sur la plateforme qui resteraient sans classification, elles pourraient être bloquées dans certains pays ou pour certains utilisateurs (on pense aux plus jeunes).

L'App Store affiche pour sa part les limites d'âge depuis presque deux ans.

Une validation en amont pour toutes les apps

La deuxième mesure n'améliore pas l'expérience utilisateur de Google Play, mais d'Android tout entier. Elle concerne en effet la validation des apps. Jusqu'à maintenant, Google opérait généralement une modération a posteriori. Quand des logiciels contrevenant aux règles de la boutique étaient repérés, ils étaient supprimés après coup.

Dorénavant, toutes les apps passent par une étape de validation avant d'apparaître sur Google Play — si elles respectent ses règles.

Maurizio Pesce CC BY

La validation a priori est en place depuis plusieurs mois pour une partie des apps, et elle est maintenant « déployée à 100 % », a déclaré Purnima Kochikar à TechCrunch. La directrice du développement des affaires de la plateforme assure que « les développeurs n'ont pas remarqué de changement. »

Si cette nouvelle étape de validation ne ralentit pas la mise en ligne des applications, c'est parce que le processus est largement automatisé, explique-t-elle. Avant que l'équipe de validation faite de chair et d'os examine les applications, des robots font un premier tri en détectant les logiciels malveillants, les apps qui violent le copyright d'autres programmes et celles qui contiennent de la pornographie.

Nous cherchons continuellement à faire progresser ces machines. Tout ce que les machines peuvent détecter aujourd'hui, elles le font. Tout ce qui nécessite une intervention humaine, les humains le font.

Google semble compter beaucoup plus sur ses robots que sur son équipe humaine. Purnima Kochikar a reconnu que l'élément humain n'était pas « aussi robuste » que celui de ses « rivaux ».

avatar vincepalmer | 

Je vais dire ce que tous les fanboys Android aiment tant dire:
"Bref, que des trucs qui existent déjà chez nous depuis des années!"

Mince, je me sens ni meilleur ni plus intelligent.

avatar keyzone | 

Ils fallaient vraiment qu'ils copient la pire chose de l'écosystème ! A quand les 100$ par an?

avatar jackhal | 

mais c'est quand même vraiment ça : un alignement sur iOS.
on est partit d'un discours foireux sur la liberté et l'ouverture et finalement...
- les cartes SD c'est plus bien, évitez
- Flash euh... bah en fait c'était nul, on l'a viré
- pas besoin d'autorisation sur le store pour publier vos malwares... ah non en fait, ça craint
- c'est top open-source, faites en ce que vous voulez. Enfin non, finalement, vous devez préinstaller nos applis stratégiques, faut pas déconner non plus, on n'est pas une association humanitaire
- avec Chrome 42, on va pouvoir installer des webapps sur l'écran d'accueil (hourra, vive 2015 !)
- vous allez pouvoir bloquer vos appareils volés.

cette liste n'est pas exhaustive, bien sûr.
et en fait, la plupart du temps ce sont de bons choix donc tant mieux pour les utilisateurs d'Android.

avatar Neufouad | 

Attends…
Ils ont pas osé mettre des icônes pour lancer des applications quand même…
Si ???

Han tout se perd… :o)))

avatar lmouillart | 

"- les cartes SD c'est plus bien, évitez" => Cela à toujours été la position de Google, qui à peu été suivi par les contructeurs

"- Flash euh... bah en fait c'était nul, on l'a viré" => Adobe à supprimé le support de Flash Player pour se concentrer sur la vente de SDK utilisant Flash, rien a voir avec Android.

"- pas besoin d'autorisation sur le store pour publier vos malwares... ah non en fait, ça craint" => Les applications sont sandboxés et avec autorisation d'accès déclarative depuis le début des versions publiques d'Android, pour ce qui est du scan en amont via le store c'est présent depuis quelques années, tout comme le scan en aval sur le terminal via un des outils de GMS.

"- c'est top open-source, faites en ce que vous voulez. Enfin non, finalement, vous devez préinstaller nos applis stratégiques, faut pas déconner non plus, on n'est pas une association humanitaire" =>
Aucun rapport Android AOSP est libre et open-source (majoritairement sous licence Apache 2), si vous voulez avoir les applications Google alors il faut passer en plus un certain nombre d'éléments de certification, et guide de conduite, dont la mise a disposition d'un package d'applications.

"- avec Chrome 42, on va pouvoir installer des webapps sur l'écran d'accueil (hourra, vive 2015 !)" =>
C'est le cas depuis un moment avec le navigateur de base (raccourci url sous forme d'icônes), sur Chrome c'est identique, pour la mise en place de webapp cela date déjà de plusieurs versions, ici vous parler d'une api permettant à un site de proposer une popup pour le faire automatiquement.

"- vous allez pouvoir bloquer vos appareils volés." => C'est le cas depuis les débuts d'Android avec des applications tierces, depuis quelques années via les systèmes de Samsung, Sony, HTC ou même Google. Seul le kill switch qui transforme l'appareil en brique à été mis en oeuvre récemment.

Mauvais troll => changez de troll :).

avatar jackhal | 

1. il y avait une solution très simple : ne pas supporter les cartes SD.

2. tu crois que Google ne pouvait absolument rien faire pour conserver Flash si c'était si indispensable qu'ils l'ont prétendu ?

3. et malgré la sandbox, malgré le scan à postériori arrivé bien tardivement... ça n'était pas suffisant. "Ca existait déjà". Non.

4. aaaaah, AOSP. Bah oui, bien sûr. Un code de bonne conduite. De la certification. Comme tout ça est sérieux et positif. En attendant tu ne peux pas accéder au Google Store si tu ne te plies pas à toutes leurs demandes. Et ton package d'applications est aussi vertueux qu'une bonne vieille toolbar Ask installée avec Java.

5. "Ca aussi ça existait déjà"... Comme si un raccourci sur l'écran d'accueil était similaire à ce que proposait iOS depuis le départ et ce que Google va proposer... n'importe quoi. Et non, ça n'est pas qu'une question de dialogue. Enfin bon, c'est un parallèle abusif digne de...

6. celui-ci. L'échappatoire classique des applications tierces et des modèles spécifiques qui permettent de faire croire que si si, ça existait déjà. Bien sûr.
A ce tarif-là, OS X offre le TRIM pour tous les SSD et supporte ZFS depuis des années. Et Windows supporte les bureaux virtuels depuis des décennies. Natif, pas natif, c'est du pareil au même. Et puis tous les appareils Android sont toujours à jour avec la dernière version puisque, via Google Play et en incorporant des rustines aux applis, bla bla bla...

avatar lmouillart | 

"1. il y avait une solution très simple : ne pas supporter les cartes SD." => Non, certains utilisateurs et fournisseurs le demande

"2. tu crois que Google ne pouvait absolument rien faire pour conserver Flash si c'était si indispensable qu'ils l'ont prétendu ?" => Cela n'a rien a voir avec Google puisque c'est un module proposé par les constructeurs et Adobe.

"3. et malgré la sandbox, malgré le scan à postériori arrivé bien tardivement... ça n'était pas suffisant. "Ca existait déjà". Non." Si, de toute façon ce n'est pas la vérification manuelle qui va permettre de challenger les applications pour savoir si elles peuvent avoir un comportement malveillant.

"4. aaaaah, AOSP. Bah oui, bien sûr. Un code de bonne conduite. De la certification. Comme tout ça est sérieux et positif. En attendant tu ne peux pas accéder au Google Store si tu ne te plies pas à toutes leurs demandes. Et ton package d'applications est aussi vertueux qu'une bonne vieille toolbar Ask installée avec Java."
Aucun rapport, les applications Google ce sont les clients Europe/USA qui les demandent c'est pour cela que c'est proposé systématiquement avec les mobiles, en chine ce n'est pas le cas. En outre il existe bon nombre d'autres boutiques alternative à celle de Google.

"5. "Ca aussi ça existait déjà"... Comme si un raccourci sur l'écran d'accueil était similaire à ce que proposait iOS depuis le départ et ce que Google va proposer... n'importe quoi. Et non, ça n'est pas qu'une question de dialogue. Enfin bon, c'est un parallèle abusif digne de..."
Non c'est identique, la seule chose que va proposer Chrome 42 pour Android c'est la popup suivante : http://9to5google.files.wordpress.com/2015/03/screen-shot-2015-03-13-at-...

"6. celui-ci. L'échappatoire classique des applications tierces et des modèles spécifiques qui permettent de faire croire que si si, ça existait déjà. Bien sûr.
A ce tarif-là, OS X offre le TRIM pour tous les SSD et supporte ZFS depuis des années. Et Windows supporte les bureaux virtuels depuis des décennies. Natif, pas natif, c'est du pareil au même. Et puis tous les appareils Android sont toujours à jour avec la dernière version puisque, via Google Play et en incorporant des rustines aux applis, bla bla bla..."
Aucun rapport avec le fait d'avoir un Android a jour ou non. La gestion du verrouillage du terminal, de sa localisation, sa remise a zéro ou le déclenchement du killswitch ne font par parti d'Android, c'est proposé soit par Google, soit par les autres applications de constructeurs ou applications tierces. Tout ce qui est rattaché à un cloud spécifique ne fait pas parti d'Android AOSP, ce sont des extensions propriétaires de Google, Samsung ou autres.

avatar Vanton | 

Faut avouer que lorsque l'on repense aux débats haineux qui ont eu lieu ici il y a des années pour déterminer quel App Store était le meilleur...

Mais je fais confiance aux pro google pour retourner leur veste... Finalement c'est devenu un geste banal quelle que soit la plateforme.

avatar p@t72 | 

même le retournement de veste à été copié sur apple!
aucune honte.... :-)

avatar Superboy58 | 

Enfin ! J'attendais depuis longtemps une politique plus sérieuse de la part de Google sur ce point.
C'est une bonne chose et ça fait partie des bonnes pratiques inspirées par Apple même si selon moi ça aurait du être mis en place bien plus tôt.

avatar warmac33 | 

régression pour moi...
mais je passe rarement par le google play donc ça changera pas grand chose pour moi

avatar Hideyasu | 

C'est pas trop tôt ...

avatar RDBILL | 

Ça fait plus de 2 ans que le classement par âge existe chez Apple... Ça fait surtout depuis toujours que la validation des apps avant diffusion existe chez Apple !

Hey Montain View ? Start your copiers !

Et qui c'est qui disait que soumettre les apps à une validation avant leur diffusion c'était le contrôle de la pensée, la censure incarnée ?!?? argh la zenzureu ! Je me marre.

Dans l'esprit des pauvres gens, avoir raison avant l'heure c'est souvent avoir tords. Quitte à faire pareil après...

avatar warmac33 | 

"Et qui c'est qui disait que soumettre les apps à une validation avant leur diffusion c'était le contrôle de la pensée, la censure incarnée ?!?? argh la zenzureu ! Je me marre."
ben marre toi si tu veux, je continue à penser que c'est un problème, et que ça l'est surtout si le système rend le passage par le store obligatoire (en croisant les doigts pour que ça ne soit jamais le cas sur android ou sur OS X).

Marrante ta dernière phrase, elle s'applique aussi très bien aux widgets, centre de notification, tailles d'écran, centre de raccourcis, communications inter-apps, etc.

avatar Lemmings | 

La gestion de l'âge pour les applications existe depuis le début du market Android... Juste cela n'était pas en lien avec les notations officielles... Seul changement ici, l'affichage d'un logo !

On peut déjà, et on pouvait avant même l'appstore, filtrer sur la limitation d'âge...

avatar Lemmings | 

Article de 2011 qui explique la chose : http://kidsandmedia.co.uk/parent-controls-for-android/

avatar Niphredil | 

Moi la grande question que je me pose, c'est qui de l'oeuf ou de la poule a inventé l'eau chaude ?
Google ou Apple ?
Gaagle ou Oopple ?
Je vais demander à ma Grand-Mère, peut-être connait-elle la réponse ?

CONNEXION UTILISATEUR