Ara : le smartphone modulaire de Google n'est pas mort, il sortira en 2017

Mickaël Bazoge |

On avait laissé le projet Ara de Google dans un triste état, à tel point que le smartphone modulaire ressemblait à une vilaine plaisanterie (lire : Et si le projet Ara était une blague ?). Mais le moteur de recherche a de la suite dans les idées. À la faveur de Google I/O, l’entreprise a remis le projet sur le tapis, avec à sa tête Dan Kaufman, le nouveau patron du studio ATAP (l’ancien labo R&D de Motorola, que Google a conservé en son sein après la vente du constructeur mobile à Lenovo).

Cliquer pour agrandir

Le concept de base reste le même : Ara est composé de modules que l’on peut remplacer à chaud et qui augmentent les capacités du smartphone. Ces modules peuvent être des appareils photo, des batteries, des écrans E-Ink… Ces accessoires sont censés permettre au smartphone-squelette de pouvoir être utilisé pendant au moins cinq ans alors qu’actuellement, on est plus proche des deux ans.

Wired, qui a pu jeter un œil sur les prototypes en compagnie de l’équipe d’une trentaine de personnes en charge du projet (elles utilisent toutes un Ara comme smartphone principal), indique que le smartphone n’est plus une expérimentation au sein d’ATAP : c’est devenu une division à part entière de Google.

La nouvelle équipe en charge d’Ara a tout de même pris une décision stratégique : la RAM, le processeur et le stockage ne sont plus des modules, mais des composants intégrés dans le squelette de base du smartphone. Par défaut, l’appareil sera capable de réaliser toutes les tâches basiques d’un smartphone ; c’est grâce aux modules que l’on pourra améliorer telle ou telle caractéristique.

Le kit développeur pour Ara — un smartphone de 5,3 pouces — sera disponible cet automne. Les développeurs pourront alors commencer à concevoir des modules, dont les spécifications sont standardisées. Ils devront y intégrer un connecteur propriétaire, UniPro, qui permettra aux modules de rester "accrochés" au squelette et de communiquer avec le smartphone.

Cliquer pour agrandir

Le débit d’UniPro est de 11,9 Gbps, pour une consommation équivalente à un tiers de l’USB 3. Le mobile en lui-même comprend six ports pour accueillir autant de modules. Le smartphone peut retirer seul ses modules simplement en le demandant via « OK Google » !

Google nourrit une grosse ambition dans ce projet, puisque la version finale d’Ara est attendue pour 2017.


avatar nicolaspatate | 

Je l'attends avec impatience

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Bizarre cet article, il n'a jamais été question de faire mourir ARA en écoutant Google et les blogs technologiques sérieux. Il n'y a que iGen qui veut convaincre ses lecteurs.. Dommage

avatar Vanton | 

@Ze_misanthrope :
Même WIRED dit que le projet était au point mort...

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Ha oui.. Quand même :-D

avatar ssssteffff | 

RAM, CPU et stockage soudés ? Ça revoit largement à la baisse les capacités d'upgrade.

Ça laisse juste (parmi les choses "indispensables") la puce réseau, la batterie voire l'appareil photo...j'en oublie ?

avatar Lestat1886 | 

@ssssteffff :
Pareil c'est bizarre... Pourquoi celui-ci durerait cinq la ou les autres deux ans?!

avatar C1rc3@0rc | 

C'est du marketing tout ça...

Un smartphone c'est un objet informatique qu'on trimbale en permanence avec soi: ça doit être simple, solide et fonctionnel.

L'usage se fait en mobilité, les fonctions sont donc par définition restreintes, mais elles doivent être les plus intuitives et pertinentes possibles. Et surtout ça doit être très réactif.
Combien d'applications sont utilisées quotidiennement en moyenne : moins de 5 ?

Si on pend une photo avec un smartphone, c'est sur l'instant, de manière réflexe, pas en commençant par monter un objectif, calculer la lumière, la distance,...
Si on veut faire de la photo, on s'équipe d'un reflex et on pense a la photo, c'est tout l'inverse du smartphone.

Pareil pour l'écrit ou la video, le smartphone c'est pour l'opportunité furtive, saisir l'instant improbable, capturer l'idée, le son ou l'image. L'important c'est pas une qualité exceptionnel, c'est de capturer l'instant, sans meme y réfléchir...

Pour la communication, il faut que le smartphone permette de parler, de répondre, la aussi dans l'instant et dans la mobilité: la fonction doit être intuitive et automatique sans perturber le contenu.

De fait l'appareil doit être le plus simple et ergonomique possible... tout l'inverse du concept modulaire a tiroir.

avatar Yves SG | 

@C1rc3@0rc :
Oui. Du marketing à la Google, qui ne séduit que qq geeks, et madame Michu qui écoute bfm. Tout comme les googleglass, ce truc ne sortira jamais la liste de ce qui le rendrait moins bien que le plus mauvais des Samsung est tellement longue qu'elle ne tiendrait pas dans un post...

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Oui, il a un marché de niche, et alors? Tu te sens obligé de cracher dessus parcequ'il ne se vendra pas aussi bien que ton précieux iPhone?

avatar Bigdidou | 

@C1rc3@0rc :
"Pour la communication, il faut que le smartphone permette de parler, de répondre"

Ah, merci de mettre des mots clair sur un concept que j'entrevoyais confusément mais que j'avais du mal bien réaliser.
Brillante analyse, comme toujours.

avatar oomu | 

même sentiment pour moi.
Trop complexe pour un intérêt limité. trop geek. très similaire à google glass dans l'esprit

avatar iRobot 5S | 

@Lestat1886 :
Le durée moyenne d'utilisation d'un smartphone.

Pour l'anecdote, ayant été chez mon opérateur pour acheter un téléphone "qui dire longtemps" pour ma mère, mais "simple d'utilisation" et "pas trop cher" (un WP finalement), la vendeuse m'a sortie qu'un téléphone de plus de 2 ans c'est un "vieux téléphone" et moi j'ai regardé mon 4s.

avatar jeremiou | 

Le skateboard , la machine à café , le clavier physique ...

avatar fousfous | 

Ça pourrait être sympa, mais malheureusement ça va à l'encontre de tout principe de intégration et conduit à une perte de place monstrueuse.
Donc tant qu'à faire autant prendre un iPhone qui a tout de bon plutôt que de devoir abandonner des modules par manque de place.

avatar EmmetBrown | 

Mon dieu que c'est laid ! Plastoc Légo !
Bonjour le casse-tête pour les utilisateurs et développeurs.
"L'app xxx a besoin du module yyy pour fonctionner"
Bref, encore une fausse bonne idée mais ça n'est que mon avis.

avatar fanchig | 

Deux ans la durée de vie d'un smartphone???
Mon iPhone 4s se porte comme un charme (excepté les ralentissements dus à iOS) ...

avatar NerdForever | 

@fanchig :
Pareil que toi mais j'ai craqué pour l'iPhone SE et je ne le regrette pas. Il est vraiment super et je compte le faire durer au moins 5 ans aussi. Hormis la vilaine prise lightning qui ne transmet pas le son et la charge en même temps... Et le jack qui est en bas et ne permet plus autant de branchement qu'avant... On retrouve tous les avantages du 4S et des trucs en mieux comme le 4K les photos et les vidéo au ralenti, c'est top et l'iPhone est super rapide, néanmoins hors de question de balancer mon 4S qui reste un Top historique...
Le seul truc drôle c'est que quand je le reprends j'essaye de le déverrouiller avec le Touch ID qu'il n'a pas...
Du coup j'ai un iPhone perso et un pro... et peu de gens remarquent quand je passe d'un téléphone à l'autre ce qui me va très bien...

avatar JLG01 | 

@fanchig :
Ils parlent de smartphone, pas d'iPhone, pour la durée de vie. ;=)

avatar Oliviou | 

D'accord avec Fanchig : si vous changez de smartphone tous les deux ans, c'est que vous le voulez bien. Mon iPhone 4 vient seulement d'être remplacé (pour cause d'iOS trop vieux et de moins en moins compatible avec les app). Peut-être que les smartphone non-apple sont moins solides?

avatar rmosca | 

je dois être trop vieux pour ces conneries...

avatar Biking Dutch Man | 

Ce n'est pas parce question he Vaud changer mom iPhone 6 cet automne que sa durée de vie est de 2 ans. Il aura au moins 3 vies de 2 ans, ou 4.

avatar iYoung | 

@Biking Dutch Man :
J'ai rien compris au début mais la fin ptdr... Qu'est ce qu'on s'marre ici ;)

avatar Vanton | 

Remise en question profonde du projet de base... C'était inévitable que ce projet rentre dans le rang, c'était totalement fantaisiste et ça allait droit au casse pipe.

Reste que le nouveau tel a l'air énorme... Une vraie brique ! Ça fait pas vraiment envie...

Et le fond du concept reste obscur... Qui va acheter ce téléphone pour faire évoluer deux ou trois composants dans les 5 ans ? Les éco responsables ? C'est un marché assez limité... Et c'est à mon avis un public qui de toute façon faisait déjà durer ses tels.

avatar iYoung | 

Perso le concept est bien mais est ce une bonne idée avec ce marché. Mais bon d'après Steve le client ne sait pas ce qu'il veut jusqu'à ce qu'on le lui montre. Sinon serait parfait pour les jeunes

avatar Ast2001 | 

J'ai beaucoup de mal à trouver ceci attirant. Peut-être que j'ai un manque de vision total sur ce sujet mais c'est vraiment le genre de projet qui me semble aller droit au casse-pipe. Sans compter que le coût des 'modules' risque d'être assez élevé.

avatar Giru | 

Ce qui va être le plus triste, c'est que les gens qui vont acheter cet appareil n'auront probablement jamais l'occasion de le faire évoluer... Quelques années plus tard, il n'y aura plus de nouveaux modules disponibles ou il sera nécessaire de changer la base pour pouvoir utiliser une nouvelle génération de modules.

Je suis curieux aussi de voir le nombre de modules tiers disponibles... Si au final il n'y a pas grand chose d'autre que des modules écran ou appareil photo, ça va quand même être vite très limité.

avatar sebasto72 | 

Il n'y a pas que le marché grand public...

Une solution point de vente avec douchette
Une solution chantier avec un télémètre laser
Une solution guitariste avec des pédales d'effet
Une solution intra-entreprise pour un besoin interne qu'on n'imagine même pas

Bien sûr on peut imaginer les mêmes solutions sur iOS, certaines existent même déjà, via Bluetooth ou Lightening, c'est une autre forme d'intégration.

Imaginez un Raspberry Pi mais avec l'écosystème Android, pour tenter un parallèle.

Bref, Google tente, comme il le fait pour chaque idée un peu sérieuse, on verra dans 2 ans !

avatar oomu | 

tout cela existe en périphérique usb / lighting / bluetooth sans avoir à mégoter sur la qualité du mobile lui même. Pourquoi se prendre la tête ?

-
oui le problème est effectivement cela "google tente" à peu près n'importe quoi. Comme toute entreprise qui a une "Vache à Lait" (pour google, c'est la pub via google search), elle peut gaspiller sans fin en idée geeks.

-
"Imaginez un Raspberry Pi mais avec l'écosystème Android, pour tenter un parallèle."

Mais le Raspberry Pi c'est génial et ouvert pour des bricoleurs, des inventeurs, des ingénieurs, des passionnés, des étudiants.

Encore une fois, le geek ne comprend pas son public.

-
On verra dans deux ans ? ok, j'ose le dire: je sais déjà comment ça sera dans deux ans, et si je me trompe, je file acheter un chapeau, de la sauce tomate et je le mange.

avatar thebarty | 

@sebasto72 :
Quelle entreprise sérieuse irait se coller des dépendances à un truc dont la longévité du concept est tout sauf confirmée ?

avatar Giloup92 | 

Mon iPhone 5 fonctionne comme un charme avec la dernière mise à jour d'iOS et il aura ses 5 ans quand je le changerai pour un iPhone x SE.

avatar popeye1 | 

Chez Google ça bouge dans tous les sens, même dans le mauvais !

avatar thebarty | 

Si le but est la longévité du smartphone, pourquoi toute la comm se fait sur le switch de modules à chaud ?
Soit on vise la longévité et dans ce cas, le switch à chaud présente peu d'intérêt, soit on vise le switch, comme dans la vidéo, et il faudrait se trimballer les modules en permanence.

Concept bancal.

avatar Un Type Vrai | 

Et si le but, moins ambitieux que de vendre plus d'ARA que d'iPhone était tout simplement de permettre à des constructeurs tiers d'inventer une partie d'un smartphone sans tout inventer ?

Et si le but était de permettre à DxO de faire un module APN excellent qui surpasse tout ce que Samsung fait ?
Et si le but était de créer un marché pour les entreprises qui ont des idées pour une extension hard mais qui ne maitrisent pas tout l'éco-système ? (Comme les Apps vs l'OS finalement).

Imaginez que demain, une entreprise sorte le module à la mode, tout le monde voudra du ARA et l'iPhone (ou le dernier Samsung) seront has been.

"la RAM, le processeur et le stockage ne sont plus des modules,"

Paf, ça ça torpille carrément le concept, non ? (Un stockage révolutionnaire hyper rapide et pas cher, un processeur qui consomme quasi rien, une ram plus dense et plus rapide ... Voilà déjà des modules sur lesquels je ne vais pas investir...)

CONNEXION UTILISATEUR